Ectoparasitoses prurigineuses du chat





télécharger 124.71 Kb.
titreEctoparasitoses prurigineuses du chat
page1/8
date de publication14.10.2016
taille124.71 Kb.
typeDocumentos
m.20-bal.com > Biología > Documentos
  1   2   3   4   5   6   7   8
Parasitologie

Ectoparasitoses prurigineuses du chat

Provoquées par des acariens

Gale notoédrique

Etiologie


La gale notoédrique est due à un acarien Astigmate, de la famille des Sarcoptidés, appelé Notoedres cati. C’est un acarien psorique, qui creuse des galeries dans l’épiderme, provoquant l’apparition de boutons de gale, de prurit et de dépilations en mouchetures.

Tableau clinique


Les lésions apparaissent sur la tête, puis sur les membres, en région périanale.

La phase des prodromes est caractérisé par du prurit et des boutons de gale.

La phase d’état est représentée par des excorations, des croûtes grises et des boutons de gale.

En phase terminale, l’animal souffre de kératoconjonctivite, d’abcès multiples et d’amaigrissement.

Epidémiologie


C’est une maladie du chat. L’homme et le chien peuvent être touchés, mais le parasite ne peut pas survivre plus de 48h.

Diagnostic


C’est une des causes de prurit céphalique. Le diagnostic différentiel inclut l’otacariase, la démodécie, la trombidiose, les allergies…

Traitement


Il est à base de sélamectine, à administrer une fois par mois en spot-on (STRONGHOLD).

Otacariase


C’est une parasitose fréquente à l’état enzootique. Elle est responsable de l’apparition d’un cérumen brun et d’un réflexe auditopodal, signe d’un intense prurit auriculaire. Les complications infectieuses sont rares, à la différence de l’otacariase du chien. Par contre, les excoriations sont bien pires (griffes).

Cette maladie est contagieuse aux chiens et aux furets.

Le diagnostic différentiel inclut la gale notoédrique, la trombidiose, les otites infectieuses. Le diagnostic de certitude se fait par prélèvement de cérumen et examen microscopique (visualisation d’otodectes).

Le traitement est le même que chez le chien. Il n’est pas utile d’utiliser le lindane, car c’est un produit toxique et qu’il existe des produits sous AMM bien moins toxiques. Par ailleurs, il ne faut pas utiliser le Fipronil en intra-auriculaire, car il est neurotoxique.

On utilise la sélamectine (STRONGHOLD) ou d’autres avermectines (IVOMEC 2 fois à 15j d’intervalle).

Trombidiose


C’est une parasitose à Trumbicula autumnalis, qui se manifeste comme chez le chien par du prurit. Attention, on ne peut pas utiliser la perméthrine chez le chat.

Cheyletiellose


Elle est due à Cheyletiella blakei, et produit du prurit, du furfur et une dermatite arénacée.

Tiques

Provoquées par des insectes

Puces


Les puces les plus spécifiques du chat sont Ctenocephalides felis. Leur cycle dure entre 15 jours et 6 mois.

La clinique varie selon que l’animal souffre d’une pulicose ou d’une DAPP. Dans ce second cas, le prurit est très intense malgré le faible nombre de puces, et concentré en zone ventrale et dorso-lombaire. Parfois, elle s’exprime sous la forme d’une dermatite miliaire.

Le diagnostic se fait par recherche de puces et de déjections de puces, qui se concentrent sous le menton et en zone dorso-lombaire (zones où le chat ne parvient pas à se gratter correctement).

Il faut mettre en place des mesures de lutte intégrée contre les puces : inhibiteurs de croissance des insectes tels que le lufénuron (PROGRAM), qui existe sous forme orale (durée 1 mois) et injectable de 6 mois de rémanence, et d’insecticides tels que le fipronil. Attention, on n’utilise ni le lindane, ni les perméthrine chez le chat.

Poux


Le pou du chat est mallophage, c’est Felicola cati, de la famille des Trichodectidés.

C’est une dermatose rare des animaux vivant à la campagne. Elle est à l’origine de prurit, de furfur, de dépilations. Les poux sont visibles en écartant les poils, les lentes sont fixées sur les poils à l’aide d’une substance visqueuse.

Il n’existe que des traitements locaux : carbamates, imidacloprid, fipronil ou sélamectine.




  1   2   3   4   5   6   7   8

similaire:

Ectoparasitoses prurigineuses du chat iconEctoparasitoses prurigineuses du chat Provoquées par des acariens

Ectoparasitoses prurigineuses du chat iconLes ectoparasitoses du chat

Ectoparasitoses prurigineuses du chat iconInook est un chat qui n'a pas eu de chance avant de croiser la route...

Ectoparasitoses prurigineuses du chat iconLe chat qui voyageait
«Quel beau chat ! Minou, minou, minou… Alors, on voyage tout seul, comme un homme ?»

Ectoparasitoses prurigineuses du chat iconVos obligations
«Sida du chat», Leucose, certaines formes chroniques de Coryza, insuffisances rénales ou hépatiques, teigne. En effet, ces pathologies...

Ectoparasitoses prurigineuses du chat iconEctoparasitoses du chien (suite)

Ectoparasitoses prurigineuses du chat iconEctoparasitoses du chien (suite)

Ectoparasitoses prurigineuses du chat iconEctoparasitoses du lapin et des autres petits mammifères

Ectoparasitoses prurigineuses du chat iconHomme de 30ans, présente des lésions du cou, non prurigineuses, apparues...

Ectoparasitoses prurigineuses du chat icon«Recherche chat desesperement!»





Tous droits réservés. Copyright © 2016
contacts
m.20-bal.com