Examen direct





télécharger 54.84 Kb.
titreExamen direct
date de publication28.01.2017
taille54.84 Kb.
typeExam
m.20-bal.com > Biología > Exam




Streptococcus Pyogènes (=A)

Corynebacterium Ulcerans et Diphteriae

Streptococcus Pneumoniae = Pneumocque

Forme et Mb

Cocci Gram + en chainette

Bacille Gram +

Cocci Gram + en chainette

Habitat - Réservoir




Pays tropicaux (D)

Flore oropharyngée (commensale)

Mode de transmission




  • D : homme

  • U : zoonose




Pouvoir pathogène

  • Angine érythémateuse

  • Angine érythémato-pultacée

  • Angine pseudo-membraneuse

Toxine pantrope (pharynx, cardiaque, neuro, rénale)

  • OMA

  • Sinusites aigues

  • Bronchites

  • PMT communautaire

  • Méningites purulentes

Complications

Endocardite Rhumatismale +++

Phlegmon

Atteintes neurologiques et cardiaques




Diagnostic bactériologique

TDR

  • Culture en milieux enrichis

  • PCR sur souche envoyée au CNR : gène tox

  • Examen direct : CG+ en diplocoque capsulé

  • Culture : gélose au sang

  • Recherche des Ag solubles (urines et LCR)

Traitement/ sensibilité

Traitement :

  1. Amoxicilline

  2. Céfopodoxime (C3G) ou Céfuroxime (C2G)

  3. Macrolide ou Pristinamycine

(synergistine)

Sensibles à :

  • Aminopénicillines

  • Macrolides

  • Pénicillines G

  • Céphalosporines

CAT face diphtérie : Antibiothérapie + Sérothérapie + Vaccination

  • Contacts et enfants : antibioprophylaxie vaccination obligatoire

  • Pénicillines G

  • Amoxicilline

  • Céphalosporines

  • Carbapénems

  • Macrolides

  • Nouvelles Fluoroquinolones

  • Glycopeptides

Traitement :

  • Vaccin (prophylaxie)

  • Méningite : Cefotaxime, Ceftriaxone

  • Inf. Resp. : idem + Amoxicilline, Macrolide, Pristinamycine

Résistance

Aux macrolides : ERM

  • Clindamycine

  • Ceftazidime

  • Ofloxacine

Vaccin et déclaration




Vaccination obligatoire

Déclaration obligatoire à l’ARS

  • Vaccin (prophylaxie)









Haemophilus Influenzae

Legionella Pneumophilia

Chlamydiae Pneumoniae

Mycoplasma Pneumoniae

Bordetella Pertussis (coqueluche)

Forme et Mb

Coccobacille Gram - (capsule PLS sérotypage A-F)

Bactérie intracellulaire Gram -

Aérobie

Bactérie intracellulaire Gram -

Pas de paroi ni de PLP : B-lactamines inutiles

Coccobacille Gram -

Habitat - Réservoir

Flore oropharyngée (commensale)

Saprophytes : eaux douces







Réservoir strictement humain

Mode de transmission




Par inhalation de gouttelettes d’eau (pas de contamination interhumaine, ni par ingestion)




Interhumaine par inhalation de gouttelettes d’aérosols

Transmission d’un adulte malade à un NRS non vacciné

Pouvoir pathogène

  • Non Invasive (ORL) : OMA, sinusites, bronchites, conjonctivites

  • Invasive : sépticémies (méninges et articulations) +++ sérotype B

  • PMT

  • PMT

  • PMT

  • PMT

Complications




  • Insuffisance respiratoire : SRAS

  • IRA










Diagnostic bactériologique

  • Culture milieu enrichi, CO2

  • Identification par SM

  • Recherche Ag dans les urines (test immunochromatographique)

  • Culture : BCYE

  • Identification par agglutination

  • Sérologie : ELISA

  • PCR

  • Sérologie +++

  • PCR

  • Sérologie +++

  • PCR

  • Culture : milieu Bordet-Gengou

  • PCR +++

Traitement / Sensibilité

  • Sensibilité : B-lactamines, FQ, sulfamides

  • Prophylactique : vaccin conjugué chez le NRS

  • Curatif probabiliste :

  • Amoxicilline 1ère intention

  • Si allergie : C3G ou C2G, Prstinamycine, BACTRIM

  • Si échec : Augmentin ou Lévofloxacine

  • FQ (Lévofloxacine) +/- Rifampicine (15 jours)

  • Macrolides (clindamycine)

  • Tétracyclines

  • Fluoroquinolones

  • Macrolides

  • Tétracyclines

  • Fluoroquinolones

  • Macrolides : érythromycine, josamycine

  • Si allergie : BACTRIM

  • TTT prophylactique de l’entourage

Résistance

  • Macrolides

  • Lincosamides

  • 33% : acquisition pénicillinases

- B-lactamines

-B-lactamines

-B-lactamines

- B-lactamines

Vaccin et déclaration

  • Prophylactique : vaccin conjugué chez le NRS

Déclaration obligatoire







  • Vaccin obligatoire chez le NRS






Helicobacter Pylori

Escherichia Coli (entérobactéries)

Enterococcus Faecalis

Bacteriodes fragilis

Forme et Mb

Bacille Gram -, incurvé, microaérophile

Bacille Gram -

aérobie-anaérobie facultatives

Cocci Gram + en chainettes

(proche du streptocoque)

Anaérobie – aérotolérant

Bacille Gram –

Anaérobie stricte

Habitat - Réservoir

En milieu gastrique, uréase permet la survie en milieu acide

Flore colique (commensale) et partie distale de l’intestin grêle

Flore colique (commensale)

Flore colique (commensale)

Mode de transmission

Interhumaine par voie orale

EHEC : transmission par aliments contaminés







Pouvoir pathogène

  • Infection gastrique chronique le plus souvent asymptomatique ne nécessitant pas de TTT

B2 et D (minoritaires) :

  • Infections urinaires +++

  • Péritonites Ires (cirrhotique) et IIres

  • EHEC : diarrhée invasives, SHU (shiga toxine)

  • Infections intra-ABD : péritonites, angiocholites

  • Endocardites +++

  • Infections urinaires

  • Péritonites IIres

Complications

  • 10% ulcère gastro-duodénal

  • 1% cancer gastrique










Diagnostic bactériologique

  • Non invasif :

  • Test respiratoire, 1ère intention

  • Recherche Ag dans les selles, 2ème intention

  • Invasif :

Fibroscopie, culture, PCR, Sérologie

EHEC :

  • Coproculture standard (identification par sérotypage, ou PCR)

  • Sérodiagnostic

  • Examen direct

  • Culture (milieu ordinaire)




Traitement / Sensibilité

  • 5 1ers jours : Amoxicilline + IPP

  • 5 jours suivants : IPP + Clarithromycine + Métronidazole

  • Si allergie : quadrithérapie à base de bismuth

  • B-lactamines (sauf pénicilline M)

  • Fluoroquinolones

  • Aminosides (vs aérobies)

  • Polymixine (colistine, vs mb externe des Gram -)



  • EHEC : TTT symptomatique (ECULIZUMAB)

  • Idem Streptocoques

  • Amoxicilline : meilleur ATB vs entérocoques

  • Nouvelles Fluoroquinolones

  • Glycopeptides

  • Synergie possible : B-lactamines + Glycopeptide

  • Sensible à : Augmentin, Tazocilline, Imipénème, Métronidazole, Clindamycine

  • Péritonites IIres comm. sans SG : Augmentin + Gentamycine (probabiliste)

  • Péritonites IIres comm. avec SG : Tazocilline

  • Péritonites IIres nosocomiales : Imipénème

Résistance




Groupe 1 des entérobactéries : pas de production de B-lactamases

  • Pénicilline M (vs Gram +)

  • Métronidazole (vs anaérobie stricte et microaérophilie)

  • Clindamycine (vs bactéries intracellulaires)

  • Glycopeptides (vs Gram +)

Idem strepto + pénicillines M, céphalosporines + bas niveau aux aminosides

Production naturelle de BSLE chromosomique (pas d’épidémie)

  • Quasi toutes les B-lactamines

  • Fluoroquinolones (pas d’action sur les anaérobies)

  • Aminosides (agissent sur aérobies)

Vaccin et déclaration














Les 2 principaux germes responsables de diarrhées




Gram -

Salmonelles (entérobactéries)

Campylobacter Jejuni

Shigelloses

Shigella Flexneri (20%)

Shigella Sonnei (80%)

Salmonelles majeures : S.Typhi et Paratyphi A, B, C

Salmonelles mineurs : Enteridis et Typhimirium







Clostridium Difficile

Forme et Mb

Bacilles Gram -

anaérobies-aérobies facultatives

Bacille Gram -, incurvé, microaérophile

Bacille Gram -

Anaerobie stricte

Bacille Gram +

Habitat – Réservoir

  • PED

  • Liées au péril fécal

  • TD des volailles

  • TD des volailles +++




Flore intestinale (commensale)

Mode de transmission

  • Transmission humaine uniquement

  • Maladie des mains sales (eaux souillées, selles)




  • Transmission essentiellement animale

  • Aliments contaminés

  • Ingestion d’aliments contaminés




  • Transmission strictement humaine

  • Maladie des mains sales

  • Ingestion d’aliments ou eau souillée

Manuportage en milieu hospitalier

Pouvoir pathogène

Dose infectante : quelques bactéries

  • Fièvres typhoïdes

  • Diarrhées, éruptions cutanées, ulcérations, HM, SM, signes neuros

Dose infectante : 106-107 bactéries

  • Salmonelloses et TIAC

  • Gastro-entérites : diarrhées invasives

  • Gastro-entérites : diarrhées invasives

  • + TIAC

Dose infectante faible : 102 bactéries

  • Micro-abcès coliques recouverts de pseudomembrane

  • Colite infectieuse

  • + TIAC

1ère cause de diarrhée post-ATB

  1. Diarrhée banale

  2. CPM

  3. Méga côlon toxique

Complications

  • Perforation : péritonite

  • Portage chronique

  • Tuphos (neuro)

  • Arthrites réactionnelles +++

  • Syndrome de Guillain-Barré




Forme fulminante : perforation, péritonite, choc

Diagnostic bactériologique

  • Hémoculture +++ = Examen clé

  • Coproculture standard :

  • Examen direct : hématies + leucocytes

  • Culture 

  • Coproculture : demande spécifique 

  • Examen direct : hématies + leucocytes

  • Culture

  • Sérologie : diagnostic des complications post infectieuses

  • Coproculture standard

  • Test immunochromatographique (GDH, toxines)

  • PCR : gènes des toxines

  • Culture : demande spécifique

Traitement / sensibilité

TTT :

  • C3G : Ceftriaxone

  • Fluoroquinolones

Prévention : hygiène, vaccination polysaccharidique

Spontanément résolutives, donc pas d’ATB sauf ID (risque de septicémie)

  • TTT symptomatique : réhydratation

Spontanément résolutif, ne nécessite pas de TTT

  • Macrolides en 1ère intention

  • Fluoroquinolones

Colite spontanément résolutive

TTT curatif :

  • Amoxicilline ou BACTRIM

  • Alternative : Aithromycine

TTT préventif : lutte contre le péril fécal

  1. Métronidazole

  2. Vancomycine

  3. Vancomycine + Métronidazole

1ère intention des ICD non sévères : FIDAXOMICINE

TTT prophylactique

Résistance







Résistance naturelle au B-lactamines

Apparition progressive aux FQ (50%)




  • Forme végétative : tous les ATB sauf Vancomycine et Méthronidazole

  • Forme sporulée : tous les ATB

Vaccin et déclaration

Déclaration obligatoire

Cas groupés (TIAC) : déclaration obligatoire + envoi de souches au CNR















Autres BACTERIES RESPONSABLES DES TIAC :

  • Staphylococcus aureus :

    • Production d’une toxine thermostable in situ : début des symptômes très rapidement après ingestion de l’aliment (2-3 heures)  vomissements

    • Prévention : respecter la chaîne du froid, non respect de la chaine d’hygiène (ex : du restaurateur qui met le doigt dans son nez et qui touche au plat)


+++ des TIAC de la restauration à cause des plats réchauffés et re-réchauffés …  même symptômes que staph. aureus
Clostridium perfringens

  • Bacillus cereus

similaire:

Examen direct iconA- examen direct

Examen direct iconExamen direct

Examen direct iconExamen direct du psl positif 

Examen direct iconExamen au microscope optique direct électronique et immunofluorescence

Examen direct iconLa recherche de mycobactéries ou baar à l’examen direct revient négative

Examen direct iconExamen direct d’un prélèvement pulmonaire avec mise en évidence au microscope

Examen direct iconL’examen direct à l’ophtalmoscope de la pupille montre des opacités...

Examen direct iconExam direct

Examen direct iconDiagnostic direct en microbiologie

Examen direct iconDirect° generale des services (JP)





Tous droits réservés. Copyright © 2016
contacts
m.20-bal.com