La recherche d’Ag dans les selles





télécharger 73.05 Kb.
titreLa recherche d’Ag dans les selles
page2/7
date de publication20.11.2017
taille73.05 Kb.
typeRecherche
m.20-bal.com > Biología > Recherche
1   2   3   4   5   6   7

2.3Traitement – sensibilité aux ATB

2.3.1Antibiogramme


  • Pour recherche de résistance acquise :

    • amoxicilline  pas de résistance décrite

    • macrolides (érythromycine, résistance 10-20%)

    • imidazoles  résistance élevée > 30%

2.3.2Traitement


  • Trithérapie de 7 jours associant :

    • un inhibiteur de la pompe à proton à double dose

    • deux ATB

      • amoxicilline +

      • clarithromycine

      • ou métronidazole

  • La bactérie est éradiquée dans 70% des cas après un premier traitement. Les facteurs d’échec sont la résistance à la clarithromycine retrouvée dans 12 à 14% des cas, mauvaise observance du traitement, âge < 50 ans et tabagisme.

  • Après un traitement de deuxième ligne, 90% des patients sont guéris.

3Gastro-entérite bactérienne (GEB)


  • Les GEB sont moins fréquentes mais plus sévères que les GE virales.

  • GE = infection inflammatoire de l’appareil digestif pouvant donner des nausées, vomissements, crampes abdominales, diarrhée, déshydratation, fièvre et céphalées.

  • Diarrhée aigue (OMS) : émission de plus de 2 selles très molles à liquides /j depuis moins de 14j.

  • Colite aigue quand diagnostic dans les 6 semaines suivant le début de la diarrhée.

  • Diarrhée aigues bactériennes = entérites inflammatoires d’origine infectieuse, atteignant une partie ou de la totalité du tube digestif.

  • Transmission : eau, aliments, plus rarement manuportée.

  • Facteurs de défense de l’organisme :

    • barrière gastrique très acide (pH 2-4) détruit 99% des bactéries ingérées en 30min

    • mucus et les sécrétions intestinales

    • élimination permanente des bactéries

      • bile et sels biliaires, enzymes  effets bactéricides

      • motilité intestinale

    • flore commensale (compétition)

    • GALT = système immunitaire du TD (contact direct avec la flore intestinale)

  • Diarrhées aigües bactériennes :

  • Classées en 3 catégories :

    • diarrhées dont les manifestations proviennent des implantations de la bactérie au sein de l’écosystème digestif

    • les intoxications alimentaires

    • diarrhées après un traitement ATB

3.1Diarrhées Aigues Bactériennes

3.1.1Physiopathologie


  • Classiquement on a 2 groupes :

  • Bactéries entérotoxinogènes : colonisent la muqueuse de l’intestin grêle sans l’envahir grâce à des facteurs d’attachement

    • toxines qui se fixent spécifiquement sur les cellules de la muqueuse et entraîne une hypersécrétion d’électrolytes et d’eau

    • diarrhée essentiellement aqueuse, sans leucocyte ni mucus le plus souvent sans fièvre

    • peuvent être graves si déshydratation

    • bactéries responsables : Vibrio cholerae, Escherichia coli entérotoxinogènes (ETEC) et certains staphylocoques entéropathogènes.

    • = tableau du syndrome cholérique

  • Bactéries entéro-invasives (style Shigella) envahit les cellules et s’y multiplie jusqu’à leur destruction

    • destruction de la muqueuse s’étend de proche en proche et entraîne une réaction inflammatoire  présence de sang et de glaires dans les selles.

    • Bactéries responsables : Shigella et les Escherichia coli entéro-invasifs

    • Diarrhées souvent fébriles

    • Les hémocultures peuvent être positives

    • = tableau de syndrome dysentérique

  • Les bactéries responsables des diarrhées aigües sont :

    • Salmonella

    • Shigella

    • Yersinia enterocolitica

    • Campylobacter

    • ETEC Escherichia coli entérotoxinoqènes

    • EPEC Escherichia coli entéropathoqènes

    • EIEC Escherichia coli entéro-invasifs

    • EHEC Escherichia coli entéro-hémorragiques

    • Vibrio cholerae

3.1.2Traitement antibiotique


  • pas toujours nécessaire

  • guidé si possible par la mise en évidence de l’agent pathogène

  • indiqué dans certaines conditions :

    • tableau clinique grave

    • tableau dysentérique

    • terrain (pathologie sous-jacente)

  • buts

    • abréger l’évolution des symptômes

    • limiter le risque de dissémination

    • éviter les complications en cas de bactériémie
1   2   3   4   5   6   7

similaire:

La recherche d’Ag dans les selles iconRecherche d’Ag bactériens dans les selles : bonne sensibilité

La recherche d’Ag dans les selles iconÉlimination de kystes dans les selles
La giardiose est fréquemment rencontrée en France tant chez les adultes que chez les enfants avec toutefois une prédominance pour...

La recherche d’Ag dans les selles iconRecherche L’alphabet français semble mieux convenir à la fonction...

La recherche d’Ag dans les selles iconRecherche L’alphabet français semble mieux convenir à la fonction...

La recherche d’Ag dans les selles iconUe gastro
«de l’huile qui reste sur la cuvette après avoir tiré la chasse») fait évoquer une stéatorrhée (graisses dans les selles) en faveur...

La recherche d’Ag dans les selles iconJe recherche un emploi dans les mises et dans les relations publiques ayant un bon réseau

La recherche d’Ag dans les selles iconRecherche technologique mention "Matériaux, Energétique, Electronique"
«Matériaux réfractaires, élaboration, corrosion» du Centre de Recherche sur les Matériaux Haute Température (C. R. M. H. T. Cnrs),...

La recherche d’Ag dans les selles iconRecherche de toxicité sur l'animal
«primum non nocere», inscrit l’action médicale dans la recherche du compromis et de la modération

La recherche d’Ag dans les selles iconSéance 2 : Traiter les informations contenues dans les documents
«Les multiples compétences à développer pour une recherche documentaire efficace»

La recherche d’Ag dans les selles iconEn pratique, on parle de constipation lorsqu'il y a moins de trois selles par semaine





Tous droits réservés. Copyright © 2016
contacts
m.20-bal.com