Résumé Le vieillissement est un processus commun à tous les hommes. Physiologiquement, les effets du vieillissement engendrent des changements sur le corps humain.





télécharger 0.67 Mb.
titreRésumé Le vieillissement est un processus commun à tous les hommes. Physiologiquement, les effets du vieillissement engendrent des changements sur le corps humain.
page1/20
date de publication17.09.2017
taille0.67 Mb.
typeRésumé
m.20-bal.com > comptabilité > Résumé
  1   2   3   4   5   6   7   8   9   ...   20
LES 45-60 ANS : ÂGES DE TRANSITION

Université Paris Descartes, Faculté des Sciences Humaines et Sociales Sorbonne

Master 2, Magistère de sciences sociales appliquées à l’interculturel

Directeur du mémoire : Professeur Dominique Desjeux

Membre du jury : Professeur François De Singly

Charlotte Feuillafée

Juin 2008

Tél. : 06 64 82 69 96

Email : carlotta_f@hotmail.com

Résumé

Le vieillissement est un processus commun à tous les hommes. Physiologiquement, les effets du vieillissement engendrent des changements sur le corps humain. Mais ces changements sont-ils vécus de la même façon par tous les individus ? Socialement, l’avancée en âge se caractérise par des individus intégrés socialement. Bien que le poids de la routine puisse assigner une vie stable, des changements s’opèrent dans le mode de vie des individus. En effet, face à une perspective temporelle qui se raccourcit, l’individu réaménage le sens de sa vie. Le vieillissement est également intégré au mode de vie, entraînant ainsi de nouvelles pratiques. Cependant, ces pratiques se positionnent-elles en rupture face aux pratiques passées ?

Le vieillissement est avant tout un sentiment qui se forme par l’arrivée des premiers signes et du fait du regard d’autrui. Néanmoins, le vécu du vieillissement est également tributaire du poids des représentations sociales.

Face à une perspective temporelle qui se réduit, c’est finalement un nouveau rapport au temps qu’entretiennent les individus. Ce nouveau rapport au temps est un regard renouvelé sur le passé, le présent et l’avenir.

Remerciements : Je tiens à remercier toutes les personnes qui m’ont aidé à la réalisation de ce mémoire. Merci à tous les enquêtés de m’avoir ouvert leur porte avec générosité. Merci à monsieur D. Desjeux pour ses conseils et son écoute

SOMMAIRE

Introduction 8

Partie I : L’avancée en âge, ruptures et continuités dans le mode de vie 14

1.Stabilité et évolutions de la vie professionnelle et familiale 14

1.1.Situation professionnelle et familiale 14

.1.1.1.Mise en perspective de la stabilité professionnelle et familiale dans la construction identitaire 14

.1.1.2.Des ruptures professionnelles 15

.1.1.3.Des ruptures familiales 18

.1.1.4.Une nécessité de développer des capacités d’adaptation 19

1.2.Impacts du départ des enfants 20

.1.2.1.Le départ des enfants : un bouleversement émotionnel 20

.1.2.2.Un nouveau mode de vie marqué par un gain de liberté 23

.1.2.3.Un vécu inégalitaire du « choc » du départ des enfants  24

1.3.Un mode de vie stable mais une redéfinition du sens de la vie 26

.1.3.1.Un mode de vie routinier 26

.1.3.2.Une redéfinition du sens de la vie 27

2.Des pratiques liées au cycle de vie ? 28

2.1.Une évolution des pratiques liée à des effets de structure 28

.2.1.1.Une évolution des loisirs impactée par l’évolution de la situation familiale  28

.2.1.2.Une évolution des loisirs liée à l’évolution du budget 30

.2.1.3.Une évolution des loisirs mise en perspective avec la situation professionnelle  32

2.2.Des pratiques de curiosité 33

.2.2.1.Des pratiques de voyages pour découvrir et s’ouvrir au monde 33

.2.2.2.Des pratiques télévisuelles vecteurs de connaissances 34

.2.2.3.Une curiosité continue et accrue avec l’avancée en âge 35

2.3.Des pratiques adaptées à l’avancée en âge 36

.2.3.1.Le sport : une activité pour maintenir une forme physique 36

.2.3.2.l’alimentation : un mode de vie équilibré 37

2.4.Internet : une pratique permettant de rester attaché au monde actuel 41

.2.4.1.Les NTIC : une culture en décalage 41

.2.4.2.Une socialisation progressive aux NTIC pour s’inscrire dans la norme sociale 43

.2.4.3.Les fonctions d’Internet : d’un simple outil utilitaire vers une nouvelle forme de maintien des liens sociaux et familiaux 44

3.Evolution des valeurs 45

3.1.Le rapport à l’argent 45

.3.1.1.Un rapport à l’argent inchangé malgré un pouvoir d’achat qui a évolué 45

.3.1.2.Des dépenses plus facile : le temps venu de se faire plaisir 46

3.2.Une évolution des valeurs 47

.3.2.1.Des valeurs fondamentales persistantes 47

.3.2.2.Des valeurs moins matérialistes 48

.3.2.3.Des valeurs plus libérées et distanciées face à l’éducation de jeunesse 49

3.3.Une prise de recul sur la vie 50

.3.3.1.Des préoccupations qui évoluent  50

.3.3.2.Une prise de recul face aux expériences vécues : des regrets, une revisite des priorités 52

.3.3.3.Un cumul d’expériences qui permet d’avoir un regard plus éveillé sur les problèmes de société 54

Partie II : Les signes de vieillissement 56

1.Face aux signes de vieillissement 56

1.1.Des signes vecteurs du sentiment de vieillissement 56

.1.24.1.Les signes physiques de vieillissement : des contraintes dans les activités quotidienne 56

.1.1.1.Les signes psychiques du vieillissement : l’altération de la mémoire 57

.1.1.2.les rides : un rappel à l’ordre du vieillissement 58

.1.1.3.Les signes de vieillissement : une prise de conscience par le regard d’autrui 59

1.2.Une intégration des signes de vieillissement dans le mode de vie 60

.1.2.1.De la déplaisance à l’accommodation des signes de vieillissement 60

.1.2.2.Une adaptation des activités quotidiennes aux effets du vieillissement 60

1.3.Le vieillissement dans l’interaction 61

.1.3.1.Un sujet intime, passé sous silence 61

.1.3.2.Un sujet extériorisé par soi et par autrui 62

.1.3.3.Un sujet abordé différemment selon les générations 63

.1.3.4.Un sujet abordé avec dérision et humour 64

2.Stratégies adoptées face aux signes de vieillissements 65

2.1.Camoufler les signes de vieillissement 65

.2.1.1.Rester « dans le coup » par le style vestimentaire 65

.2.1.2.L’utilisation de crème anti-rides : une pratique rassurante 67

.2.1.3.Les cheveux blancs : un symbole de vieillesse à camoufler 68

.2.1.4.Une dichotomie hommes-femmes : le poids de la pression sociale 69

2.2.Le stratégies de camouflage : corriger plutôt que changer 71

.2.2.1.Un style vestimentaire plus effacé : un style intemporel et non générationnel 71

.2.2.2.Corriger les effets du temps mais rester naturel 72

.2.2.3.Trouver le juste milieu ou le ridicule du rajeunir 74

2.3.Entretenir son corps et son esprit 75

.2.3.1.Des pratiques de bien être 75

.2.3.2.Des pratiques d’entraînement cérébral 76

2.4.Le souci de la santé 76

.2.4.1.Une plus grande préoccupation face à la santé  76

.2.4.2.Une volonté de maîtriser la santé 78

2.5.La fatalité du vieillissement: accepter de vieillir 79

.2.5.1.Des signes de vieillissement à atténuer partiellement 79

.2.5.2.Accepter de vieillir pour mieux vieillir 80

3.Un nouveau rapport à soi 81

3.1.Un plus grand soin de l’apparence pour réduire les effets du vieillissement 81

3.2.Un modèle de vie moins basé sur l’apparence 82

.3.2.1.Un goût du paraître moins prononcé 82

.3.2.2.Se détourner du paraître pour aller à l’essentiel 83

Partie III : Representations face au vieillissement 85

1.Qu’est-ce que le vieillissement ? 85

1.1.Eléments déclencheurs du vieillissement 85

.1.1.1.Des petits signes physiques 85

.1.1.2.La perte des parents 86

.1.1.3.Le suivi médical recommandé 86

1.2.Le vieillissement : une évolution de la vie vers la mort 87

.1.2.1.Un processus naturel : le cheminement vers la mort 87

.1.2.2.Une évolution continue 88

1.3.Le vieillissement n’est pas qu’un effet d’âge 89

.1.3.1.Vieillir ou la monotonie de la vie 89

.1.3.2.Vieillir : une déprise face au monde et à certaines activités 90

.1.3.3.Le vieillissement en opposition à l’autonomie 91

1.4.Beauté et vieillissement sont-ils compatibles ? 92

.1.4.1.Vieillir altère la beauté 92

.1.4.2.Une autre forme de beauté : de la séduction au charme 93

2.Images sociétales du vieillissement 95

2.1.Une évolution des représentations sociales du vieillissement 95

.2.1.1.Une image de la vieillesse « active » 95

.2.1.2.Une meilleure intégration sociale du vieillissement 96

2.2.Le vieillissement : un phénomène « parasite » 97

.2.2.1.Des normes sociales à l’encontre du vieillissement 97

.2.2.2.Une image restreinte aux problèmes médico-économiques du vieillissement 98

partie iv : rapports intergenerationnels, temps et identité 100

1.Une identité générationnelle ? 100

1.1.Des rapports intergénérationnels disparates 100

.1.1.1.Des groupes de pairs multi-générationnels 100

.1.1.2.Des rapports différents avec la jeune génération 101

.1.1.3.A l’encontre du confinement générationnel 102

En définitive, les multiples espaces interactionnels marquant la vie quotidienne des individus impliquent des interactions multi-générationnelles. Néanmoins, l’avancée en âge contribue à creuser un fossé entre les générations. En dépit du poids de l’expérience et d’un sentiment de proximité avec les pairs de la même génération, l’individu ne se positionne pas dans une perspective de confinement générationnel. Néanmoins l’ouverture est-elle culturellement, et socialement possible ? L’identité individuelle est-elle une identité générationnelle contraignant cette ouverture? 103

1.2.Un fossé culturel entre générations ? 103

.1.2.1.Des pratiques musicales de jeunesse persistantes 103

.1.2.2.Une captation de l’actualité musicale sous contrainte d’une culture musicale générationnelle 104

.1.2.3.Ouverture et apprentissage de la « culture jeune » 105

1.3.Impacts du vieillissement sur le regard des autres 107

.1.3.1.Le poids des signes physiques de vieillissement dans l’image de soi 107

.1.3.2.Le poids de l’expérience sur le regard des autres 108

2.Le rapport à la jeunesse 109

2.1.A la recherche de la jeunesse passée ? 109

.2.1.1.Une jeunesse mise à distance 109

.2.1.2.Représentations de la jeunesse : une jeunesse idéalisée et nostalgique 110

.2.1.3.La nostalgie avant tout des périodes d’accomplissement de soi 112

2.2.La jeunesse : rupture ou continuité ? 114

.2.2.1.Des étapes marquant la fin de la jeunesse 114

.2.2.2.La jeunesse : un état d’esprit avant tout 115

.2.2.3.La « seconde jeunesse » ou la discontinuité de la jeunesse 116

3.face à une perspective temporelle qui se raccourcit… 118

3.1.Un autre rapport à la mort 118

.3.1.1.Une distanciation face à l’angoisse de mort 118

.3.1.2.Peur de vieillir plutôt qu’une peur de mourir 119

.3.1.3.La peur de la maladie comme expression de l’angoisse de mort 120

3.2.Un nouveau rapport au temps 121

.3.2.1.Utiliser de manière constructive le temps restant 121

.3.2.2.Le temps d’aller à l’essentiel : les rapports humains 123

4.Quel avenir pour les 45-60 ans ? 125

4.1.Des perspectives d’avenir intégrées dans un nouveau rapport au temps 125

.4.1.1.Un avenir actif dans la continuité 125

.4.1.2. Des perspectives d’avenir à court terme 126

.4.1.3.Un avenir tourné vers la jeune génération : solidarité familiale et transmission 127

4.2.La retraite : une rupture dans le cycle de vie 129

.4.2.1.Une retraite envisagée 129

.4.2.2.Une retraite ignorée 130

.4.2.3.La retraite : la véritable rupture dans le cycle de vie 130

Conclusion 133

Bibliographie 135

annexes 138

1.Guide d’entretien 138

2. Tableau de répartition des individus par critères socio démographiques 145

Introduction

Le vieillissement et l’âge dans la tradition sociologique : une donnée qui a été longtemps occultée

Emile Durkheim, pourtant père fondateur de la sociologie occulte l’âge et le cycle de vie comme donnée explicative du comportement de suicide. Alors même que les tableaux statistiques qu’il produit montrent que le taux de suicide augmente avec l’âge, il ne cherche pas vraiment à expliquer une telle corrélation. Pour Pierre Bourdieu, « la jeunesse n’est qu’un mot ». Dans ses œuvres, l’âge est peu présent, l’individu se définit avant tout par son appartenance sociale. Dans la tradition sociologique française, l’âge a donc été pendant longtemps occulté. Pourtant, les comportements humains ne sont-ils pas compréhensibles et explicables par le cycle de vie ? C’est aux Etats-Unis que l’âge devient un objet d’analyse sociologique dès les années 1940. Plusieurs articles parus dans le numéro de 1942 de l’American Sociological Review constituent ainsi les prémisses d’une réflexion sociologique sur l’âge1. Dans les années 1960 voient le jour des théories fonctionnalistes. D’un côté les théories du désengagement comme celle développée par Cumming et Henry analysent le vieillissement comme une perte de rôles sociaux menant à la marginalisation en société de la personne âge. D’un autre côté, les théories de l’activité considèrent qu’une substitution de la perte des rôles sociaux par l’implication de nouveaux rôles sociaux s’opère. En France, l’intérêt porté à l’âge dans les travaux sociologique est étroitement lié au contexte social et démographique. C’est dans les années 1960 que s’affirme un intérêt pour l’âge. En effet, la jeunesse du Baby Boom a donné de l’intérêt sociologique à l’âge. Les pouvoirs publics préoccupés par les « problèmes » des jeunes financent alors des travaux sociologiques sur la question2. En 1962 le rapport de la Commission d'étude des problèmes de la vieillesse dit rapport Laroque se penche sur la question de vieillissement. Mais c’est surtout à la fin du XXème siècle que se développe la sociologie de la vieillesse et du vieillissement. Face à l’augmentation de l’âge de la population française, le vieillissement devient donc un fait d’actualité qui entraîne des problèmes d’ordre sociaux et économiques. Le vieillissement tend aujourd’hui à devenir un fait social posant problème alors qu’il est d’abord un processus naturel. En dehors d’un problème socio-économique qui préoccupe la collectivité, qu’est-ce donc que le vieillissement ?

Qu’est-ce que le vieillissement ?

Le vieillissement est un processus continu, présent dès le début de l'existence et commun à tous les êtres vivants. Du point de vue de la biologie, il constitue une dégradation progressive de toutes les structures de l'organisme : molécules, cellules, tissus et organes spécialisés. Au-delà de cette définition générale, on peut distinguer le vieillissement « normal » et le vieillissement pathologique. Alors que le vieillissement « normal » renvoie aux changements physiologiques et psychiques qui apparaissent avec le passage du temps, le vieillissement pathologique correspond à l’augmentation des maladies au fil de l’âge.

Du point de vue de la définition sociale, le vieillissement devient un problème social. Il est un enjeu de société avec les problématiques médicales, sociales et économiques qui se posent. Si le vieillissement est un vécu individuel, il devient donc un questionnement collectif. Comme le rappelle V. Caradec dans Sociologie de la vieillesse et du vieillissement3, le vieillissement relève d’une construction sociale. Mais à quel âge est-on « vieux » ? Socialement, la réponse reste floue. Elle est étroitement liée aux représentations sociales. A ce sujet, Pierre Bourdieu écrivait dans un article de 1974 « a jeunesse n’est qu’un mot ». L’âge est donc « une donnée biologique socialement manipulée et manipulable. »

Le vieillissement sous-tend donc des réalités diverses. C’est un processus naturel. C’est aussi un construit social du point des échelles macro et micro-sociales. Mais à l’échelle micro-individuelle, le vieillissement est avant tout un sentiment, un ressenti. Considérant le vieillissement en tant que construit social, quelles sont alors aujourd’hui les représentations du vieillissement ?
  1   2   3   4   5   6   7   8   9   ...   20

similaire:

Résumé Le vieillissement est un processus commun à tous les hommes. Physiologiquement, les effets du vieillissement engendrent des changements sur le corps humain. iconRecherche Jean-Marc Lemaître, chercheur à l’Inserm, a réussi à inverser...

Résumé Le vieillissement est un processus commun à tous les hommes. Physiologiquement, les effets du vieillissement engendrent des changements sur le corps humain. iconLe vieillissement de la population (9). L’espérance de vie (10)....

Résumé Le vieillissement est un processus commun à tous les hommes. Physiologiquement, les effets du vieillissement engendrent des changements sur le corps humain. iconLe lifting est justifié essentiellement par le vieillissement de...

Résumé Le vieillissement est un processus commun à tous les hommes. Physiologiquement, les effets du vieillissement engendrent des changements sur le corps humain. iconRésumé En reprenant les travaux scientifiques qui ont étudié les...

Résumé Le vieillissement est un processus commun à tous les hommes. Physiologiquement, les effets du vieillissement engendrent des changements sur le corps humain. iconPrésentation du problème Les changements temporaires de température,...

Résumé Le vieillissement est un processus commun à tous les hommes. Physiologiquement, les effets du vieillissement engendrent des changements sur le corps humain. iconUniversite de limoges
«atypiques» Approches psychodynamiques du vieillissement La personnalité et ses troubles avec le vieillissement La relation psychothérapique...

Résumé Le vieillissement est un processus commun à tous les hommes. Physiologiquement, les effets du vieillissement engendrent des changements sur le corps humain. iconAlphabet du bien vieillir
«Bien vieillir», «vieillir en bonne santé», «vieillissement réussi»… Est-ce possible ? Est-ce accessible à tous ou bien réservé à...

Résumé Le vieillissement est un processus commun à tous les hommes. Physiologiquement, les effets du vieillissement engendrent des changements sur le corps humain. iconGénéralités sur le vieillissement

Résumé Le vieillissement est un processus commun à tous les hommes. Physiologiquement, les effets du vieillissement engendrent des changements sur le corps humain. iconLe vieillissement des organes et des fonctions et les conséquences pour le sujet

Résumé Le vieillissement est un processus commun à tous les hommes. Physiologiquement, les effets du vieillissement engendrent des changements sur le corps humain. iconRésumé Au travers de leurs impacts sur l’alimentation, la santé,...





Tous droits réservés. Copyright © 2016
contacts
m.20-bal.com