Causes Atteintes myocardiques Athérosclérose





télécharger 27.56 Kb.
titreCauses Atteintes myocardiques Athérosclérose
date de publication22.09.2017
taille27.56 Kb.
typeDocumentos
m.20-bal.com > comptabilité > Documentos

20 – UE3 – Pr Chauffert – 04/12/12 Les parties vides ne sont pas à apprendre Typ : Baptiste/Cor : Seyhan

Urgences en cancérologie

  • Connaitre les principales urgences en cancérologie

  • Savoir distinguer les urgences réelles des complications de fin de vie


→ Évènement aigu, menaçant rapidement la vie du malade, en rapport direct ou indirect avec le cancer ou son traitement

→ Ne pas assimiler cancer et pronostic mortel ! // Certains patients sont guéris de leur cancer, d'autres bénéficient de rémission prolongée après une urgence bien prise en charge

→ Transfert en réanimation : ne pas transférer les patients en fin de vie, à un stade avancé de la maladie cancéreuse, sans projet thérapeutique

  1. La mort subite ou imminente


  • Mort qui survient, sans signes prémonitoires dans l'heure qui la précède

  • Faut-il réanimer ? → prendre la décision dans la minute // maladie sous-jacente et son pronostic

  • Très souvent le cancer n'est pas la cause de la mort subite mais plutôt les complications



    1. Causes

      1. Atteintes myocardiques




      1. Athérosclérose




      1. Troubles du rythme cardiaque


(Tachycardie ou fibrillation ventriculaire, torsades de pointe)

CAT : massage cardiaque, choc électrique, correction ionique + ECG

      1. Tamponnade péricardique


→ lésions métastatiques (poumon, sein, œsophage, lymphome, leucémie aigüe) => réaction inflammatoire secondaire à l'hémorragie induite par la métastase

CAT : échographie + ponction évacuatrice (chirurgie)

      1. Embolie pulmonaire


→ Cancer facilite la thrombose veineuse ++

→ Alitement

→ Pathologie tumorale sous-jacente (hypercoagulabilité)

→ Accès centraux (cathéters)

CAT : angioscanner + anticoagulation + thrombolyse

      1. Hémorragies massives


→ extériorisées ou non

CAT : TR

      1. Choc septique foudroyant


CAT : hémocultures + ATBthérapie probabiliste

  1. Urgences respiratoires = insuffisance respiratoire aigüe ++


cyanose (lèvres, doigts, visage)

Tachypnée (FR > 20/min)

Mobilisation des muscles respiratoires accessoires (tirage)

Signes hémodynamiques, troubles de la conscience associés

PaO2 < 60mmhg et Sat < 90% (hypoxémie)

CAT : Oxygénothérapie haut débit (> 5L/min) + lunette ou masque de concentration + intubation ?
    1. Causes pulmonaires


Parenchyme

Plèvre

Atélectasie

→ tumorale

(métastases, lymphangite, carcinomateuse)

→ non tumorale

(pneumopathie infectieuse, embolie pulmonaire, toxicité médicamenteuse)

→ épanchement pleural compressif

→ pneumothorax

URGENCE !

En Rx : image de poumon blanc + attraction de la trachée du côté de la lésion



    1. Dues à une obstruction des voies aériennes

      1. VAS


Stridor, dyspnée, signes d'insuffisance respiratoire aigüe

      1. VAI


Dyspnée, hémoptysie, fièvre, pneumonie obstructive, rarement aigüe

Causes : cancer bronchique, métastases

      1. Pneumopathie d'inhalation ++


  • Sujets âgés, alités, confus ou souffrant d'une altération des mécanismes normaux de déglutition

  • Inhalation du liquide gastrique qui induit des lésions tissulaires des alvéoles + surinfection due aux aliments ingurgités



      1. CAT


Examen endoscopique rapide pour rechercher la cause

  • si obstacle laryngé → trachéotomie

  • si obstacle trachéal ou bronche souche extrinsèque → prothèse endotrachéale, RT, CT

  • si obstacle trachéal ou bronche souche endoluminal → laser, prothèse ou RT



    1. Syndrome cave Sup


→ Début insidieux

→ Œdème de la face et du cou en pèlerine

→ Céphalées, vertige, syncope

→ Turgescence jugulaire, circulation collatérale thoracique

→ Cyanose de la face + Msup

  • 90% des cas en rapport à un cancer (bronchique ++) qui comprime le système cave SUP → augmentation de la pression en amont (cancer bronchique, lymphome Hodgkinien, métastases ganglionnaires)

  • Dg : imagerie + biopsie



      1. CAT


Urgence

Spécifique

Corticothérapie 1mg/kg/jr

Oxygénothérapie

Station semi-assise

Faire une rx

Rechercher une thrombose (± anticoag)

RT (cancer bronchique NPC)

CT (cancer bronchique PC, lymphomes)



    1. Épanchement péricardique




  1. Urgences neurologiques

    1. Compression médullaire ++


  • Syndrome de la queue de cheval ++

  • Complication très fréquente par métastases au niveau d'une vertèbre, extension d'une tumeur para-vertébrale, localisation épidurale (épidurite néoplasique)



      1. Clinique


  • Signes d'apparition progressive ou brutale (syndrome lésionnel et post-lésionnel)

  • Douleurs rachidiennes localisées précédant les signes neurologiques (réveillées à la palpation des épineuses) => faire le Dg à ce stade sans attendre l'apparition des signes neuro

  • Douleur radiculaire (syndrome lésionnel)

  • Signes neuro (syndrome sous-lésionnel) : déficit sensitif et moteur, troubles sphinctériens, signes pyramidaux...



      1. CAT


  • IRM (ou TDM) en urgence une fois le Dg clinique évoqué (car risque d'évolution rapide et irréversible vers la paraplégie) → précise le niveau, l'étendu, le mécanisme de la compression + état des structures osseuses adjacentes

  • Confier au neurochir pour commencer le ttt (corticothérapie + chirurgie ou RT)



    1. HTIC


  • Conséquences de métastases cérébrales, hémorragie intracérébrale, ischémie cérébrale avec œdème // cancer du poumon, sein, mélanome ++

  • Céphalées, vomissements, nausées, ± troubles du comportement, crises d'épilepsie, déficit neurologique



      1. CAT


  • TDM relayé par une IRM

  • Traitement symptomatique puis spécifique (RT, chirurgie, CT)



  1. Urgences métaboliques

    1. Hypercalcémie


  • Syndrome paranéoplasique (la tumeur sécrète de la PTH-RP)

  • Il n'y a pas de lésions ostéolytiques = PTH normale est basse !

  • Dosage du Ca2+ sanguin ++

  • Surtout au cours des myélomes, cancers des poumons, rein, sein...

  • Clinique non spécifique (/!\ aux patients qui boivent trop)



      1. CAT


  • Réhydratation (sérum salé physiologique)

  • Correction de l'hypercalcémie (biphosphonate)



    1. Syndrome de lyse tumorale


  • Hyperuricémie + hyperphosphorémie (CT → destruction des cellules tumorales → relargage du contenu dont ADN → métabolisé en acide urique) → IR aigüe

  • Il faut évaluer le risque avant la CT !



      1. CAT


Prévention

Traitement si syndrome de lyse tumoral

Hyperhydratation

Hypo-uricémiant (allopurinol)

Uricolytique

Hyperkaliémique

Hémodialyse si SLT constitué et IR aigüe



  1. Urgences hématologiques

    1. Syndromes hémorragiques


  • Coagulopathies, thrombopénies, atteinte des vaisseaux sanguins



    1. Neutropénies fébriles ++


  • PN < 500/mm3

  • Fièvre pendant >1h

  • ATBthérapie dans l'heure sans attendre le résultat bactériologique

  • FDR : profondeur de la neutropénie, rapidité d'installation de la neutropénie durée de la neutropénie (>7 jours = haut risque infectieux / <7 jours = bas risque infectieux)


  • CAT

    • Rechercher la porte d'entrée + signes de gravité (TA, pouls, FC, conscience)

    • Biologie standard

    • Hémocultures (KT + périphérique)

    • Prélèvements des sites infectieux éventuels

    • Rx thorax

    • Débuter du ttt : 6 à 8h suivant la constatation de la fièvre

    • Atbthérapie probabiliste urgente !

    3 foyers redoutables si pas de prise en charge → mort rapide : ORL, pulmonaire, périnéale


Toute fièvre chez le neutropénique est infectieuse jusqu'à preuve du contraire

ATBthérapie est fonction du risque


Bas risque

Haut risque

VO ou parentérale

Augmentin® + Ciflox per os 7 jours

Réévaluation après 48h

(si persistance de la fièvre → hospitalisation + ATBthérapie parentérale)

Ne pas administrer de paracétamol

ATBthérapie parentérale

B-lactamines seules (tazocilline)

(+ aminosides si sepsis sévère)

Jusqu'à sortie de l'aplasie !



    1. En hématologie maligne


  • CIVD (leucémie aigüe, risque vital)

  • Hyperleucocytose des hémopathies

  • Syndrome de lyse tumorale

  • Hypercalcémie

  • Syndrome d'hyperviscosité sanguine

  • Compression médullaire

similaire:

Causes Atteintes myocardiques Athérosclérose iconRecherche les autres localisations de l’athérosclérose

Causes Atteintes myocardiques Athérosclérose iconSelon la clinique et l'ecg : on décidait du traitement, c'est-à-dire...
«mort» cellulaire donc plus de contractilité de ces cellules myocardiques nécrosées

Causes Atteintes myocardiques Athérosclérose iconCours de pathologie générale 2008-2009
«athere» signifiant «bouillie» car l’athérosclérose revêt un caractère grumeleux ou encore friable

Causes Atteintes myocardiques Athérosclérose iconCours de pathologie générale 2008-2009
«athere» signifiant «bouillie» car l’athérosclérose revêt un caractère grumeleux ou encore friable

Causes Atteintes myocardiques Athérosclérose iconLes atteintes plexuelles

Causes Atteintes myocardiques Athérosclérose iconLaboratoire de psychopathologie psychanalytique des Atteintes Somatiques et Identitaires

Causes Atteintes myocardiques Athérosclérose iconModule soins infirmiers aux personnes atteintes d’affections digestives

Causes Atteintes myocardiques Athérosclérose iconRechercher : atteintes rénale, articulaires, digestive, cardio-vasculaires et neurologiques

Causes Atteintes myocardiques Athérosclérose iconLe mandat politique, syndical ou judiciaire, sont des atteintes au...

Causes Atteintes myocardiques Athérosclérose iconAspirine et molécules anti-agrégantes, anti-thrombotiques dans le...





Tous droits réservés. Copyright © 2016
contacts
m.20-bal.com