Leçon deux : Milieux humides et qualité de l’environnement





télécharger 25.08 Kb.
titreLeçon deux : Milieux humides et qualité de l’environnement
date de publication25.10.2016
taille25.08 Kb.
typeLeçon
m.20-bal.com > documents > Leçon
Leçon deux : Milieux humides et qualité de l’environnement

Corrigé du journal de l’élève

Question 1

Question 2

Si on se fit à la quantité de gaz en partie par million (ppm), la solubilité de l’oxygène diminue le plus en fonction d’une augmentation de température.

Question 3

Les poissons dépendent de l’oxygène pour survivre. Donc, le fait d’avoir une diminution plus importante de ce gaz en fonction d’une augmentation de température aura une conséquence très importante sur la vie aquatique.

Au contraire, le gaz carbonique est un déchet pour les poissons similaires à nous les humains ce qui fait en sorte que la quantité de ce gaz n’est pas bénéfique pour les poissons.

Question 4

Réponse : Le touladi

Il atteint une diminution de croissance au-delà de 47% lorsque l’oxygène dissout dans l’eau atteint une valeur de 3 ppm.

Question 5

La diminution du taux de croissance de la truite arc-en-ciel est moins importante que le touladi lorsque l’oxygène dissout dans l’eau diminue. Ce que fait en sorte que la truite arc-en-ciel a une meilleure capacité d’adaptation à une diminution de l’oxygène dans l’eau ou demande tout simplement une moins grande quantité d’oxygène.

On sait que plus élevé est la température de l’eau, moins il y aura d’oxygène dissout dans l’eau. Tandis que le taux de diminution de croissance est moins élevé pour la truite arc-en-ciel en présence d’une plus petite quantité d’oxygène, on sait qu’elle préfère les eaux un peu plus chaudes.

Question 6

En aval de la ville, la rivière a reçu un déversement des usées ayant subi un traitement primaire. Ceci influence la demande biochimique en oxygène (DBO) entre janvier et mars pour les raisons suivantes :

  • Ces eaux usées sont normalement responsables d’augmenter la température d’une rivière puisque l’eau déversée est plus chaude que l’eau de la rivière. Ceci diminue la quantité d’oxygène dans l’eau et favorise la croissance de bactéries (bactéries aérobiques) ce qui augmente la demande d’oxygène.

  • L’ajout de sédiments en suspension dans les eaux usées se dépose dans le fond de la rivière ce qui permet aux bactéries comme le vers de vase de s’y installer et se diviser. De plus, l’ajout de sédiments dans l’eau augmente la turbidité de l’eau ce qui diminue la quantité de lumière qui pénètre la rivière. La photosynthèse est donc influencée ce qui diminue par conséquent la quantité d’oxygène présent dans l’eau.


Question 7

Le printemps apporte la fonte des neiges ce qui finit par se verser dans la rivière. Ceci augmente donc la quantité d’eau dans la rivière ce qui augmente le débit de l’eau.

Station A

L’arrivée du printemps réveille et augmente considérablement l’activité biologique aquatique. Donc, les espèces comme les nymphes nécessitant plus d’oxygène prospèrent le printemps en raison du surplus d’oxygène dissous dans l’eau causé par l’augmentation du débit (fonte de la neige). Ceci explique pourquoi la DBO augmente le printemps avec l’augmentation et la présence d’activité biologique dans le cours d’eau.

Station B

Les espèces comme le ver de vase et la larve de moucheron prolifèrent dans les eaux plus chaudes et sédimentées (polluées) plutôt faibles en quantité d’oxygène dissous. L’augmentation du débit de la rivière au printemps augmente la quantité d’oxygène dans l’eau, peut diminuer la température de l’eau dans la zone déversement et diminue la sédimentation à la station B (débit apporte les sédiments plus loin) ce qui diminue l’activité de ces espèces. De plus, le surplus d'oxygène ajouté à l'eau le printemps, et la présence minimale d'espèce qui consomme cet oxygène font en sorte que la DBO diminue durant ces mois.

Question 8

De façon générale, l’activité biologique aquatique diminue en hiver et redevient à normale en été ce qui fait en sorte que la DBO est plus grande en été. Il y a plus d’espèces vivantes présentes, donc il y a une plus grande DBO. La quantité d’oxygène d’un cours d’eau diminue aussi considérablement en hiver en raison de la diminution de l’activité végétative (diminution de la photosynthèse).

Station

Ver de vase

Larve de moucheron

Sangsue

Nymphe de libellule

Nymphe de perle

A (amont)

0

0

2

4

5

B (aval)

8

4

0

0

0

C (aval)

6

5

1

0

0

D (aval)

8

5

0

2

0

E (aval)

4

5

4

4

1

F (aval)

0

1

3

2

5


Question 9

« Certaines espèces tolèrent mieux que d’autres le manque d’oxygène et se retrouvent souvent dans les zones polluées. Parmi elles, le ver de vase ou tubifex, annélide de la famille des Tubificidés, est facilement reconnaissable à sa couleur rouge vif. Quand il mange, sa queue sort de la boue et est agitée d’un mouvement spiralé d’avant en arrière. Le chironome est un autre organisme tolérant de faibles taux d’oxygène dissous. On le reconnait facilement à sa couleur rouge sang. Malgré sa ressemblance avec les vers, c’est en réalité une larve de moucheron. On dit de ces espèces qu’elles sont indicatrices de la pollution de l’eau. Au contraire, la perle ou la nymphe de libellule, qui ont besoin de taux d’oxygène très élevés, sont des espèces indicatrices de la qualité de l’eau. La sangsue se situe à mi-chemin entre ces deux catégories. »

- Canards Illimités

En résumé, on peut remarquer aux endroits de la rivière moins pollués comme la station A situé en amont et les stations E et F situées en aval plus loin du déversement des eaux usées des espèces comme les nymphes de libellule et de perle puisque ces espèces ont une plus grande DBO. Les eaux plus polluées récupérées des stations B, C, et D ne contiennent pas suffisamment d’oxygène dissout pour supporter la vie de ces espèces. Cela explique pourquoi le ver de vase ainsi que la larve de moucheron prospèrent dans ces stations où l’eau est plus polluée puisqu’ils nécessitent une moins grande DBO. L’eau plus chaude, plus sédimentée, et moins riche en oxygène résulte d’un environnement propice à leur développement.

Question 10

L’espèce indicatrice ou plutôt les espèces indicatrices signifient les vers de vase et les larves de moucheron puisqu’ils sont de bons indicateurs que l’eau est polluée sachant que ces deux espèces prospèrent d’une eau faible en oxygène, et haute en sédimentation.

Question 11

La grande quantité d’algues dans la rivière diminue la quantité de rayons solaires pouvant pénétrer dans le cours d’eau. Donc, lorsque ces algues n’ont pas suffisamment d’énergie solaire pour effectuer la photosynthèse et se nourrir, ils vont opter pour la respiration cellulaire (ce qui augmente la quantité de gaz carbonique et diminue la quantité d’oxygène dans le cours d’eau).

De plus, certaines algues ne sont pas producteurs comme les algues bleues (cyanobactéries) qui font la respiration cellulaire au lieu de la photosynthèse ce qui diminue la quantité d’oxygène dans l’eau et augmente la quantité de gaz carbonique.

Question 12

Certains étangs reconnaissent naturellement un faible échange d’eau et une croissance végétale assez importante ce qui diminue la quantité d’oxygène dissout dans l’eau. Donc, la présence de ces poissons dans l’étang ne signifie pas nécessairement que celui-ci est pollué.

similaire:

Leçon deux : Milieux humides et qualité de l’environnement icon3ème plan national milieux humides 2014-2018 action 38

Leçon deux : Milieux humides et qualité de l’environnement iconReconnu Grenelle Environnement et signe de qualité : les explications de l’ademe
«Reconnu Grenelle Environnement» et pourquoi certains signes de qualité des professionnels en bénéficient ?

Leçon deux : Milieux humides et qualité de l’environnement iconMontant des mesures agroenvironnementales Methode
«Elaboration de références technico-économiques pour les mesures de gestion des sites Natura 2000 dans les milieux ouverts, humides...

Leçon deux : Milieux humides et qualité de l’environnement iconLa qualité est devenue un thème à l’ordre du jour : qualité des produits...
«générations» de produits se succèdent à une cadence accélérée. Ce phénomène conduit les producteurs à mettre sur le marché des produits...

Leçon deux : Milieux humides et qualité de l’environnement iconLeçon 4 17 Février 1971 Leçon 5 10 Mars 1971 Leçon 6 17 Mars 1971...
«discours». Je rappelle le discours du Maître et ces 4 disons positions, les déplacements de ces termes

Leçon deux : Milieux humides et qualité de l’environnement iconPolitique qualite securite & environnement
«Toute personne a le devoir de prendre part à la préservation et à l’amélioration de l’environnement»

Leçon deux : Milieux humides et qualité de l’environnement iconLeçon 9 10 mai 1972 Leçon 10 17 mai 1972 01 Juin 1972 Le savoir du...
«les internes des asiles», ce sont maintenant «des hôpitaux psychiatriques», sans compter le reste

Leçon deux : Milieux humides et qualité de l’environnement iconRessource et Qualité de l’Eau dans l’Environnement

Leçon deux : Milieux humides et qualité de l’environnement iconNotes du film
«Qualité efficace» on appelle comme cela la qualité d’un produit : caractéristique c’est la qualité que veut le consommateur que...

Leçon deux : Milieux humides et qualité de l’environnement iconRésumé Le groupe de vente par correspondance «Les Deux Belges»
«Les Deux Belges» souhaite moderniser son système de gestion de la relation client afin de répondre au mieux aux exigences des clients,...





Tous droits réservés. Copyright © 2016
contacts
m.20-bal.com