Tel : 05 94 32 76 76 Fax : 05 94 32 76 00 service d ‘ obstetrique-chirurgie gynecologique -gynecologie medicale





titreTel : 05 94 32 76 76 Fax : 05 94 32 76 00 service d ‘ obstetrique-chirurgie gynecologique -gynecologie medicale
page1/7
date de publication04.10.2017
taille267 Kb.
typeDocumentos
m.20-bal.com > documents > Documentos
  1   2   3   4   5   6   7


CROIX ROUGE FRANCAISE

CENTRE MEDICO CHIRURGICAL DE KOUROU PIERRE BOURSIQUOT

BP 703 97387 KOUROU CEDEX

Tel : 05 94 32 76 76 Fax : 05 94 32 76 00




SERVICE D ‘ OBSTETRIQUE-CHIRURGIE GYNECOLOGIQUE -GYNECOLOGIE MEDICALE

C
onsultations : 05 94 32 76 66 Fax : 05 94 32 76 67 Email:
maternite@cmck.org



LIVRET D’INFORMATION AUX FEMMES ENCEINTES DESIRANT ACCOUCHER A LA MATERNITE DU C.M.C.K

Rédaction Mars 2003

Madame, Mademoiselle,
La loi, depuis Mars 2002, oblige les médecins et le personnel soignant à vous fournir l’information la plus complète possible sur votre état de santé, sur les traitements, et les examens complémentaires qui sont envisagés pour vous.

Votre grossesse, nécessite un suivi précis et fréquent avec des examens cliniques, des analyses de laboratoire et des échographies.

Certains de ces examens sont obligatoires, d’autres sont facultatifs et d’autres encore sont demandés en fonction de votre propre profil médical.

Il est impossible de vous donner une information exhaustive sur tout ce qui peut survenir de normal ou d’anormal durant la grossesse, lors de l’accouchement ou pendant la période de suites de couches.(cela s’appellerait une encyclopédie de l’obstétrique)

A chaque étape, l’équipe soignante s’efforcera de répondre oralement et ponctuellement à vos questions de manière compréhensible.

De même nous ne pouvons que vous conseiller de suivre les cours de préparation à l’accouchement avec une sage femme, de vous procurer des livres « grand public » sur la grossesse ou de consulter des sites internet spécialisés.

En effet, surtout lors des trois derniers mois de votre grossesse un certain nombre de décisions médicales peuvent et doivent être prises dans l’urgence. Il est bon alors que vous sachiez déjà à quoi elles correspondent, en vous étant renseignée préalablement dans le calme et la sérénité.

Ce document vous expliquera des principaux événements auxquels vous pourriez être confrontée.

Il tient lieu de fiche officielle et légale d’information pour chaque sujet qui y est traité.

Pour se conformer à la législation, nous vous demandons d’attester que vous avez bien reçu ces textes et que vous prendrez connaissance de leur contenu.

Soyez assurée, Madame, Mademoiselle, de tous nos efforts pour que tout se déroule au mieux pour votre santé et celle de votre enfant.

L’équipe soignante de la maternité du C.M.C.K



TABLE DES MATIERES

INFORMATION SUR LES CONSULTATIONS PENDANT LA GROSSESSE. 2
INFORMATION EN VUE D’UN CONSENTEMENT ECLAIRE SUR LES METHODES DE DEPISTAGE ET DE DIAGNOSTIC DES MALFORMATIONS ET ANOMALIES CHROMOSOMIQUES DU FŒTUS PENDANT LA GROSSESSE. 5

Echographie, Marqueurs sériques, Amniocentèse

INFORMATION SUR L’ACCOUCHEMENT ET LES SUITES DE COUCHES. 9
LA DUREE DE VOTRE SEJOUR. 15

Séjour maternel, unité Kangourou

INFORMATION SUR LES ACTES MEDICAUX LIES A L'ACCOUCHEMENT. 16

  Méthodes de surveillance, Forceps etc.

INFORMATION SUR LE DECLENCHEMENT. 18
INFORMATION SUR LE DÉCLENCHEMENT DU TRAVAIL SANS INDICATION MÉDICALE. 20

INFORMATION SUR LAVERSION PAR MANOEUVRES EXTERNES. 21

INFORMATION SUR LA CÉSARIENNE. 22
INFORMATION CONCERNANT L’ACTE ANESTHESIQUE. 25
INFORMATION SUR L’ANALGESIE PERIDURALE EN OBSTETRIQUE. 27
INFORMATIONS CONCERNANT LA TRANSFUSION SANGUINE. 28
INFORMATION SUR LA STERILISATION PENDANT UNE CESARIENNE. 29
AUTORISATION PARENTALE POUR OPERER LES PATIENTES MINEURES. 30
INFORMATION SUR LES TRANSFERTS MATERNELS AU SEIN DU RESEAU PERINATAL DE GUYANE. 31



INFORMATION SUR LES CONSULTATIONS PENDANT LA GROSSESSE

Il y a sept consultations obligatoires durant la grossesse. Elles peuvent être effectuées par votre médecin traitant, par un médecin spécialiste, par la PMI, ou par les Sages Femmes (exceptée la première).
Première consultation :
Elle doit être faite avant le troisième mois de grossesse. Elle est obligatoirement faite par un médecin car c’est lui qui fera la déclaration de grossesse.

Durant cette consultation, le médecin ouvrira un dossier qui vous suivra durant toute votre grossesse. 

1) Il vous demandera vos antécédents  

* Médicaux : avez-vous une maladie vasculaire ? Des infections urinaires récidivantes ?....

* Chirurgicaux : avez-vous déjà été opérée ?

* Familiaux : y a-t-il dans votre famille une maladie héréditaire ?....

* Obstétricaux : avez-vous déjà été enceinte ?

2) Le médecin cherchera à dater le début de votre grossesse. Pour cela il vous questionnera sur vos antécédents gynécologiques : la régularité de vos cycles avec et sans contraception, la date de vos dernières règles ; éventuellement une courbe de température si vous en avez fait une.

Il prévoira une échographie car c’est elle qui datera avec précision votre grossesse. Plus l’échographie sera précoce (entre 6 et 12 semaines d’aménorrhée), plus précise sera la détermination du terme.

3) Au niveau de l’examen médical : le médecin vous pèsera, vous prendra une tension artérielle, vous fera un toucher vaginal, mettra éventuellement un spéculum et fera un frottis si vous n’en avez pas un de récent. Il essayera également de vérifier l’activité cardiaque de l’embryon grâce à un appareil à ultra sons ou à un échographe.

4) Il vous prescrira différents examens à faire au laboratoire :

* Votre groupe sanguin si vous n’avez pas déjà une carte de groupe sanguin. En effet si vous êtes de groupe négatif et si votre bébé est de groupe positif (on ne le saura qu’à la naissance), vous pouvez fabriquer des anticorps contre le sang de votre bébé. Ceci peut se produire lors de tout gestes invasifs (amniocentèse...), ou saignement pendant votre grossesse. La  connaissance dès le début de votre grossesse de votre groupe sanguin permettra, s’il y a lieu, de vous faire un sérum anti-D (c’est une injection dans votre sang) pour éviter toute immunisation. 

* Une recherche d’agglutinines irrégulières (RAI) : cela permet de savoir si vous vous êtes déjà immunisée contre le sang de votre bébé lors d’une grossesse précédente, une fausse couche, une transfusion... Elles sont positives si c’est le cas.

* Une recherche de la syphilis, la toxoplasmose et de la rubéole. Ce sont toutes des maladies qui, si elles sont contractées pendant la grossesse, peuvent entraîner des malformations fœtales. Il est par conséquent nécessaire de savoir si vous ne les avez pas en début de grossesse.

* Une recherche de l’HIV (si vous êtes consentante). Pour vous, votre bébé mais également le corps médical qui devra vous suivre pendant votre grossesse et votre accouchement.

* Une recherche des antigènes de l’hépatite B et C.

*Une électrophorèse de l’Hémoglobine si vous avez un risque génétique de drépanocytose par exemple.

*D’autres examens plus spécialisés peuvent être demandés en fonction de votre profil personnel.

5) Une échographie sera prescrite entre 11 et 13 semaines d’aménorrhée. Elle contrôlera la vitalité de votre bébé. Elle est très importante pour dépister certains signes liés au mongolisme.

6) Un examen sanguin nommé « Tritest » qui devra impérativement être fait entre 14 et 17,6 semaines d’aménorrhée, et qui sert à évaluer le risque pour l’enfant à venir d’avoir une anomalie de type mongolisme. (Voir le chapitre consacré au dépistage anténatal)
Deuxième consultation : 4ième mois

Cette consultation et les suivantes peuvent éventuellement être faites par les sages-femmes.

1) Tous les éléments prescrits lors de la première consultation sont contrôlés.

2) L’examen clinique comportera votre poids, la tension artérielle, le développement utérin (on mesure votre ventre). On vérifiera l’activité cardiaque du foetus. On vérifiera que vous ne sentez pas de contraction utérine, et un toucher vaginal précisera l’état de votre col utérin.

3) Examen médical :

* Si vous n’êtes pas immunisée contre la toxoplasmose, on vous prescrira de nouveau une prise de sang. Elle sera faite tous les mois. Il en est de même pour la rubéole mais celle-ci ne sera plus contrôlée après 20 semaines d’aménorrhées car le risque du passage au niveau placentaire est nul.

* Les RAI seront également contrôlées tous les mois si vous êtes de groupe sanguin négatif. L’examen vous sera également prescrit si cela n’a pas été fait lors de la première consultation.

* On contrôlera le sucre et l’albumine dans vos urines.

4) On vous prescrira une échographie à faire vers la 22ième semaine d’aménorrhée afin de contrôler la morphologie de votre bébé.

 

Troisième consultation : 5ème mois

1) Les résultats des examens demandés les fois précédentes seront vérifiés.

2) L’examen clinique ressemble à celui fait lors du quatrième mois. Il vous sera demandé si vous sentez votre bébé bouger.

3) Examen médical :

* La sérologie de la toxoplasmose vous sera prescrite si vous n’êtes pas immunisée.

* Les RAI seront contrôlées si vous êtes de groupe négatif.

* Le sucre et l’albumine de vos urines seront contrôlés.

4) Les résultats de l’échographie de 22 SA seront vérifiés.

 

Quatrième consultation : 6ième mois

1) Les résultats des examens demandés les fois précédentes seront vérifiés.

2) L’examen clinique est identique à la dernière consultation.

3) Examen médical :

* La sérologie de la toxoplasmose vous sera prescrite si vous n’êtes pas immunisée.

* Les RAI seront contrôlées si vous êtes de groupe négatif.

* Le sucre et l’albumine de vos urines seront contrôlés.

* Ce mois là votre formule sanguine (plaquettes, globules rouges...) sera de plus contrôlée.

* Le contrôle de l’hépatite B et C sera effectué s’il n’a pas déjà été fait précédemment. Il permettra de prendre en charge votre bébé et de le vacciner contre l’hépatite B à sa naissance si vous avez contracté la maladie. Cela permet également de protéger l’équipe médicale si vous êtes porteuse de ces maladies.

* Un test de o’Sullivan vous sera demandé : 

- Si vous avez un antécédent de gros bébé 

- Si vous avez pris beaucoup de poids 

- Si vous avez du sucre dans les urines

Ce test consiste en une glycémie à jeun puis une heure après l’absorption de 50 g de glucose. Il permet de vérifier que vous ne faites pas un diabète gestationnel.

4) C’est souvent lors de cette consultations que vous seront éventuellement prescris du fer et des vitamines.

5) Les cours de préparation à l’accouchement seront évoqués.

 
Cinquième consultation : 7ième mois

1) Les résultats des examens demandés les fois précédentes seront vérifiés.

2) L’examen clinique est identique à la dernière consultation.

3) Examen médical :

* La sérologie de la toxoplasmose vous sera prescrite si vous n’êtes pas immunisée.

* Les RAI seront contrôlées si vous êtes de groupe négatif.

* Le sucre et l’albumine de vos urines seront contrôlés.

4) La troisième échographie, à faire vers votre 32 SA, vous sera prescrite.

5) Votre ordonnance de fer sera reconduite s’il y a lieu.

 

Sixième consultation : 8ième mois  

1) Les résultats des examens demandés les fois précédentes seront vérifiés.

2) L’examen clinique est identique à la dernière consultation avec en plus une recherche de la présentation foetale. Votre bébé est-il en bonne position pour l’accouchement ou doit-il encore tourner ?

3) Examen médical :

* La sérologie de la toxoplasmose vous sera prescrite si vous n’êtes pas immunisée.

* Les RAI seront contrôlés même si vous êtes de groupe positif.

* Le sucre et l’albumine de vos urines seront contrôlés.

4) L’échographie demandée la dernière fois sera vérifiée : seront contrôlés la position et la croissance de votre bébé ainsi que l’emplacement du placenta.

5) Votre ordonnance de fer sera reconduite s’il y a lieu.

 

Septième consultation : 9ième mois 

1) Les résultats des examens demandés les fois précédentes seront vérifiés.

2) L’examen clinique est identique à la dernière consultation avec en plus une vérification de votre bassin. S’il paraît petit il vous sera prescrit une radio pelvimétrie qui mesurera les diamètres de votre basin afin de savoir si bébé peut y passer. Cet examen vous sera également prescrit si votre bébé se présente par le siège ou si vous avez déjà eu une césarienne.

3) Examen médical :

* La sérologie de la toxoplasmose vous sera prescrite si vous n’êtes pas immunisée.

* Les RAI seront contrôlés si vous êtes de groupe négatif.

* Le sucre et l’albumine de vos urines seront contrôlés.

4) La croissance de votre bébé sera contrôlée. Un pronostic quand à votre mode d’accouchement sera fait d’après la présentation de votre bébé et d’après votre bassin


Il est fondamental de comprendre que les dates de consultations et d’échographies doivent être respectées.

Ceci est le principal élément de sécurité pour vous et votre enfant

Vous trouverez dans les pages qui suivent des explications sur ce qui est recherché.

INFORMATION EN VUE D’UN CONSENTEMENT ECLAIRE SUR LES METHODES DE DEPISTAGE ET DE DIAGNOSTIC DES MALFORMATIONS ET ANOMALIES CHROMOSOMIQUES DU FŒTUS PENDANT LA GROSSESSE.

Centre Médico Chirurgical de Kourou. (5/1/2000)



Toute femme enceinte, quel que soit son âge, peut bénéficier d’un certain nombre d’examens, cliniques, biologiques ou d’imagerie destinés à s’assurer du bon déroulement de la grossesse, tant pour elle même que pour l’enfant à naître.

Les assurances sociales s’efforcent de donner à toutes les femmes un accès identique à ce suivi.

* Depuis vingt ans environ, les méthodes de dépistage anténatal des anomalies du fœtus font partie de la surveillance normale de toute grossesse. Il est néanmoins illusoire de penser que toutes les anomalies puissent être dépistées avant la naissance car leur variété est immense et les méthodes scientifiques, bien qu’en constante progression, ne pourront jamais être exhaustives. De plus les malformations ne s’accompagnent pas forcément d’anomalies chromosomiques et ne sont pas toutes visibles in utéro, de même que certaines anomalies des gènes ne s’accompagnent pas forcément d’anomalies techniquement décelables.

* Parmi les anomalies génétiques les plus fréquemment rencontrées, La trisomie 21 est la cause la plus fréquente de retard mental chez l’enfant. Elle est due à la présence d’un chromosome supplémentaire (1 chromosome 21). La moitié des enfants atteints de trisomie 21 sont également porteurs de malformations. Leur espérance de vie est maintenant de plus de 50 ans.

Le risque de trisomie 21, très faible chez la femme jeune, augmente avec l’âge, surtout après 35 ans.
* Cependant, la moitié des enfants trisomiques 21 naissent de femmes jeunes car ce sont elles qui ont le plus d’enfants. Ainsi la fréquence de la trisomie 21 augmente avec l’âge maternel. A 35 ans cette fréquence est de 0,35 %, à 38 ans de 0,81 %, à 39 ans de 1,09 %, à 40 ans de 1,23 %, à 45 ans de 4,53 %.

Il existe plusieurs formes de trisomie 21, plus ou moins graves, en fonction de l’apport génétique des parents, et il existe de même d’autres formes de trisomie (13,18…) qui en général ne sont pas compatibles avec la vie.

Le dépistage et le diagnostic anténatal des anomalies fœtales et en particulier de la trisomie, repose essentiellement sur trois types d’examens :
- L’échographie

- Les marqueurs sériques

- L’amniocentèse
Le corps médical a le devoir de vous faire bénéficier des techniques les plus récentes de surveillance, de vous informer du mieux qu’il peut des constatations normales ou anormales et de leurs conséquences éventuelles pour vous ou pour votre enfant.

Préalablement à la réalisation de tous ces examens il convient que vous et votre conjoint soyez informés de leurs modalités et cette information vous est proposée dans les pages qui suivent.

La condition néanmoins est que vous respectiez les prescriptions d’examens et leurs dates de réalisation.

Ces examens ne sont pas obligatoires et il vous est possible de signaler au médecin que vous ne souhaitez pas que soit effectuée sur votre enfant une recherche de malformation.

Il est capital de bien comprendre que c’est seulement vous qui déciderez ce qui est le mieux pour vous, et que votre médecin quelle que soit sa compassion ou sa sensibilité n’est là que pour vous informer d’un éventuel risque de handicap de l’enfant à naître, mais n’a pas la possibilité ni le désir ni l’obligation de se substituer à la volonté des parents.

ÉCHOGRAPHIE PENDANT LA GROSSESSE
L’échographie permet de mettre en évidence certaines malformations du fœtus.

Malgré les améliorations techniques, l’échographie n’est pas parfaite.

Il peut se produire qu’une anomalie pourtant bien présente ne soit pas détectée par l’examen.

À l’inverse, certains aspects observés à l’échographie peuvent faire évoquer à tort une malformation du fœtus. Si un doute survenait au cours de l’examen, d’autres examens complémentaires et des examens de contrôle vous seraient proposés selon la situation. Dans ce cas, l’échographie peut être une source d’anxiété pour les futurs parents.

En pratique, l’examen est totalement indolore et ne présente pas de risque connu pour la mère ou pour l’enfant. Une sonde est posée sur le ventre après application d’un gel pour faciliter l’émission et la réception des ultrasons.

Dans certaines situations, l’utilisation d’une sonde fine introduite dans le vagin permet de mieux visualiser certaines parties du fœtus ou de ses annexes (placenta, membranes, liquide amniotique).

Il n’est pas nécessaire de venir à jeun, mais dans certains cas il peut être demandé d’avoir la vessie pleine au moment de l’examen.

Il est fondamental de respecter scrupuleusement les fourchettes de dates qui vous seront indiquées pour ces échographies. En effet, les performances de cet examen dépendent de la visibilité optimale de certaines structures du fœtus à des périodes précises de son développement.

D’autre part, il s’agit d’examens qui requièrent une compétence importante, complémentaire mais différente de celles de la gynécologie et de l’obstétrique pratique, ce qui implique que les échographies obstétricales morphologiques soient réalisées de plus en plus par des spécialistes souvent exclusifs, formés essentiellement à ce domaine ce qui est un gage de sécurité.

Une première échographie précoce dite de datation est souhaitable pour connaître la date exacte du début de la grossesse (qui ne peut pas être fixée de manière formelle par la date des dernières règles). Cette datation doit être réalisée avant 10 semaines d’aménorrhée c’est à dire avant la huitième semaine de fécondation et elle permet de contrôler la présence, le nombre et la vitalité du ou des embryons.

Une deuxième échographie doit être réalisée entre 11 et 13 semaines d’aménorrhée c’est à dire entre 9 et 11 semaines de vie de l’embryon. Cet examen permet déjà d’étudier en partie la morphologie de votre futur enfant et surtout de mesurer l’épaisseur de la clarté nucale qui se révèle être actuellement l’une des meilleures méthodes de dépistage de certaines anomalies génétiques et en particulier de la trisomie 21. Passé 13 semaines d’aménorrhée, cette mesure devient impossible.

Une troisième échographie dite morphologique doit être faite entre 20 et 23 semaines d’aménorrhée, c’est à dire entre 18 et 21 semaines de vie du fœtus, soit au cinquième mois de grossesse. C’est lors de cet examen que sont dépistées la majorité des anomalies morphologiques des structures externes ou profondes de l’enfant, (membres, cœur, cerveau, appareil digestif ou urinaire etc.)

Une quatrième échographie sera faite entre 30 et 32 semaines d’aménorrhée et permettra de mesurer la croissance de l’enfant, la qualité des échanges foeto maternels par le doppler, et de parfaire l’analyse morphologique en particulier cardiaque et cérébrale.

  1   2   3   4   5   6   7

similaire:

Tel : 05 94 32 76 76 Fax : 05 94 32 76 00 service d ‘ obstetrique-chirurgie gynecologique -gynecologie medicale iconService de Chirurgie Digestive Professeur Z. Tél. 03. 20. 44. 59....

Tel : 05 94 32 76 76 Fax : 05 94 32 76 00 service d ‘ obstetrique-chirurgie gynecologique -gynecologie medicale iconService de chirurgie gynecologique et mammaire

Tel : 05 94 32 76 76 Fax : 05 94 32 76 00 service d ‘ obstetrique-chirurgie gynecologique -gynecologie medicale iconCabinet de gynécologie obstétrique

Tel : 05 94 32 76 76 Fax : 05 94 32 76 00 service d ‘ obstetrique-chirurgie gynecologique -gynecologie medicale iconSémiologie Gynécologie-Obstétrique

Tel : 05 94 32 76 76 Fax : 05 94 32 76 00 service d ‘ obstetrique-chirurgie gynecologique -gynecologie medicale iconCours n°9 : gynécologie-obstétrique 08/01/2010 Pathologie mammaire

Tel : 05 94 32 76 76 Fax : 05 94 32 76 00 service d ‘ obstetrique-chirurgie gynecologique -gynecologie medicale iconCours n°11 : gynécologie-obstétrique 13/01/2010 Pathologie vaginales et utérines

Tel : 05 94 32 76 76 Fax : 05 94 32 76 00 service d ‘ obstetrique-chirurgie gynecologique -gynecologie medicale iconTél : 04. 66. 82. 02. 51 Fax : 04. 66. 82. 45. 42 E-mail
«mise en place et organisation d’un service comprenant la création, l’entretien et l’exploitation des infrastructures de charge pour...

Tel : 05 94 32 76 76 Fax : 05 94 32 76 00 service d ‘ obstetrique-chirurgie gynecologique -gynecologie medicale iconAnesthesie pour chirurgie gynecologique

Tel : 05 94 32 76 76 Fax : 05 94 32 76 00 service d ‘ obstetrique-chirurgie gynecologique -gynecologie medicale iconCabinet de gynécologie obstétrique
«scopie») par le vagin («colpos» en grec), ce qui revient donc à examiner le col de l’utérus, et aussi le vagin

Tel : 05 94 32 76 76 Fax : 05 94 32 76 00 service d ‘ obstetrique-chirurgie gynecologique -gynecologie medicale iconCours des gynecologie medicale 2014





Tous droits réservés. Copyright © 2016
contacts
m.20-bal.com