Calendrier des épreuves





télécharger 329.09 Kb.
titreCalendrier des épreuves
page1/5
date de publication04.10.2017
taille329.09 Kb.
typeCalendrier
m.20-bal.com > documents > Calendrier
  1   2   3   4   5
rectangle 4rectangle 5rectangle 3


CAHIER DES CHARGES

BACCALAURÉAT PROFESSIONNEL

GESTION-ADMINISTRATION




oval 7
rectangle 2

Le cahier des charges du baccalauréat professionnel spécialité Gestion-Administration pour la session 2015 est conçu dans le respect de la règlementation en vigueur. Il traite essentiellement des épreuves des domaines professionnels.

Dans la mesure où il s’agit de la première session du Baccalauréat Professionnel Gestion-Administration, il est important de remonter avec exactitude les éléments demandés afin de produire une synthèse de cette 1ère session à l’Inspecteur Général ayant en charge le diplôme.
Un groupe d’experts académiques est constitué pour collecter les informations liées au déroulé des épreuves et rédiger un rapport à destination du ministère, comme demandé dans la circulaire d’organisation.
Le cahier des charges est présenté comme suit :
Contexte de mise en œuvre du Baccalauréat Professionnel Gestion-Administration

Règlement d’examen

Calendrier des épreuves

Définition des épreuves

Consignes et harmonisations des épreuves en Contrôle en Cours de Formation

Annexe 1 : Fiche descriptive d’activité- modèle du passeport professionnel

Annexe 2 : Compte rendu de PFMP

Annexe 3 : Grilles d’aide à l’évaluation E31 E32 E33

Annexe 4 : Positionnement des élèves redoublants ou accès direct en classe de terminale

Annexe 5 : Mode opératoire pour extraire le bilan du passeport professionnel de l’élève

Annexe 6 : Bordereau de remise des dossiers au centre d’examen

Annexe 7 : Modalités d’utilisation du Fichier Excel des notes E31 E32 E33 en CCF

carré corné 105


En cas de besoin d’informations complémentaires, Stéphane PORET IEN Economie Gestion et le Gestionnaire à la Division des Examens et Concours sont à votre disposition.

stephane.poret@ac-rouen.fr 02 32 08 90 60

thomas.courtois@ac-rouen.fr 02 32 08 93 73
Nous vous souhaitons à une très bonne session d’examen 2015.

Contexte de mise en œuvre
La CPC du 14 juin 2010 a approuvé la note d’opportunité qui conclut sur l’existence d’un gisement d’emplois administratifs polyvalents de niveau IV, et donc la nécessité de regrouper en un seul baccalauréat les baccalauréats Comptabilité et Secrétariat. Le mandat a alors été donné pour la constitution d’un groupe de travail pour concevoir le nouveau diplôme. La CPC du 3 octobre 2009 a approuvée le nouveau référentiel du baccalauréat professionnel Gestion-Administration dans sa totalité avec une mise en œuvre prévue à la rentrée 2012.
Ambitions de la réforme :


  • Identification d’un gisement d’emplois de « gestionnaire administratif » de niveau IV, exerçant principalement dans des petites et moyennes structures de tout type (entreprises, artisans, professions libérales, administrations, collectivités, associations, etc). Le gestionnaire administratif est multivalent capable de traiter des données de gestion en jouant le rôle d’interface relationnel, il est susceptible d’intervenir sur tous les processus en pouvant s’adapter à des contextes métiers spécifiques. Une composante essentielle de l’emploi, plusieurs fois relevées par les professionnels, est la maîtrise des activités rédactionnelles : Le gestionnaire administratif est (souvent le seul) responsable de la qualité des documents sortants, vecteurs de l’image de l’entité. Enfin, la comptabilité devient gestion (et même gestion pragmatique), le secrétariat devient administratif; d’où l’appellation proposée :

Baccalauréat Professionnel  Gestion-Administration


  • Poursuite d’études renforcée

Elargissement des champs de poursuite d’études vers la gestion, l’administration, le juridique, le commercial ; à côté des traditionnels BTS (CGO, AM), la filière AES, le BTS AG-PME PMI, la préparation de concours administratifs de catégorie C constituent aussi des voies naturelles de poursuites d’étude. Les élèves en Baccalauréat Professionnel Gestion-Administration peuvent préparer une poursuite d’études et valoriser à cet effet les périodes de formation en milieu professionnel. Un partenariat lors des PFMP est à construire pour envisager une poursuite d’études également par la voie de l’apprentissage.


  • Introduction généralisée d’un outil de suivi professionnel des compétences des élèves ; le passeport professionnel. Un outil retraçant pour chaque élève l’intégralité de son parcours de formation et de l’expérience professionnelle acquise en Période de Formation en Milieu Professionnel mais aussi au travers d’activités menées à titre bénévoles.




  • Reconstruction de la relation formation-emploi notamment en ouvrant les possibilités de lieux d’accueil pour les PFMP et en leur donnant un contenu professionnel, bien en phase avec les attentes des employeurs.




  • Revalorisation de la filière Tertiaire Administratif par les contenus, l’usage de l’environnement numérique (généralisation des progiciels de gestion intégrée dans chaque établissement), la pédagogie par les compétences dans un espace professionnel, l’ancrage dans des projets, et la prise en compte de la mobilité européenne.




  • Attractivité sociale renforcée : le baccalauréat professionnel Gestion-Administration est présent sur l’ensemble de la Formation Continue et sa validation est accessible en VAE.




  • Impulsion d’une dynamique certificative et pédagogique permettant de rendre plus lisible le référentiel par tous les acteurs (enseignants, élèves, parents, tuteurs….)




  • un mode d’écriture du référentiel privilégiant une entrée par les situations de travail : Cela correspond à une approche intégrative et combinatoire de la compétence par la situation de travail. Chaque situation est décrite par les données de la situation, les types de savoirs (de gestion et technologiques, juridiques et économiques, rédactionnels).Les situations de travail permettent l’acquisition des compétences par la performance attendue.



Le baccalauréat professionnel Gestion-Administration

« Des innovations à la hauteur des enjeux »
Il est vrai que ce référentiel accorde beaucoup d’importance à la description des cinquante-cinq situations professionnelles, emblématiques du métier de gestionnaire administratif. Mais cela, bien au contraire, traduit le souci de redonner du sens au concept de compétence, notamment en proposant une approche directement inspirée des recherches scientifiques en matière d’analyse de l’activité de travail, de psychosociologie du travail, d’ergonomie ou encore de didactique professionnelle.
Nous nous sommes donc fondés sur les recherches en la matière pour aborder la compétence du point de vue des apprentissages : qu’est-ce qu’être compétent dans une activité de travail ?

Comment le devient-on, comment le reste-t-on ? Qu’est-ce qu’être plus ou moins compétent ?
Ces questions simples nécessitent des réponses approfondies que nous ne pouvons ici développer, mais qui reprennent toute l’idée que la caractéristique centrale de la compétence est d’être « située », rattachée à une situation de travail qui impose à chacun la nécessité d’accomplir une tâche, de gérer des contraintes, d’utiliser des outils, de mobiliser son « sac à dos » personnel (connaissances, situations vécues, observées, réseau, etc.) pour atteindre un résultat avec des objectifs de performance. Pouvoir ainsi faire face à la situation de travail, s’en débrouiller, c’est la genèse même de la compétence.
C’est pourquoi les situations de travail, représentant bien les compétences en tant que combinaisons de ressources internes et externes, nécessitent d’être décrites avec précision. D’autant que décrire la compétence en « l’encerclant » par la situation de travail permet de rester lisible par le plus grand nombre notamment par les professionnels.
Nous n’avons fait que préciser et approfondir la description des situations professionnelles. Plusieurs choix méritent cependant d’être précisés :

à chaque situation professionnelle, nous n’avons rattaché qu’une seule compétence principale, même si de nombreuses compétences sont en fait mobilisées dans une même situation. Cette simplification vise à établir des correspondances simples avec les épreuves. Pour autant, ceux qui penseraient que nous avons « réduit » le métier, ne doivent pas oublier que le gestionnaire administratif devra tout de même disposer au total de cinquante-cinq compétences reconnues ;

les savoirs associés sont déclinés dans chaque situation professionnelle, ils sont « situés », y compris les savoirs économiques, juridiques ou rédactionnels ! Ce sont des savoirs qui nourrissent directement les actes de travail. Cet aspect est important car nous nous détachons des savoirs académiques ; les enseignements en bac pro gestion-administration sont ainsi structurés autour des pôles de situation et non plus autour des disciplines à enseigner. Les limites de connaissances ne sont pas définies en tant que telles. Elles résultent naturellement de la situation décrite, entre ce qui est demandé, donné et attendu. C’est ainsi, par exemple, que les niveaux de complexité et d’aléas des situations permettent de tracer clairement les limites et frontières des connaissances « juste nécessaires » ;

pour ce qui concerne la « performance attendue », qui est au centre des exigences certificatives, elle s’exprime dans le référentiel de certification du baccalauréat professionnel gestion-administration par les « résultats attendus », mais aussi par les exigences portant sur les « degrés de complexité et les aléas à traiter » dans chaque situation professionnelle. La plus ou moins grande complexité d’une situation de travail, la présence plus ou moins forte d’imprévus permet ici de graduer, d’évaluer, de noter le niveau de compétence atteint selon la plus ou moins grande variabilité de la situation. C’est pourquoi ces niveaux sont classés pour chaque situation professionnelle par ordre croissant de difficulté.
Les conséquences sur les pratiques pédagogiques sont nombreuses. La situation professionnelle peut devenir un objet de formation et d’évaluation unique, partagé par plusieurs professeurs. Le travail dans une équipe élargie aux professeurs d’économie-droit, de français est pratiquement incontournable.

Extrait d’Interview de Didier MICHEL, IGEN en charge de la création du bac pro gestion-administration

Règlement d’examen





Calendrier des épreuves





Définition des Epreuves
E2 Gestion administrative des relations avec le personnel
Épreuve écrite ponctuelle de 3 heures coefficient 4
Objectif de l’épreuve

Cette épreuve a pour but d’évaluer la capacité du candidat à mobiliser ses compétences et ses connaissances en vue de traiter des situations professionnelles de gestion administrative des relations avec le personnel, relevant du pôle 2 du référentiel d’activités professionnelles :

  • Classe 2.1 : Gestion administrative courante du personnel 

  • Classe 2.2 : Gestion administrative des ressources humaines 

  • Classe 2.3 : Gestion administrative des rémunérations et des budgets

  • Classe 2.4 : Gestion administrative des relations sociales


Ces compétences révèlent l’aptitude générale du candidat à renforcer la cohésion sociale dans l’organisation par la prise en charge d’activités relevant de la gestion et de l’administration du personnel, de la gestion des ressources humaines, des relations avec les instances représentatives ou encore de tout autre action ou évènement à caractère social.
L’épreuve permettra d’évaluer si le candidat est capable de :

  • se situer et situer sa réflexion et son action dans un processus Ressources Humaines 

  • appliquer des consignes, des procédures, des textes règlementaires concernant les relations avec le personnel 

  • produire, renseigner, chiffrer, mettre à jour et contrôler des documents et des formulaires professionnels

  • vérifier la qualité orthographique et syntaxique des documents traités


Forme de l’épreuve

C’est une Étude de cas écrite, qui comporte 3 à 4 dossiers indépendants, contextualisés

Chaque dossier traite d’une ou plusieurs «situations-problèmes» empruntées à la réalité professionnelle, dans un cadre juridique et règlementaire, dans le respect des processus internes, des procédures et des consignes, avec des niveaux de complexité et d’aléas et prenant appui sur des documents et ressources documentaires professionnels.

Organisation académique

Les élèves passent l’épreuve le 18 juin 2015 de 13h30 à 16h30 dans chaque établissement

(2 professeurs (administration et gestion) doivent être mobilisés pour réaliser le sujet).


  • Réunion nationale de finalisation du barème en distanciel le 24 juin 2015 – Participation des harmonisateurs de la correction

  • Deux professeurs (un gestion et un administration) convoquées par établissement pour les corrections

  • Corrections des copies les 29 et 30 juin 2015 au lycée Val de Seine – Grand-Quevilly


L’épreuve ne nécessite pas, pendant son déroulement, de mettre un poste de travail informatique à la disposition du candidat.
E3 Pratiques professionnelles de gestion administrative
3 sous épreuves en Contrôle en Cours de Formation
E 31 Gestion administrative des relations externes Pôle 1 (Coef.3)

E 32 Gestion administrative des relations internes Pôle 3 (Coef. 4)

E 33 Gestion administrative des projets Pôle 4 (Coef. 2)
Objectif de l’épreuve

Apprécier la capacité du candidat à :

  • mobiliser les compétences, les savoirs et les techniques de gestion administrative, propres aux situations professionnelles concernées ;

  • s'approprier le contexte des situations présentées ;

  • expliciter et généraliser les situations professionnelles vécues, simulées ou observées 

  • traiter les niveaux de complexité et les aléas des situations professionnelles ;

  • maîtriser la production de documents professionnels ;

  • contrôler la qualité rédactionnelle (code orthographique, syntaxe, vocabulaire) des documents traités

  • maîtriser l'environnement et les outils technologiques.


Forme de l’épreuve

L’évaluation s’est effectuée durant la totalité du parcours de formation et la proposition de notes est faîte par une commission d’évaluation selon un profil d’élève en fonction des compétences acquises.
  1   2   3   4   5

similaire:

Calendrier des épreuves iconCalendrier des inscriptions aux épreuves session 2015

Calendrier des épreuves iconL’examen clinique
«calendrier de grossesse» à la patiente (date d’accouchement, des échos, des congés…Ce calendrier personnalisé est disponible avec...

Calendrier des épreuves iconCalendrier Dissocier semaine / calendrier

Calendrier des épreuves iconI. schema synthetique des epreuves
«Contrôle et traitement comptable des opérations commerciales» et la recherche de la sécurisation des

Calendrier des épreuves iconSujets es des épreuves Enseignement Scientifique Session 2006 Martinique

Calendrier des épreuves iconSujets es des épreuves Enseignement Scientifique Session 2008 Martinique

Calendrier des épreuves iconSujets es des épreuves Enseignement Scientifique Session 2010 Métropole

Calendrier des épreuves iconSujets L des épreuves Enseignement Scientifique Session 2011 Métropole

Calendrier des épreuves iconSujets es des épreuves Enseignement Scientifique Session 2003 Réunion

Calendrier des épreuves iconSujets es des épreuves Enseignement Scientifique Session 2008 Amérique du Nord





Tous droits réservés. Copyright © 2016
contacts
m.20-bal.com