Règles de calcul ­ Règles nv 65 et n 84 Cette liste n’est pas exhaustive, mais elle constitue la base des principaux documents de référence. Domaine d’utilisation





télécharger 28.35 Kb.
titreRègles de calcul ­ Règles nv 65 et n 84 Cette liste n’est pas exhaustive, mais elle constitue la base des principaux documents de référence. Domaine d’utilisation
date de publication06.10.2017
taille28.35 Kb.
typeDocumentos
m.20-bal.com > documents > Documentos
Couverture à joint debout

Descriptif type



Le présent document est un exemple non contractuel d’un descriptif type concernant la fourniture et la pose d’une couverture zinc à joint debout. Documents établis à titre indicatif selon la réglementation en vigueur. Umicore France ne pourra être tenue responsable pour des usages erronés du présent document. L’élaboration du descriptif d’ouvrages reste de l’entière responsabilité du maître d’œuvre ou du maître d’ouvrage.

Exigences réglementaires



L’entrepreneur du présent lot devra prévoir dans le cadre de son prix global tous les travaux indispensables nécessaires au complet achèvement des travaux, conformément aux règles de l’art, aux normes et aux règlements en vigueur relatifs à la construction (sécurité du personnel, environnement, ...). Les ouvrages devront être conformes aux prescriptions des normes et des règlements en vigueur à la date de l’appel d’offre. Les règles contractuelles et applicables dans le cadre du présent lot sont :

Matériaux


­ NF EN 988 de Décembre 1996 : “Zinc et alliages de zinc ­ spécifications pour produits laminés plats pour le bâtiment”.

­ NF EN 501 de Novembre 1994 : “Produits de couvertures en tôle métalliques ­ spécifications pour les produits de couverture en feuille de zinc totalement supportées”.

­ NFB 52.001 de Mars 1987 : Règles d’utilisation du bois dans les constructions
Fixation des bois de couverture et des pattes

­ norme NFE 27.951 de Mai 1974 pour les pointes ­norme NFE 25.604 de Mai 1984 pour les vis à bois

Supports de couverture


Eléments porteurs traditionnels en bois : ­NF P 84­207 (DTU 43.4) et Avis Techniques

Couverture zinc

­ DTU 40.41 “Couverture par éléments métalliques en feuilles et longues feuilles en zinc”

Règles de calcul


­ Règles NV 65 et N 84 Cette liste n’est pas exhaustive, mais elle constitue la base des principaux documents de référence.

Domaine d’utilisation


Ce système qui met en œuvre le zinc à joint debout est réservé aux toitures :

­ de pente minimale 2.86° (5 %)

­ de forme plane, cintrée ou à double courbure

­ contraintes climatiques : toutes régions vents selon NV65

­ sur tous types de locaux.


Conditions préalables à la pose


L’entrepreneur devra faire son affaire personnelle de tous les moyens à mettre en œuvre pour assurer les prestations du présent lot, mise en place, montage des matériels et matériaux en fonction des besoins. Durant le transport, la manutention et le stockage, il y a lieu de s’assurer de tous risques de chocs, griffures des éléments de couverture. En outre, ils seront stockés sous abri ventilé, désolidarisé du sol en assurant une bonne aération des produits conditionnés.

Mise en œuvre

Support


Il sera réalisé conformément aux prescriptions du DTU 40.41, en prenant en compte les charges descendantes avec du voligeage bois (sapin, épicéa, pin sylvestre, peuplier) compatible avec les couvertures zinc. Dans le cas contraire, il sera nécessaire d’interposer une membrane DELTA­VMZ en conformité avec l’Avis Technique DELTA VM ZINC en cours de validité. Le choix du type de pointe (diamètre et longueur) pour la fixation du support se fait suivant le tableau D.2 de l’annexe D du DTU 40.41. Le support devra, en cas de lot séparé, être réceptionné par le couvreur avant la pose de la couverture.

Couverture VM ZINC®


La mise en œuvre s’effectuera en conformité avec les prescriptions du DTU 40.41 notamment en ce qui concerne les pentes minimales d’emploi des systèmes de jonction (selon la carte concomitance pluie et vent : annexe du DTU 40.41), les dimensions des bandes de couverture et la répartition des pattes de fixation.
Dimensionnement

La couverture à joint debout sera réalisée en zinc­cuivre­titane type VM ZINC® en épaisseur de 0,65 mm (ou 0,70 mm ou 0,80 mm) à l'aide de feuilles ou longues feuilles de largeur maximale développée : ­500 mm (entraxe des joints debout 430 mm) en région 3 site exposé et en région 4 tous sites ­650 mm (entraxe des joints debout 580 mm) dans les autres cas. Pour la réalisation de couverture en région de montagne (altitude > 900 m), l’épaisseur minimale du zinc laminé est de 0,70 mm pour un maximum de 500 mm en largeur développée et 10,00 m en longueur (se reporter au DTU 40.41 pour les dispositions spécifiques).
Aspect de surface

Les feuilles et bobines de zinc cuivre titane type VM ZINC® seront livrées en zinc naturel, QUARTZ­ZINC®, ANTHRA­ZINC®, PIGMENTO® ou zinc bilaqué en tenant compte pour la mise en œuvre des limites d'utilisation définies par le fabricant pour l'exposition à des atmosphères corrosives. L'entreprise devra respecter les recommandations techniques du fabricant pour le soudo­brasage du zinc, en particulier lorsqu'il est revêtu d'un traitement de surface (élimination du traitement de surface et reconditionnement des zones soudées).
Façonnage

Les reliefs latéraux seront façonnés à l'aide d'une profileuse correctement réglée en profil n°1. La géométrie de la couverture et le calepinage retenu conduiront à mettre en place des bandes droites, gironnées ou cintrées. Ces différentes bandes seront façonnées sur le chantier ou en usine.
Fixations

La fixation des bandes sur le support se fera à l'aide de pattes fixes et coulissantes de type 1 (type VM ZINC®) en acier inoxydable X5CrNi 18­10 d’épaisseur 0,6 mm. Elles seront fixées à l'aide de pointes annelées de diamètre 2,8 minimum ou de vis de 40 x 30 mm conformément au tableau 12 du DTU 40.41. Un jeu de 5 mm sera laissé entre deux bacs contigus.

­ Pour la partie fixe, à 10,00 m au plus du pied de la bande, on disposera cinq pattes fixes en inox comportant deux trous à cuvelage de diamètre intérieur 6 mm distantes de 33 cm.

­ A l'aval et à l'amont, le cas échéant, on disposera des pattes coulissantes distantes de 33 cm. L'intervalle entre les trois premières pattes coulissantes à l'égout sera de 165 mm. Les pattes seront posées au fur et à mesure de la mise en place des bandes en partant de l'égout.
Le tableau 13 du DTU 40.41 précise les limites de hauteur de bâtiments pour lesquelles ces dispositions sont applicables.

Pour la région 5, des dispositions spécifiques seront prises en fonction des sollicitations exigées par la localisation du projet.
Sertissage

La fermeture des joints sera effectuée par une sertisseuse appropriée au profil façonné. La hauteur du joint devra être au minimum de 25 mm. Pour les bacs cintrés, on utilisera une sertisseuse spécialement conçue pour ce genre de bacs.
Jonctions transversales

La couverture sera réalisée en travée continue, sans jonction transversale pour des rampants de longueur inférieure aux longueurs maximales réglementaires :

­ 15,00 m pour des pentes de 5 % = p = 20 %

­ 13,00 m pour des pentes 20 % < p = 60 %

­ 10,00 m pour des pentes 60 % < p = 173 % (60°), et dans tous les cas en climat de montagne (altitude > 900 m) ­6,00 m pour des pentes p > 173 % en largeur de 500 mm uniquement.

Dans le cas contraire, les jonctions seront réalisées suivant les indications du tableau suivant:


Il est possible d’utiliser des longues feuilles de longueur 20,00 m sur les toitures courbes, si l’axe de la zone des pattes fixes est situé au point haut central, à 10,00 m au plus de chaque extrémité de la bande.
Traitement des singularités du toit

L’entreprise fera appel aux traitements et dispositions traditionnels réalisés sur chantier, en conformité avec les règles de l’art et le DTU 40.41.

Elle pourra aussi utiliser les accessoires de finition fournis par le fabricant pour la réalisation des égouts, faîtages, rives, arêtiers, noues en s’assurant de leur mise en œuvre en conformité avec les prescriptions de pose du fabricant et de leur adaptation aux spécificités du projet.

Si la noue a une pente < 15 % ou si la surface de récolte est > 200 m2, la noue devra être encaissée de 50 mm minimum (voir tableau F1 de l’annexe du DTU 40.41 pour le calcul de section).
Ventilation de la couverture

La couverture en zinc ne pourra être mise en œuvre que selon le principe de toiture froide ventilée.

Toutes les dispositions définies par le DTU 40.41 pour les climats de plaine ou de montagne devront être respectées pour assurer une ventilation conforme de la toiture. On réservera entre le support de la couverture et l'isolant un espace destiné à assurer le libre passage et dont l'épaisseur minimale sera de :

­ 40 mm pour les rampants dont la longueur n’excède pas 12,00 m

­ 60 mm dans les autres cas.

Pour information, les règles simplifiées pour la ventilation des couvertures en VM ZINC®‚ sont rappelées ci­dessous. Elles s’appliquent uniquement aux locaux de faible ou moyenne hygrométrie :
­ Couverture sous combles perdus :

La section totale des orifices de ventilation doit être au moins égale à 1/5000ème

de la surface projetée de la couverture sur un plan horizontal.

La ventilation est assurée :

­ soit par chatières réparties sur l’ensemble de la couverture

­ soit par entrée et sortie linéaires (en partie basse et haute)

­ soit par des couvertures en pignon si la distance entre pignons est ≤12 m.
­ Couverture avec isolation sous rampant :

La section totale des orifices de ventilation doit être au moins égale à 1/3000ème de la surface projetée de la couverture sur un plan horizontal. La ventilation est assurée par entrée et sortie linéaires (en partie basse et haute).
­ Couverture à double ventilation de montagne :

Les toitures sous climat de montagne sont établies sur le principe de la double ventilation sur chacune des faces de l’étanchéité complémentaire et de son support. Se reporter au DTU 40.41.
La surface totale des orifices est répartie par moitié en partie haute et moitié en partie basse de la couverture.
Note : pour les locaux dits à forte hygrométrie, l'entreprise assurera par une étude particulière la ventilation correcte de la sous­face de la couverture.
­ Aération linéaire

L'entreprise ménagera une entrée d'air continue à l'égoût et une sortie d'air continue au faîtage en utilisant notamment les bandes d’égout ventilé VM ZINC® et les faîtages ventilés VM 941, VM 942 et VM 943.
Si l’entrée de ventilation ne peut être effectuée en débord de toit, il y aura lieu de ménager un espace d’entrée de la ventilation minimum de 10 mm entre le haut de la planche d’égout et la sous­face du voligeage support de couverture. Dans le cas où cette dimension serait supérieure à 20 mm, il devra être disposé un grillage à mailles fines.
­ Chatières (norme NF P 37­410)

De façon classique la pose de celles­ci s’effectue à 5 %.

L'ouverture pratiquée sur la feuille de zinc comportera tout autour un relevé d'une

hauteur de :

• 10 mm pour les chatières soudées (dans le cas des couvertures cintrées la pente minimale de pose peut être de 2,5 % avec une hauteur du relevé de 50 mm autour de l’ouverture ou la mise en œuvre d’un manchon)
• 30 mm pour les chatières fixées par pattes.

Le relevé intérieur derrière la grille de la chatière devra être éloigné de celle­ci afin

d'éviter la pénétration d'eaux de pluie.

similaire:

Règles de calcul ­ Règles nv 65 et n 84 Cette liste n’est pas exhaustive, mais elle constitue la base des principaux documents de référence. Domaine d’utilisation iconRègles de calcul Règles nv 65 et n 84. Cette liste n’est pas exhaustive,...

Règles de calcul ­ Règles nv 65 et n 84 Cette liste n’est pas exhaustive, mais elle constitue la base des principaux documents de référence. Domaine d’utilisation iconRègles de calcul Règles nv 65 et n 84. Cette liste n’est pas exhaustive,...

Règles de calcul ­ Règles nv 65 et n 84 Cette liste n’est pas exhaustive, mais elle constitue la base des principaux documents de référence. Domaine d’utilisation iconCapa d’acces au corps des agreges par liste d’aptitude
«projets pédagogiques, éducatifs ou autres». L’obligation de cette lettre de motivation, sur le modèle des règles de l’embauche dans...

Règles de calcul ­ Règles nv 65 et n 84 Cette liste n’est pas exhaustive, mais elle constitue la base des principaux documents de référence. Domaine d’utilisation iconNote : La liste des documents ci-dessus n’est pas limitative. Elle...

Règles de calcul ­ Règles nv 65 et n 84 Cette liste n’est pas exhaustive, mais elle constitue la base des principaux documents de référence. Domaine d’utilisation iconNote : La liste des documents ci-avant n’est pas limitative. Elle...

Règles de calcul ­ Règles nv 65 et n 84 Cette liste n’est pas exhaustive, mais elle constitue la base des principaux documents de référence. Domaine d’utilisation iconDans l’ampoule,Portion Ampullaire (75 %)
«cafouillage» de règles (les règles peuvent être à la date normale, mais présentent habituellement des anomalies d’abondance ou de...

Règles de calcul ­ Règles nv 65 et n 84 Cette liste n’est pas exhaustive, mais elle constitue la base des principaux documents de référence. Domaine d’utilisation iconEntretien avec Jean-Paul Bruneau, Président fondateur de l’association edvo présentez-nous edvo
«rebondir», mais elle n’est pas le but du rétablissement. Elle constitue un préalable à une réhabilitation sociale et affective et...

Règles de calcul ­ Règles nv 65 et n 84 Cette liste n’est pas exhaustive, mais elle constitue la base des principaux documents de référence. Domaine d’utilisation iconSmith, sa vie, ses travaux, ses doctrines, ouvrage couronné par l’Académie...
La nature et l'homme suivent chacun les règles qui leur conviennent; mais toutes ces règles diverses tendent à la même fin générale,...

Règles de calcul ­ Règles nv 65 et n 84 Cette liste n’est pas exhaustive, mais elle constitue la base des principaux documents de référence. Domaine d’utilisation iconR eponses de la d irection aux questions des d elegues du p ersonnel de
«cette question n’est pas une réclamation au sens de l’article L 422. 1 du Code du Travail; une réclamation est une demande relative...

Règles de calcul ­ Règles nv 65 et n 84 Cette liste n’est pas exhaustive, mais elle constitue la base des principaux documents de référence. Domaine d’utilisation iconR eponses de la d irection aux questions des d elegues du p ersonnel de
«cette question n’est pas une réclamation au sens de l’article L 422. 1 du Code du Travail; une réclamation est une demande relative...





Tous droits réservés. Copyright © 2016
contacts
m.20-bal.com