Corrigé de l’examen blanc svt de 1S 28 avril 2010





télécharger 35.66 Kb.
titreCorrigé de l’examen blanc svt de 1S 28 avril 2010
date de publication19.10.2016
taille35.66 Kb.
typeExam
m.20-bal.com > documents > Exam
Corrigé de l’examen blanc SVT de 1S 28 avril 2010

Introduction :

Synapse : Contact entre 2 cellules (exemple ici de synapse neuro-neuronale) avec contiguïté et non continuité entre les 2 structures ; polarité dans son organisation.

Plan : Fonctionnement synaptique puis traitement des messages nerveux afférents par un neurone efférent.

I ; P 

0.5




II- Mécanisme de la transmission synaptique.

Schéma fonctionnel attendu.

La contiguïté interdit toute conduction directe du message nerveux de nature électrique : Intervention obligatoire d’un médiateur chimique, le neurotransmetteur (ex : acétylcholine)

Chronologie des évènements permettant la transmission du message au niveau d’une synapse :

Arrivée du message nerveux afférent ; exocytose du neurotransmetteur (NT) par fusion membranaire des vésicules synaptiques au niveau de la membrane pré synaptique ; libération du NT dans la fente synaptique ; fixation de ce NT au niveau des récepteurs post synaptiques ; genèse d’un message nerveux post synaptique ; destruction ou réabsorption immédiates du NT.

Sens unique de propagation liée à la polarité dans l’organisation de la synapse.


1
0.5
2




III- Traitement du message nerveux par le neurone post synaptique.

Un neurone est toujours connecté à plusieurs terminaisons axoniques appartenant à différents neurones afférents.

Il peut être connecté à des neurones afférents par des synapses excitatrices : La fixation du NT induit une dépolarisation au niveau post synaptique.

Il peut être connecté aussi à des neurones afférents par des synapses inhibitrices. Dans ce cas, le NT induit une hyperpolarisation au niveau post synaptique (ce qui provoque une inhibition dans la genèse du message nerveux.

Schéma synthétique simple attendu

Le neurone efférent effectue une sommation temporelle des différents PA constituant chaque message afférent. Cette sommation temporelle sera d’autant plus efficace que les PA seront fréquents.

Le neurone effectue aussi une sommation de l’ensemble des informations qu’il reçoit des différents neurones afférents (hyperpolarisations et dépolarisations) : Il effectue alors une sommation spatiale.

Si ces sommations permettent an neurone efférent d’atteindre un seuil d’excitabilité, alors il y aura genèse et conduction d’un message nerveux efférent. Dans le cas contraire, le message nerveux ne sera pas conduit, il y aura une inhibition.


1

1

1

1




Conclusion :

Le neurone post synaptique ou efférent réalise donc une intégration de l’ensemble des messages qu’il reçoit : le message nerveux induit sera original. Ce fonctionnement synaptique permet de comprendre le rôle des centres nerveux dans le traitement des informations.


0.5







10





Partie 2 : Exploitation de documents.

Exercice 1 : Mise en évidence de la plasticité cérébrale chez les rats

Analyse du document :

Les groupes A et C sont les rats n’ayant eu aucune lésion du cortex occipital : ils ont fait moins de 100 erreurs dans le labyrinthe. Par contre les rats B et D ont subi cette lésion : ils ont fait entre 175 et 300 erreurs.  Le cortex occipital joue bien un rôle dans le repérage spatial.

Les groupes C et D ont été placés après l’opération (ou la pseudo-opération) dans un environnement pauvre en stimulations. Les groupes A et B ont eux, été placés dans un environnement riche en stimulations Les groupes A et B font moins d’erreurs que les lots équivalents C et D : (75 erreurs contre 90 entre A et C ; 175 contre 300 erreurs entre B et D)


1.5




Bilan :

Les capacités cérébrales sont d’autant plus importantes que les stimulations physiques et sociales sont importantes.

Suite à une lésion corticale, on met en évidence qu’il y a une possibilité de récupération des capacités cérébrales. Cette récupération est d’autant plus importante que les rats ont été soumis à des stimulations physiques et sociales.

Le cortex a donc la possibilité d’évoluer ou de s’adapter (par la création de nouvelles connexions synaptiques entre neurones) pour améliorer ses performances ou limiter les effets d’une lésion : c’est la plasticité cérébrale.


1.5




Total

3






Exercice 2 :

Problématique : Rôles respectifs du génotype et de l’environnement dans la réalisation de la couleur des lapins.

Document 1 :

Les lapins sauvages (a) ont un pelage sombre en toutes circonstances.

Les lapins himalayens sont blancs sauf aux extrémités.

Placés à 5°C après avoir été tondus, leurs poils repoussent sombres

Hypothèse : La température agit sur la couleur des poils des lapins himalayens.



1




Document 2 :

La tyrosinase est une enzyme qui intervient dans la synthèse de la mélanine, pigment noir responsable de la couleur sombre des poils. La tyrosinase transforme la tyrosine en un produit qui évoluera en mélanine grâce à d’autres réactions.

Les résultats de l’électrophorèse nous permettent de dire que le lapin sauvage ne produit qu’un seul type de tyrosinase : la tyrosinase 1.

Les lapins himalayens (b et c) produisent un seul type de tyrosinase : la tyrosinase 2.


1




Document 3 :

La tyrosinase correspond à l’expression d’un seul gène ayant 2 allèles qui se distinguent par une mutation ponctuelle (double substitution) affectant un seul codon.

Cette mutation, présente sur l’allèle porté par les lapins himalayens a pour effet de modifier la séquence des acides aminés de la tyrosinase, protéine correspondant à l’expression de cet allèle. Cette modification entraîne probablement une modification des propriétés de l’enzyme (le site actif a été modifié).


1




Document 4 :

L’analyse du graphique nous montre le degré d’action sur la tyrosine des 2 types de tyrosinases en fonction de la température.

La tyrosinase 1 transforme 90 % de tyrosine en 20 min quelque soit la température (30° ou 36°C)

La tyrosinase 2 (produite par les lapins himalayens) ne transforme pas la tyrosine à 36°C mais seulement à 30°C, suivant alors une vitesse équivalente à la vitesse de la tyrosinase.


2




Bilan :

Suite à une mutation intervenue sur le gène responsable de la synthèse de la tyrosinase, un allèle est apparu. Cet allèle est porté par les lapins himalayens (ils sont homozygotes pour cet allèle). La protéine correspondant à l’expression de cet allèle a une activité dépendant de la température : elle n’agit pas à la température corporelle (mais à 30°C). Ceci explique que seules les extrémités plus froides des lapins himalayens soient pigmentées.

Ä L’environnement, ici la température, agit sur l’expression du phénotype, suite à une modification préalable du génotype (mutation) affectant une population de lapins.

2




Total

7







Total du devoir

20




similaire:

Corrigé de l’examen blanc svt de 1S 28 avril 2010 iconC. R. des 47 km du 47 le dimanche 25 Avril 2010-04-27

Corrigé de l’examen blanc svt de 1S 28 avril 2010 iconBulletin officiel spécial n° 4 du 29 avril 2010

Corrigé de l’examen blanc svt de 1S 28 avril 2010 iconTrès souvent, la solution est écrite à la fin de l'énigme, en blanc...

Corrigé de l’examen blanc svt de 1S 28 avril 2010 iconTrès souvent, la solution est écrite à la fin de l'énigme, en blanc...

Corrigé de l’examen blanc svt de 1S 28 avril 2010 iconTrès souvent, la solution est écrite à la fin de l'énigme, en blanc...

Corrigé de l’examen blanc svt de 1S 28 avril 2010 iconExamen de l’ue o6 Session 1 2010-2011

Corrigé de l’examen blanc svt de 1S 28 avril 2010 iconSujets es / L des épreuves Enseignement Scientifique Session 2014 Amérique du Nord
«ufc-que Choisir» a publié en avril 2010 les résultats de plusieurs tests pour vérifier la pertinence de ce choix

Corrigé de l’examen blanc svt de 1S 28 avril 2010 icon2/ Calendrier scolaire + Horaires et emploi du temps
«Conter sa voix» prévoit la venue d’une chanteuse soprano auprès des élèves. Le projet s’adresse à 3 classes de ce1 et se déroule...

Corrigé de l’examen blanc svt de 1S 28 avril 2010 iconCurriculum vitae ouagadougou, le 06 Avril 2010 curriculum vitae
«Formation, Notions de Base de Sécurité sur le Terrain, Protection, Santé et Bien-être des Fonctionnaires des Nations Unies»; Genève...

Corrigé de l’examen blanc svt de 1S 28 avril 2010 iconConseil communautaire du 18 octobre 2010 Délibération n°2010 141





Tous droits réservés. Copyright © 2016
contacts
m.20-bal.com