Pipa 2012 16 eme journée pédiatrique d'infectiologie pratique ambulatoire Robert cohen





télécharger 19.04 Kb.
titrePipa 2012 16 eme journée pédiatrique d'infectiologie pratique ambulatoire Robert cohen
date de publication05.07.2018
taille19.04 Kb.
typeDocumentos
m.20-bal.com > documents > Documentos
PIPA 2012

16 eme journée pédiatrique d'infectiologie pratique ambulatoire Robert COHEN

VACCINATIONS :
En SC l'immunogenicitė est moins bonne et on doit contrôler la sérologie à la fin du schéma Pour éviter le petit saignement et aussi efficace que l'Emla: un coup de TENSOCOLD
Si la moindre erreur ou anomalie faire une déclaration en pharmaco vigilance pour banque de données
COQUELUCHE: PROPOSITIONS et RÉFLEXIONS Joël Gaudellus Emmanuel Grimprel déjà protecteur après la 1ère dose et ceci à faire des deux mois Si schéma 2,4 et 12 il faudra faire rappel coqueluche à 6, 11 et 16, mais le 3,5,12 sera probablement mieux adapté PCR pas spécifique à 100% d'un bordetella pertussi, 20. % de B Humessi, non pathogène Les vaccins a cellulaires ont une durée moindre que les cellulaires, donc ne pas oublier les rappels
MÉNINGITE : faire conjuguė

Menveo à partir de 24 mois et nouveau Nimenrix à partir de 12 mois conjuguės Ne pas commencer par un monovalent et faire rappel avec conjugué Les vaccins protéiques nécessitent plutôt 4 doses, car moins bonne immunogénicite
HÉPATITE A: plus de morts au niveau mondial que le SIDA,, couverture de 30 ans après deux doses
HÉPATITE B: rappel à n'importe quel moment même si des années de retards
HPV:

Plus on fait le vaccin tôt plus l'immunogenicitė est bonne Pas d'interférence pour Cervarix et Dtp et hépatite B Schéma 2 doses à 0 et 6 fait à 9 ans est aussi efficace que 3 doses à 0,2,6 entre 15 et 23 ans Pas de délai obligatoire entre 2 et 3ème mais plus la fait tôt plus la réponse est bonne et durable
ROR: à 9 mois avec rappel, la réponse AC est nettement en dessous du schéma 12 mois(97% au lieu de 85%): donc ne pas généraliser la vaccination à 9 mois, ni la retarder En ças de pics épidemiques faire le schéma précoce surtout pour la halte garderie et la nourrice qui dans les recommandations sont à 12 mois
GRIPPE'

Narcolepsie et catalepsie: uniquement avec le Pendemrix, origine immunitaire

SINUSITE DE L'ENFANT: Martine François
On parle de rhino-sinusite chez l'enfant, et uniquement après 3 ans même si les sinus existent avant, montrés à l'Irm (les américains en parlent à partir de un an pour maxillaires et frontaux, les sphénoïdaux vers 7ans) Les RS maxillaires guérissent spontanément comme les Oma dans la très grande majorité des cas (60%) contre 75% sous amoxicilline ou amoxicilline-clav Peu de résistance ni de portage en cas de traitement par Amoxicilline ou Amoxicilline-clav, mais aucune ne montre de différence de résultat entre traitement antibiotique et pas de traitement: si besoin AMOXICILLINE La clinique apporte peu au diagnostic sauf éliminer infection pulmonaire RS = forme aiguë sévère ou forme avec aggravation secondairement ou traînante : différence avec la rhinopharyngite qui est non sévère e s'améliore spontanément Diagnostic différentiel : grippe ou RP sévère fébrile et dans les formes trainantes les rhinites allergiques, pneumopathie , adenoidite Les USA préconisent antibiotique pas les européens: mucolytiques et décongestionnant NON, OUI pour proclive, soluté hypertonique mais efficace que deux heures, corticoïdes locaux sans AMM pour les moins de 15 ans pour l'instant
SINUSITE COMPLIQUÉE :

ethmoidite avec gonflement de paupière , exophtalmie, baisse d'acuité , œil non ouvrable= SCANNER puis hospitalisation Diagnostic différentiel : piqûre d'insecte, cellulite dentaire, dacryocystite aiguë, cellulite post-traumatique Sinusite frontale extériorisée : tuméfaction frontale: TDM pour recherçhe fracture, abcès Sinusite sphénoïdale : céphalées +++ encore plus si altération du champ visuel
Nébulisation pas d'AMM, balsofulmine pas efficace et potentiellement dangereuse, le miel est efficace sur la douleur de gorge par son côté sucré comme pour les sirops mais contre-indiqué avant un an du fait du risque de toxine botulique

INFECTIONS ÉRUPTIVES: Martine Dodemer
SPMB: Sd pied mains bouche: guérit spontanément en quelques jours: meilleur test diagnostic plusieurs virus différents donc on peut le faire plusieurs fois: famille des entero-virus: cossakies, écho virus Incubation 5 à 7 jours, contamination féco-orale, respiratoire Pas d'éviction scolaire car portage symptomatique après pendant des mois Beaucoup de formes, tous les organes peuvent être atteints, surtout en plus le siège . Les ongles( perte d'ongle inexpliquée ) Vésicules et/ou papules, mais parfois croûteux, en plaques, ou ulceriforme pouvant ressembler à un érythème polymorphe Peut ressembler à un herpès FORMES CUTANEO MUQUEUSES GÉNÉRALISÉES :

Si toux et fièvre : infection à mycoplasme , peut avoir un aspect en cocarde: érythème polymorphe, formés cutanées dans 10 à 25% des infections à mycoplasme

STAPHYLLOQUES DORÉS: Yves Gillet, Philippe Bidet
BULLEUSE: bulles très superficielles qui se déchirent très facilement, signe de Nikolski CHOC TOXINIQUE: rare, très grave FURONCLE stap aureus secreteur de LPV: traitements locaux + incision: jamais d'ATB per os, RÉSISTANCE : SARM (meti résistant rare en ville 2 à 3 %) FURONCULOSE FAMILIALLE ou ÉTENDUE ou RÉCIDIVANTE : prélèvement nasal et périnée , désinfection par Bactroban pour les muqueuses, douche avec Betadine Scrub, grande lessive, à refaire après 10 jours de décontamination Qu'elles infections cutanées nécessitent un traitement per os:

Impétigo dans les indications: amoxicilline-clav

Pyostacine: jamais, indications très réduites
PNEUMOCOQUE : Corinne Lévy Édouard Bingen

92 serotypes capsulaires
ENTÉROCOQUE

10 puissance 9 par gramme de selles

Résistance aux BLSE ( beta lactamase a spectre etendu) sensibles uniquement aux carbapenèmes Il faut que la CMI soit efficace et contrôlée et qu'il y est le maximum de temps possible au dessus de la CMI
DÉTERMINANTS DE LA DEMANDE D':UN EXAMEN: Alain Martinot Pas de rx de thorax en première intention si pas de signe de gravité ni de pour le contrôle ultérieur Qu'elle est la probabilité d'avoir des éléments positifs ou négatifs quand je demande un examen La polypnée est le signe le plus discriminant dans la.pneumonie, de l'ordre de 50%, donc il faut REGARDER l'enfant respirer, pour mesurer la tachypnee, le tirage, plus que l'auscultation L'addition de quatre symptômes les plus discriminants n'améliorent pas la spécificité Traitement Amoxicilline 80 à 100 mg/kg
Ce qui est important, c'est de se poser la question à chaque fois que l'on demande un examen quel sera l'apport si le résultat est positif ou négatif, en fonction de la PERTINENCE DES RECOMMANDATIONS

INFECTIONS URINAIRES Antoine Bourillon Edouard Bingen
si échec d'un premier traitement c'est que c'est une résistance (5 à 10% de résistance des Coli) aux BLSE de diagnostic difficile en ville PYELONÉPHRITE : amikacine à 30 mg/kg puis nrelais en fonction e antibiogramme au 2 ou 3ème jour

CYSTITE: augmentin puis on adapte
GÉNÉRALITÉS
L'Azythromycine a les plus fortes et longues concentrations tissulaires : dure jusqu'à 3 semaines: LE PLUS SÉLECTIONNANT de résistances

Indications: muscoviscidose, Shigelloses, coqueluche , mycoplasme Nul et dangereux dans BPCO, angine
Cycline au long cours chez l'ado: risque écologique majeur
ANITE: TDR puis amoxicilline-clav pendant 10 jours

similaire:

Pipa 2012 16 eme journée pédiatrique d\Ronéotypeur : Maxence Robert 27/09/2012

Pipa 2012 16 eme journée pédiatrique d\Journée de la Médecine Générale idf 2012 31 mars 2012
«Echographie de coiffe bilatérale et comparative» mais à condition d’envoyer le patient chez un confrère radiologue spécialisé en...

Pipa 2012 16 eme journée pédiatrique d\Dispositions relatives à l’activité de soins de réanimation pédiatrique...

Pipa 2012 16 eme journée pédiatrique d\Programme de la journée de formation à Photoshop du 28 avril 2012

Pipa 2012 16 eme journée pédiatrique d\Chapitre 1 L’affaire Rosengart
«Monsieur Robert» le grand patron de Peugeot. Robert Peugeot était un patron aimé de ces collaborateurs. IL avait horreur de l’apparat,...

Pipa 2012 16 eme journée pédiatrique d\Abrogation par Décision d’exécution 2012/535/ue du 26/09/2012 (JOue du 02/10/2012)

Pipa 2012 16 eme journée pédiatrique d\Compte rendu de l’activité midi de la communauté de pratique : 9 mars 2015
«Le tdah chez nos jeunes qui grandissent», réalisée le 17 octobre 2012 au cégep de Sainte-Foy

Pipa 2012 16 eme journée pédiatrique d\Calendrier du mouvement intra 2012 20 mars 2012 à 8h00 Début de saisie...

Pipa 2012 16 eme journée pédiatrique d\Ue infectiologie – Virologie

Pipa 2012 16 eme journée pédiatrique d\Ue infectiologie – Parasitologie





Tous droits réservés. Copyright © 2016
contacts
m.20-bal.com