Auteurs : élèves de cm2 vert Année 2012 2013





télécharger 70.25 Kb.
titreAuteurs : élèves de cm2 vert Année 2012 2013
date de publication20.04.2017
taille70.25 Kb.
typeDocumentos
m.20-bal.com > documents > Documentos
Auteurs : élèves de CM2 vert – Année 2012 - 2013

C'est bien d'aller à l'école le matin
On se réveille tôt le matin, alors qu’on préférerait rester bien au chaud dans son lit. Mais dans le fond, on est plutôt content : on va voir nos copains et on va pouvoir discuter avec eux en attendant la sonnerie. On se lève et on descend prendre le petit-déjeuner. On remonte, on fait sa toilette, on s'habille et on part à l'école.
C'est bien parce qu'on en voit plein à pied en train de se geler alors qu'on est bien au chaud dans la voiture. On rentre dans l'école et on discute avec ses copains. Et voilà, ça sonne ! La maîtresse arrive, toute souriante et on monte en classe. Arrivés en classe, la maîtresse nous dit bonjour. On voit le tableau, blanc comme toujours, la frise chronologique, la classe, comme d'habitude. Puis, la maîtresse nous annonce « Problèmes ! » et on sort une feuille de classeur, que l'on sent, ça sent un petit peu le mélange de l'encre de du carton. On ne sait pas trop...

On commence le problème n°1 de la feuille «  Mme Potochon achète trois navets... » et le temps passe vite... Mais soudain : la cloche sonne et on descend en récré. On aime bien, on peut jouer ; mais quand nos amis nous isolent : ce n'est plus drôle, on est tout seul, on s'ennuie, plus rien à faire, comme le soir, quand on arrive pas à se coucher...

Quand on arrive en récré, la maîtresse nous annonce « Double récré ! », on se sent tout content, car quand ça sonne la fin de la récré, on voit tous les autres rangés, mais nous, on ne se range pas, on continue à jouer. Un moment, une maîtresse arrive et nous dit de nous ranger ; on répond « on a une double récré » et on ne se range pas. C'est bien, à l'école.

Philippe.
C'est bien de recevoir une lettre.
On rentre de l'école très, très fatiguée. Et là notre maman nous dit qu'on a reçu une lettre. Et grâce à cette phrase comme par magie, on ne se sent plus du tout fatiguée ! On jette notre cartable, notre manteau. Puis, on va vite prendre la lettre, on regarde notre nom inscrit sur l'enveloppe et ça nous donne l'impression d'être quelqu'un de vraiment important ! Après on essaie de deviner qui a écrit cette lettre et d'où elle vient. Ça peut être vraiment variable. Elle peut venir d'Inde ou d'un petit village perdu en plein milieu de la campagne. Après, on touche la lettre pour voir s’il y a pas un petit quelque chose dedans.

Puis, on l'ouvre. On ferme les yeux pour sentir l'odeur de l'encre et du papier qui se mélangent et là on ouvre les yeux pour voir tout ce que nous a écrit Alice. On commence à la lire mais maman nous dérange dans notre lecture en nous demandant qui l'a écrite.

Quand on a fini de lire la lettre, on est bien content d'avoir eu des nouvelles d'Alice mais on est déçu qu'elle ne soit pas plus longue parce qu'après 4 ans d'absence on aurait pu écrire un roman ! Apres on regarde si il n'y a pas dans l'enveloppe des dessins, des photos ...

Puis, on s'imagine à table en train de donner des nouvelles d'Alice mais on imagine aussi maman en train de nous dire qu'il faudrait que l'on réponde. Et franchement, ça ne nous enchante pas tellement, mais alors pas du tout ! C'est vraiment bien quand on reçoit une lettre.

Marguerite.
C'est bien Noël
C'est bien, Noël. On est devant le sapin et on le touche du bout du doigt. On n’arrive pas à le croire. C'est Noël, le moment tant attendu depuis un an ! On a envie de crier de joie tellement on est content mais on ne peut pas car nos petites cousines dorment. Enfin, on regarde sous le sapin et là on voit des dizaines de cadeaux avec des couleurs flamboyantes : rouge, jaune, vert, bleu... mais on a quelque chose qui nous bloque car on sait que l'on ne va pas avoir tout ce que l'on veut. On sent la bonne odeur de la dinde mélangée à celle de la bûche mais aussi à l'odeur que l'on aime moins : celle des haricots verts.

On s'échappe juste quelques minutes dans la cuisine mais malheureusement on se fait prendre par maman car elle ne veut pas qu'on touche à la bûche au café.

Bientôt on entend les pleurs de nos petites cousines que l'on a réveillées. Tous les enfants se font gronder car ils ont crié de joie un peu trop fort en découvrant leurs cadeaux. Puis, nos parents ont décidé qu'il était temps de passer à table.

Franchement à la fin de la journée on se dit "c'est bien, Noël".

Hortense


C'est bien d'aller à l'école
Quand on entre en classe la maîtresse nous dit que l'on va partir au sport. C'est bien puisque pour nous le sport c'est notre matière préférée et on adore le sport ! Mais il y a des choses moins bien, comme le français, on peut dire que ce n'est pas notre « tasse de thé ». Finalement, on demande à mon voisin de nous aider pour l'exercice numéro 9 page 142 du livre Facette. Il nous explique qu'avec l'auxiliaire être, le participe passé s'accorde avec le sujet, mais pas avec l'auxiliaire avoir.

Mais pendant que l'on parlait la maîtresse nous a donné une punition. On doit écrire 50 fois : « Je ne dois pas parler avec mon voisin » pour demain. On trouve que c'est dommage d'écrire 50 fois la même chose. Alors, on prend notre crayon puis on commence a écrire la leçon. On trouve que c'est chouette d'entendre le bruit du crayon qui glisse sur le cahier et l'odeur de l'encre. C'est moins bien quand la maîtresse nous explique la leçon tout en l'écrivant.

Et la récré sonne. C'est le second plus beau moment de la journée parce qu'on joue avec nos amis. Le premier, c'est le récré du midi puisqu'elle est super longue pour jouer.
C'est bien d'aller à la récré de l'école !
Anonyme
C'est de bien de manger un barbecue avec du gâteau

On est à table dans le jardin, on attend que papa termine de faire cuire les saucisses au barbecue. C'est bien quand on voit papa apporter le plat de saucisses sauf qu'il a encore oublié que l'on n'aime pas les merguez. Donc, on doit attendre qu'il fasse cuire les chipolatas. Après, on en mange quelques unes et on en redemande. Mais papa ne veut parce que sinon on va avoir mal au ventre.

Ensuite, on prend des pommes de terre avec de la sauce blanche. Et on doit enlever le papier aluminium et ça s'est moins bien. Puis, on la coupe en deux, on met plein de sauce et on mange.

C'est bien parce que papa et maman ont dit qu'il y avait du gâteau en dessert. On prend une part de gâteau avec plein de crème anglaise et ça, c'est trop bon. Et on a bien mangé.

C'est bien de manger un barbecue avec du gâteau parce que c'est trop bon.
Anonyme

C'est bien d'aller à Avoriaz
On arrive et on se gare au parking couvert ou peut être découvert. Et puis, on passe sous ce petit pont nous abritant du froid. On hésite à prendre la calèche pour aller dans cet appartement ou au café... mais on se dit : ''un beau voyage est égal à un petit café bien mérité ! " .
Quelle chance on a, s’installer dans un petit café nommé '' la Belle Vue '' où l'on prend la photo du nouvel an avec vue sur la forêt et les montagnes ! On choisit notre table et on commande un chocolat-chaud. On se dépêche de le boire pour garder sa chaleur. Là, un traineau passe, on paye assez vite et '' hop", nous voilà dedans et puis on enfile cette couverture toute chaude et toute douillette.

Vite on descend et on file à l'appartement, papa a déjà tout déposé. On entre, et une chaleur nous enveloppe comme si on était au coin d'un feu. On aimerait rester là, mais il nous nous propose d'aller faire de la luge, "De la luge, ho oui ! " se dit-on et là, on file chercher cette petite luge couleur rouge et aux poignées noires. Chacun a sa luge et, arrivé sur la place, il fait déjà nuit et plein d'enfants sont déjà là. On s'élance, mais là on tombe et on se fait mal, on pleure. Maman nous dit que ce n'est rien et on continue de faire la course....
C'est bien d'aller passer les vacances d'hiver à Avoriaz.

Thomas
C'est bien de jouer aux échecs
Pendant qu'on fait une partie, on voit l'adversaire en face. C'est bien d'avoir peur parce que notre corps tremble, mais pas trop, sinon le coeur bat si vite, qu'après, on ne se sent pas bien. On sent un léger parfum qui nous déconcentre, qui vient d'une fleur que tient l'adversaire. C'est bien de gagner la 1ére partie, car on a un moral d'acier, mais pas toutes parce que sinon, ça n'a plus d'intérêt, et en plus, ce n'est pas drôle !

Il est maintenant l'heure de manger, beaucoup, car on a très faim. Puis les parties reprennent, on fixe l'échiquier des yeux sans bouger, tout devient flou, les pièces et les cases se mélangent et forment des petits tas.

Ensuite, on entend une petite voix qui nous dit que c'est à nous, sur ces mots, on revient directement à la réalité, comme si de rien était. C'est bien de jouer aux échecs.
Anonyme

C'est bien l'Epiphanie
On est là, assis prêt de la table. On regarde les galettes. C'est maman qui les a faites ; il y en a au chocolat, d'autres à la frangipane. On attend les invités, ils devraient bientôt arriver. Maman les avaient appelés hier. Il y a des amis de mon âge, on va bien s'amuser.

Et puis, ils arrivent, tout le monde se dit bonjour. Après les enfants vont jouer pendant que les adultes discutent. Deux enfants sont chargés d'organiser un jeu collectif. On fait un loup garou. C'est bien car tout le monde peut y jouer. C'est bien aussi d'être le loup. On imagine qu'on va manger des gens mais on peut mourir.

Plus tard, c'est l'heure du goûter. On descend l'escalier pour aller manger les galettes au salon. Les parents sont déjà là. Ils discutent en buvant du champagne. On commence à couper les galettes. Ensuite, on les distribue et puis on se rend compte qu'un petit garçon a avalé une fève. C'est dommage, il ne pourra pas la garder ; On s'aperçoit que notre soeur a eu la fève avec une autre galette. Elle est très chanceuse ! On est sûr de ne pas avoir de fève. Maman donne les couronnes et va chercher les bouteilles de Champomy qu'elle avait achetées pour l'occasion. Il y a aussi de la grenadine, du jus d'orange et du jus de pomme. C'est bien de fêter l'Epiphanie avec des amis.

Anonyme
C'est bien de jouer dans la neige
Le matin, on se lève plus tôt que d'habitude, on file à la fenêtre pour voir la neige tomber. Peu après, on court réveiller papa et maman, ils disent que c'est super mais qu'il fait très froid et qu'il faudra s'habiller chaudement avant de sortir. Après son petit déjeuner et la toilette, on s'habille et on va dehors. On saute, on se roule dans la neige, c'est un moment magique.

Puis, on envoie des boules de neige à ses parents mais on en a reçu une dans le cou. On pleure, on a froid, on a mal mais c'est vite passé. Papa dit que l'on va faire un bonhomme de neige, il envoie maman chercher ce qu'il faut pour les yeux, la bouche, et le nez. Peut après, maman revint avec une carotte pour le nez, deux grosses billes pour les yeux et des gâteaux pour la bouche. On commence le bonhomme de neige mais c'est très difficile parce que la neige est trop molle pour le faire avec de grosses boules.

Papa décide d'abandonner, il dit que ça l'énerve et qu'il a autre chose à faire. Un quart-heure plus tard, maman arrête aussi. On reste et on continue, on se dit que même si on arrive pas à faire un bonhomme de neige de deux mètre de hauteur, on en fera un. Une demi-heure plus tard on rentre à la maison et on se dit c'est bien de jouer dans la neige pour faire un bonhomme.

Henri

C'est bien de faire de l'escrime
Déjà, quand entre dans la salle d'armes, on sait que l'on va bien s'amuser. Normalement, on fait du fleuret, mais aujourd'hui on fait de l'épée électrique pour se préparer à la compétition de ce week-end. Le plus pratique avec l'épée, c'est que l'on peut marquer sur tout le corps. Mais par contre, ce qui nous exaspère, c'est que l'on entend pendant tout le cours, les bips des boitiers.

Le maître d'armes nous donne tous les équipements et on se prépare. On va prendre nôtre arme et un masque et on se branche sur une piste. A travers la grille du masque, on ne voit rien et c'est énervant. On fait le salut et on commence le match. Dès les premières secondes, on marque un point et on continue comme ça jusqu'à 4-0. On est très fier de soi. On se débranche et on change d'adversaire. Ouille, il fait mal ce coup là ! Et c'est comme ça que se finit le match à 4-2 pour l'adversaire. Mais on est content au fond. C'est bien de gagner un match d'escrime.
Elisabeth

C'est bien d'aller au ski

C'est bien d'aller au ski, mais après réflexion, on ne sait pas trop car on va tomber, mais une fois que l'on est arrivé, on est quand même content. On voit toute la neige, on imagine quelle piste on va faire plus tard...

Puis, on va louer l'équipement nécessaire : on commence par les chaussures de ski, Les skis, puis le casque sauf que là on en essaie plusieurs mais il n'y a pas notre taille donc on va dans un autre magasin...C'est bien de prendre les télécabines pour monter en haut d'une montagne, mais maman s'arrête au premier arrêt sinon elle a mal à la tête. Nous on est content comme cela.

On fait plus de pistes et on va au troisième arrêt des télécabines. C'est amusant de prendre la piste noire. Elle paraît facile mais elle est pleine de glace donc on dérape, puis comme on a mal au jambes, on tombe...plein de fois. Mais on a une raclette avec des pommes de terres pour nous redonner de la force. On est aussi très pressé de faire une grosse bataille de neige juste devant le chalet, mais quand on s'en prend une dans la figure c'est moins drôle, puis on fait un énorme bonhomme de neige. C'est bien d'aller au ski.

Mahaut
C'est bien le vendredi soir quand il neige.
Quand on rentre de l'école à pied, c'est génial ! On peut se lancer des boules de neige dessus. Et, une fois rentré à la maison, on se change et ce n'est pas toujours bien car il fait froid, mais, on est content de rentrer dans des nouveaux habits chauds. Ensuite, on prend un bon chocolat chaud avec des biscuits. Maman allume le chauffage et, d'un coup on brule comme un feu de bois ! On a bien envie de ressortir, mais, maman nous répond : « non il fait trop froid ! »

Soudain, la sonnette nous fait sursauter. « C'est papa », crions nous en cœur. Et vite, sans même avoir le temps d'enlever ses chaussures, il  nous dit : « tous devant Koh-lanta ! » Pendant ce temps, maman nous prépare une surprise. Notre grand frère allume le vidéoprojecteur et nous, on saute sur le canapé tellement excité de connaître la surprise. Car les surprises, c'est trop bien ! On en est déjà à la moitié du film quand maman nous apporte une pizza, des paquets de chips et des gâteaux. On se remet devant le film. Maintenant, on entend plus que le croustillement des chips et le fidèle Philippe Normand. A ce moment là, maman nous a dit qu'il faut arrêter. Mais nous, les enfants, on ne se laisse pas faire et on a dit que c'est bien de regarder la télé ! Mais elle insiste. On murmure ronchon : «  ce n'est pas juste » . C'est vraiment cool de regarder la télé !!!

Marie
C'est bien d'aller à la piscine en hiver
ça y est, on est devant le petit bassin et le grand bassin. Par la vitre, on voit la neige sur

les sapins qui entourent la piscine extérieure. Bien sûr, elle n'est pas ouverte. On commence par le grand bassin. On descend petit à petit l'échelle. ça sent le chlore un peut partout. Et c'est parti, on commence une longueur. On nage tout doucement. On est déjà arrivé au bout. Et on repart sur le dos. On ne sait pas trop où on va et soudain ''boom'' ! On est arrivé.

La queue du grand toboggan est très longue. Mais, courage, on y va quand même. Devant l'escalier, on est un peu stressé. On voit l'eau filer dans le tunnel et disparaître. On a peur de disparaître aussi. Allez on se lance. On glisse dans le toboggan en poussant des cris de joies.

Quand on est devant la vitre, on voit le paysage défiler devant nous. Mais c'est déjà fini. On a très envie de recommencer mais la queue est beaucoup trop longue. Dans le petit bassin, on voit les autres enfants jouer au ballon. On a envie de jouer avec eux. Mais la timidité passe avant tout. On entre dans le petit bassin. Puis, soudain, le ballon tombe dans nos mains. On le renvoie à un autre garçon et ça y est, on s'est fait des amis. Avec son copain, on se prépare à plonger dans le grand bassin. On touche l'eau avec le pied, et un copain nous pousse. On tombe dans l'eau et on boit la tasse. L'eau n'est pas bonne. On remonte et là, on plonge avec un copain dans l'eau froide, ça fait comme si on plongeait dans la neige. C'est super !

Puis, on doit s'en aller. On aimerait bien rester plus longtemps. C'est bien la piscine quand il fait froid !

Charlotte


C'est bien de se promener en forêt

On était parti avec Maman un peu plus tôt pour venir en forêt. Au début, on n'avait pas trop envie de se lever, mais c'était pour se balader en forêt. Et puis voilà on s'était retrouvé là. On rentre dans la forêt, avec maman on avance un peu. C'est fantastique déjà de voir un chevreuil.

On commence le goûter que maman vient de nous donner, ce qu'il est bon. On est déjà devant le grand sapin. L'odeur ne nous plaît vraiment pas. Les épines qu'il y a par terre craquent sous nos pieds c'est amusant ! Mais le tronc est très rugueux, c'est désagréable.

On s'attarde un peu, puis on repart. On entend des bruits d'oiseaux, c'est vraiment apaisant. On avait oublié que maman était là, on lui propose de finir notre goûter, il ne reste presque plus rien ; on a très envie d'aller à la mare aux tortues. Ca y est, on y est ! C'est bien de se lever le matin pour aller en forêt.

Auriane.


C'est bien de faire de la natation.

On se sent bien, sur le plongeoir prêt à plonger au coup de sifflet. Mais en même temps on se sent très stressé et tout petit devant une centaine de personnes. On voit notre entraîneur avec le sifflet dans la bouche puis on entend sa voix et enfin, un sourd sifflement.....ça y est on est parti, et on ne peut plus retourner en arrière ; c'est dommage car quand on est sur le plongeoir on est sec ce qui n'est pas le cas quand on est dans la piscine.
On tombe dans l'eau fraîche ; on fait la coulée puis on commence à nager le crawl. On rigole en sortant la tête de l'eau impressionné par la foule. On nage en respirant tous les trois mouvements de bras. Tout à coup, on ne voit plus personne, on ne sait pas si on est premier ou alors dernier et si les autres sont déjà arrivés.

Puis, on reprend ses esprits, et on sent beaucoup plus fort ; alors, on continue en essayant d'aller beaucoup plus vite.

Quand on arrive à la dernière longueur, on est tout petit et impuissant. Quand soudain notre tête heurte violemment quelque chose de dur. On se redresse et on se rend compte qu'on est arrivé. Et là, on se sent joyeux, très joyeux surtout en s'apercevant qu'on est premier !

L'organisateur nous appelle sur le podium. On nous remet la médaille et on rejoint nos parents.

C'est bien de faire de la natation et d'arriver le premier à la compèt !
Anonyme

C'est bien de jouer de la guitare
C'est bien de jouer de la guitare, on est avec son professeur dans la salle. Il nous explique les accords à jouer dans la chanson, on est content il nous fait apprendre de nouvelles chansons. Grâce au professeur de guitare, on peut apprendre à peu près dix chansons.

Le cours est terminé même si on préfère continuer le cours encore une heure de plus.

Une fois rentré dans la maison, on fait nos devoirs de l'école, on prend notre douche. On répète les chansons que le professeur nous a dit de réviser, pour qu'on s'améliore. On aime bien connaître beaucoup de chanteurs connus comme les Gipsy Kings.

Nos parents aiment bien nous écouter. Une semaine passée, on s'est bien entraîné, on est prêt pour notre nouveau cours de guitare. Le professeur nous fait des compliments et nous dit

qu'on peut apprendre une nouvelle chanson, il est content de nous. Il dit qu'il faut continuer comme ça pour jouer de mieux en mieux à la guitare. Quand on est débutant on a mal aux doigts quand on appui sur les cordes de la guitare

A la guitare il y a un truc qui est « nul » c'est le solfège. Quand on s'entraîne on commence à regarder les partitions et on joue. Des fois, quand on joue à la guitare ça nous arrive de casser une corde.

Aurélien

C'est bien de jouer à la PS3
On est assis sur le canapé, alors on demande aux parents l'autorisation de jouer à la

PS3 et à l'aise, on veut se divertir PS3. Ils disent oui à condition de ne pas jouer plus d'une heure, mais au fond on sait qu'on va jouer plus. On choisit d'abord de jouer à un jeu de guerre et on voit l'écran afficher le menu principal du jeu. On décide de jouer en ligne avec de vraies personnes.

La partie commence, mais après plusieurs parties, le jeu devient ennuyant. On décide de se faire peur en choisissant le mode "zombie". Mais ce qui n'est pas bien avec ce mode, c'est qu'il fait un peu peur. Le principe est simple : des zombies vous courent après et on doit les tuer avec toutes sortes d'armes et survivre au plus grand nombre de manches possibles.

Plus tard on change, on joue à un jeu de foot avec nos amis d'école, mais après quelques minutes on s'ennuie déjà. Et c'est à ce moment là que les parents interviennent et disent qu'il ne nous reste plus que dix minutes. On se rend compte que l'on a plus envie de jouer.

Alors on éteint tout. C'est bien de jouer à la PS3, le week-end.

Antonio
C'est bien de faire des batailles de boules de neige
C'est bien de faire des batailles de boules de neige, car on en envoie sur les autres car ils sont trempés. Mais ce qui n'est pas bien c'est de recevoir une boule de neige car après on est trempés et ce qui est encore moins bien c'est de recevoir une boule de neige dans le cou car c'est très désagréable. On aime jouer avec notre sœur mais on aime pas trop jouer avec notre grand frère car on sait qu'il va crier car il est mauvais joueur.

Après quand on rentre chez nous, on boit une boisson chaude et on regarde la télévision ou on joue à l'ipad bien au chaud. Et il faut rester dans notre maison pour ne pas avoir un rhume. Il faut faire sécher nos chaussettes. Et aussi il ne faut pas oublier notre pantalon et notre sweat. Mais comme on n'a pas écouter notre maman la veille quand elle nous a dit de ne pas retourner jouer avec la neige. Voilà le résultat on a eu un rhume. Et on ne peut pas aller à l'école.

On reste au lit sous notre couverture. Et au fil du temps l'heure passe, on se dit que c'est très long. Et enfin il 16h30 et on entend dim dom c'est la sonnerie, c'est un camarade qui nous apporte les leçons et les devoirs. On lui demande tu peut rester jouer mais il nous dit non car il a beaucoup de devoirs et sa maman lui a dit que sa grand-mère viendrait. On est déçu mais on lui dit c'est pas grave et peut être a demain. On le raccompagne et on lui dit au revoir. C'est bien de faire des batailles de boules de neige. Sheïma

C'est bien de construire des lego militaire

Au début on doit attendre le livreur, on a l'impression que ça dure des siècles. Tout d'un coup, on entend frapper à la porte, on ouvre et, et ! Et non, c'est une amie de maman, on est déçu avant de voir une camionnette jaune qui s'arrête à quelques mètres. C'est lui, le paquet que l'on attendait avec impatience.

Vite ! Vite ! pas de temps à perdre, on monte les escaliers quatre à quatre, on déchire tout en chemin et voilà ! On se lance dans la construction du bateau. On commence par les cales. Elles sont grandes et larges mais peu aménagées. On les aménagera soi même ; les armes du bateau ne sont pas très modernes. C'est super, on en est déjà à la page 70, il ne nous reste pus que 10 pages. Il y a de nombreux détails. Les pièces s’empilent les unes après les autres et ça avance bien.

Mais au bout d'un moment, on trouve ça long. On continue, une page, deux pages et on arrête, on fait une pause ; c'est dommage d'arrêter mais qui sait ? Il y aura peut être plus de détails à la fin.

Finalement d'après nous, le bateau va être sensationnel ! C'est super de construire des lego militaires.
Louis Malo
C'est bien de prendre son petit déjeuner dans la cuisine le week-end
Le week-end le matin on se réveille tard. On descend prendre le petit déj dans la cuisine. Quand on est en bas, la première chose que l'on entend c'est les disputes des garçons. On s'assied et on fait griller les pains, leur odeur est vraiment bonne. Maman sert le lait bouillant, il fait un bruit bizarre.

Tout à coup, les pains sautent du grille-pain. On les tartine avec de la confiture qui sent bon. Dans la cuisine, Papa et Maman ont mis une lumière très éblouissante car ils ne veulent pas que l'on reste endormis toute la journée même si c'est un peu désagréable. On doit boire un jus d'orange plein de pulpe, beurk ! Pour manger sa tartine on la trempe dans le chocolat, c'est bon

ça croustille.

Quand on a fini, une nouvelle dispute éclate entre les garçons. Et quand on est l'aînée, c'est vraiment énervant, vous êtes toujours le coupable, connaissez vous la chanson ? : " tu es l'aînée et tu doit être raisonnable " . Le chocolat est un peu refroidi mais il est bon comme ça, avec peu de cacao. On prend le bol avec précaution car il est un cassé sur le rebord. On fait la course avec les garçons mais on ne boit pas le fond, c'est trop amer.

C'est bien de prendre son petit déj le week-end quand on se réveille tard !
Sophie


C' est bien au centre commercial
On a envie d'aller faire les magasins. Puis maman nous appelle, on pense qu’elle va nous demander de faire la lessive, d'aller faire du repassage ou quelque chose d'autre. On dévale quand même, peu à peu les escaliers. Elle nous propose d'aller faire les magasins ensemble. On saute de joie, on n'hésite pas, on dit tout de suite « oui » et on est parti.

On fait les magasins de vêtements, de maquillage, de DVD, de jeux vidéo... On achète plein de choses. Au magasin de maquillage, on achète plein de choses mais pas tout ou sinon on va dévaliser le magasin. Et pour les vêtements c’est pareil. On arrive devant notre magasin préféré : "Hollister", le parfum a l'intérieur sent trop bon mais dommage, ils ne vendent pas de parfum. On achète plein choses. On est ébloui par tous les vêtements qu'il y a dans tout le magasin. On achète des vêtements. C'est bien d'aller au centre commercial car on est toutes les deux très coquettes.
Eléonore.

C'est bien d'aller au ski
C'est la sortie des classes, dehors il neige et on a bien envie d'aller faire de la luge. On a fait nos valises, on est prêt à partir au ski. C'est bon, maman arrive, la voiture est remplie. On part, maman a du mal à démarrer mais on a fini par avancer. Maman met de la musique.

On s'endort, mais quand on se réveille on est presque arrivé comme si on s'était téléporté. C'est là, c'est bien là, on est content. Mais dès qu'on arrive maman nous dit qu'il faut décharger la voiture. Ça, c'est plus ennuyeux. Mais bon, il faut le faire, on fait le costaud en prenant le plus de bagages d'un coup. C'est bon, on s'est installé. Maintenant on a plus qu'à enlever les affaires des valises.

Maman dit qu'il faut aller chercher les skis. On est devant le télésiège et hop on monte. On ne va pas trop vite sur les pistes en faisant du slalom car on sait qu'il ne faut pas se casser quelque chose dés le premier jour, ce serait un peu bête. Maintenant qu'on est habitué, on peut aller plus vite. Et boum badaboum, on s'est fait mal, alors on se secoue car on en a partout. Et dans notre tête, on se dit qu'on est jamais prêt, c'est désespérant. Mais c'est quand même sensationnel, le ski.

Anonyme

C'est bien de jouer du violon
Quant on va à l'école de musique à pied on a souvent froid, et quand on arrive on se dit que l'on est content, parce que on est dans un endroit bien chaud.

Puis on rentre dans la salle. Le professeur accorde le violon mais cela prend du temps. Après on joue un morceau qui est bien car c'est une danse, donc cela doit être énergique. Dans le suivant, il y a des fautes parce que notre do n'est pas dièse mais sinon ça va. On aime jouer le quatuor de Monsieur Weber mais ce n'est pas facile parce que l'on interprète à quatre et que l'on doit être tous sur le même rythme.

Puis, on peut s'asseoir sur la chaise pour se reposer ; heureusement parce que nous avons très mal aux épaules. On entend l'archet glisser sur les cordes. C'est la fin du cour, on vat pouvoir rentrer à la maison et se reposer parce que le cour dure 1 heure et que c'est long. On est rentrée et on s'endort dans le canapé tellement on est fatiguée par la journée.

C'est bien de jouer le quatuor au violon.

Anonyme
C'est bien de jouer au tennis.

On court pour y être avant le prof, ça marche tout le temps. On arrive à l'intérieur du bâtiment et on s'échauffe pendant 30 minutes, 400 m en courant puis 200m talon aux fesses. On court après la balle.

Après, on fait une balle dans l'espace. Cela consiste à attendre la balle, courir après la balle, la rattraper et jouer le match. Cela dure au moins 15 minutes. Puis, il nous fait un jeu super !!!

Pendant ce temps, les autres son arrivés. Le professeur dit : « C'est fini mais on fait une tournante ». Antonin a fait une patate. La finale est moi et Alexandre.

Charles
C 'est bien de construire des lego Star wars
On est content, maman nous a acheté une boîte de legos Star wars. Elle nous demande d'attendre demain pour le construire. On dit "oui" mais au fond, on n’ a pas envie.

Donc, le soir en cachette, on prend la boîte. Aie ! Elle grince. Il ne faut surtout pas réveiller les parents. On déchire le carton et on ouvre les paquets de briques. On regarde le plan, on n'y voit pas grand chose. Alors, on allume la minuscule lampe de chevet. On construit à une vitesse folle et on est heureux. On voit que la construction avance, seulement le catalogue est long, on sent les briques qui glissent sous les doigts et ça donne courage.
Mais horreur, notre soeur va boire un verre d'eau ! Vite, on éteint. Ouf, elle ne nous a pas vu ! On continue, on a terminé les personnages et on voit la haine dans les yeux de la figurine. On en est à la moitié. On se repose un peu mais la lampe de chevet s'éteint et on est dans le noir. Alors, on va chercher une ampoule dans la cuisine, on la remet, et on y voit plus clair. On construit le reste du vaisseau et là on s'endort.

C'est bien de construire des legos star wars la nuit quand les parents dorment !
Jean.
C'est bien d'aller au cinéma
On est dans la queue du cinéma, Des personnes discutent. On ne les écoute pas, on pense

au film que nous allons voir. Il a l'air drôle et un peu extraordinaire. La queue, c'est bien car

on regarde les posters de certains films, mais c'est trop long. On entend nos parents demander les tickets, maman nous donne le nôtre. Papa achète des popcorns alors que l'on aimerait tant croquer ces petits bonbons à la fraise. Ils ne sont pas très bons les popcorns du cinéma et ils collent aux dents.

Puis, on va aux toilettes. Ensuite, on entre dans la salle du film, on va s'asseoir à côté de Papa. Les pubs commencent mais le son est trop fort, ça fait mal aux oreilles, mais on s'habitue vite au son. Maman nous tend quelques popcorns, on n'ose pas la décevoir alors on en prend un, il colle aux mains mais pour une fois il est plutôt bon.

On l'avale d'un coup. La publicité pour les bananes commence, on la vue plein de fois mais elle nous fait toujours aussi rire. Le film débute ! La musique du film est bien. C'est un film très drôle, avec des créatures imaginaires. On entend toute la salle rire.

C'est bien d'aller au cinéma car il y a un grand écran et du choix pour les films !

Agathe
C'est bien de jouer aux jeux vidéo

Papa nous autorisé à jouer aux jeux vidéo à condition de l'attendre pour jouer avec lui. On descend les marches de l'escalier toutes froides On ouvre la porte qui donne sur trois pièce. On avance vers la salle à droite au fond du couloir. On arrive devant de petite merveilles : des consoles de jeux, des jeux de voitures et d'aventure.

On déroule l'écran blanc jusqu' à la partie noire. On appuie sur le bouton on de la console puis de l'informaticien qui sert à joindre la console au projecteur. On allume le projecteur puis on attend Papa pour ne pas lui désobéir. On tellement envie de jouer mais il n'est pas encore arrivé.

On touche la soie du canapé depuis longtemps et. . . le voilà qui arrive ! On saisit vite sa mannette et on commence à jouer avec Papa. On sait qu' un méchant va attaquer et zut, on s' est pris une balle dans l' épaule puis on perd un point de vie. On vise puis on lui tire dessus. Il fait plein de bruits bizarres et meurs. Bien fait pour lui. On sent un peu ce que notre personnage virtuel ressent. C'est bien de jouer aux jeux vidéos car on peut-être un personnage qui peut tuer (dans le jeux ) sans aller en prison et d'autres choses que l' on ne peut pas faire dans la vraie vie.
Anonyme.

C'est bien de jouer au Lego militaires
On rentre de l'école et on a maman qui nous dit cette phrase habituelle :

- Est ce que ça va, tout s'est bien passé ? On répond vite, « oui, oui « et on va poser son cartable dans l'entrée.

Et puis voilà, on est dans sa chambre. C'est bien cette grosse caisse avec plein de pièces dedans : cubes de quatre, plaques de dix, mitraillettes, menottes... Mais ce qui nous intéresse le plus, ce sont les militaires : ces petits bonshommes avec leurs casques sur la tête et leurs fusils dans les mains.

Mais il y a une chose qui ne nous enchante pas : construire la base et les véhicules : ça prend deux heures et c'est fatiguant. Mais à la fin, elle est bien cette tour de contrôle avec toutes les munitions et le ravitaillement dedans. Et puis, c'est chouette ce char avec son long canon qui nous fait penser à l'ambiance de la guerre. On imagine ce champ de bataille et puis on se dit qu'on va le reproduire.

On met les militaires et la tour de contrôle comme gentil. Et du côté des méchants, on met le reste des hommes et leurs avions. On met un homme avec un hélicoptère et on dit que c'est le chef des méchants. C’est bien les légos militaires.
Armand.

similaire:

Auteurs : élèves de cm2 vert Année 2012 2013 iconDecision modificative n° 2 de l’exercice 2013 – budget principal
«Subventions aux associations», avait fait l’objet d’une inscription trop élevée au bp 2013, due à la subvention exceptionnelle à...

Auteurs : élèves de cm2 vert Année 2012 2013 iconIut Lannion Algorithmique 1ère Année (AP4) Département informatique 2012-2013

Auteurs : élèves de cm2 vert Année 2012 2013 iconCalendrier 2012 : une fin d’année identique à celle de l’année précédente...

Auteurs : élèves de cm2 vert Année 2012 2013 iconFavoriser l’intégration des futurs élèves de sixième au collège
«Glossaire» est destiné aux élèves de cm2 et de Sixième. IL a pour but de favoriser l’intégration des futurs élèves de sixième au...

Auteurs : élèves de cm2 vert Année 2012 2013 iconSeance du conseil municipal du 6 fevrier 2012
«Classes Transplantées», «Projets Pédagogiques» et «Voyages Lycées et Collèges année 2012»

Auteurs : élèves de cm2 vert Année 2012 2013 iconRapport moral a g de cahors le 10 novembre 2013 Bienvenue et remerciements...
«Gamvert» de Labastide Murat le 13 mars 2013 Au printemps : pour faire le point et préparer l’ag de gourdon. Le 10 sept 2013 Le point...

Auteurs : élèves de cm2 vert Année 2012 2013 iconProgramme 2012-2013

Auteurs : élèves de cm2 vert Année 2012 2013 iconProgrammes 2012-2013

Auteurs : élèves de cm2 vert Année 2012 2013 iconSynthèse de l'année 2013

Auteurs : élèves de cm2 vert Année 2012 2013 iconAnnuaire des mémoires 2012-2013





Tous droits réservés. Copyright © 2016
contacts
m.20-bal.com