Leçon 3 : Des pratiques médicales et des comportements peuvent aider l’organisme à se défendre





télécharger 24.71 Kb.
titreLeçon 3 : Des pratiques médicales et des comportements peuvent aider l’organisme à se défendre
date de publication22.04.2017
taille24.71 Kb.
typeLeçon
m.20-bal.com > documents > Leçon

Leçon 3 : Des pratiques médicales et des comportements peuvent aider l’organisme à se défendre




Pb : Comment peut-on éviter la contamination ?




I- Empêcher la contamination



Activité 1 : C3 : organiser et recenser des informations sur l’asepsie et l’antisepsie en travaillant en groupe

1°A l’aide des documents distribués et de la p.146 et des 2 définitions, présente sous forme d’un tableau les différentes méthodes présentées en les classant dans l’asepsie ou l’antisepsie.


Asepsie

Antisepsie

  • salle d’opération décontaminée

  • vêtements, masques, gants, instruments stériles

  • utilisation du préservatif

  • se laver les mains

  • mettre la main devant sa bouche lors des éternuements

  • conservation au froid

  • cuisson des aliments

  • ne pas cracher dans la rue




  • désinfecter une plaie avec des produits antiseptiques

  • désinfecter le matériel pour nettoyer une plaie

  • stérilisation des biberons

  • chaleur, pasteurisation

  • stérilisation par rayons ultraviolets

  • eau de javel






Bilan : Les risques de contamination sont limités par l’utilisation de produits antiseptiques et par la pratique de l’asepsie.

L’utilisation du préservatif permet de lutter contre la contamination par les micro-organismes responsables des infections sexuellement transmissibles (IST).
Lexique :
Stérile : dépourvu de microbes
Asepsie : méthode préventive visant à protéger l’organisme de toute contamination
Antisepsie : méthode curative qui consiste à détruire les micro-organismes pour éviter l’infection
Antibiogramme : recherche de l’ab le plus efficace
Antibiotique : substance naturelle qui empêche la prolifération des bactéries et peut aussi les détruire
Virulence : pouvoir pathogène d’un micro-organisme

Pb : Comment peut-on lutter contre l’infection ?

II- Lutter contre l’infection




Les antibiotiques
Activité 2 : C3 : décrire le comportement d’une grandeur pour mettre en évidence l’action des antibiotiques sur les bactéries
Des micro-organismes sont cultivés dans des milieux favorables à leur développement.

On ajoute un antibiotique dans les milieux de culture 2 et 4.

Les graphiques ci-dessous rendent compte de la croissance des micro-organismes.




1° Donne un titre aux graphiques 1 et 3

Nombre de bactéries en fonction du temps

Quantité de virus infectant les cellules en fonction du temps

2° Explique l’évolution des quantités de microorganismes pour 1 et 3

Il y a augmentation de la quantité de microorganismes quand les conditions sont favorables pour proliférer, puis les quantités restent constantes quand les conditions du milieu deviennent défavorables.

3° Explique et compare l’évolution des micro-organismes à partir de la courbe 1 et 2

En présence d’antibiotiques, la croissance bactérienne cesse et le nombre de bactéries diminue, l’ab est donc efficace.

4° Explique l’évolution de la courbe 4, en la comparant avec celle de la courbe 3.

En présence d’antibiotiques, la croissance virale n’est pas modifiée donc l’ab est inefficace.

5° Plus de la moitié des angines sont d’origine virale. Un test permet de trancher sur l’origine de l’infection (virale ou bactérienne).Justifie l’intérêt de ce test pour le choix du traitement.

Le test permet de savoir si la prescription d’ab est nécessaire car pb de résistance.
Activité 4 : C3 : organiser les informations d’une vidéo afin de lire et d’interpréter un antibiogramme



1°À l’aide de la vidéo, légende ce dessin. Comment appelle-t-on ce test ?

Colonie microbienne/antibiotique/antibiogramme

2° Explique ce que représentent les plages vides autour des pastilles

Ces plages ne contiennent plus de microbes

3° Quel est l’antibiotique le plus efficace contre ces microbes ? Justifie

L’antibiotique le plus efficace est le numéro 4 car la plage qui l’entoure est la plus grande, c’est donc lui qui a le mieux détruit les microbes autour de lui.
Bilan : Quand la contamination n’a pu être évitée, il faut agir sur l’infection. L’utilisation d’antibiotiques appropriés permet d’éliminer et de limiter la prolifération des bactéries pathogènes. Les antibiotiques sont inefficaces sur les virus.

Une pratique préventive contre l’infection : la vaccination



Activité 2 : C3 : comprendre et situer dans le temps des découvertes scientifiques relatives aux principes de la vaccination
Questions 1 p.176-177

1° L’enfant ne contracte pas la variole car auparavant Jenner lui a injecté le pus (donc les micro-organismes) du cow pox, une maladie proche de la variole.

2° Pourquoi le lot A de mouton survit-il à l’injection d’une culture virulente ?

Car Pasteur leur a injecté la bactérie atténuée quelques jours avant, cette injection les a protégés.

3° En déduire le principe général de la vaccination

La vaccination consiste à mettre l’organisme en contact avec des microorganismes non virulents pour qu’il s’immunise contre ces microbes.

4° A l’aide des notices et des boites de vaccin, cite les éléments que l’on peut injecter pour vacciner une personne

On peut injecter :

  • une forme inoffensive du microbe : inactivé ou atténué

  • une toxine atténuée (anatoxine)

  • extraits de virus (virus fragmentés)

5° Question 5 p-177

Apres la 2ème injection, la quantité d’ac produite est plus rapide (2-3 jours au lieu de 5-6) et plus importante (100 au lieu de 1).

6° Question 6 p-177

A chaque nouvelle injection, les lymphocytes mémoires spécifiques de l’ag sont activés et sécrètent des quantités importantes d’ac.

7° Cite les maladies contre lesquelles vous êtes normalement vaccinés et explique l’importance de ne pas oublier les rappels de vaccination

Les rappels permettent d’entretenir la population de lymphocytes mémoire.
Bilan : La vaccination est un traitement préventif pour éviter l’infection.

Elle consiste à mettre l’organisme en contact avec des microorganismes rendus inoffensifs, elle permet à l’organisme d’acquérir une mémoire immunitaire durable et spécifique contre un micro-organisme donné grace au maintien dans l’organisme de nombreux leucocytes mémoires.
Lexique :
Vaccination : méthode permettant d’assurer une protection de l’organisme contre un micro-organisme donné

Fiche de révision de la Leçon 3 : Des pratiques médicales et des comportements peuvent aider l’organisme à se défendre


  • Après cette leçon tu dois connaître et comprendre tous les bilans et le lexique => restitution des connaissances

  • Tu dois savoir  => utilisation des méthodes

  • Classer les différentes méthodes pour éviter la contamination

  • Expliquer les expériences historiques

  • Expliquer le principe de la vaccination

  • Décrire et analyser le comportement d’une grandeur

  • Lire et interpréter un antibiogramme

similaire:

Leçon 3 : Des pratiques médicales et des comportements peuvent aider l’organisme à se défendre iconMission d’Inspection Dossier suivi par Dr Sixte Blanchy Tel. 01....
«l’examen des caractéristiques génétiques d’une personne ou son identification par empreintes génétiques à des fins médicales ne...

Leçon 3 : Des pratiques médicales et des comportements peuvent aider l’organisme à se défendre iconThème 6 : Pratiques médicales pour sauver des vies

Leçon 3 : Des pratiques médicales et des comportements peuvent aider l’organisme à se défendre iconLeçon 4 17 Février 1971 Leçon 5 10 Mars 1971 Leçon 6 17 Mars 1971...
«discours». Je rappelle le discours du Maître et ces 4 disons positions, les déplacements de ces termes

Leçon 3 : Des pratiques médicales et des comportements peuvent aider l’organisme à se défendre iconLeçon 9 10 mai 1972 Leçon 10 17 mai 1972 01 Juin 1972 Le savoir du...
«les internes des asiles», ce sont maintenant «des hôpitaux psychiatriques», sans compter le reste

Leçon 3 : Des pratiques médicales et des comportements peuvent aider l’organisme à se défendre iconBut : Etudier l’évolution des principaux indicateurs décrivant la...

Leçon 3 : Des pratiques médicales et des comportements peuvent aider l’organisme à se défendre iconAider le patient a changé des comportements : l'approche motivationnelle
«L'éducation devrait rendre le patient capable d'acquérir et maintenir les ressources nécessaires pour gérer d'une manière optimale...

Leçon 3 : Des pratiques médicales et des comportements peuvent aider l’organisme à se défendre iconSynonymes et formes) : polyarthrite rhumatoïde, polyarthrite chronique...
«déboussolé» et dirige ses attaques contre l’organisme qu’il est censé défendre

Leçon 3 : Des pratiques médicales et des comportements peuvent aider l’organisme à se défendre iconVos obligations
«Sida du chat», Leucose, certaines formes chroniques de Coryza, insuffisances rénales ou hépatiques, teigne. En effet, ces pathologies...

Leçon 3 : Des pratiques médicales et des comportements peuvent aider l’organisme à se défendre iconÉpreuve u62
«meilleures pratiques» (analyse de l’existant dans l’entreprise avec ou non questionnaire, organisation des données à partager, proposition...

Leçon 3 : Des pratiques médicales et des comportements peuvent aider l’organisme à se défendre iconTep/tdm au fdg et bilan initial des lymphomes : du diagnostic au pronostic
«agressives» se distinguent des formes «indolentes», caractérisées par des comportements cliniques et des modes évolutifs différents...





Tous droits réservés. Copyright © 2016
contacts
m.20-bal.com