Sommaire





télécharger 142.01 Kb.
titreSommaire
page5/10
date de publication20.11.2017
taille142.01 Kb.
typeDocumentos
m.20-bal.com > documents > Documentos
1   2   3   4   5   6   7   8   9   10

Causes plus rares à évoquer devant des signes fonctionnels digestifs « rebelles » : Principaux groupes de maladies « systémiques » avec manifestations digestives



3.3.1. Maladies Auto Immunes non spécifiques d’organes : maladies de système: Vascularites et Connectivites



  1. Vascularites


Les vascularites regroupent :

  • Vascularites I (classification Chapel Hill selon calibre des vaisseaux (dont les vascularites I à ANCA: Wegener, Churg &Strauss, Micropolyangéite + Behcet + Buerger)). Dans ce groupe les principales vascularites avec manifestations digestives sont :

    • Periarterite Noueuse (PAN) : Vascularite systémique nécrosante, vaisseaux de moyen calibre, terrain : 40-60 ans, sex ratio=1. Le diagnostic positif est histologique (pANCA<10%). Le rein domine le pronostic (HTA maligne). Autres signes : mononeuropathie multiple (SPE ++), AEG, arthralgies, syndrome polyalgique, DA tres fqtes. Le principal risque est la perforation digestive et l’hémorragie digestive

    • Artérite de Takayasu : Artérite inflammatoires des vaisseaux de gros calibre (Aorte et ses principales branches). C’est la « maladie des femmes sans pouls », terrain : femmes 20-40 ans,

    • Purpura Rhumatoïde : Vascularite systémique à IgA, vaisseaux de petit calibre. Terrain : Enfants++, H>F



  • Vascularites II: secondaires à des infections (par exemple PAN II à VHB ++, VIH, ParvoB19, VHC), médicaments, cancer/hémopathie, maladies de systèmes (LED, PR, sclérodermie). Dans ce groupe les principales vascularites avec manifestations digestives sont surtout celles liées à la polyarthrite rhumatoïde



  • Les manifestations digestives sont plus fréquentes dans les vascularites I (jusqu’à 85% dans le purpura rhumatoïde, 50% dans le Takayasu) que II



  • Révélatrices dans environ 15% des cas



  • Toujours signe de gravité d’1 vascularite



  • Surviennent surtout de manière aiguë (poussée initiale ou rechute), si chroniques (rares++) penser à la iatrogénie (complications des traitements : surtout athérosclérose prématurée corticoinduite pouvant toucher artères du tronc coeliomésentérique) ou à des séquelles de poussées antérieures



  • Les plus fréquentes sont aspécifiques et banales: Douleurs Abdominales, Nausées Vomissements, Diarrhées



  • Gravité (Grêle++ Jéjunum >Iléon): ischémie des artères de moyen et gros calibres digestives; Attention les complications liées à l’ischémie nécessitent souvent une PEC chirurgicale (perforations II, nécrose …) mais l’abdomen « chirurgical » est souvent masqué par les corticoïdes … A noter, l’ischémie touchant les vaisseaux de petit calibre (plus rare) conduit surtout à des inflammations muqueuses (purpuriques ou nécrotiques) pouvant aller jusqu’à des ulcérations et/ ou HD par rupture de microanevrysmes sous muqueux. Attention, il convient de noter que ces ulcérations ne sont pas nécessairement ischémiques et c’est là un piège diagnostique car parfois on retrouve des ulcérations d’allure granulomateuse comme dans les MICI!

Plus rarement: atteinte focale d’organe (pancréatite de plus mauvais pronostic qu’appendicite ou cholécystite)

Au total, les principales manifestations digestives un peu « spécifiques » s’agissant des vascularites sont :

  • Ulcérations « spécifiques » des vascularites: le plus souvent profondes et extensives, en carte de géographie, surtout jéjunales. Inflammation et purpura diffus des muqueuses typiques du Purpura Rhumatoïde

  • Hémorragies Digestives, ruptures anévrysmales: assez rares, doivent faire penser avant tout à la PAN (17% méléna, 10% hématémèse via microanévrisme artères de moyen calibre+++)

  • Ischémie, Infarctus et Perforations digestives: Surtout grêle avec jéjunum>iléon. Ischémie avec atteinte diffuse (Takayasu, Horton) ou multifocale. Perforations chez 5% PAN, Infarctus spléniques, hépatiques rares, souvent segmentaires donc peu parlants cliniquement et quasi exclusivement au cours des PAN

  • Atteinte d’organe (Pancréatite étant l’atteinte la plus sévère): très rare, surtout au cours de PAN et de Wegener


1   2   3   4   5   6   7   8   9   10

similaire:

Sommaire iconSommaire des tableaux Sommaire des figures
«Exploitations familiales aux investissements limités peu, dominance élevage» 13

Sommaire iconSommaire Sommaire 1 Introduction

Sommaire iconSur le site de la manifestation, les internautes trouveront le programme...
«Montpellier notre ville». En page 2 de ce document un sommaire a été créé pour faciliter l’accès aux différents articles du journal....

Sommaire iconLa commission accessibilité de l’union des aveugles vous propose...
«Montpellier notre ville». En page 2 de ce document un sommaire a été créé pour faciliter l’accès aux différents articles du journal....

Sommaire iconLa commission accessibilité de l’union des aveugles vous propose...
«Montpellier notre ville». En page 2 de ce document un sommaire a été créé pour faciliter l’accès aux différents articles du journal....

Sommaire iconSommaire

Sommaire iconSommaire

Sommaire iconSommaire

Sommaire iconSommaire

Sommaire iconSommaire





Tous droits réservés. Copyright © 2016
contacts
m.20-bal.com