La solution nehoreca





télécharger 121.44 Kb.
titreLa solution nehoreca
date de publication07.10.2017
taille121.44 Kb.
typeSolution
m.20-bal.com > économie > Solution

www.nehoreca.com

e-mail : contact@nehoreca.com

18 bis rue de Preuilly

89000 AUXERRE

Tél. : 03 86 51 79 14 - Fax. : 03 86 51 79 65




OPTIMISER VOTRE GESTION DES GRAISSES

Un restaurant qui sert 150 repas/jour produit et rejette avec ses eaux usées 30 grammes d’huiles et de graisses par repas soit : 4.50 Kilos ou 4.74 Litres de gras par jour.

DEPUIS 1947, les restaurants, les cantines, les cafétérias, les commerces et les industries alimentaires ont l’obligation d’implanter des systèmes de pré-traitement de leurs eaux usées :

Sans prétraitement des eaux usées, il rejette ses déchets dans le réseau d’assainissement

Il coûte à la collectivité, 142 € par mois pour éliminer 142 litres de graisses sans compter le coût de l’extraction des déchets solides

Avec un bac à graisses traditionnel, correctement dimensionné (1000 l = pour 150 repas/jour) et vidé chaque mois comme le précise la norme AFNOR

Le pompage lui coûte environ 340 € par mois, 4 000 € par an.

La collectivité économise 142 € par mois, 1 700 € par an.

Le déchet pompé sera détruit en utilisant des carburants fossiles (gaz et pétrole) non renouvelables.

Avec un séparateur autonettoyant NEHORECA

Le restaurateur économise de l’argent et il enlève à la source 

les solides et 95% à 98% des graisses produites.

Le recyclage des huiles et graisses retirées lui coûte au maximum 40 € par mois

Le même recycleur assure également la reprise et la valorisation des huiles de friture usagées et fournit au restaurateur un bon d’enlèvement justifiant son intervention.

La collectivité économise 142 € par mois, 1 700 par an.

Cet établissement devient un acteur du développement durable.

Le recyclage permet d’obtenir un combustible industriel qui remplace dans d’autres applications les combustibles fossiles

(gaz et pétrole). Le combustible obtenu est moins polluant et ne contient pas de souffre.



CONCLUSION, avec un séparateur actif,

1. Le restaurateur économise 10 € par jour, 300 € par mois, 3 600 € par an

2. La collectivité économise 1 700 € chaque année.

CET ETABLISSEMENT PARTICIPE AU DEVELOPPEMENT DURABLE



LA SOLUTION NEHORECA

ECONOMIQUEMENT LA MEILLEURE

ECOLOGIQUEMENT SANS PAREILLE

NB : La loi prévoit que le producteur d’un déchet est tenu d’en assurer ou d’en faire assurer l’élimination (article 541-2 du code de l’environnement). Il est interdit de rejeter les huiles alimentaires usagées avec les déchets ménagers, quel qu’en soit le volume (loi du 15 juillet 1975).

Pré-traitement des eaux usées – Matériels, fournitures et maintenance


GENERALITES – PRINCIPES DU SYSTEME

Le séparateur à graisses autonettoyant Grease Guardian est un système conçu pour séparer facilement la graisse et les huiles flottantes dans les eaux usées rejetées vers les égouts.
Seule l’eau « propre » dégraissée est rejetée. Le GG peut être utilisé par tous les restaurants, cafétérias et cantines, par les artisans des métiers de bouche et par les industriels de l’agro-alimentaire.
Comme la plupart des responsables le savent déjà, la graisse est une cause majeure de problèmes d’obstruction des égouts et des dysfonctionnements qui en résultent.
Ces problèmes entraînent des surcoûts, nuisent au service client et peuvent créer des risques pour l’hygiène et la santé. Ces problèmes peuvent être éliminés avec l’installation d’un GG.

Moins de perte de temps et d’argent à déboucher les canalisations ; l’usage du GG est étudié pour faciliter l’entretien. Seules les huiles et les graisses sont récupérées et peuvent être collectées par une entreprise de recyclage.
Le séparateur autonettoyant est entièrement automatisé. La graisse est rassemblée et les huiles écrémées sont rejetées dans une cuve au moins une fois par jour, puis transférées dans un conteneur. Le fonctionnement est contrôlé par une minuterie qui lance automatiquement l’opération de nettoyage et le contrôle.
Grâce à sa construction en inox. et à sa petite taille, le système peut être installé à la source de rejet des eaux usées. Les petits systèmes sont souvent installés directement au-dessous des éviers, lave-vaisselle ou tout autre endroit dans les cuisines à proximité des équipements produisant des graisses. Les grands systèmes sont conçus pour prétraiter un grand volume d’eau et peuvent être localisés en sous-sol.

Tous les systèmes sont étudiés pour faciliter l’entretien qui peut être fait par un personnel non spécialisé et exige seulement une intervention rapide chaque jour pour optimiser les performances.
Le Grease Guardian est un appareil facilement adaptable au site, son installation est simple et rapide. Le chauffage électrique, le moteur et le tuyau d’évacuation sont placés sur n’importe quel côté de l’appareil suivant le besoin.
Les séparateurs à graisses Grease Guardian® répondent aux normes CE et sont fabriqués par une société qualifiée ISO 9002.

Ils peuvent traiter l’équivalent de 50 à 5.000 repas par jour selon les modèles.
Pré-traitement des eaux usées – Matériels, fournitures et maintenance

Les dispositifs existants

Deux types de matériels peuvent répondre aux obligations légales :



Description :


Le bac à graisses

traditionnel statique

Le séparateur à graisses

autonettoyant


Cuves de séparation et rétention passive

Pompage mensuel

→ Traitement en station d’épuration ou incinération

→ pollutions olfactives, sonores et de voisinage
Fabriqués en acier, inox, en divers plastiques ou maçonnés.
Installation / Remplacement onéreux et difficiles

Entretien onéreux (pompage mensuel)

Matières et émulsion graisseuse retenues par repas préparé et servi :

  • en restauration commerciale : 60 ml

  • en cuisine collective et cafétéria : 16 ml

L’efficacité diminue au fil des jours car la capacité de rétention des graisses se réduit



Retient les déchets solides et évacue chaque jour les huiles et graisses présentes dans les eaux usées

Recyclage des huiles et graisses exprimées

Fabriqués en inox. 304, finition polie

Installation / Réinstallation / Transfert simples et rapides sans arrêt d’exploitation

Entretien et fonctionnement économiques
Un séparateur autonettoyant correctement installé et dimensionné doit retenir entre 90 et 95% des huiles et des graisses contenues dans les effluents traités.


Fonctionnement :


Le bac à graisses

traditionnel statique

Le séparateur à graisses

autonettoyant


Un bac à graisses traditionnel est dimensionné pour assurer une rétention de 30 jours des déchets émulsionnés en provenance des cuisines.
Après 30 jours il est vidé par pompage pour permettre de continuer sa fonction avec efficacité.







Le séparateur autonettoyant agit chaque jour, en trois temps :

  1. il retient les solides dans un panier dégrilleur

  2. il sépare les huiles et les graisses (95 à 98%) de l’eau

  3. il réchauffe les huiles et les graisses pour les liquéfier et les évacuer vers un bac récupérateur


Il n’y a pas de stockage de déchets





Pré-traitement des eaux usées – Matériels, fournitures et maintenance

Dimensionnement :



Ce tableau donne, pour chaque modèle de séparateur autonettoyant Grease Guardian® une taille équivalente de bac à graisses traditionnel.

GREASE GUARDIAN ®



















Modèle




D1

D2

D3

D4

D5

Volume du panier dégrilleur

litres

2,5

4,4

8,0

10,0

10,0

Volume du bac récupérateur de graisses

litres

7,0

10,0

12,0

12,0

20,0

Volume total de rétention

litres

9,5

14,4

20,0

22,0

30,0

Soit pour 30 jours

litres

285,0

432,0

600,0

660,0

900,0

Volume équivalent émulsionné

litres

570,0

864,0

1 200,0

1 320,0

1 800,0

Taille du bac à graisses équivalent

m3

1.7

2.5

3.5

5,3

7,2




litres

1.700

2.500

3.500

5.300

7.200

L’installation d’un tel volume pour un bac à graisses dans un établissement neuf est en général concevable, tout au moins hors sol. Le coût d’installation est alors comparable au coût d’installation d’un séparateur actif « Grease Guardian ».

Dans un établissement existant, on doit prévoir des frais importants, dus à la nécessité de casser et souvent réimplanter les réseaux et autres moyens en place.

Il faut aussi compter avec la difficulté d’évacuer les débris et les gravats dans un milieu soumis à des règles d’hygiène strictes avec des limitations sur les bruits et les odeurs.

La pose d’une colonne sèche devant traverser les étages depuis le bac jusqu’à la rue, pour faciliter les pompages mensuels est également un facteur pénalisant.

Les pompages par la suite créeront des pollutions et des gênes au voisinage (bruits et odeurs), à la circulation et potentiellement à la clientèle de l’établissement.

De nombreux bacs à graisses en place ont plus de 10 ans. Beaucoup sont percés par la corrosion. Non seulement ils n’assurent pas un pré traitement de la pollution mais en plus ils libèrent cette pollution dans le sol ou dans leur environnement immédiat.

Le remplacement d’un bac à graisses obsolète est un projet très onéreux et souvent difficilement réalisable.

L’installation d’un séparateur à graisses Grease Guardian® nécessite de 6 à 9 fois moins de volume qu’un bac à graisses traditionnel

Pré-traitement des eaux usées – Matériels, fournitures et maintenance

Analyse économique



Exemple pour 300 couverts / jour en restauration commerciale ou une cuisine collective de 600 repas/jour:





Bac à graisses

traditionnel en inox.

Séparateur à graisses

GREASE GUARDIAN

Investissement

Appareil

3750 €

Appareil

4580 €

Installation

En milieu neuf :

En milieu existant :

1500 €

1500 à 5000 €

Installation

400 €

TOTAL

Min. 5250 €

Max. 8750 €

TOTAL

4980 €

Coûts

d’exploitation

et

Entretien

Pompage mensuel

= 340 € x 12 =

4080 €/an

Enlèvement des huiles et graisses par un recycleur

300 €/an

+ Curage des canalisations 1 x an

300 €/an

2 visite / an :

nettoyage+contrôle+ remise en état

Conso. électricité =

2 x 180 € =

360 €/an

65 €/an

TOTAL

4380 €/an

soit 4,0 cent/repas

TOTAL

725 €/an

soit 0,7 cent/repas

TOTAL

1ère année

En milieu neuf

En milieu existant

9 630 €

13 130 €




5705 €

5705 €



Le séparateur autonettoyant coûte chaque mois, pour son fonctionnement 60 € et le bac à graisses coûte 475 €, le séparateur permet une économie annuelle de 4980 €.


Avantages du séparateur à graisses Grease Guardian® :


  • Installation simple et rapide sans arrêt d’exploitation

  • Encombrement réduit (volume divisé au minimum par 6 par rapport à un

bac à graisses traditionnel)

  • Entretien quotidien facile et rapide - fonctionnement simple

  • Efficacité constante : 95% de rétention des graisses

  • Economique rapidement

  • Solution propre, sans nuisances

  • Respecte l’environnement (recyclage)





Pré-traitement des eaux usées – Matériels, fournitures et maintenance

BILAN DEVELOPPEMENT DURABLE



Le bac à graisses qui doit être pompé, chaque mois, entraîne une consommation d’énergie non renouvelable (camion + pompe).

Le séparateur autonettoyant consomme 65 euros d’électricité par an.

Le déchet pompé du bac traditionnel, comprenant au moins un tiers d’eau, ne peut être enfoui ni épandu, il est retraité en station d’épuration spécialisée ou incinéré (dans ce cas, le coût énergétique et la pollution de l’air mériteraient d’être chiffrés).

Le procédé Grease Guardian isole deux types de déchets :

Les solides retenus par le panier dégrilleur du Grease Guardian, sont des déchets qui n’auraient jamais du se retrouver dans l’eau : gants de travail, calots, capsules de bouteilles, morceaux de verre, d’emballage et déchets de cuisine, épluchures, épices, paille de fer. Ils sont mis à la poubelle où ils auraient dû aller dès le départ.

Les huiles et graisses rejetées par le séparateur actif sont reprises par les recycleurs d’huiles alimentaires usagées. Elles sont valorisées, car elles sont utilisées, après filtration, comme combustible ou comme additif au carburant automobile.

Beaucoup de bacs à graisses en acier sont enterrés, l’acidité des graisses qui y sont stockées accélère la corrosion des bacs. Après un certain temps, cette corrosion décroche les baffles de séparation et les bacs deviennent alors un simple passage pour les eaux usées.

Dans un deuxième temps les parois des bacs sont percées et une forte partie des graisses pénètre dans le sol.

Le séparateur à graisses autonettoyant fait partie du matériel de cuisine utilisé chaque jour, il est visible et s’il présente le moindre défaut de fonctionnement, il est immédiatement repéré.

Le séparateur autonettoyant vous facilite la vie et il améliore votre bilan environnemental, tout en vous faisant faire d’importantes économies de temps, d’argent et d’énergie.

AGISSEZ MAINTENANT


Le développement durable doit permettre à chacun de s’épanouir dans une société plus humaine et un environnement préservé



Références réglementaires générales *
Deux textes fondateurs ont orienté la nouvelle politique d’assainissement de la France et de la Communauté européenne :


  • La Directive Européenne du 21 mai 1991 relative au traitement des eaux urbaines résiduaires

  • La Loi sur l’Eau du 3 janvier 1992 : Plusieurs textes déclinent avec précision les principes fondamentaux des deux précédents, ou abordent d’autres de la problématique d’assainissement.


On citera notamment :

  • Les décrets du 29 mars 1993 (application de l’article 10 de la loi sur l’eau)

  • Le décret du 3 juin 1994 (application de l’article 35 de la loi sur l’eau)

  • Arrêté du 23 novembre 1994 sur les zones sensibles

  • Les arrêtés du 22 décembre 1994 sur les prescriptions techniques et sur l’auto surveillance des ouvrages d’assainissement

  • Les arrêtés du 6 mai 1996 sur les prescriptions techniques de l’assainissement autonome et son contrôle par les communes

  • L’arrêté du 21 juin 1996 sur les prescriptions techniques minimales des unités de traitement de petites dimensions

  • Le décret du 8 décembre 1997 et l’arrêté du 8 janvier 1998 sur l’épandage agricole des boues issues du traitement des eaux usées

  • Le décret du 13 mars 2000 qui introduit notamment de nouvelles dispositions pour la tarification du service d’assainissement

  • Le code général des collectivités territoriales qui réglemente notamment les modalités de fonctionnement du service d’assainissement



* Pour plus d’informations, consulter la brochure de C.I. EAU « la réglementation des eaux usées »
De ces textes découle le règlement d’assainissement communal ou intercommunal pour les agglomérations supérieures à 10 000 habitants. Ce dernier définit les quantités de pollution autorisée dans le réseau d’assainissement (DCO, DB05, MES, métaux lourds, hydrocarbures …)
Pour ce faire, les restaurants, cafétérias et cantines, les artisans des métiers de bouche et les industriels de l’agro-alimentaire doivent implanter des systèmes de pré-traitement de leurs eaux usées tels que des dégrilleurs / débourbeurs, séparateurs à graisses, séparateurs à fécules et mini stations d’épuration.


Quelques sites équipés du GREASE GUARDIAN®

France


Province :

Pasta e Salsa, Vence

Hôtel / Restaurant Mercure, Toulon

Cantine scolaire, La Garde, Var

Taverne de Maître Kanter, Caen

Le Palladium, Annecy

Le Débarcadère, Saint Vaast la Hougue, Manche

EVE-REST, restauration évènementielle, Savoie

Domaine de la Baronnie, Caen

Kraft Foods, chocolaterie, Strasbourg,

Le Café du Commerce, Ile de Ré

Site de lavage Sud Récupération, 31 Muret

Le Cotton Club, Toulouse

Le Nirvana, Thionville

La Cour Talensac, Nantes.

Ti Margouillat, 34 Grabels

L’Absolut Lounge, Bordeaux

L’Hôpital Saint Joseph, Marseille

La Brasserie Paul, Rouen

Le Cap Horn, Laval

Chez Greg, Bordeaux

Le Storez, Douai

Le Bœuf est dans le Pré, Chambery

La Bodéga, Laval

Jeanne et Georges, Cognin 73

Résidence de Port Val, Laval

Foyer Résidence de l’Epine, Laval


Paris - Ile de France :

L’Epi Dupin, Paris 6ème Ziti’s, Paris 8ème

MK2 Bibliothèque Nationale, Paris

L’Apollo, Place Denfert Rochereau, Paris

Bistro Saint Ferdinand, Bd Pereire, Paris

Bistro Breteuil, Place Breteuil, Paris

Le Petit Caporal, Alfortville

Industribis, Paris

Le Djoon, Paris XIIe

Comptoir du 7ème, av Motte Piquet, Paris

The Kitchen, rue Montmartre, Paris

Le Stella, Avenue Victor Hugo, Paris

Le Scosa, Place Victor Hugo, Paris

La Strasbourgeoise, Gare de l’Est, Paris

L’atelier de Maître Albert, Paris

L’affiche et Le Fabric Café, Saint Ouen

Le Nouveau Siècle, Rueil Malmaison

Le Latina Café, Champs Elysées, Paris

Le Lutecia, Paris

Le Cap Vernet, Paris 8e

L’Indiana Café, Paris Bastille

Le Jean Baptiste, Boulogne

Cantine scolaire de St Gratien 95

Assiette Lyonnaise, Paris 8ème

Le Charentonneau Maison Alfort

L’Apicius, Paris 8ème

Le Duc de Paris 14ème

L’Indiana Café, Paris Montparnasse

Le Pub Saint Germain, rue de l’Ancienne Comédie, Paris

Le Paradis du Fruit, place de la Bastille, Paris

Au Bureau, avenue de Paris, Châtillon sous Bagneux

Cabaret Michou, rue des Martyrs, Paris

Auberge de la Passerelle, Saint Maur des Fossés

L’Indiana Café, Paris République

Le Cambronne, place Cambronne, Paris

Le Duc d’Albret, Paris

Le Fontenoy, Paris

Cantine Scolaire, Saint Germain en Laye 78

Café du Cadran, Paris

La Pause Beaubourg, Paris

Le Royal, Paris


similaire:

La solution nehoreca iconLa solution de «destop ®» peut réagir avec une solution d’acide chlorhydrique H
«destop ®» (produit pour déboucher les canalisations) est une solution fortement basique. Pour simplifier les raisonnements nous...

La solution nehoreca iconI solution commerciale S
«équivalence» ? A partir des courbes tracées données en annexe, déterminer le volume équivalent ve en expliquant et en déduire la...

La solution nehoreca iconQue faut-il extraire de la solution verte pour retrouver la solution d’Alodont ?

La solution nehoreca iconLa solution de médicament étant trop concentrée, on prépare par dilution une solution

La solution nehoreca iconSolution aqueuse pH, sécurité chimique
«solution à neutraliser» contenant de l’acide chlorhydrique ou de l’hydroxyde de sodium à 10-2 mol/L

La solution nehoreca icon* Solution entièrement intégrée, avec le silencieux installé sous le capot du moteur
«La solution Tier 4 Final sur les telescopic jcb est une innovation remarquable qui n'entrave en rien la visibilité, la manœuvrabilité...

La solution nehoreca iconSolution-injectable-a-nouveau-disponible html >03/07/2013 : lepticur...

La solution nehoreca iconSolution-injectable-rappel-de-2-lots html >14/02/2014 : laroxyl 50...

La solution nehoreca iconEn solution aqueuse

La solution nehoreca iconK. Solution retenue 8





Tous droits réservés. Copyright © 2016
contacts
m.20-bal.com