Questionnaire de lecture sur le roman. Compléter le 1 ° résumé de la fiche «Parcours de lecture»





télécharger 91.77 Kb.
titreQuestionnaire de lecture sur le roman. Compléter le 1 ° résumé de la fiche «Parcours de lecture»
date de publication09.10.2017
taille91.77 Kb.
typeQuestionnaire
m.20-bal.com > économie > Questionnaire
Séquence 2nde
Lire un roman de La Comédie humaine :
Eugénie Grandet de Balzac (1833).
(édition Classiques Pocket, séquence réalisée en 2005-2006)


Un destin féminin au XIXe siècle.

Objets d’étude :

  1. le roman,

  2. un mouvement littéraire et culturel (le réalisme).


Objectifs : 1) approfondir l’étude du réalisme balzacien.

2) comprendre comment se construit le personnage de roman.

3) mettre en évidence la cohérence d’un roman long.

Séance, objectif


Supports

Activités


TAF évaluation

Séance 1 (1h)

Replacer Eugénie Grandet dans La Comédie humaine.
Distinguer narrateur / auteur / pers. / lecteur.

- plan de La Comédie humaine (études de mœurs, philosophiques, analytiques).
- texte à trous.



- Questionnaire de lecture + correction immédiate.
- Rappeler les théories balzaciennes sur le roman :
* il veut réaliser une grande fresque pour constituer un immense témoignage sur son époque,
* son ambition est de « tout dire ».
- élaboration d’un schéma situant EG dans La CH => montrer la complexité architecturale de l’ensemble / une composition savamment étudiée (La CH < Etudes de mœurs < Scènes de la vie de province < Eugénie Grandet).
- dédicace à Maria du Fresnay = fille d’une maîtresse de Balzac.
- exercice : texte à trous pour identifier les instances essentielles du roman (narrateur / auteur / personnage / lecteur).

Questionnaire de lecture sur le roman.
Compléter le 1° résumé de la fiche « Parcours de lecture ».

Séance 2 (3h)
Observer l’adaptation du roman à l’écran.

Elaborer le schéma actantiel du roman.

- téléfilm « Eugénie Grandet » réalisé par Jean-Daniel Verhaeghe, avec Jean Carmet et Alexandra London (1994).
- fiche d’observation avec questionnaire.

- Bilan du 1° résumé de lecture.
- Projection du film en 2 parties.
- Compléter la fiche d’analyse pendant la projection :
* Quel personnage apparaît en 1° ? (le père Grandet)
* Résumez la toute 1° scène ? (Grandet compte son or)
* D’après vous, pourquoi le réalisateur a-t-il choisi d’insérer cette scène avant même le générique ? (obsession au centre de l’intrigue)
* Que pouvez-vous dire concernant l’éclairage ? (tout est souvent très sombre, l’éclairage est celui des chandelles > atmosphère lugubre, sinistre qui s’explique par l’avarice de Grandet)
* Par quel geste Eugénie accompagne-t-elle la mort de sa mère ? Quelle est en est la symbolique ? (elle ferme les volets > chambre dans l’obscurité, mort)
* Notez le dernier geste du père Grandet avant sa mort. Que pouvez-vous en dire ? (il porte son regard vers la croix en or du prêtre qui lui donne les derniers sacrements ; ce geste est en adéquation avec la passion qu’il a nourrie pour l’argent durant toute sa vie)
* Notez la dernière phrase du film prononcée par la voix off : Ainsi vécut Eugénie Grandet…
* Quel peut être l’effet recherché par l’intrusion de cette voix à la fin du film ? (comme un livre qu’on referme, conclusion neutre, fait entrer le personnage d’Eugénie dans l’Histoire)
* Quel signe distinctif du père Grandet manque-t-il dans l’adaptation pour la TV ? (son bégaiement dans les discussions financières)
- Mise en commun et exploitation.
- Schéma actantiel :

Sujet, héroïne

Eugénie

Destinataire

Charles

Objet

Le bonheur de Charles

Adjuvants

Son argent personnel, Nanon

Destinateur

Eugénie, ses sentiments

Opposants

Le père Grandet, son avarice




Compléter le 2° résumé du « Parcours de lecture » ; relire p.84-85 : chercher qui est Raphaël et ce qu’est la Vénus de Milo.

Séance 3 (1h)
Etudier le portrait du personnage éponyme.

Le roman

p.84-85.

- Bilan du 2° résumé de lecture.
- Lecture à haute voix puis lecture analytique :
Problématique : Quelles informations ce portrait apporte-t-il sur le personnage éponyme ?
I. Un texte descriptif :
- description = pause dans le récit.
- temps majoritaires = imparfait, présent.
- Cet extrait est un portrait d’Eugénie : elle s’observe ds le miroir ; le narrateur en profite alors pr la décrire, on la regarde en train de se regarder (mise en abyme).
- Cette description présente-t-elle un ordre ? Quelle structure ?
II. Un portrait physique double :
a) Aspects masculins du personnage :
- « appartenait à ce type d’enfants fortement constitués » (l.6-7),
- « tête énorme, front masculin » (l.12-13),
- « traits grossis par une petite vérole » (l.16-18),
- « non flexibilité de cette haute taille » (l.29-30),
 « grande et forte » (l.30-31), personnage imposant.
b) Aspects féminins du personnage :
- comparaisons : « ressemblait à la Vénus de Milo » (l.9), « comme une jolie fleur éclose » (l.50-51).
- gros plan sur certains détails évoquant la sensualité : « formes », « suavité » (l.10), « corsage bombé » (l.26), « rondeur parfaite » du col (l.25-26), « peau si fine et si douce » (l.20), « une bouche d’un rouge de minium » (l.23-24).
- œuvre d’art : Vénus de Milo + Raphaël.
 elle était « belle » (l.32), avec de la « distinction » (l.12).
III. Son portrait moral :
Champ lexical de la pureté : « céleste pureté de Marie » (l.34-35, réf. forte à la Vierge) = allusion chrétienne, humilité.
 Jeune femme qui ne connaît encore rien de la vie, innocence d’une enfant.
d
CCL : Fonctions de ce portrait => informer le lecteur sur le personnage d’Eugénie, lui donner vie + volonté de faire vrai (portrait réaliste et minutieux).

Relire p.86-87 :
a) numérotez les lignes,
b) observez l’emploi des temps : que constatez-vous ?
c) comment expliquez-vous la 1PP « nous » des lignes 5-7 ?

Séance 4 (1h)
Les expansions du nom.

- Corpus de phrases.
- Portrait du père Grandet.

- Rappel de grammaire : attribut du sujet / épithète / apposition / complément du nom / proposition subordonnée relative.
- Application et prolongement : l’intérêt d’observer les expansions du nom dans une description.

Présentation des exposés en groupes à partir du roman.

Séance 5 (2h)
Etudier l’expression des sentiments.

Le roman

p.86-87 : « Eugénie se sauva dans le jardin… vie nouvelle ») = la naissance de son amour pour Charles.

- Situation du passage : lendemain de l’arrivée de Charles. Eugénie est déjà amoureuse ; elle fuit son père dans le jardin.
- Lecture du texte à haute voix puis lecture analytique :
Problématique : Quel nouvel aspect du personnage ce texte dévoile-t-il ?
I. Un bouleversement intérieur :
- focalisation interne (la voix du narrateur intègre le point de vue du personnage) - champ lexical des sentiments éprouvés par la jeune femme : « sentiments » (l.15), « pudeur » (l.4), « bonheur » (l.5), « dépit » (l.9), « terreur » (l.21) > diversité, mélange des émotions sui se bousculent : Eugénie les éprouve toutes à la fois > grâce à l’amour, elle découvre toutes ces émotions nouvelles.  Cette révélation est vue de l’intérieur : + poignant, vrai.
Quels indices de temps indiquent que cette situation est nouvelle pour elle ?
II. Un changement total :
- indices de temps : « enfin » (l.3), « pour la 1° fois » (l.20) > changement radical.
- comparatifs de supériorité : « un air + pur » (l.25), « rayons du soleil + vivifiants » (l.26) > l’amour lui fait voir le monde, la nature différemment. Elle projette son bonheur sur le décor qui l’entoure.
 Un changement globalement positif.
III. Un éveil à l’amour accompagné d’une perte de repères :
- indices de temps précédents = pas de pt de comparaison, nouveauté.
- vocabulaire de la culpabilité [« coupable », « faute » (l.23)] opposé au vocabulaire de la pureté [« naïve et vraie » (l.13), « nature angélique » (l.14)].
 Eugénie ne sait pas si l’amour est un bien ou un mal…
- mot interrogatif « Quoi ? » (l.12) = incompréhension.
- intervention du narrateur au présent de l’indicatif (présent de vérité générale : « fait » l.5, « sont » l.6, « sautent » l.7) et en utilisant des marques de personne à la 1PP (« notre » l.5,7, « nous » l.5, « nos » l.6) => rupture temps du récit / temps d’une réflexion + générale sur l’amour.
d
CCL : L’amour entraîne de nombreux changements qui vont faire évoluer le pers. d’Eugénie. Il joue aussi le rôle d’un révélateur qui lui permet de se découvrir autre. L’arrivée de Charles provoque une mini révolution dans la vie tranquille et réglée de la jeune femme.

Rédiger les parties I et II + transition entre les 2 sur une feuille séparée.

Séance 6 (2h)
Revoir la conjugaison et les valeurs du présent, de l’imparfait et du passé simple.

- Tableau de conjugaison avec verbes usuels + auxiliaires.

- Corpus de phrases extraites de romans de Balzac.

- Exercice préalable pour reconnaître les temps de l’indicatif.
- Les modes : différence entre indicatif (temps du réel, du certain) et subjonctif (virtuel, incertain, souhait).
- Les temps du récit : imparfait, passé simple + emplois.
- Le présent de l’indicatif + valeurs (futur proche, narration, énonciation, vérité générale, ordre)
- Axe du temps sur lequel on placera : imparfait, passé simple, passé composé, présent, futur, plus-que-parfait.
- Application et prolongement : l’intérêt d’étudier les temps verbaux dans le commentaire littéraire.

Leçon.
Contrôle de conjugaison et de grammaire.
Compléter le 3° résumé du « Parcours de lecture ».

Séance 7 (2h)
Etudier comment l’héroïne se construit en opposition par rapport à son père.

Le roman, p.190-191 (« Mon père, je vous aime… Marchez ! ») = altercation au sujet du trésor disparu.

- Bilan du 3° résumé.
- Lecture oralisée puis lecture analytique :
Situation : matin du 1er janvier 1820, après le départ de Charles.
Problématique : Comment cette scène de confrontation (dispute) avec son père permet-il de construire le personnage d’Eugénie ?
I. La colère du père Grandet :
a) L’élément déclencheur : le trésor a disparu…
- champ lexical de l’argent : « argent » (l.5), « fortune » (l.45), « shériter » (l.47 = menace), « valisé » (l.52) = préfixes privatifs - = changement négatif).
- répétition : 6 occurrences du mot « or ».
 argent omniprésent, obsession première de Grandet.
- polysémie : « ce que j’ai de plus cher » (l.62) = sens ? Le narrateur joue sur les différents sens du mot :  ce qui compte le +,  ce qui vaut le + d’argent.
b) Les conséquences : manifestations de cette colère :
- phrases interrogatives (« Où ? » l.8, « qui ? » l.28…) : interrogatoire, pression.
- phrases exclamatives (l.27-28 + malédict°) : rythme vif, violent, il perd patience.
- désignations d’Eugénie (« mademoiselle Grandet » l.15 = distance entre elle et lui ; pronoms : « vous », « je », « elle ») : aveuglé par sa colère, il s’embrouille.
- accumulation de verbes + gradation dans ses réactions (« Grandet pâlit, trépigna, jura » l.41) : il perd tous ses moyens.

II. Les réactions d’Eugénie :
Vocabulaire : « humblement » (l.2), « signe de tête négatif » (l.20), « impassible » (l.34), « logique » (l.40), « muette et froide » (l.53), « regard ironique » (l.57), « baissa la tête » (l.61).
 Si Grandet monopolise la parole, les gestes de sa fille en disent pourtant très long : les mots de son père ne semblent pas l’atteindre (force morale).

CCL : Cette scène de confrontation annonce la scène du couteau (Eugénie menacera de se tuer si son père touche encore au coffret en or que lui a laissé Charles).



Ecriture d’invention : Comme Eugénie, vous avez commis, par amour, une action qui a provoqué la colère de vos parents : ceux-ci vous demandent des explications. Racontez cette scène de confrontation.
Vous utiliserez la focalisation interne et la 1PS. Votre texte contiendra 1 dialogue entre vos parents et vous, ds lequel vous exposerez votre faute puis donnerez des arguments pour vous défendre. Développez vos sentiments. Enfin, employez au moins 4 verbes au présent de vérité générale.
Compléter le 4° résumé.

Séance 8 (3h)
Analyser le traitement du temps dans le récit.

Le roman, p.220-221 (« A trente ans… cet or plein de souvenir »).

1°) Lien roman / temps (par opposition à la nouvelle) ? Le roman couvre un temps + long.
2°) Lecture à haute voix puis lecture analytique :
Auteur, œuvre, date : Balzac, Eugénie Grandet, 1833.
Situation : Après la mort de ses parents, Eugénie, restée seule, attend un signe de Charles et réfléchit sur sa vie.
Forme de discours : discours narratif.
- Ecriture : rédiger l’introduction.
Problématique : Quel est le rôle du temps dans la construction du personnage éponyme ?
I. Une vie de souffrance :
a) focalisation interne : « Eugénie commençait à souffrir. Pour elle, la fortune n’était ni un pouvoir ni une consolation. » (l.24-25 par ex) : la douleur de la jeune femme est perçue de l’intérieur : + de force.
b) champ lexical de la tristesse : « triste enfance » (l.1), « souffert » (l.4), « souffrir » (l.24), « mélancolie » (l.9), « douleurs » (l.15), « souffre, dépérit » (l.23).
c) chiasme révélateur : « légers remords / éternels regrets » (l.7) = accentue la douleur. La douleur d’Eugénie a atteint une intensité telle qu’elle est éternelle.
d) indices de temps : « A 30 ans » (l.1), l.2-15 : résumé de sa vie (= un sommaire), « jusqu’alors » (l.16), « nuit et jour » (l.30), « depuis 7 ans » (l.33), « tous les jours » (l.40), « souvenirs » (l.43).
A quoi l’existence d’Eugénie se résume-t-elle désormais ?

II. L’attente :
a) référence mythologique : « une broderie, ouvrage de Pénélope » (l.41-42) ; épouse d’Ulysse attendant son retour, qui tisse une tapisserie qu’elle défait chaque nuit, pour retarder le moment de choisir 1 nouvel époux.
b) métonymie : « cet or plein de souvenirs » (l.43). Tout son passé et son amour sont contenus dans ce petit objet (dé à coudre) = insignifiant.
c) champ lexical de la religion : objets laissés par Charles = reliques saintes, sacrées, cristallisation. Seul espoir de consolation = Dieu, se dévouer aux autres.
d
CCL : Eugénie ne vit plus que dans le passé, un passé perdu à jamais (retours en arrière). Un temps à la fois ami (le passé lui apporte réconfort, elle a vécu l’amour) et ennemi (parce que cette époque est à jamais révolue).
- Ecriture : rédiger la conclusion.
d
3°) Fiche récapitulative avec exos d’identification sur le rythme et l’ordre du récit : sommaire, ellipse, retour en arrière (analepse), anticipation (prolepse).
4°) Ecriture : Rédiger 1 § (10-15 l.) ds lequel Nanon donnera son pt de vue sur la vie de sa maîtresse, en incluant 1 sommaire, 1 ellipse, 1 analepse et 1 prolepse.

Rédiger les parties I et II du commentaire, avec transition, à partir de la lecture analytique menée en classe.


Séance 9 (1h)
Etude transversale : le personnage d’Eugénie.

Tableau photocopié à compléter.

- Si on se met à la place d’Eugénie, quelles sont les 3 grandes étapes qui structurent le roman / son existence ?
- Compléter une synthèse sous forme de tableau :




Avant l’arrivée de Charles

Pendant le séjour de Charles

Après le départ de Charles

Etat d’esprit


Innocente, sans gaieté, mène une vie morne, monotone.

Amoureuse, joyeuse, empressée, différente.

Triste, seule, malheureuse, déçue, abandonnée, vit dans le passé.

Rapports avec son père

Soumise, obéissante.

Craintive : elle lui cache ses sentiments.

Sûre d’elle, plus forte : elle lui tient tête.




Revoir toute la séquence.

Modules



Présenter un exposé thématique devant la classe. 

Prendre des notes.

Exposés des élèves (par groupes de 4), réalisés avec une fiche indicative.

1°) Le personnage du père Grandet :

- Fiche d’identité : Félix Grandet, tonnelier / vigneron qui a été maire de Saumur, fortune immense mais entourée d’un épais mystère, s’est marié à presque 40 ans (avec une fille riche). Il a 70 ans.
- Portrait physique : trapu, massif, yeux comme ceux d’un basilic (serpent), mollets de 12 pouces de circonférence, visage rond, menton droit, nez gros par le bout avec une loupe (gros grain de beauté), dents blanches de carnassier, environ 1m60, tjrs vêtu de la même manière (forts souliers, bas de laine, culotte de gros drap marron, gilet de velours, habit marron), « cette figure annonçait une finesse dangereuse ».
- Portrait moral : égoïste, « semblait économiser tout, même le mouvement », avarice extrême, obsessionnelle ; sagesse, homme respecté à Saumur mais mystérieux. Au logis, c’est un despote.
GRANDET = TYPE REALISTE = L’AVARE SANS SCRUPULES.
- Signes particuliers : ne dit ni oui ni non, bégaie quand il s’agit d’argent, tics de langage : « nous verrons cela », « par la serpette de mon père », « ta ta ta ta ».

Questions : Qui est le vrai héros ? Justifiez. De quel autre célèbre personnage de la littérature peut-on rapprocher le père Grandet (Harpagon, L’Avare de Molière).
2°) Le personnage de Charles :

- Fiche d’identité : Charles Grandet, 22 ans au début du roman, neveu de Paris, richement vêtu, élégant, aime dormir tard, habitudes de Parisien, profondément touché par le suicide de son père. Surnoms : « ce mirliflor » (Grandet), « mignon jeune homme » (Nanon).
- Portrait physique : habillé à la mode, traits délicats, cheveux châtains et gracieusement bouclés. Au retour des Indes : ses manières ont changé, + viriles.
- Portrait moral : enfant gâté, « probe et courageux », « il m’aimait bien, Charles » (lettre de son père, écrite avant sa mort) , « doux, il tient de sa mère ».
- Charles et l’amour : Aime Annette (dame écossaise, son initiatrice) ; avec Eugénie : amour d’enfants, pureté ; avec Mlle d’Aubrion (mariage d’intérêt, il a compris comment marche le monde, a besoin d’appuis, d’un nom). Charles n’avait rien demandé à Eugénie, et elle lui a tout donné. Malgré leurs promesses, il ne lui a donné aucun signe de vie pdt des années !
Questions : Comment qualifieriez-vous ses relations avec les femmes ? et avec le père Grandet ? Comment le personnage de Charles a-t-il évolué ? (jeune homme frêle et sans expérience => un homme affamé de pouvoir.)
3°) Le personnage de Nanon :

- Fiche d’identité : servante des Grandet depuis qu’elle a 22 ans, depuis 35 ans (= 57 ans). Elle fait tout chez eux (personnage important) ; surnom : « la Grande Nanon », « premier ministre de Grandet ».
- Portrait physique : presque 1m80, robuste, solide, très masculine, mains énormes de charretier, laide.
- Portrait moral : « la seule créature humaine capable d’accepter le despotisme de son maître » ; comparée à un vieux soldat ou à un chien fidèle (cf. elle commande au vieux chien-loup des Grandet), obéissante et orgueilleuse (défend tjrs la maison Grandet : dévouement) ; affection pour Mme Grandet et surtout complicité avec Eugénie (presque une 2nde mère pour elle) ; franc-parler, ruse ave le père Grandet.
- Signes particuliers : épouse Cornoiller (le garde-chasse et homme à tout faire des Grandet) à 59 ans => elle devient alors riche et enviée. Une âme simple, comme Eugénie (ne savent pas ce qu’est la corruption).
Questions : De quel animal Nanon s’occupe-t-elle ? Symbole ? Que pouvez-vous dire du nom « Nanon » ? (diminutif  affection, presque membre de la famille  familiarité due à une domestique).
f
4°) Le thème de l’amour :

- Couples :

  • Mr et Mme Grandet = mariage d’intérêt de Grandet, mais p.210 : « Tu ne sais pas combien je t’aime. »

  • Eugénie et Charles = amour de jeunesse, innocence, pureté.

  • Charles et Annette = initiation de Charles avec cette Ecossaise.

  • Charles et Mlle d’Aubrion = union d’intérêt.

  • Les Des Grassins = amour d’intérêt.

  • Eugénie et le Président = convoitée pour sa fortune, elle l’épouse finalement, mais sans amour (elle lui demande un mariage blanc, pas de vie commune, pas de vie intime).

  • Nanon et Cornoiller = union qui apporte le respect et l’argent à Nanon.

- Amour et pureté : Eugénie > Charles (« Ceci est de l’amour, l’amour vrai, l’amour des anges, l’amour fier qui vit de sa douleur et qui en meurt. » = charité).

- Amour lié à la déception : attente vaine d’Eugénie.

- Amour filial :

  • Grandet aime sa fille unique, qui compte presque autant que son argent,

  • Mme Grandet et Eugénie = amour profond.

  • Eugénie et Nanon = amour quasi maternel (dernière phrase du roman au discours direct : « Il n’y a que toi qui m’aimes, disait-elle à Nanon »).

  • Charles et son père.

- Amour de l’argent chez Grandet.

- Dédicace du roman : l’amour est présent avant même le début du roman.
 Balzac donne globalement une image négative de l’amour homme/femme. Les relations amoureuses sont vouées à être faussées par l’intérêt et l’argent. Mais image plutôt positive de l’amour familial (famille = nouvelle valeur célébrée par le XIXe siècle). Espoir = Nanon et Cornoiller (2 âmes simples, non corrompues, qui se sont finalement trouvées).
Questions : Quelles sortes d’amour trouve-t-on dans le roman ? Quelle image Balzac donne-t-il de ce sentiment ?
5°) Le rôle de l’argent :

- XIXe siècle : argent = nouvelle valeur essentielle, émergence d’une société bourgeoise qui veut s’enrichir vite. Naissance de la Banque de France. Monnaie = le franc, sou, louis. Balzac a connu des revers de fortune (imprimerie = faillite).
- Lexique :
Créancier = personne à qui on doit de l’argent.
Usure = fait de prêter de l’argent à un taux d’intérêt supérieur à la loi. Le remboursement du prêt fait gagner énormément d’argent à l’usurier.
Liquider = s’acquitter de ses dettes.
Usufruit = droit de profiter des choses dont une autre personne a la propriété.
- Argent au centre du roman :

  • La faillite du frère de Grandet provoque l’arrivée de Charles à Saumur => déclenche, met en route le roman.

  • Les pièces que donne Grandet chaque année à sa fille se retrouvent au cœur du drame familial.

  • Eugénie convoitée pour sa fortune (immense héritage), pas pour elle-même.

  • Mariage de Charles avec Mlle d’Aubrion => argent, noblesse.

  • Obsession du père Grandet, soif de gains, avarice (longs passages consacrés à des transactions financières).

  • Argent et manipulation : Grandet manipule Des Grassins et les Cruchot pour qu’ils aillent à Paris régler les affaires de son frère sans qu’il débourse un seul sou !

 Balzac dénonce l’importance de l’argent dans cette nouvelle société du XIXe siècle + le caractère matériel et hypocrite de cette bourgeoisie.
- Les personnages et l’argent :

  • Grandet = obnubilé, veut en posséder tjrs +.

  • Eugénie : argent = moyen de rendre Charles heureux.

  • Mme Grandet = s’en passe bien (n’a pas le choix…).

  • Nanon = dépend de Grandet pour les dépenses de la famille (nourriture, bois, bougies…), elle fait avec ce qu’il lui donne.

  • Charles = finit par rechercher l’argent.

Questions : Quel événement provoque l’arrivée du cousin Charles chez les Grandet ? Quel lien avec l’argent ? Quel est le personnage dont le rapport à l’argent a véritablement évolué ? (Charles : au début désintéressé puis avide d’or).

Oral + dossier /20.




Bilan (2h)

Extrait d’un autre roman de la CH (par ex., Le Médecin de campagne).

Commentaire littéraire guidé.

Evaluation
finale.

similaire:

Questionnaire de lecture sur le roman. Compléter le 1 ° résumé de la fiche «Parcours de lecture» iconFiche de lecture

Questionnaire de lecture sur le roman. Compléter le 1 ° résumé de la fiche «Parcours de lecture» iconFiche de lecture

Questionnaire de lecture sur le roman. Compléter le 1 ° résumé de la fiche «Parcours de lecture» iconToute habileté apprise en dehors d’une activité globale de lecture...

Questionnaire de lecture sur le roman. Compléter le 1 ° résumé de la fiche «Parcours de lecture» iconCours 1 : Hérédité Mendélienne
«sauter» au prochain site d’épissage : on perd un exon dans l’arnm. Si l’exon manquant est un multiple de 3, on n’aura pas de décalage...

Questionnaire de lecture sur le roman. Compléter le 1 ° résumé de la fiche «Parcours de lecture» iconFiche de lecture ampli Marshall Hot Rod Deluxe
«son clair» aux faibles amplitudes et une importante distorsion sur les signaux forts. Cette transformation graduelle de la forme...

Questionnaire de lecture sur le roman. Compléter le 1 ° résumé de la fiche «Parcours de lecture» iconLecture analytique d’un texte
«ardeur» (L. 13) renvoie à la couleur, à l'éclat, au plaisir ici visuel éprouvé à la vue de cette braise. IL s'appuie sur une syllepse...

Questionnaire de lecture sur le roman. Compléter le 1 ° résumé de la fiche «Parcours de lecture» iconNote de lecture

Questionnaire de lecture sur le roman. Compléter le 1 ° résumé de la fiche «Parcours de lecture» iconRéunion de lecture 11

Questionnaire de lecture sur le roman. Compléter le 1 ° résumé de la fiche «Parcours de lecture» icon* Principe de lecture du graphe

Questionnaire de lecture sur le roman. Compléter le 1 ° résumé de la fiche «Parcours de lecture» iconDevoir n° : Contrôle de lecture





Tous droits réservés. Copyright © 2016
contacts
m.20-bal.com