Bibliographie succincte





télécharger 278.42 Kb.
titreBibliographie succincte
page3/4
date de publication09.10.2017
taille278.42 Kb.
typeBibliographie
m.20-bal.com > histoire > Bibliographie
1   2   3   4

CHAPITRE 2


Tableaux des

différentes compétences
Compétences syntaxiques


Compétences / savoirs / connaissances visés

Exemples de situations mises en place

Evaluation

Utiliser à bon escient les pronoms personnels.
Produire un texte par dictée à l’adulte.
Utiliser les pronoms : on, nous

REDIGER UN MESSAGE D’INFORMATION AUX PARENTS
Matériel : un tableau sur lequel est affichée une grande feuille pour écrire.
Organisation : groupe classe ou demi-classe.

L’enseignant rappelle le projet de sortie scolaire et demande aux enfants : « que va-t-on dire aux parents ? »

Les enfants recherchent ensemble le contenu de la lettre : date, lieu, habillement, ce qu’il faudra apporter. Ils posent des questions (ex : « des parents pourront-ils nous accompagner ? »)

L’enseignant écrit au tableau sous la dictée des élèves.

Il relit le texte et les enfants doivent dire s’ils y retrouvent leur propos et si le message leur paraît complet. Ils sont invités à repérer les éventuelles répétitions et à les supprimer.
Rôle de l’enseignant :

Veiller au respect de la chronologie des évènements.

Veiller au respect des accords entre verbes et sujets et à l’utilisation convenable des pronoms.

Evaluation individuelle sur la capacité à utiliser les pronoms concernés.

(grille individuelle)
Evaluation collective du texte élaboré :

  • Son contenu soit la présence de toutes les informations nécessaires

  • La forme ; propositions recueillies sur la mise en forme et présentation du texte produit.

Utiliser à bon escient les introducteurs de complexité (qui, + relative, pour +infinitif, pour que..., où, dés que, alors que...)
Rendre compte de la suite chronologique des évènements du récit :

Utiliser les connecteurs temporels « et,puis,alors,après,avant…)
Argumenter les choix d’organisation logique des actions : utiliser les connecteurs de causalité « parce que, pour… ».



PREPARER LA

MISE EN SCENE D’UN CONTE
Matériel :

  • Un conte lu plusieurs fois et étudié antérieurement.

  • Des photocopies des pages du livre représentant les moments importants.


Organisation : groupe classe ou demi-classe.
L’enseignant rappelle le projet de mise en scène du conte.
Les enfants racontent l’histoire en montrant bien dans quel ordre se déroulent les évènements. Ils justifient étape pat étape le choix de l’organisation chronologique.
Ils reprennent le récit en utilisant le support des pages photocopiées. Celles-ci sont affichées dans l’ordre au tableau.

Au cours d’une autre séance, l’enseignant demande aux enfants de rechercher les liens de causalité qui expliquent le déroulement des actions et l’intervention des personnages.
Un débat s’instaure qui favorise l’utilisation spontanée des introducteurs de complexité et suscite des oppositions.
L’enseignant reprend clairement les choix énoncés s’agissant de l’ordre chronologique et des liens de causalité des évènements entre eux.
On pourra utiliser les notes prises par l’adulte pendant la première phase de verbalisation pour formaliser les savoirs nouveaux : identifier quelques connecteurs utilisés par les enfants, les isoler.

L’enseignant aidera les enfants à comprendre le rôle et le sens des connecteurs.


  • De la compréhension du conte dont découle la réussite de l’organisation de la suite chronologique.

  • De l’emploi des connecteurs temporels dans l’argumentation des choix énoncés.


Utiliser les erreurs commises pour rebondir sur l’argumentation.


Utilisation des connecteurs adaptés aux situations.
Utilisation des introducteurs de complexité.

Utiliser des pronoms diversifiés

PS : il, elle, ils, elles, je , tu



Petit groupe : commenter des photos prises dans les différents moments de la classe.

Pour une technique pédagogique plus précise, voir P. Boisseau, introduction à la pédagogie du langage, tome 2 ch. 1 p21 et suivantes.

Les albums « moi, je... »

Confection d'un gâteau , arts plastiques, collation, passage aux toilettes, habillage. Verbaliser les actions, commenter les moments de vie, dans un premier temps par l'adulte ( imprégnation), puis par l'enfant (reformulation, relance).

Travail sur le doudou : désigner son doudou et celui des autres.


Fréquence d'utilisation du « je » et des autres prénoms utilisés

Pour les trois sections : travail à partir des comptines et des « albums échos » (cf. Ph Boisseau )
Enregistrement individualisé :

De « X (prénom de l'enfant ), i mettre son manteau »

en passant par « moi, i met mon manteau ... »

à « moi, je (ze) mets mon manteau ... »


MS : idem


Petits groupes

Devinettes autour d'animaux représentés sur des cartes. ( S'identifier à un animal sur une des cartes et se décrire au groupe : le groupe doit deviner de quel animal il s'agit ...).

Varier la difficulté en augmentant le nombre de cartes, puis en les supprimant.

Verbaliser les actions réalisées en EPS, avec ou sans photos. Reformuler les consignes.

Ressenti par rapport à une œuvre d'art.


GS : idem + nous, vous ...

Raconter un événement vécu à un enfant qui était absent, en direction des familles.« Nous avons fait... »

Parcours motricité : énumérer dans l'ordre les actions à réaliser. « Nous passons là, nous grimpons ... »

Projet carnaval : « En quoi est-ce que nous allons nous déguiser ? » (ne pas aller trop vite vers des questions avec inversion du sujet, difficilement accessible aux enfants les plus fragiles)

Ressenti à justifier devant une œuvre d'art.







Compétences / savoirs / connaissances visés

Situations mises en place

Evaluation

Complexité de la phrase

Maîtriser quelques introducteurs de complexité.

GS : émergence des tournures complexes :

emploi du « si ... alors ... »

« moi je pense ... parce que »

« d'abord ... ensuite  ...»


Activités scientifiques

GS, petit groupe 8 élèves.

Dégager propriétés de la matière :

imperméabilité / flottabilité

Feuille de plastique et bouteille d'eau.

Description (phrases simples), observation.

Question de départ : « Si je verse de l'eau sur la feuille de plastique, alors que va-t-il se passer ? »

(importance de la formulation de départ ).

Emissions d'hypothèses, cette phase implique la construction de phrases complexes de type : si on fait ça, alors... Moi, je crois qu'il se passera ça, parce que .. D'abord il va se passer ça ... ensuite il va se passer... »

Autre objectif induit : emploi du futur, du futur « aller » et éventuellement du conditionnel.

Au fur et à mesure de la séance, la maîtresse reformule, relance

Ces objectifs langagiers peuvent être travaillés dans d'autres domaines : hypothèse sur lecture d'album, projet de travail manuel ou d'arts plastiques ...




D'autre objectifs d'enrichissement des complexités de la phrase orale (par niveau) :

PS : phrases simples - prépositions

MS : parce que, que + infinitif, pour +infinitif, qui relatif, prépositions

GS : MS + pour que, quand, comment, où, gérondif, si, comme, relatives en que ..(dés que, lorsque, alors que, après que ...) voir Boisseau tome 1p225 à 229

Acquérir le système temporel

PS : présent, passé composé, futur aller

MS : PS + émergence imparfait, conditionnel,

futur simple.

GS : MS + généralisation du système à 3 temps


Toutes sections :

sortie, coin jeux, motricité : raconter ce que l'on a fait ou que l'on va faire

Albums, projets, diapos , histoires : imaginer l'avant, l'après ; se projeter.

TPS/PS : repérer les différentes activités de la journée à l'aide de photos

MS : A l'aide de dessins, repérer différentes activités de la journée

GS : démarche scientifique (notion de cycles, compte-rendu d'expériences, émission d'hypothèses, vérification pour validation par le groupe )







EVALUATION

SYNTAXE


Compétences



Critères de réussite


Indicateurs


Situations

Utiliser à bon escient :


  • Le temps des verbes




  • Les pronoms personnels




  • Les introducteurs de complexité.

  • Utilisation des temps adaptés aux situations.




  • Utilisation des pronoms personnels.




  • Utilisation des introducteurs de complexité.

  • Utilisation pertinente des formes verbales pour traduire le passé, le présent ou le futur à l’intérieur d’une phrase simple et production d’énoncés avec des éléments respectant l’ordre chronologique.




  • Production d’énoncés avec « je » et utilisation, de façon pertinente, d’autres pronoms : tu, il/elle, nous, aller vers : on à nous, lui à il




  • Y à ... il, a à elle.




  • Utilisation des introducteurs de complexité : et, mais, parce que, (et) puis, pour…

  • S’exprimer par le théâtre, les marionnettes en reproduisant ou en inventant des histoires.

  • Evoquer des évènements vécus (ex : bilan d’activité)

  • Classer des images séquentielles en racontant l’histoire.

  • Utiliser des connecteurs temporels en racontant un récit connu ou imaginé.

  • Rechercher les différents mots correspondant à un personnage ou un animal ex : Julie, la petite fille, la fillette, elle, la sœur de Paul…

  • Mémoriser et dire des comptines, des poèmes, des chansons.

  • Produire de l’écrit par la dictée à l’adulte. Ex :journal de classe, d’école, correspondance scolaire ; création d’un conte ; règlement de la classe, du restaurant scolaire, cahier de vie, message d’information aux parents…

  • Elaborer un projet en justifiant les choix.

  • Décrire des expériences scientifiques et techniques, en respectant l’ordre des différentes opérations.

  • Commenter différents supports. Ex :photos, vidéos, albums, etc.

  • Ecouter et restituer les règles du jeu.

  • Expliquer les règles du jeu à d’autres enfants.


Compétences concernant

l'acquisition du lexique

Compétences / savoirs / connaissances visés

Exemples de situations mises en place

Evaluation

1. Savoir nommer des mots qui expriment

des objets,

des actions,

des sentiments...

Savoir les qualifier (adjectifs)

Découvrir, comprendre, mémoriser, manipuler...



Le bain du bébé

Projet : lister le matériel nécessaire. Grand groupe
Un groupe d'enfant fait prendre le bain. Atelier
Imagier reprenant le vocabulaire employé
Variante : une maman accepte de donner le bain à son bébé devant la classe, panier surprise contenant le matériel, album, documents diapos, vidéos



Réinvestir le vocabulaire

Réexpliquer la chronologie. (écrire le commentaire de l'élève)

Jeu de l'intrus, jeu de Kim.

2. Travailler sur différentes représentations du mot

Réalisation de tris suivis de justification.

Exemple : le logement et ses différentes définitions (pavillon, chalet, appartement, caravane, igloo, isba, tipi...) Grand groupe

Mais aussi le champ lexical du logement : toit, chambre, cuisine, porte, fenêtre...

Inventaire des représentations des enfants à partir de leurs dessins.

Recherche documentaire, sortie en ville.

Liens avec les autres activités : arts plastiques,

Technologie...


Jeux de devinettes pour faire trouver le type d'habitat.

Jeu de devinettes

Jeu de loto

Jeu d'association (personnage/maison)


3. Extension, réutilisation du lexique (synonyme, expression imagée )



GS : à partir de comptines, changer les noms, les adjectifs, les verbes les prépositions.
A partir d’un album chercher les synonymes de « beau »

Les noter, les expliquer


Réinvestissement en racontant l’histoire.

4. Savoir expliquer l’ambiguïté des mots et expressions

A partir d’un album « madame le loup » de S. Roddie, recherche d’explications de l’expression « tu es mignon à croquer »

Projet d’album sur les expressions

Dessin des expressions pour l’album


Faire acquérir un lexique spécifique.
Acquérir et utiliser à bon escient un vocabulaire précis : le plantoir, la bêche, le râteau, un arrosoir, planter, bêcher, ratisser, arroser…



LES OUTILS DU JARDINIER

Matériel :

Différents outils de jardinier.

Graines

Un petit espace jardin
Cette activité peut s’inscrire dans le cadre d’un projet de jardinage à l’école.
Organisation : petit groupe hétérogène de 6 à 7 enfants.

Le matériel est proposé aux enfants : « qui connaît ces outils ? »

Les enfants dénomment les objets.

Ils émettent des hypothèses sur l’utilisation de chacun d’eux.

Ils les manipulent et montrent comment s’en servir.

Le nom des outils est précisé ainsi que le verbe qui correspond à l’action (un arrosoir pour arroser)

L’enseignant laisse les enfants parler et participe au questionnement. Il est attentif à la dénomination des objets et des actions correspondantes.(attention à la sécurité).

Prolongements possibles :

Recherche en BCD de livres documentaires sur les outils.

Réalisation d’un imagier qui associe la représentation d’un outil et le verbe d’action qui lui correspond.

Jeu de mime pour trouver de quelle action il s’agit et de l’outil avec lequel elle se réalise.



Utilise à court terme le vocabulaire acquis.
Réinvestit le vocabulaire acquis dans une situation différée.



EVALUATION

LEXIQUE


Compétences



Critères de réussite


Indicateurs


Situations

Mémoriser un lexique en relation avec la vie quotidienne se rapportant à :


  • des objets,




  • des actions,




  • des sentiments.




  • Utiliser ce lexique à bon escient.




  • Le réinvestir dans des situations différées.




  • Réutilise à court terme du vocabulaire récemment acquis.




  • Réinvestit du vocabulaire dans un contexte différent de celui de l’apprentissages.




  • Réinvestit du vocabulaire dans une situation différée d’au moins une semaine.

  • Utilise, puis réutilise des mots, des groupes de mots, des expressions, étudiés en référence à des objets, des actions, des sentiments en relation avec la vie quotidienne :

  • Dans un contexte proche de la situation d’apprentissage 

  • En les transférant dans un autre contexte.




  • Joue avec des mots entendus.

  • Mémorise et récite des comptines.

  • Désigner et nommer des objets de la vie courante ou de la classe. Jeux de dénomination, y compris dans les coins jeux.

  • Utiliser un lexique spécifique à la situation. coins jeux, cuisine, poupées, garage, etc. ; commentaires en cours de réalisation (recettes, jeux, expérimentations scientifiques et techniques).

  • Utiliser un lexique spécifique au support proposé. Ex : affiche, poster, objet, œuvre d’art.

  • Acquérir un lexique spécifique. Activités sensorielles, boîte à trésors, imagiers.

  • Catégoriser. A partir d’un thème étudié, constituer des familles de mots (les fruits, les légumes, ce qui sert à …) créer des imagiers.

  • Rechercher les synonymes, les contraires, les mots de la même famille. Rechercher différents contextes possibles d’un mot.

  • Donner du sens à des mots inconnus à partir de leur contexte. Ex : histoire racontée ou lue ; présentation d’albums ; devinettes, règles de jeux…

  • Reformuler dans le registre de l’oral une histoire lue.

  • Jeux de loto

  • Jeu de devinettes : « qui est-ce ? qu’est ce que c’est ? »

  • Mémoriser et dire des poèmes, comptines, chansons.



Compétences phonologiques

et articulatoires

Compétences / savoirs / connaissances visés

Exemples de situations mises en place

Evaluation

Manipuler les unités élémentaires de la chaîne parlée (mots/syllabes/phonèmes)


En ½ groupe jeu: interdit de faire ce bruit

Découverte d'une comptine [a] « j'ai perdu mon [a]... »

Autres propositions des enfants

lister les mots acceptés ou refusés

individuellement :

recherche des mots dans lequel on n'entend pas [a]
PS/MS

Jeu sur le rythme, l'enseignant distingue oralement les syllabes des prénoms : répétition par les enfants

Toutes sections : jouer sur les onomatopées

GS : scansion et rythme voir p 115 maîtriser l’oral au cI

Le train (tch, tch, tch…), L’horloge (tic-tac, tic-tac… ) à la place du mot.

Refaire des comptines sur le même modèle.

« j'ai perdu... »

« j'ai retrouvé... »

Identifier isoler les unités

Jeu des muets (le maître articule silencieusement un mot : le découvrir)

Jeu de pigeon-vole auditif (lever de main quand le son est entendu)

Jeu de la maison des sons (regrouper sous un même « toit » des images, des objets qui ont le même son)

Jeu du marché : chasser l’intrus (images, éliminer le phonème interdit)

Jeu de la syllabe manquante (montrer l’image d’un vélo et dire voilà un vé____ ?)

Interdit de faire ce bruit (cf. p114 du livre « la maternelle, école de la parole, cf bibliographie)







ANNEXE1
Comptines extrait de « Introduction à la pédagogie du langage »

Ph Boisseau, CRDP Rouen tome 2, chapitre 5


Manipuler les unités élémentaires … (Voir jeu décrit ci-dessus : j’ai perdu mon [a] )

J'ai perdu mon A

Quelle horreur !

Heureusement, il me reste mon chien, mon manteau, mon bonnet...





Différenciation e (é) avec i/a


Le soleil se marie

Avec la pluie.

C'est l'ondée de l'été

Elle fait rire.

Elle fait plaisir.

Elle fait courir.

Allez, courez ! courez

Ou vous allez vous mouiller !



Remarques : dans la langue arabe, seule trois voyelles sont entendues ([i], [u] et [a]) D’où la nécessité de travailler plus particulièrement ces comptines avec les enfants dont c’est la langue maternelle.

Différenciation ou/a


Dans un chou hou hou

Un gros chat ha ha.

Mais un loup hou hou

Le chassa ha ha

Cachez-vous

Le voilà !
Tout doux, petit loup

Je t 'emmènerai chez nous.

Tout doux petit chat,

Je t 'emmènerai là-bas.


ANNEXE 2
Liste de mots : articulation opposée 
Activités possibles : Un jeu de cartes représentant des moitiés d’illustrations de mots choisis pour leur opposition sonore (exemple : ruche/russe, cassé/caché …) Après distribution des cartes, les enfants pour gagner doivent reconstituer un maximum d’images en les réclamant à leur partenaire de jeux. Ils doivent évidemment pour cela utiliser la bonne prononciation.


p/b : poule/boule, pull/bulle, pain/bain, pelle/belle, palais/balai, pont/bon, pas/bas, pou/boue, peau (ou pot)/beau, pois/bois, porc (ou port)/bord, paon (ou pan)/ banc, peigne/baigne, pleut/bleu, plan/blanc, planche/blanche, poulet/boulet, poisson/boisson, pierre/bière, prise/brise, prune/brune ...
t/d : râteau/radeau, tortue/tordu, toit/doigt, temps (ou taon)/dent, tôt/dos, tous (ou tout)/doux, thé/dé, tard/dard, tousse/douce, thon/don, tonner/donner, tâter/dater, thym/daim, tir/dire, trois/droit, gratin/gradin, tresser/dresser, quatre/cadre, poutre/poudre...
k/g : car/gare, camp/gant, case/gaze, cou (ou coup)/goût, quai/gai, cale/gale, quête/guette, calot/galop, carré/garé, cave/gave, comète/gommette, court (ou cour)/gourd, cosse/gosse, coûter/goûter (ou goutter), classe/glace, cri/gris, cran/grand, cru/grue, crotte/grotte ...
f/v : fil/ville, fer/verre (ou ver, ou vert), fin (ou faim)/vin, folle/vol (ou vole), faux/veau, foie/voie, fâche/vache, fils/vis, fendre/vendre, fente/vente, foire/voir, faon/vent, fane/vanne, feu/vœu, fiole/viole, frais/vrai, affalé/avalé, enfer/envers, griffe/grive ...
s/z : seau/zoo, douce/douze, tresse/treize, coussin/cousin, dessert/désert, sang (ou cent)/zan, poisson/poison, russe/ruse, visser/viser, casser/caser, basse/base, bus/buse, assis/Asie, sel/zèle, cinq/zinc, assuré/azuré, miss/mise, crisse/crise, croissant/croisant ...
ch/z : chou/joue, manche/mange, champ (ou chant)/gens (ou Jean), hache/âge, lécher/léger, hanche/ange, choix/joie, char/jarre (ou jars), rocher/Roger, mâche/mage, marche/marge, cache/cage, cachette/cagette, chaîne/gêne, chatte/jatte, shoot/joute, chips/gypse, jante/chante, bêche/beige ...

EVALUATION

PHONOLOGIE



Compétences



Critères de réussite


Indicateurs


Situations

  • Manipuler des unités élémentaires de la chaîne parlée : mot, syllabe et phonème.

  • Les isoler, identifier

  • Les reproduire, associer, agencer.

  • Bien prononcer les phonèmes.

  • Isoler et identifier un ou deux phonèmes/syllabe d’un mot dans une phrase.

  • Réutiliser les unités identifiées pour les associer et les agencer en jouant avec les mots.

  • Prononcer correctement la plupart des phonèmes.

  • Frapper la décomposition syllabique du mot.

  • Localiser un phonème, une syllabe.

  • Inventer des mots à partir de syllabes issues de mots réels.

  • Prononcer correctement la plupart des mots à l’intérieur des phrases énoncées.

  • Mémoriser et dire des comptines, des chants, des poésies.

  • Modifier les paroles de comptines, chants, poésies, en jouant sur les sonorités.

  • Jouer avec les mots : activités théâtrales, création de comptines et poèmes, chants, marionnettes.

  • Communiquer Mémoriser une information orale. enregistrement d’une cassette destinée aux correspondants, en s’attachant à bien prononcer.

  • Indiquer la localisation d’un phonème, d’une syllabe, à l’intérieur d’un mot.



Compétences de communication


Compétences / savoirs / connaissances visés

Exemples de situations mises en place

Evaluation

Oser s’exprimer dans un groupe.
Utiliser des verbes d’action.


Matériel :

Ballons de baudruche, gonflés et non gonflés

Un gonfleur
Cette activité peut s’inscrire dans le cadre d’un projet de jardinage à l’école.
Organisation : atelier en EPS

L’enseignant présente le matériel aux enfants. Ils le reconnaissent et proposent de gonfler tous les ballons.

L’enseignant demande aux enfants ce que l’on peut faire avec ces ballons.

Les enfants font des propositions (faire voler, éclater, lacer, faire rouler, déformer….) et passent à l’action immédiate.
L’enseignant fait respecter la prise de parole.

Il fait reprendre les verbes d’action et invite à agir en reproduisant les gestes proposés par les enfants.
De retour en classe, les enfants feront avec l’aide de l’adulte la liste des verbes d’action utilisés lors de la séquence d’EPS et convient d’une codification pour chacune des actions.

.

Prend l’initiative de la parole.
Communique avec ses pairs
Fait des propositions et réagit aux propos tenus.


Participer à l’échange collectif en acceptant d’écouter autrui, en attendant son tour de parole et en restant dans le propos de l’échange.

Répondre aux sollicitations de l’adulte en se faisant comprendre

Savoir identifier et sélectionner des informations (l’action)

Savoir justifier et expliquer un choix concernant un personnage.

Savoir justifier et expliquer un choix concernant un lieu.

Savoir mettre en ordre chronologique des images et justifier cet ordre.

Jeu du portrait

La maîtresse décrit un enfant (détails vagues vers plus précis)

Chaque enfant donne son choix en respectant la prise de parole et prend en compte ce qui a été dit précédemment.

Jeu de l’album

(petit groupe)

Faire une fiche pour chaque album et faire retrouver le bon album en mémorisant les symboles.

Evaluation individuelle 
L’enfant :

Ose-t-il s ‘exprimer ?

Ecoute-t-il en respectant ce que l’autre a dit ?

Accepte-t-il de répondre aux questions ?

Comprend-il la consigne ?

Reste-t-il dans le propos de l’échange ?




Mélanger deux histoires et les reconstituer







Retrouver dans la bibliothèque un livre déjà raconté







Donner le titre d’un livre connu dans une série (mettre en jeu un seul personnage dans différentes situations. Exemple : Petit ours brun)








Amener l’enfant à prendre des indices pour retrouver le livre et les faire verbaliser.







½ groupe : retrouver et reconnaître le personnage appartenant à une même série ou à une série différente ( à partir d’une photocopie ) Exemple : le loup peut être représenté différemment suivant l’auteur.







A partir du passage d’une histoire connue, les enfants doivent retrouver l’image qui correspond.







A partir d’un ensemble d’images (6) retrouver 3 images correspondant à l’histoire connue et parvenir à isoler les images intruses.

Faire un tri d’images à partir de deux histoires mélangées







Commencer à argumenter les informations (exemple : pour l’ours, donner des informations quant à la couleur, la taille, les poils etc.)







Amener l’enfant à reconnaître les images correspondant à des lieux divers (dans la chambre, dans la cuisine, dans l’école…)
A partir de deux jeux de 5 images (appartenant à la même histoire), un enfant « x » va choisir une image et les autres doivent deviner qu’elle est l'image choisie en posant des questions

Remarques : dans le choix des images, il faudra faire évoluer les critères suivants :

Les personnages (ex : boucle d’or différent du petit chaperon rouge)

Les lieux (forêt, montagne…)

Les accessoires

Les actions

Exemple : photocopier une forêt et supprimer le personnage. L’enfant devra deviner si c’est la forêt de Boucle d’or ou celle du petit chaperon rouge en analysant d’autres indices.




Un enfant va choisir une image, il la décrit et les autres doivent trouver de quelle image il s’agit.





EVALUATION

COMPETENCE POUR APPRENDRE A COMMUNIQUER


Compétences



Critères de réussite


Indicateurs


Situations




  • Oser s’exprimer avec :

Ses pairs

L’adulte


  • Prendre la parole




  • Ecouter




  • Argumenter






  • Ose s’exprimer avec différents interlocuteurs.




  • Prend l’initiative de la parole dans des groupes différents.




  • Ecoute en respectant les règles de la communication.




  • Communique oralement avec ses pairs, avec des adultes.




  • Accepte de raconter des événements vécus ou imaginés de parler de ses dessins et travaux, de répondre aux questions qu'on lui pose. S'exprime par l'intermédiaire de comptines, de chants et de poésies







  • Ecouter et restituer. Ex : message en chaîne ; jeu du loup et de l’agneau.




  • Comprendre et exécuter des consignes.




  • Produire des consignes.




  • Raconter à l'aide d'un support







Prend la parole

spontanément, quelle que

soit la taille du groupe,

avec des enfants et avec

des adultes, sur différents

sujets. Il sera intéressant

de répéter la fréquence :

jamais, rarement,

souvent…
Prend en compte ce que

l’autre dit : reste dans le

propos, respecte son tour de

parole, réagit aux propos

tenus ; comprend les

consignes.





Compétences concernant le langage d'évocation

Compétences / savoirs / connaissances visés

Exemples de situations mises en place

Evaluation

Domaine langagier : rappeler en se faisant comprendre un événement conflictuel

Vivre ensemble : comprendre et s'approprier des règles de vie



Toutes sections .

Situation de départ : une bagarre dans la cour de récréation. Situation réglée par les maître(sses ) de service

Classe : relater l'incident par les protagonistes. Si blocage : le groupe prend le relais.
Discussion ouverte sur d'autres incidents.

Élaboration de règles de vie

A reprendre tout au long de l'année.

OUTILS : affichage feu rouge - feu vert pour les moyens/grands.
Petits cœurs pour les petits

Raconter une histoire connue
Raconter un spectacle auquel on a assisté
Décrire une exposition qu’on a visitée...


Évocation comprise par tous
Sur le long terme, ressentis exprimés par les enfants pendant le temps de récréation.


EVALUATION

LE LANGAGE D’EVOCATION


Compétences



Critères de réussite


Indicateurs


Situations

  • Evoque un événement passé, futur ou imaginaire.




  • Evoque des situations réelles ou imaginaires, des personnes ou des objets absents, restitue un événement passé de la vie quotidienne sans changer de sujet ; élabore ou restitue de façon chronologique une histoire, un récit, un conte, en respectant la structure : situation initiale-élément perturbateur-situation finale ;

  • Evoquer des évènements vécus. Bilan de fin de journée, sortie scolaire.




  • Construire un projet de vie de classe.

Compétences concernant le langage d'accompagnement de l'action (langage en situation)


Compétences / savoirs / connaissances visés

Un exemple de situation mise en place

Evaluation

Savoirs dans le domaine langagier

  • Communiquer dans un groupe, se faire comprendre, comprendre les autres

  • Proposer, discuter, échanger, négocier, donner son avis, argumenter, agir pour s'organiser


Savoirs dans les autres domaines disciplinaires :

  • mathématiques (dénombrement, correspondance terme à terme, tri, classement...)

  • lecture (prénoms)

  • organisation spatiale

  • autonomie


Être capable de préparer un goûter

GS : groupe homogène de 6 enfants.

matériel : pain, beurre, confiture, fromage à tartiner, matériel de cuisine à disposition (couteaux, cuillères, grosse et petite louche, plateaux, assiettes casseroles, poêle, serviettes en papier...)
But de la tâche : faire une tartine pour chaque enfant de la classe (situation problème)
Situation d'apprentissage : les enfants tâtonnent, découvrent le matériel, réfléchissent, échangent, verbalisent et décident.
Rôle de l'enseignant : observer, puis guider, réguler/organiser la parole, faire verbaliser.
Bilan : reformulation, « comment vous avez fait »


Bilan verbalisé.

1. Groupe qui a préparé

La situation problème suscite-t-elle les échanges entre enfants.
2. Groupe consommateur :

Est-il satisfait ?

Remarques pour remédiation..

Aboutir à une organisation matérielle, qui permette le choix


EVALUATION

LE LANGAGE EN SITUATION



Compétences



Critères de réussite


Indicateurs


Situations

  • Comprendre les consignes ordinaires.




  • Dire ce que l’on fait ou ce que fait un camarade dans une activité (verbaliser).




  • Prêter sa voix à une marionnette.

Formuler ou reformuler pour :


  • Demander

  • Décrire

  • Dialoguer



  • Utilise différentes formes de désignation. (c’est…voici, je vois…) accompagnées du nom de l’objet.




  • Demande : effectue des demandes de différents types (demande d’un objet, demande d’aide pour accomplir une action.




  • Désigner des objets. Ex : utiliser des imagiers ; trier des objets par famille ; retrouver l’objet perdu dans une collection.




  • Décrire pour agir. Ex : jeu du loto des animaux (décrire pour demander des cartes).




  • Faire expliciter des démarches par les enfants. Ex : réalisation d’un puzzle, d’un classement d’objets.




  • Dire des poèmes.







  • Description : décrit des objets, des images, des actions ou des situations simples 




  • Dialogue : participe à un dialogue, puis prend l’initiative d’un dialogue avec un pair ou un adulte, reste dans le propos de l’échange et réagit aux propos tenus par l’autre, éventuellement en modifiant son énoncé (un dialogue se définissant par au moins trois prises de paroles successives).

  • Réguler des situations conflictuelles.




  • Réagir à des œuvres d’art.


1   2   3   4

similaire:

Bibliographie succincte iconLes Bérets blancs à la croisée des chemins
«intégristes non schismatiques québécois» à travers une analyse succincte d'un groupe représentatif de ce sous-type : les Bérets...

Bibliographie succincte iconBibliographie : 99

Bibliographie succincte iconBibliographie

Bibliographie succincte iconBibliographie p. 47

Bibliographie succincte iconBibliographie : 39

Bibliographie succincte iconBibliographie p 4

Bibliographie succincte iconBibliographie La bibliographie

Bibliographie succincte iconBibliographie

Bibliographie succincte iconBibliographie

Bibliographie succincte iconBibliographie





Tous droits réservés. Copyright © 2016
contacts
m.20-bal.com