Termes de reference pour le recrutement d’un consultant individuel pour la realisation de l’etude de base (reference) du projet





télécharger 68.06 Kb.
titreTermes de reference pour le recrutement d’un consultant individuel pour la realisation de l’etude de base (reference) du projet
date de publication17.10.2016
taille68.06 Kb.
typeDocumentos
m.20-bal.com > loi > Documentos
2
TERMES DE REFERENCE POUR LE RECRUTEMENT D’UN CONSULTANT INDIVIDUEL POUR LA REALISATION DE L’ETUDE DE BASE (REFERENCE) DU PROJET :
« Accès à l’eau pour les besoins domestiques, agricoles et d’élevage pour la population du cercle de Kita, Mali »
I. CONTEXTE ET PRESENTATION DU PROJET

ACORD (Agence de Coopération et de Recherches pour le Développement) est une organisation panafricaine œuvrant pour la justice sociale et le développement dans 17 pays en Afrique, y compris le Mali. Au Mali, ACORD a choisi 5 orientations stratégiques qui sont : les moyens d’existence, en particulier la souveraineté alimentaire (OS1), les droits des femmes (OS2), la consolidation de la paix et citoyenneté (OS3), le droit à la Santé (OS4) et le renforcement des partenariats et capacités (OS5).
Dans le cadre de la mise en œuvre de ses activités dans le cercle de Kita en partenariat avec Caritas Suisse, ACORD Mali met en œuvre le projet « Accès à l’eau pour les besoins domestiques, agricoles et d’élevage pour la population du cercle de Kita, Mali ». Il fait partie d’un programme plus large du Swiss Water & Sanitation Consortium.
Les conditions climatiques et démographiques dans la région de Kita ainsi que le manque d’installations EHA (eau, hygiène et assainissement) engendrent pour les populations des problèmes d'accès à l'eau potable et aux ouvrages d'assainissement et par conséquent, de mauvaises conditions d'hygiène, favorisant la prolifération des maladies et une détérioration des conditions de vie des populations. Le faible taux de couverture en latrines associé au faible taux d'utilisation des latrines par une partie de la population dans certains villages, contribue à la dégradation de l'environnement domestique. Les latrines fonctionnelles sont en deçà des normes d'hygiène et cela par leur nature même. Le manque d’accès à l’eau crée également un manque à gagner en termes de revenus pour les populations qui peinent à satisfaire les besoins en eau de leurs activités agricoles et d’élevage.
Le projet vise à contribuer à remédier à cette situation en favorisant l’accès à l’eau pour l’usage domestique et agricole des populations de sept communes du cercle de Kita, par l’installation et la réhabilitation de systèmes d’approvisionnement d’eau à usage domestique et agricole, la formation des communautés pour leur bonne gestion et maintenance, et la promotion de bonnes pratiques d’hygiène et d’assainissement. Le projet vise également à renforcer les capacités des populations à mener un plaidoyer efficace pour une meilleure prise en compte de leurs préoccupations dans les politiques et programmes sur l’eau et l’amélioration de leur accès à l’eau et l’assainissement.
Objectif global du projet :

Amélioration durable des conditions d’accès à l’eau potable et à l’hygiène pour l’usage domestique et agricole par les communautés dans sept communes du cercle de Kita au Mali.
Résultats attendus du projet :

  • Outcome 1: L’accès à l’eau potable de consommation et aux infrastructures d’assainissement et l’adoption de bonnes pratiques en matière d’EHA sont renforcés durablement.

  • Outcome 2: L’accès à l'eau pour besoins agricoles et d'élevage des communes ciblées est renforcé durablement.

  • Outcome 3: Le renforcement des capacités des collectivités et de la société civile en plaidoyer en matière d’EHA permet une meilleure prise en compte des besoins des communautés dans les politiques et programmes menés pour l’amélioration de l’accès à l’eau.


Bénéficiaires :

  • Au moins 4 051 personnes (2 358 hommes/1 693 femmes) sur sept communes ont un meilleur accès à l’assainissement à travers les infrastructures réalisées au niveau communal et les matériels d’assainissement fournis (écoles, marchés).

  • 35 910 personnes bénéficient des actions de sensibilisation à l’hygiène et à l’assainissement (18 225 femmes/ 17 685 hommes).

  • Environ 2 950 agriculteurs et éleveurs ont un accès amélioré à l’eau (2 250 hommes/ 700 femmes).


II. OBJECTIFS DE L’ETUDE 

Objectif de l’étude de référence :

ACORD recrute un consultant individuel pour établir la situation de base du secteur Eau/Hygiène/Assainissement (WASH) dans la zone d’intervention du projet.
Objectif spécifique de l'étude :

Il consiste à collecter des données de base SMART des indicateurs suivants :





Indicateurs principaux




Objectif global (impact)

Améliorer les conditions de vie des populations les plus défavorisées dans les pays très en retard vis-à-vis des objectifs mondiaux pour l'eau et l'assainissement, grâce à un accès amélioré et durable à l'eau potable, à des installations sanitaires adéquates, ainsi qu'une amélioration des conditions d'hygiène et de l'accès à l'eau pour l'agriculture familiale

OUTCOME 1 – ACCES AMELIORE A L'EAU, L'HYGIENE ET L'ASSAINISSEMENT

Accès amélioré et durable à l'eau potable et amélioration des conditions d'hygiène à la maison, dans les écoles et centres de santé

1.1 Pourcentage des installations publiques d'approvisionnement en eau fonctionnelles

1.2 Pourcentage des ménages, écoles et centres de santé disposant d'une eau de boisson de meilleure qualité sur le lieu de consommation.

1.3 Pourcentage des systèmes d'approvisionnement en eau où les coûts de maintenance sont pris en charge par les recettes générées par la vente de l'eau.

1.4 Réduction du temps passé pour la corvée d'eau

1.5 Pourcentage de la population se lavant correctement les mains au savon ou avec de la cendre, à tous les moments critiques

1.6 Nombre de villages où la défécation à l'air libre n'est plus pratiquée

OUTPUT 1.1 –INFRASTRUCTURE EAU HYGIENE ET ASSAINISSEMENT

Des installations pour l'eau de boisson, l'assainissement adapté et le lavage des mains, sont construites et/ou réhabilitées

1.1.1 Nombre de systèmes d'approvisionnement en eau potable construits ou réhabilités

Désagréger selon :

  • Communautés - ménages / commune

  • Ecoles / écoles bleues

  • Centres de santé

1.1.2a Nombre de personnes ayant accès à un service d'eau potable de base

Désagréger selon :

  • Communauté : femmes / hommes (niveau ménage), femmes / hommes (niveau communal)

  • Ecole : filles / garçons / enseignants (écoles), filles / garçons / enseignants (écoles bleues)

  • Centre de santé: patient homme / patient femme / personnel de santé

1.1.2b Nombre de personnes ayant accès à une eau de qualité améliorée

Désagréger selon :

  • Communauté : femmes / hommes (niveau ménage), femmes / hommes (niveau communal)

  • Ecole : filles / garçons / enseignants (écoles), filles / garçons / enseignants (écoles bleues)

  • Centre de santé: patient homme / patient femme / personnel de santé

1.1.3 Nombre de systèmes d'assainissement améliorés construits / réhabilités.

Désagréger selon :

  • Communauté : ménages / installations partagées

  • Ecole : écoles / écoles bleues

  • Centre de santé

1.1.4 Nombre de personnes disposant d'un système d'assainissement amélioré

Désagréger selon :

  • Communauté : femme / homme (installations niveau ménage) femme / homme (installations partagées)

  • Ecoles : filles / garçons / enseignants (écoles classiques) filles / garçons / enseignants (écoles bleues)

  • Centres de santé : patient femme / patient homme / personnel médical

1.1.5 Nombre de dispositifs lave-mains construits ou réhabilités

Désagréger selon :

  • Communauté

  • Ecole / école bleue

  • Centre de santé

1.1.6 Nombre de personnes ayant accès à des dispositifs lave-mains

Désagréger selon :

  • Communauté : femme / homme

  • Ecoles : filles / garçons / enseignants (écoles classiques) filles / garçons / enseignants (écoles bleues)

  • Centres de santé : patient femme / patient homme / personnel médical

OUTPUT 1.2 – PERCEPTION DE LA PROPLEMATIQUE WASH

Les principaux acteurs locaux (collectivités locales / société civile, secteur privé, collectivités locales) sont mobilisés et formés pour planifier, mettre en œuvre, gérer, exploiter, entretenir et surveiller les services d'eau et d'assainissement

1.2.1 Nombre de personnes formées sur la gestion et la maintenance des services d'eau et d'assainissement

Désagréger selon : homme / femme

OUTPUT 1.3 – HYGIENE BEHAVIOUR

La population de la zone cible est consciente de l'importance des bonnes pratiques d'assainissement et d'hygiène

1.3.1 Nombre de personnes touches par des campagnes de sensibilisation à l'hygiène

Désagréger selon : homme / femme

OUTCOME 2 – ACCES AMELIORE A L'EAU POUR LES EXPLOITATIONS AGRICOLES FAMILIALES

Amélioration de l'accès à des systèmes d'approvisionnement en eau économiques et efficaces, pour l'irrigation et l'abreuvement du bétail

2.1 Améliorer la diversité culturale dans les zones d'intervention

2.2 Prolongement (en temps) de la période de production agricole

2.3 Pourcentage d'association d'usagers de l'eau, opérationnelles

OUTPUT 2.1 –INFRASTRUCTURE D'EAU POUR LES EXPLOITATIONS AGRICOLES FAMILIALES

Des installations d'eau pour l'irrigation et/ou l'abreuvement du bétail sont construites / réhabilitées

2.1.1 Nombre de systèmes construits ou réhabilités

2.1.2 Nombre de bénéficiaires (agriculteurs / éleveurs)

Désagréger selon :

  • Agriculteurs (femme / homme)

  • Eleveurs (femme / homme)

Les principaux acteurs locaux (collectivités locales / société civile, secteur privé, collectivités locales) sont mobilisés et formés pour planifier, mettre en œuvre, gérer, exploiter, entretenir et surveiller les installations d'eau pour l'irrigation ou l'abreuvement du bétail

2.2.1 Nombre de personnes formées sur la gestion, la maintenance et l'utilisation efficiente de l'eau

Désagréger selon : homme / femme

2.2.2 Nombre d'évaluations effectuées sur la diversification des cultures, le potentiel de commercialisation, les chaînes de valeur

Les exploitants utilisent l'eau de façon durable

2.3.1 Les prélèvement de la ressource en eau sont inférieurs à la recharge

OUTCOME 3 – SAVOIR & POLITIQUE

L'amélioration des connaissances et de l'expertise des partenaires du consortium et du secteur de l'eau en général, facilite la diffusion des bonnes pratiques et l'élaboration de cadres appropriés de politiques sectorielles

3.1 Nombre d'organisations (à la fois du consortium et les organisations non-Consortium) qui adoptent de bonnes pratiques (approches / technologies) promues par le Consortium

3.2 Nombre de leçons apprises du Consortium reflétées dans les cadres de politiques sectorielles (politiques, stratégies, normes) et les guides de mise en œuvre

Les expériences du consortium sont partagées, compilées, analysées et diffusées

3.1.1 Nombre de documents publiés par le Consortium (études de cas, fiches techniques, notes d'orientation, etc.)

3.1.2 Nombre de réunions / ateliers avec la participation / facilitation du consortium (niveau national / régional / mondial)

3.1.3 Nombre de visites, téléchargement et mise en ligne, sur le site web du Consortium

Les bonnes pratiques du Consortium et les approches vérifiées, constituent des arguments pour le plaidoyer et le dialogue politique

3.2.1 Nombre de nouvelles initiatives lancées dans les structures de plaidoyer (ex. les plates-formes de la société civile ou multi-acteurs) pris en charge par le Consortium



Les membres du Consortium ont convenu de suivre ensemble ces indicateurs afin de mesurer les changements à la fin de l'intervention.
L'étude devrait également établir une base de références des différents indicateurs de suivi, conformément au cadre logique du projet (présenté en annexes).

Période prévue de l’étude

  • 16 décembre 2014 – 28 janvier 2015

  • Nombre de jours de consultations prévues pour l’étude : 25 jours

Zone de l’étude 

  • 51 villages des communes de Bendougouba, Djidjan, Founia, Sebekoro, Séféto Ouest, Séféto Nord et Guémoukouraba, Cercle de Kita


III. METHODOLOGIE ET DEROULEMENT DE L’ETUDE

Méthodologie :

Le consultant présentera dans son offre technique son analyse des présents TDR, une proposition de méthodologie appropriée, des outils de collecte de données ainsi que son planning de la mission et ses compétences/ Ressources Humaines (Composition de l'équipe /C.V) pour satisfaire .aux présents TDRs.

La méthodologie de l'étude devra utiliser des méthodes participatives, quantitatives et qualitatives, qui prendront en compte les parties prenantes clé du secteur WASH à Kita. Elles peuvent inclure (mais ne sont pas limitées) les approches suivantes:

  • Enquête Individuelle auprès des ménages et des élèves: un questionnaire structuré sera administré à un nombre statistiquement significatif de ménages pour recueillir les données quantitatives et qualitatives. Il sera complété par un outil d’observation pour cross-checker les informations relevées.

  • Entretiens avec des informateurs clés: des entretiens semi-structurés avec des membres de la communauté, des comités de gestion d’eau, des comités de gestion scolaire, du personnel de santé, des comités de gestion des marchés, des organisations paysannes et / ou d'autres personnes qui ont une expérience et des connaissances approfondies sur le sujet d'intérêt.

  • Discussions en focus groupe: des entretiens semi-structurés avec un groupe de personnes qui partagent des expériences ou des caractéristiques similaires au sein de la communauté. Cette méthode permet aux membres du groupe de discuter avec d'autres opinions, des tendances révélatrices dans les croyances et les connaissances du groupe sur la base des réponses des membres du groupe.

  • Revue documentaire: les documents de référence seront remis au consultant pour mieux adapter sa méthodologie et les outils de collecte de données déjà proposées dans l'offre technique: document de projet, cadre logique, document de définition des indicateurs, guideline du Consortium, et tout autre document jugé utile.


Le Consultant devra discuter avec l’équipe de projet et proposer une méthode d'échantillonnage selon les standards de qualité.
Planning initial :

Description

Deadline

Responsable

Partage des TDRs avec Caristas Suisse (CS)

13 nov.

ACORD

Partage avec Jacques Louvat (Helvetas)

15 nov.

CS

Publication des TDRs et dépôt des offres à ACORD

2 dec. - 11 dec.

ACORD

Dépouillement des offres et choix du consultant

13 dec.

ACORD

Signature du contrat

16 dec.

ACORD

Début consultation – remise de documents, réunion de briefing

17 dec.

ACORD

Réunion de discussion et de clarification sur la définition des indicateurs

Validation de la méthodologie et l'échantillonnage.

Elaboration des questionnaires (avec l'équipe du projet

Formation de l’équipe d’enquêteurs

Test des questionnaires et finalisation

18-22 dec.

Consultant

Validation des outils de collecte de données

23 dec.

ACORD et consultant

Voyage à Kita et briefing avec l’équipe terrain

5 janv. 2015

Consultant

Collecte des données secondaires, rencontres avec les informateurs clé

 Phase d’enquête terrain (collecte des données primaires) 

6-15 janv.

Consultant

Défriefing de la phase terrain et retour à Bamako

15 janv.

ACORD

Saisie, traitement et analyse des données 

16-18 janv.

Consultant

Rédaction du draft du rapport 

19-21 janv.

Consultant

Envoi du draft du rapport à ACORD

22 janv.

Consultant

Envoi du draft du rapport à CS

22 janv.

ACORD

Réunion de restitution à ACORD, participation de CS

24 janv. (après midi)

Consultant

Envoi des feedbacks d’ACORD et de CS

25 janv.

ACORD

Finalisation et Dépôt du rapport final à ACORD 

26-27 janv.

Consultant

Envoi du rapport final à CS 

28 janv.

ACORD


Produits de l'étude :

Le rapport de l’étude devra être fourni en 4 copies dures et une version électronique et il doit être présenté selon le format suivant :

          • Page de garde

          • Liste des Abréviations

          • Table des Matières

          • Liste des tableaux et des figures

          • Sommaire ou Résumé

          • Introduction

          • Contexte

          • Rappel de l’objectif de l’enquête

          • Méthodologie de l’enquête (l'échantillonnage, les outils d'enquête, la conception du questionnaire, la procédure de collecte et analyse statistique des données, etc.), déroulement de la mission

          • Organisation sur le terrain

          • Analyse et traitement des données

          • Résultats commentés indiquant les valeurs des indicateurs de base ou données de base chiffrées de chaque indicateur; caractéristiques de la communauté, des ménages, etc.

          • Conclusions / Recommandations

          • Annexes : elles doivent inclure les TDR, la composition de l'équipe, la liste des sites visités, les références documentaires ainsi que les outils d'enquêtes, etc.


Collaboration :

Le consultant travaillera avec la Direction d’ACORD basée à Bamako et l’équipe du projet à Kita pour affiner le plan d'action proposé pour l'étude (mise en place du plan de collecte de données et des sites, validation du questionnaire de collecte, des informateurs clés / focus groupes interviewés, nombre d'enquêteurs nécessaires, etc.), ainsi que des outils proposés par le consultant.
V. PROFIL DU CONSULTANT, CHEF DE L’EQUIPE D’ENQUETEURS

  • Diplôme d'études supérieures dans le domaine lié au champ d'expertise requis pour l'évaluation (sciences sociales, WASH, développement rural, etc.)

  • Expérience d’au moins 5 ans dans l'évaluation des projets de développement au Mali

  • Expérience démontrée en matière d’étude de référence dans le domaine du WASH

  • Expertise en méthodologies de recherche participative, systèmes de suivi, etc.

  • Excellente capacité rédactionnelle et de communication

  • Connaissance du cercle de Kita

  • Disponibilité immédiate


VI. DOCUMENTS A SOUMETTRE PAR LE CONSULTANT 

  • Une lettre de manifestation d'intérêt.

  • Une proposition technique comprenant le CV du consultant individuel Chef d’équipe, la composition de son équipe d’enquêteurs. Elle doit mettre en évidence les compétences et expériences du Consultant exigées, les évidences de l’expérience du consultant en matière d’étude de base et la mention des organisations pour lesquelles les études ont été faites, les compétences requises en matière de suivi/évaluation.

  • Une offre financière qui doit contenir tous les coûts relatifs à la consultation.


VII. AUTRES INFORMATIONS

Les dossiers de candidature – sous plis fermé et portant la mention « Etude de base Projet WASH Kita » - devront parvenir à la Direction de ACORD : Tel 20 21 09 48 sise à Hamdallaye ACI 2000, Immeuble Nousso Rue 359 porte 175 (derrière l’ancien bureau du Vérificateur) au plus tard le 11 décembre 2014 à 16h00 heures.

similaire:

Termes de reference pour le recrutement d’un consultant individuel pour la realisation de l’etude de base (reference) du projet iconRecherches : IL est possible d’enregistrer une recherche de partenaires...
«Référence interne» est créé. Le champ «n° chrono» disparait au profit de cette nouvelle référence interne

Termes de reference pour le recrutement d’un consultant individuel pour la realisation de l’etude de base (reference) du projet iconCours d’hygiene et assainissement les termes «hygiène»
«assainissement» fait référence à la gestion des excréments humains et déchets liquides et solides. Le terme «hygiène» fait référence...

Termes de reference pour le recrutement d’un consultant individuel pour la realisation de l’etude de base (reference) du projet iconConvention pluriannuelle de mise à disposition de l’assistance technique départementale
«Indice de prix de production de services pour le marché français prix de base – entreprises – cpf 71. 12 – services d’ingénierie...

Termes de reference pour le recrutement d’un consultant individuel pour la realisation de l’etude de base (reference) du projet iconExamen de référence pour les kystes de petite taille

Termes de reference pour le recrutement d’un consultant individuel pour la realisation de l’etude de base (reference) du projet iconProtocole de référence pour l’évaluation du trouble de traitement auditif

Termes de reference pour le recrutement d’un consultant individuel pour la realisation de l’etude de base (reference) du projet iconRésumé Ce document est le référentiel du kit de gestion de projet...

Termes de reference pour le recrutement d’un consultant individuel pour la realisation de l’etude de base (reference) du projet iconMarché de Travaux pour la Fourniture et la Pose d’un Système de Desodorisation...
«Etude / Conception» et une phase «Réalisation» afin d’arriver aux objectifs fixés

Termes de reference pour le recrutement d’un consultant individuel pour la realisation de l’etude de base (reference) du projet iconA L'adaptation p 1 à 2 b L’intégration p 2 c La référence p 2 à 3...
«Mon histoire». Elle est un outil de travail pour l'équipe. Aucune séparation n’est faite ce jour là. Cette rencontre dure 1h

Termes de reference pour le recrutement d’un consultant individuel pour la realisation de l’etude de base (reference) du projet iconAbsents : m hervé Cribeillet, m frédéric Hédelin, m me Françoise Pelet-Fouché
«G. Sabatier/ gs conseils», 9 Avenue des Balcons du Front de Mer – 66140 Canet en Roussillon pour la réalisation d’une étude préalable...

Termes de reference pour le recrutement d’un consultant individuel pour la realisation de l’etude de base (reference) du projet iconF veuillez reporter ci-contre la référence de votre piscine pour...





Tous droits réservés. Copyright © 2016
contacts
m.20-bal.com