1- 1- antifongiques polyéniques





télécharger 32.62 Kb.
titre1- 1- antifongiques polyéniques
date de publication13.10.2016
taille32.62 Kb.
typeDocumentos
m.20-bal.com > loi > Documentos
LES ANTIFONGIQUES
I-ANTIFONGIQUES SYSTEMIQUES

1- 1- Antifongiques polyéniques

Antifongiques ayant une action fongicide et fongistatique intense sur les Candida.

Indications :

  • traitement des candidoses digestives, buccales (muguet, stomatite) et intestinales.

  • prévention des candidoses chez les sujets à risque.

  • Traitement d’appoint des candidoses vaginales et cutanées (en cas des candidoses digestives associées)

  • Traitement des mycoses profonde (viscérale, septicémie, sous cutanée).

Contre indications : hypersensibilité aux composants, modificateurs du transit intestinal et agents pouvant isoler la muqueuse intestinale (huile de paraffine).

Spécialités :

  • Amphotéricine B FUNGIZONE susp buvable chef de file

la forme injectable de l’amphotéeicine B :solution colloidale dans du sérum glycosylé à 5 % (faire cette préparation extempéranée(au moment de l’injection et à l’abri de la lumière pendant toute la durée de la perfusion)
- Nystatine MYCOSTATINE , MYCOPHARM

Effets indésirables : amphotéricine B injectable : - réaction immédiate : fièvre, nausées, céphalés, frisson, anorexie

-réaction locale : thrombophlébite

    1. Griséofulvine

La griséofulvine est un antibiotique à action fongistatique ; active sur les champignons dermatophytes, Microsporum, Epidermophyton et Trichophyton. Elle a également un effet inducteur enzymatique, et une action antitinflammatoire et spasmolytique sur les microvaisseaux à forte dose.

Indications :

  • formes orales : mycoses à dermatophytes de la peau, des ongles et du cuir chevelu.

  • Formes locales : traitement d’appoint des dermatophytoses cutanées.

Contre indications : hypersensibilité à la griséofulvine,porphyrie,grossesse.

Spécialités : griséofulvine FULCINE, GRISEO, GRISEOPHARM. cp
1-3- Antifongiques Imidazolés

les imidazolés sont des antifongiques à large spectre,actifs sur les Candida et autres levures, les dermatophytes, Pityrosporum orbiculare,et certaines bactéries à gram positifs. Ils sont fongicides, sporicides et bactéricides.

Indications :

  • infections mycosiques à germes sensibles.

  • Infections systémiques et viscérales.

  • Prévention des affections mycosiques chez les immuno-déprimés congénitale ou acquise.

  • Mycoses cutanéo-muqueuses résistantes aux antifongiques habituels.

Contre indications : allergie aux imidazolés, grossesse (effet tératogène chez l’animal).

Précautions d’emploi : faire un bilan hépatique(transaminases)avant et pendant le traitement et surveiller l’apparition des symptômes annonciateurs de l’atteinte hépatique(fièvre, prurit, asthénie importante, douleurs abdominales, nausées,vomissements,urines foncées, selles décolorées, ictère) ;arrêter le traitement dans ce cas.

L’association de la griséofulvine aux autres médicaments hépato-toxiques est contre indiquée et nécessite d’un intervalle d’un mois entre les deux traitements.

Spécialités :

Kétoconazole NIZORAL cp

Fluconazole DIFLUCAN gel, TRIFLUCAN inj.
1-4- Flucytosine

Antifongique ayant une activité fongistatique sur Candida sérotype A,Cryptococcus neoformans, les agents des chromomycoses, et un moindre degré Aspergillus.

Indications :

  • mycoses systémiques sévères à germes sensibles.

  • Candidoses urinaires et digestives, candidoses respiratoires,endocardites et septicémies à Candida.

  • Associer à un autre antifongique (amphotéricine B),pour éviter au maximum la sélection de mutants résistants, notamment dans le traitement des candidoses et des cryptococcoses.

Précautions d’emploi :

  • surveillance particulière de la fonction rénale en cas d’insuffisance préexistante.

  • Contrôler périodiquement l’hémogramme et les transaminases.

  • Grossesse : ne pas administrer sauf indication vitale.

Interactions médicamenteuses :

  • Médicaments immuno-dépressifs : toxicité hématologique majorée

  • Amphotéricine B : synergie

  • Kétoconazole : association additive



Spécialités : flucytosine ANCOTIL
1- 5- Terbinafine

Antifongique à large spectre, actif sur les dermatophytes (Microsporum, Epidermophyton et Trichophyton), les levures (Candida…).la terbinafine administrée per os est inefficace dans le pityriasis versicolor et les candidoses vaginales.

Indications :

  • traitement des onychomycoses et des mycoses cutanées lorsque ces infections ne peuvent être traitées localement du fait de l’étendue des lésions ou de la résistance aux traitements antifongiques habituels.

  • Dermatophytes cutanées(notamment kératodermies palmo-plantaires,pied d’athlète…),candidoses cutanées.

Contre indications : hypersensibilité connue à la terbinafine, insuffisance rénale ou hépatique sévère,grossesse et allaitement (par précaution).

Précautions d’emploi :

  • insuffisance hépatique ou altération de la fonction rénale : initier le traitement à dose plus faible (modification de la vitesse d’élimination)

  • enfants : ne pas prescrire par voie orale(absence d’étude spécifiques).

  • Arrêter le traitement en cas de survenue de fièvre, d’angine ou autre infection, ou en cas d’atteinte cutanée rapidement extensive,disséminée ou touchant les muqueuses,de prurit, d’asthénie importante,d’urines foncées, de selles décolorées,d’ictère.

Spécialités : terbinafine LAMISIL cp.
II-ANTIFONGIQUES DERMIQUES

GENERALITES :

  • Choix d’une forme galénique locale en fonction du siège et de l’aspect des lésions externes :

  • laits et lotions :employés sur les muqueuses et les peaux fragiles.

  • Crèmes et pommades :employées sur les peaux sèches.

  • Gels et lotions :sur le cuir chevelu, les régions pilaires et les ongles.

  • Solutions filmogènes :sur les ongles.

  • Sprays en poudres ou en lotions :sur les lésions buccales.

  • Comprimés gynécologiques :en plus de leur emploi en gynécologie, ils peuvent être utilisés par voie buccale.

  • Durée du traitement :

Elle doit être prolongée au delà de la guérison apparente des lésions ;

  • voie locale : minimum 15 jours en application pluriquotidienne.

  • Voie générale : variable en fonction des produits et du siège des lésions (– mycoses cutanées et du cuir chevelu : plusieurs semaines) ;(mycoses des ongles : plusieurs mois )

  • Voie vaginale : polyène 15 jours.

  • Imidazolés 3 à 6 jours.

II-1- polyéniques

Les polyènes comprennent :

  • la nystatine (voie orale et locale)

  • l’amphotéricine B (voie orale et locale et générale)

Les dérivés polyéniques sont actifs exclusivement sur les Candida et autre levures, et ont une action à la fois fongistatique et fongicide.
Indications :

  • candidoses cutanéo-muqueuses : intertrigo des gros et petits plis,érythème fessier,anites, balanites, vulivtes,perlèches,dermatoses.

  • Onyxis et périonyxis candidosiques(traitement de 2mois ou parfois plus, associé au meulage des ongles).

Il est recommander de traiter simultanément le tube digestif.

Contre indications : hypersensibilité à l’un des composants, ne pas appliquer les formes à usage externe sur la muqueuse de la cavité buccale.

L’utilisation d’un nettoyant à pH acide est déconseillée en cas de candidoses.

Spécialités : amphotéricine B FUNGIZONE lotion
II-2- griséofulvine

Indications : traitement d’appoint des dermatophytoses cutanées,un traitement systémique antidermatophytique associé est nécessaire.

Eviter l’exposition à la lumière.

Griséofulvine GRISEO pde
II-3- dérivés imidazolés :

Ils comprennent des produits actifs exclusivement par voie locale (éconazole, isoconazole, clotrimazole, butoconazole, omoconazole, tioconazole, suconazole) et des produits actifs à la fois par voies locales et oprale(kétoconazole,miconazole).

Ils ne sont pratiquement pas résorbés par voie percutanée.

Indications :

  • candidoses (intertrigos génito-cruraux, anaux et périanaux, perlèche, vulvite et balanite, onyxis et périonyxis, surinfection à Candida).

  • Dermatophyties de la peau glabre (herpès circiné), intertrigo génitaux et cruraux à dermatophytes (eczéma marginé), intertrigos des orteils (pieds d’athlète), sycosis et kérions.

  • Traitement d’appoint dans les teignes et folliculites à trichophyton rubrum(un traitement systémique antifongique associé est nécessaire).

  • Pityriasis versicolor.

  • Erythrasma.

Contre indications :

  • hypersensibilité à l’un des composants.

  • Associations aux anticoagulants, antivitamines K, sulfamides hypoglycémiants,phénytoine.

  • Grossesse et allaitement selon les produits.


Spécialités :

Bifonazole MYCOSPOR crème

Clotrimazole CANESTENE  CLOMITER crème, lait

Econazole FUNGILYSE , PEVAGINE , PEVARYL

Isoconazole FAZOL

Kétoconazole KETODERM

Miconazole DAKTARIN gélule

Ompoconaozle FONGAMIL

Sertaconazole DERMOFIX

Sulconazole MYK

Tioconazole TROSYD
Mode d’emploi :

Faire suivre l’application d’un massage doux et régulier jusqu’à pénétration complète.

L’utilisation régulière du produit, jusqu’à disparition complète des lésions, est déterminante pour la réussite du traitement.

Durées minimales du traitement, différentes selon la pathologie.
II-4- ciclopiroxolamine

Indications :

  • forme crème et solution : dermatomycoses surinfectées ou non :dermatophytes(en dehors des teignes),candidoses cutanées,pityriasis versicolor,onychomycoses à dermatophytes.

  • Forme solution filmogène : traitement des onychomycoses des doigts(pendant 3 mois) et des orteils(pendant 6 mois)sans atteinte matricielle.

Précautions d’emploi :

Déconseillé en cas de Grossesse, ne pas utiliser la solution filmogène chez le nourisson ou sur les muqueuses.

Spécialités :

Ciclopiroxolamine MYCOSTER

Ciclopirox MYCOSTER 8 % solution pour appliquation locale filmogène 8%(fl 3ml+pinceau) appliquer sur les ongles atteints 1appliquation/semaine ; puis enlever le film à l’aide d’un dissolvant avant une autre appliquation.
II-5- terbinafine

Indications :

  • dermatophyties de la peau glabre (herpès circiné), intertrigos génitaux et cruraux, intertrigos des orteils (pied d’athlète).

  • Candidoses : intertrigos, en particulier génito-cruraux, anaux et périanaux, perlèche, vulvite, balanite.

  • Traitement d’appoint des onyxis et périonyxis.

  • Pityriasis versicolor

Mise en garde : du fait du taux de résorption de la terbinafine(<5%)on peut pratiquement exclure le risque d’effets systémiques ;cependant,sur une peau lésée,une grande surface et chez le nourrisson (en raison du rapport surface/poids et de l’effet d’occlusion des couches)il faut être attentifs à cette éventualité.

Précaution d’emploi :

  • l’utilisation limitée à l’usage externe.

  • Candidoses : il est déconseillé d’utiliser du savon à pH acide (pH favorisant la multiplication du Candida).

  • Eviter le contact avec les yeux.

  • Grossesse et allaitement : utilisation déconseillée en cas de grossesse et chez la femme qui allaite.

Terbinafine LAMISIL  crème, cp
II-6- Antifongiques divers

Indications :

Traitement d’appoint des dermatophytoses cutanées.

Naftifine EXODERIL crème, sol

Pyrithione FONDERMAsol pr appliquation locale

Tolnaftane SPORILINE lotion
Sulfure de selenium SELSUN® susp pr application locale 2.5 %(jaune) :antifongique actifs sur pityriasis versicolor indiqué dans les dermatites séborrhéiques du cuir chevelu(1% SELSUN BLUE®).

Contre indication : ne pas appliquer sur le téguments inflammés ou lésés(passage systémique)

Précaution d’emploi : éviter le contact avec les yeux et les muqueuses

Effets indésirables : irritation, un usage prolongé peut entraîner une séborrhée réactionnelle .

Pour le traitement du pityriasis :2applications/semaine pendant 2semaines,sur tout le corps propre et sec après toilette avec solution détergente. Laisser en contact 15minutes.rincer abondamment.

similaire:

1- 1- antifongiques polyéniques iconEtude du role du taux d’extrait sur les propriétés antifongiques...





Tous droits réservés. Copyright © 2016
contacts
m.20-bal.com