Quelques éléments sur les poux, sans parti pris !





télécharger 27.98 Kb.
titreQuelques éléments sur les poux, sans parti pris !
date de publication13.10.2016
taille27.98 Kb.
typeDocumentos
m.20-bal.com > loi > Documentos
Quelques éléments sur les poux, sans parti pris !
Nous espérons vous aider avec ces quelques informations et restons à votre disposition pour en discuter. Nous ne prétendons pas avoir la vérité, mais voilà une synthèse de nos recherches, avec quelques conseils pratiques.

Les poux du cheveu sont des parasites de l’homme exclusivement. Rien à voir donc avec les morpions ou les puces des animaux. Ils se nourrissent du sang de leur hôte 3 à 5 fois par jour, provoquant les démangeaisons. Au cours de sa vie, le pou femelle peut pondre une centaine d’œufs, les lentes, qui se fixent sur les cheveux et donnent naissance, au bout de 8 à 10 jours, à une larve qui va aussi se nourrir de sang. Cette larve deviendra un pou adulte en 18 jours. Il faut 7 à 10 jours aux bébés poux pour grandir et se reproduire à leur tour. Il est donc très important d’agir immédiatement lorsque on détecte une infestation !

Y’a pas de honte !
•Le lieu de vie favori du pou: Toute tête avec des cheveux dessus ! Qu’ils soient propres ou sales ne fait aucune différence pour lui ! Les cheveux courts, peignés ou propres n’empêchent pas d’attraper des poux. Le pou est un insecte à six pattes munies de fortes pinces qui lui permettent de s’agripper aux cheveux. Il rampe d’une tête à l’autre et est peu visible sur cheveux secs. Il ne vole pas, il ne saute pas. Inutile de tenter de le noyer ! Dès qu’il est dans l’eau il s’immobilise ! Le pou se laisse flotter et peut rester sans respirer longtemps. Sa taille varie de 1 à 3 mm environ soit la taille d’une tête d’allumette. Un pou en bonne santé reste sur la tête de son hôte, près de sa nourriture et bien au chaud. Il passe facilement d'une tête à l'autre s’il y a contact, même bref entre chevelures. Le pou n'aime pas prendre le risque de s'éloigner de la chevelure de son hôte, par exemple pour visiter la maison ou la garde-robe. Les poux tombent d’une tête quand ils sont vieux et mourants, jamais avant. Il faut donc concentrer toutes ses énergies pour détecter et éloigner les poux de la tête des personnes infestées et faire juste le minimum nécessaire pour la maison et le linge.
•La transmission et les signes d’infestation : Par contact direct entre deux chevelures, même bref (une bise, une confidence, une bagarre, une sieste avec des camarades) et par échange de brosses avec une personne infestée (vestiaires, maison, coiffeur). Il est judicieux de recommander aux enfants de ne pas échanger les bonnets et les écharpes, bien que ce mode de transmission soit plutôt rare. Il se déplace vite. Il résiste à l'eau et aux lavages habituels. On dit d'une personne porteuse de poux qu’elle a la pédiculose, une infestation qui entraîne de vives démangeaisons, mais pas toujours !! 40% des sujets qui ont la pédiculose ne se grattent pas. Dans ce cas l’infestation peut passer inaperçue si on ne contrôle pas la chevelure. Le grattage peut provoquer des lésions qui peuvent parfois se sur infecter.

Dé-dra-ma-tiser, en parler, s’informer
•La prévention : Si ma famille est concernée par un cas d’infestation j'en parle autour de moi, à la nounou, à la garderie, à l’école, aux parents des camarades de jeux des enfants. C’est le moyen le plus efficace d’éviter une ré-infestation. De plus j'explique à mes enfants comment il faut faire pour ne pas attraper ou ré-attraper des poux.

A l’école : les produits répulsifs anti-poux sur les cheveux n’ont pas une efficacité garantie (produits vendus en pharmacie ou « recettes de grand-mère » comme l’huile essentielle de lavande, le gel les teintures, etc.). Le plus sûr est de contrôler régulièrement la tête des enfants (deux fois par mois toute l’année par exemple), et de participer avec les autres parents de l’école aux 4 journées nationales de dépistage.( 30 septembre, 30 novembre, 31 janvier et 31 mai) proposées en France.
•Quelle est la technique la plus fiable pour dépister ?

Dans certains cas l’infestation est forte et un simple regard suffit. Dans les autres cas, d’ailleurs la large majorité, il faut contrôler pendant 5 ou dix minutes en utilisant un peigne fin.

Il existe trois techniques pour dépister : sur cheveux secs, sur cheveux humides et sur cheveux mouillés. Il a été démontré avec des essais sur des centaines de sujets que le dépistage sur cheveux mouillés est de loin le plus fiable. En effet les poux se déplacent vite dans les cheveux secs et peuvent passer inaperçus. Un produit du type démêlant ou shampoing peut aider : les poux sont « englués » ce qui aide à les repérer.

Il existe plusieurs types de peignes fins : beaucoup de peignes peuvent aider à détecter une infestation forte ou moyenne. Il existe des peignes spécialement conçus pour dépister même la plus légère des infestations.
•Si les poux sont effectivement là, il vaut mieux se débarrasser d’eux car, même s’ils ne transmettent que rarement des maladies, en tout cas dans nos contrées, il faut surtout limiter leur colonisation aux enfants et adultes en contact. Sans compter que les démangeaisons sont désagréables. Sa durée de vie étant tout de même d’un mois, il a le temps, si aucune mesure n’est prise, de se multiplier et de se propager à la fois chez son hôte, mais aussi chez ses copains. Comme il ne saute pas (et non !) et ne vole pas, il se transmet par contact direct ou via les vêtements, draps et autres textiles que les enfants peuvent s’échanger.

La solution miracle n’existe pas, comme dans beaucoup de domaines !
•Une fois les poux repérés, il s’agit donc de choisir le traitement : peigne anti-poux ou électrique, shampoing anti-poux, traitements à laisser une nuit, méthodes naturelles…. Les critiques à l’encontre des produits insecticides allant croissant, des mouvements prônant les méthodes naturelles dénoncent les risques qu’ils font courir aux enfants. A chacun donc de se faire son opinion (voir ci-dessous).
Il existe cinq grandes familles de traitement :

1) Application d’un insecticide de synthèse, ayant obtenu une autorisation du Ministère de la Santé sur examen d’un dossier prouvant son efficacité, (Prioderm à base de malathion et Hegor, Para, Altopoux, Itax, etc à base de pyrethrines de synthèse).

2) Application d’un produit visant à tuer les insectes mais dépourvu d’une autorisation du Ministère de la Santé. Font partie de ce groupe les mélanges huiles essentiels (paranix) , les enzymes et aussi les remèdes grand-mère (l’ammoniaque, le pétrole, etc.)

3) Traitement mécanique sans aucun produit, (peignes fins spéciaux traitement)

4) Comprimés d’un médicament spécial contre les maladies tropicales.

5) Application d'un produit à base d’actifs naturels qui n’entraîne pas de résistance. Ces produits sont en général récents et ont une action mécanique (Duo LP, Pouxit, Programme Poux Apaysil, Papoux, etc.).
Selon les produits, un agent tensioactif peut être ou non adjoint pour dissoudre la spumaline, la colle qui permet à la lente de s'accrocher au cheveu.
A l’heure actuelle (2006) les insecticides avec autorisation (groupe 1) ont perdu une bonne partie de l’efficacité qu’ils avaient au moment de l’obtention de l’autorisation à cause des modifications génétiques dans les poux (résistance). La résistance est une réalité en France, mais les études pour l’évaluer tardent à démarrer. La résistance est étudiée en détail au Royaume Uni et évaluée entre 30 et 90% selon les insecticides testés. Les premiers résultats de la résistance en région Parisienne aux permethrines donne : 100% des enfants infestés sont porteurs de poux résistants et 57% de tous les poux examinés sont résistants. (communication du 19 janvier 2007)

De nouvelles préparations (groupe 2) investissent le marché chaque saison et sont vendues en pharmacie, en grande surface et sur Internet. En France tout fabricant peut mettre en vente un produit quelconque avec l’appellation anti-poux, sans à avoir à apporter la moindre preuve de son efficacité. Tous les produits visant à tuer les insectes sont toxiques : leurs effets sont très peu étudiés et leur utilisation peut présenter des risques pour la santé. Les produits de ce groupe ont un effet incomplet sur les insectes et très limité sur les lentes.

En France le traitement mécanique manuel sans aucun produit (groupe 3) est peu connu par le grand public et souvent ignoré par les pharmaciens. Il est pourtant le traitement de choix de nombreux spécialistes. Connu au Royaume Uni sous le nom de Bug Busting il est recommandé par le Ministère de la Santé Britannique comme un traitement d’efficacité comparable au traitement par insecticides.

Le peigne électronique est un outil très coûteux, qui n’a pas apporté de preuve irréfutable de son efficacité.

Les comprimés (groupe 4) sont réservés aux cas particuliers et sur ordonnance d’un spécialiste, qui évaluera le profil risques/bénéfices.

Les produits 5) sont arrivés sur le marché en 2006 et 2007. Leur efficacité est plutôt bonne, à condition d'appliquer la quantité de produit correcte, qui est importante.

A chacun de choisir une méthode…
Le choix de telle ou telle méthode dépendra des contraintes de chacun : budget, temps, convictions, etc. Ce qui est important est de bien s’informer, de bien respecter les modes d’emploi et de vérifier l’efficacité du traitement.
•Hors des cheveux, le pou meurt, mais pas immédiatement. Cependant, les poux ont besoin d’un certain degré d’humidité pour survivre. En dehors de la tête de nos enfants et dans un environnement sec, ils se déshydratent et meurent assez vite. Mais attention ! Il ne faut pas sous-estimer les poux ! Aussi, prenez les mesures adéquates pour éviter qu’ils n’infestent ou ré-infestent les cheveux des enfants (laver draps, oreillers, bonnets, … les enfermer une semaine dans un sac en plastique, …).
Bon courage à tous, patience et vigilance !

Et que ceux qui ne sont pas touchés se réjouissent… tout en restant vigilants !

Pour rédiger cette note, nous nous sommes largement inspirés d’éléments trouvés sur des sites internet et notamment :

L’avis du conseil supérieur d’hygiène publique de France(2003) : www.sante.gouv.fr/htm/dossiers/cshpf/a_mt_270603_pediculose.pdf

Un site belge (public) : nous n’avons pas (encore ?) trouvé d’équivalent français : http://www.poux.questionsante.org/

Une association de parents parisienne, mobilisée sur la question : http://ppphse.site.voila.fr/ ou http://www.pouxpouxpoux.fr/
Vous trouverez de nombreuses sources d’information sur internet. Nous ne pouvons pas toutes les citer. De même, nous n’avons cité les noms des produits qu’à titre d’exemple pour vous aider à vous repérer. Mais les produits sont très nombreux et nul doute qu’ils continueront à évoluer.
Ci-dessous une liste de produits avec le nom du(des) principe(s) actif(s) entre parenthèses Ces produits sous diverses formes : shampoing, lotion, crèmes, huile, spray, …parfois complémentaires.
ALTOPOU ( Pipéronyl butoxyde Perméthrine Méthoprène )

APHTIRIA ( Lindane )

CHARLIEU ANTIPOUX ( Pipéronyl butoxyde Perméthrine )

ELENTOL ( Lindane )

HEGOR ANTIPOUX ( Phénothrine )

ITAX ( Phénothrine )

ITEM ANTIPOUX ( Phénothrine )

NIX ( Perméthrine )

PARA PLUS ( Malathion Perméthrine )

PARA SPECIAL POUX ( Dépalléthrine Pipéronyl butoxyde )

PARASIDOSE ( Phénothrine )

POUX APAISYL ( Huile de noix de coco Edétate de sodium Triéthanolamine )

POUXIT ( Cyclométicone Diméticone )

PRIODERM ( Malathion )

PYREFLOR ( Pipéronyl butoxyde Perméthrine )

SCABECID ( Lindane )

SPRAY PAX ( Pipéronyl butoxyde Pyrèthre )

Et aussi…

Duo LP-Pro (Oxyphthirine)

Shampooing Marie Rose (Huile de noix de coco)

Papoux (huiles essentielles des Sels de la Mer Morte)

Paranix (huile de noix de coco et d'ylang-ylang et huile essentielle d'anis)

Capipoux (huiles essentielles anti-parasitaires (lavande, géranium et basilic) et actifs d'origine végétale)

similaire:

Quelques éléments sur les poux, sans parti pris ! iconEnquete publique epandage des boues de la station de traitement d’eau de mery sur oise
«compost urbain». Elles sont sans aucun doute nettement plus «propres» et ne contiendraient, d’après les études présentées, que quelques...

Quelques éléments sur les poux, sans parti pris ! iconL logo du csss ou de l’école ettre d’information aux parents : Poux à l’école
«Poux Poux Poux» du ministère de la Santé et des Services sociaux1 (IL est important de conserver ce dépliant, IL sera sûrement très...

Quelques éléments sur les poux, sans parti pris ! iconCongruences
«lui au moins, n’était pas marxiste» et d’autre part, des usages de celle ci par les partis politiques, des Extrême-gauches au Parti...

Quelques éléments sur les poux, sans parti pris ! iconQ1/ Interprétez les radiographies. Quel diagnostic retenez-vous ? (Sans justifier)
«en cure» thermale. Quels sont les 5 éléments rédigés à inscrire sur la demande de prise en charge

Quelques éléments sur les poux, sans parti pris ! iconCours dsp isen parti ppt; cours dsp isen parti ppt; cours dsp isen parti ppt
«Digital Signal Processor». Ce Cours doit vous permettre de mettre en œuvre les concepts et les techniques que vous avez vus dans...

Quelques éléments sur les poux, sans parti pris ! iconFlash sur les poux de tête!

Quelques éléments sur les poux, sans parti pris ! iconTout savoir sur les poux

Quelques éléments sur les poux, sans parti pris ! iconQuelques éléments de physiopathologie

Quelques éléments sur les poux, sans parti pris ! iconIntro poux, puces, punaises = ectoparasite Moustique, moucherons, mouches = vecteurs I. Poux

Quelques éléments sur les poux, sans parti pris ! iconVivre sans manger les animaux quelques raisons et informations pratiques





Tous droits réservés. Copyright © 2016
contacts
m.20-bal.com