LEÇon de magie blanche luxum si quod est, hac cantione sanum fiet. Harundinem prende viridem aut quinque longam, mediam diffinde, et duo homines teneant ad coxendices. Incipe cantare : «Motas vaeta daries dardares astataries dissunapiter»





télécharger 175.03 Kb.
titreLEÇon de magie blanche luxum si quod est, hac cantione sanum fiet. Harundinem prende viridem aut quinque longam, mediam diffinde, et duo homines teneant ad coxendices. Incipe cantare : «Motas vaeta daries dardares astataries dissunapiter»
page4/4
date de publication19.10.2016
taille175.03 Kb.
typeLeçon
m.20-bal.com > loi > Leçon
1   2   3   4

Virgile, Bucoliques, VIII, v. 74-104
1- Lisez le texte latin, puis la traduction. S’agit-il d’une d’une traduction littérale ou littéraire ? Justifiez votre réponse.

2- Qui est Paul Valéry ?
3- Comment la musicalité du carmen se dégage-t-elle dans les deux textes ?
BREVET DE SORCELLERIE (1)

Pour reconquérir son vieil amant, la sorcière Canidie n’hésite pas à sacrifier un enfant. La scène sepasse, bien sûr, la nuit :

« Ô confidentes si fidèles de mes oeuvres, Nuit et toi, Diane, qui règnes sur le silence à l'heure où s'accomplissent les rites secrets, maintenant, maintenant, assistez-moi, maintenant tournez contre les maisons ennemies votre colère et votre divine volonté. À l'heure où, dans les forêts pleines d'effroi se cachent les bêtes sauvages alanguies d'une douce torpeur, je veux que l'aboiement des chiens de Subure (et puisse tout le monde en rire ! ) dénonce ce vieux galant arrosé du meilleur nard qu'aient pu élaborer mes mains.... Qu'arrive-t-il ? pourquoi n'ont-ils plus leur puissance, les philtres de Médée la Barbare, ceux-là qui, dans sa fuite, l'avaient vengée de son orgueilleuse rivale, la fille du grand Créon, quand cette robe, présent imbibé de sanie, étouffa dans les flammes la nouvelle épousée ? Et pourtant, pas une herbe, pas une racine cachée en des lieux âpres ne m'a échappé. Il dort, oublieux, sur le lit de toutes ses maîtresses. Ah! ah! il marche, délivré par l'incantation d'une plus savante magicienne! Par des breuvages inconnus, ô Varus, tête vouée à tant de larmes, tu reviendras à moi. »

Horace, Épodes, V, 50-75

Non infideles arbitrae, 
Nox et Diana, quae silentium regis, 
arcana cum fiunt sacra, 
nunc, nunc adeste, nunc in hostilis domos 
iram atque numen vertite. 

formidulosis cum latent silvis ferae 
dulci sopore languidae, 
senem, quod omnes rideant, adulterum 
latrent Suburanae canes 
nardo perunctum, quale non perfectius 

meae laborarint manus. 
quid accidit? cur dira barbarae minus 
venena Medeae valent, 
quibus Superbam fugit ulta paelicem, 
magni Creontis filiam, 

[cum palla, tabo munus imbutum, nouam 
incendio nuptam abstulit ?]
atqui nec herba nec latens in asperis 
radix fefellit me locis. 
indormit unctis omnium cubilibus 

obliuione paelicum? 
a, a, solutus ambulat veneficae 
scientioris carmine. 
non usitatis, Vare, potionibus, 
o multa fleturum caput, 

ad me recurres.
BREVET DE SORCELLERIE (2)

Hanc ego de caelo ducentem sidera vidi,
fluminis haec rapidi carmine vertit iter,
haec cantu finditque solum manesque sepulcris
elicit et tepido devocat ossa rogo;
jam tenet infernas magico stridore catervas,
jam jubet aspersas lacte referre pedem.
Cum libet, haec tristi depellit nubila caelo;
cum libet, aestivo convocat orbe nives.
Sola tenere malas Medeae dicitur herbas,
sola feros Hecatae perdomuisse canes.
Haec mihi composuit cantus, quis fallere posses:
ter cane, ter dictis despue carminibus;
ille nihil poterit de nobis credere cuiquam,
non sibi, si in molli viderit ipse toro.
Tu tamen abstineas aliis: nam cetera cernet
omnia; de me uno sentiet ille nihil.
Quid credam? nempe haec eadem se dixit amores
cantibus aut herbas solvere posse meos,
et me lustravit taedis, et nocte serena
concidit ad magicos hostia pulla deos.
Non ego totus abesset amor, sed mutuus esset
orabam, nec te posse carere velim.
Tibulle, Elégies, I, 2, 45-66





Cette femme, je l'ai vue de mes yeux attirer les astres du ciel; elle détourne par ses incantations le cours d'un fleuve rapide, sa voix fait s'entrouvrir le sol, sortir les mânes des tombeaux, descendre les ossements du bûcher tiède; tantôt elle retient d'un sifflement magique les cohortes infernales, tantôt, d'une aspersion de lait, elle les fait disparaître. Quand elle veut, elle dissipe les nuages qui attristent le ciel; quand elle veut, elle fait tomber la neige dans un ciel d'été. Elle passe pour être la seule à posséder les herbes malfaisantes de Médée, la seule qui ait dompté les chiens farouches d'Hécate. Cette femme m'a composé des formules d'incantation, à l'aide desquelles tu pourras tromper: dis-les trois fois en mesure, et, les formules débitées, crache trois fois; lui ne pourra rien croire de ce qu'on lui dirait de nous, il n'en croira pas ses yeux, s'il nous voit lui-même dans ta couche voluptueuse. Mais garde-toi de donner tes faveurs à d'autres: il verra tout; il n'y a que moi avec qui il ne s'apercevra de rien. Que croire? cette femme a dit aussi que ses formules et ses herbes avaient le pouvoir d'éteindre ma passion, et elle m'a purifié à la clarté des torches, et par une nuit sereine une victime noire est tombée devant l'autel des dieux de la magie. Non, ce n'est pas la disparition complète de mon amour, c'est mon amour payé de retour que je demandais, et je ne voudrais pas pouvoir me passer de toi.

1 Junon, déesse qui préside aux accouchements.

2 Minerve qui enseigna à Tiphys, premier pilote de l’Argo, l’art de la navigation.

3 Nom générique des six enfants mâles d’Ouranos et Gaia. Ici est invoqué un descendant des Titans, Hypérion, le Soleil, ancêtre de Médée.

4 Déesse présidant aux enchantements et aux opérations de magie à qui l’on attribue l’invention de la sorcellerie.

5 Pluton.

6 Proserpine.

7 Érinyes ou des Furies.

8 La nouvelle épouse de Jason, Créuse.

9 Créon.

10 Le mot désigne Jason à la fois époux de Médée et futur époux de Créuse.

 Le plomb en effet est un métal malléable, facile à graver, et indestructible. Les anciens l’associent au monde chtonien ou souterrain.
1   2   3   4

similaire:

LEÇon de magie blanche luxum si quod est, hac cantione sanum fiet. Harundinem prende viridem aut quinque longam, mediam diffinde, et duo homines teneant ad coxendices. Incipe cantare : «Motas vaeta daries dardares astataries dissunapiter» iconCommuniqué à l’attention de tous les athlètes, à diffuser au maximum
«Espace Sportifs» → onglet «Etre sportif responsable» → onglet «Effectuer une demande d’aut». Attention, seul ce formulaire type...

LEÇon de magie blanche luxum si quod est, hac cantione sanum fiet. Harundinem prende viridem aut quinque longam, mediam diffinde, et duo homines teneant ad coxendices. Incipe cantare : «Motas vaeta daries dardares astataries dissunapiter» iconLeçon 4 17 Février 1971 Leçon 5 10 Mars 1971 Leçon 6 17 Mars 1971...
«discours». Je rappelle le discours du Maître et ces 4 disons positions, les déplacements de ces termes

LEÇon de magie blanche luxum si quod est, hac cantione sanum fiet. Harundinem prende viridem aut quinque longam, mediam diffinde, et duo homines teneant ad coxendices. Incipe cantare : «Motas vaeta daries dardares astataries dissunapiter» iconLeçon 9 10 mai 1972 Leçon 10 17 mai 1972 01 Juin 1972 Le savoir du...
«les internes des asiles», ce sont maintenant «des hôpitaux psychiatriques», sans compter le reste

LEÇon de magie blanche luxum si quod est, hac cantione sanum fiet. Harundinem prende viridem aut quinque longam, mediam diffinde, et duo homines teneant ad coxendices. Incipe cantare : «Motas vaeta daries dardares astataries dissunapiter» iconLeçon 1 18 novembre 1959 Leçon 2 25 novembre 1959
«Éthique», vous verrez pourquoi, ce n’est pas par plaisir d’utiliser un terme plus rare, plus savant

LEÇon de magie blanche luxum si quod est, hac cantione sanum fiet. Harundinem prende viridem aut quinque longam, mediam diffinde, et duo homines teneant ad coxendices. Incipe cantare : «Motas vaeta daries dardares astataries dissunapiter» iconChapitre 14
...

LEÇon de magie blanche luxum si quod est, hac cantione sanum fiet. Harundinem prende viridem aut quinque longam, mediam diffinde, et duo homines teneant ad coxendices. Incipe cantare : «Motas vaeta daries dardares astataries dissunapiter» iconAnomalies de la vision d’apparition brutale
«rouge» et on l’appelle «rouge cerise» par opposition à la rétine qui est «blanche»

LEÇon de magie blanche luxum si quod est, hac cantione sanum fiet. Harundinem prende viridem aut quinque longam, mediam diffinde, et duo homines teneant ad coxendices. Incipe cantare : «Motas vaeta daries dardares astataries dissunapiter» iconLeçon 1 06 Novembre 1957 Leçon 2 13 Novembre 1957
«l’algèbre lacanienne», IL faut installer la police de caractères dite «Lacan», disponible sur la page d’accueil du superbe site...

LEÇon de magie blanche luxum si quod est, hac cantione sanum fiet. Harundinem prende viridem aut quinque longam, mediam diffinde, et duo homines teneant ad coxendices. Incipe cantare : «Motas vaeta daries dardares astataries dissunapiter» iconI / Présentation
«peste blanche» à la fin du xixe siècle. Le vaccin contre la tuberculose est découvert en 1921 et le traitement anti-tuberculinique...

LEÇon de magie blanche luxum si quod est, hac cantione sanum fiet. Harundinem prende viridem aut quinque longam, mediam diffinde, et duo homines teneant ad coxendices. Incipe cantare : «Motas vaeta daries dardares astataries dissunapiter» iconAut° n° : 4/04/7/99 du : 30/12/1999
«facteurs de production». la production réalisée par l’entreprise, qui peut être soit sous forme de biens ou de services, est normalement...

LEÇon de magie blanche luxum si quod est, hac cantione sanum fiet. Harundinem prende viridem aut quinque longam, mediam diffinde, et duo homines teneant ad coxendices. Incipe cantare : «Motas vaeta daries dardares astataries dissunapiter» iconLeçon 1 15 novembre
«Ça fait», ça ne suffit pas. C’est essentiel, c’est au point central, c’est la vue poétique à proprement parler de la chose. La...





Tous droits réservés. Copyright © 2016
contacts
m.20-bal.com