P rogramme National Agriculture Durable et Développement Durable 2003-2006





télécharger 221.12 Kb.
titreP rogramme National Agriculture Durable et Développement Durable 2003-2006
page1/5
date de publication30.09.2017
taille221.12 Kb.
typeDocumentos
m.20-bal.com > loi > Documentos
  1   2   3   4   5

Programme National Agriculture Durable et Développement Durable 2003-2006

Site Internet IDEA http://www.idea.portea.fr



Document d’enquête IDEA²


Observations – Calculs – Résultats

Le Document d’enquête IDEA est un outil visant à faciliter le travail d’enquête et de synthèse pour la réalisation d’un diagnostic IDEA. Ainsi, il ne fait que reprendre la grille de calcul de la méthode sans rappeler ses principes généraux ainsi que les objectifs et argumentaires relatifs à chaque indicateur. Ce document ne peut donc pas se substituer au Guide d’utilisation de la méthode IDEA, publié aux éditions Educagri (www.idea.portea.fr/82.0.html), au risque d’occasionner des erreurs dans le calcul et l’interprétation de certains indicateurs.

Présentation de l’exploitation

Exploitation de :


Campagne culturale : année(s)

Comptabilité : année(s)


Assolement année :

Cultures

Surface (ha)











































Total




Surf assolable




SFP








Représentation
graphique
de
l’assolement





Quotas:

Ateliers et effectifs :

Personnel :


ÉCHELLE DE DURABILITE AGRO-ECOLOGIQUE

DIVERSITE (indicateurs A1 à A5)

Indicateurs

Critères

Mode de calcul

Caractéristiques de l’exploitation

Résultat

A1 - Diversité des cultures annuelles et temporaires (prairies de moins de 5 ans)

• Espèces cultivées : les citer + nombre
• Variétés : les citer + nombre
• % de légumineuses dans l’assolement (PN et PT > 5 ans exclues)

• Par espèce cultivée : 2
• Si plus de 6 variétés au total : 2
• Si présence significative (+10%) de légumineuses dans l’assolement : 3





/ 13

A2 – Diversité des cultures pérennes

• Superficie de prairies permanentes ou temporaires de plus de 5 ans, en % SAU
• Espèces arbo ou viti: les citer + nbre
• Variétés arboricoles : les citer + nbre
• Cépages de vigne : les citer + nbre
• Porte-greffes arbo ou viti : les citer + nbre
• Agroforesterie ou présence de cultures associées



• Prairie permanente ou prairie temporaire de plus de 5 ans

- moins de 5 % : 0

- de 5 à 15% 2

- de 15 à 25% 4

- plus de 25% 6
• Arboriculture/viticulture et autres cultures pérennes par espèce : 2
• Si plus de 5 variétés, cépages ou porte-greffes : 2
• Agroforesterie, cultures ou prairies associées sous verger : 3




/ 13

Indicateurs

Critères

Mode de calcul

Caractéristiques de l’exploitation

Résultat

A3 – Diversité végétale associée

• Espèces ligneuses dans les haies, rangées d’arbres ou arbres isolés sur le siège d’exploitation: les citer+nombre


• Arbres d’alignement et autres végétaux structurants (rangée d’arbres, arbustes, haies, arbres isolées…) par 5 espèces ligneuses : 1





/ 5

A4 – Diversité animale

• Espèces : les citer + nbre d’espèces

• Races : les citer + nbre de races

• Par espèce présente : 5


• Par race supplémentaire (RS) : 1






/ 13

A5 – Valorisation et conservation du patrimoine génétique



• Races ou variétés régionales dans leur région d’origine ayant une fonction économique et patrimoniale: les citer + nbre

• Races, variétés, espèces rares et/ou menacées ayant une fonction économique et patrimoniale: les citer + nbre


• Par race ou variété régionale dans sa région d’origine : 3

• Par race, variété, cépages et porte-greffe, ou espèce rare et/ou menacée : 2





/ 6

DIVERSITE


/ 33




ÉCHELLE DE DURABILITE AGRO-ECOLOGIQUE

ORGANISATION DE L’ESPACE (indicateurs A6 à A12)

Indicateurs

Critères

Mode de calcul

Caractéristiques de l’exploitation

Résultat

A6 - Assolement

• Surface de la culture la plus représentée par rapport à la surface assolable en %


• Présence significative d’une culture en mixité parcellaire (vesce-avoine, prairie temporaire à flore complexe) : oui/non


• Aucune culture supérieure à 20 % de la surface assolable : 8

25 % : 7 30 % : 6

35 % : 5 40 % : 4

45 % : 3 50 % : 2

+ de 50 % : 0
• Présence significative (+10 %) d’une culture en mixité intra parcellaire : 2




/ 10


Pour les pépinières et les cultures légumières et florales.

• Diversité des familles botanique en %
• Présence de cultures intercalaires ou de cultures en mixité parcellaire

Dans le cas de cultures spécialisées (pépinières, cultures légumières et florales) en plus de cultures « classique » on obtient la note totale de l’indicateur en pondérant par la note obtenue dans chacune des catégories au prorata du CA.
• Aucune famille botanique

- supérieure à 20 %: 8

- supérieure à 40 %: 4

- supérieure à 60 %: 2

• Cultures intercalaires : 1 point par tranche

de 10 % de la Surface développée

(limité à 4 points)

• Cultures en mixité intraparcellaire :

1 point par tranche de 10 %

(limité à 2 points)




Indicateurs

Critères

Mode de calcul

Caractéristiques de l’exploitation

Résultat

A7 – Dimension des « parcelles »

• Superficie de la plus grande « unité spatiale de même culture » (ne pas prendre en compte les prairies naturelles, parcours, alpages)


• Superficie moyenne des « unités spatiales de même culture »

• Aucune « unité spatiale de même culture » de dimension supérieure à :

6 ha : 6

8 ha : 5

10 ha : 4

12 ha : 3

14 ha : 2

16 ha : 1
• Si dimension moyenne ≤ 8 ha : 2




/ 6

A8 – Gestion des matières organiques

•% superficie sur laquelle la matière organique est valorisée

• % de matière organique compostée

• Valorisation de matière organique

- sur moins de 10 % de la SAU : 0

- sur 10 à 20 % de la SAU : 2

- sur plus de 20% de la SAU: 4
• si au moins 50 % compostée : 2




/ 6

A9 – Zone de régulation écologique


• Citer les zones de régulation écologique présentes : zones humides, prairies inondables, pelouses sèches, bandes enherbées, bosquets, parcours, alpages, arbres isolés
• Calculer la surface de ces zones (1 arbre isolé = 1are, haies ou lisières = longueur * 10 m) • % de la SAU


• Surface de régulation écologique :

- par % de la SAU (limité à 7 points) : 1

• Point(s) d’eau, zone humide : 3

• Prairies permanentes sur zones inondables (non drainées ou amendées),

ripisylve : 3
• Pelouse sèche > 1/2 ha : 3

• Bandes enherbées, terrasses, murets

entretenus : 3

• Parcours non mécanisables, alpages : 2






/ 12

Indicateurs

Critères

Mode de calcul

Caractéristiques de l’exploitation

Résultat

A10 – Action en faveur du patrimoine naturel

• Superficie concernée par le respect d’un cahier des charges territorialisé (MAE, Natura 2000, CTE, CAD…)
Soit en %SAU


• Si respect d’un cahier des charges territorialisé qui concerne

:

- 10 % de la SAU : 0

- de 10 à 50 % de la SAU : 2

- plus de 50 % de la SAU : 4




/ 4

A11 - Chargement

• Indiquer le chargement en UGB/ha de SFP (en prenant également en compte les productions hors sol).

On entend par SFP toutes les surfaces impliquées dans l’alimentation du bétail


• Chargement
- compris entre 0,2 et 0,5 UGB/ha : 2

- compris entre 0,5 et 1,4 UGB/ha : 5

- compris entre 1,4 et 1,8 UGB/ha : 3

- compris entre 1,8 et 2 UGB/ha : 1

- supérieur à 2 UGB/ha : 0






/ 5

A12 – Gestion des surfaces fourragères

• Surface fauchée et pâturée en % de la SFP
• Surface des prairies permanentes en % de la SAU
• Surface de maïs-ensilage en % de la SFP

• Fauche + pâture sur au moins 25 % des surfaces fourragères : 1
• Prairie permanente supérieure à 30 % de la SAU : 2
• Surface maïs ensilage :

- inférieure à 20 % de la SFP : 1

- comprise entre 20 et 40 % de la SFP : 0

- supérieure à 40 % de la SFP : -1



/3

ORGANISATION DE L’ESPACE

/ 33

ÉCHELLE DE DURABILITE AGRO-ECOLOGIQUE

PRATIQUES AGRICOLES (indicateurs A13 à A19)

Indicateurs

Critères

Mode de calcul

Caractéristiques de l’exploitation

Résultat

A13 - Fertilisation

• Bilan apparent de l’azote
• Présence de cultures pièges à nitrates

• Fertilisation phosphatée en unités/ha

(moyenne sur 2 ans)

• Fertilisation potassique en unités/ha

(moyenne sur 2 ans)

• Bilan apparent :

- inférieur à 20 kg N/ha : 10

- compris entre 20 et 30 kg : 8

- entre 30 et 40 kg : 6 - entre 40 et 50 kg : 4

- entre 50 et 60 kg : 2 - entre 60 et 80 kg : 0

- entre 80 et 100 kg : - 2

- > 100 kg d’azote/ha/an : - 4

• Cultures de pièges à nitrates sur au moins10 % de la SAU : 3

• P minéral > 40 U/ha SAU/an : -1

• K minéral > 40 U/ha SAU/an : -1




/ 10

Cultures légumières et florales sous abris

• Engrais à libération lente ?

• Outils de pilotage des fertilisations ?

•Bilans entrées-sorties / analyse des sols / substrats et ou récoltes ?

Cultures légumières et florales sous abris

• Engrais à libération lente : 1

• Si utilisation d’outils de pilotage

des fertilisations : 2

• Bilan entrées/sorties, analyses de

sol/substrat et/ou récoltes : 2







Indicateurs

Critères

Mode de calcul

Caractéristiques de l’exploitation

Résultat

A14 – Traitement des effluents


• Production de lisier comme effluent principal ?

• Lagunage, oxygénation des lisiers, litières biomaîtrisées, compostage ?

• Rejet direct dans le milieu naturel ?

• Système de production sans effluent liquide ?

• Traitement individuel ou collectif des effluents avec mesure et respect des normes de rejet ?

• Traitement individuel des effluents par épandage avec plan d’épandage ?



• Production de lisier : - 2

• Lagunage, oxygénation des lisiers, litières biomaîtrisées, compostage : 2

• Rejets directs d’effluents dans le milieu naturel : - 4

• Système de production sans effluents liquides : 5

• Traitement individuel ou collectif des effluents avec mesure et respect des

normes de rejet : 3

• Traitement individuel des effluents par épandage avec plan d’épandage agréé : 2





/ 10

Cultures légumières et florales sous serre :


Cultures légumières et florales sous serre :

Recyclage valorisation des solutions nutritives et des eaux de lavage : 6

Valorisation des eaux de drainage sur autres cultures ou épuration par lagunage 4

Traitement collectif des effluents : 3

Valorisation du CO2 : 3







Indicateurs

Critères

Mode de calcul

Caractéristiques de l’exploitation

Résultat

A 15 – Pesticides et produits vétérinaires


• Surface traitée développée

• Réglage du pulvérisateur par un organisme agréé et/ou utilisation de panneaux récupérateurs

• Utilisation de produits de classe 6 ou 7 (classement TGAP phyto) ou d’herbicide total. Superficie traitée ?

• Traitement aérien, fumigation, brumisation. Superficie concernée ?

Pression polluante calculée



• Mise en place et utilisation d'un dispositif d'avertissement (piégeage, modèle de prévision) ?

• Tenue d'un cahier d'observation et d'enregistrement des pratiques de traitement ?

• Rinçage des fonds de cuve au champ ou aire de lavage avec traitement des eaux de rinçage?

• Lutte biologique ?

• Nombre d’interventions vétérinaires ? A ramener sur l’effectif du cheptel = « traitement vétérinaire »
• Achat d’aliment du bétail supplémenté en antibiotique ?

• Pression polluante (PP)

PP = Surface développée / SAU

- PP inférieure à 1 10

- comprise entre 1 et 2 9

- entre 2 et 3 8,5 - entre 3 et 4 8

- entre 6 et 8 6 - entre 4 et 6 7

- entre 8 et 10 5 - entre 10 et 12 4

- entre 12 et 14 3 - entre 14 et 16 2

- entre 16 et 18 1 - supérieure à 18 0

Au-delà, par traitement

supplémentaire : – 0,5
Coefficients de pondération :

- Réglage du pulvérisateur par organisme agréé et/ou dispositif de panneaux récupérateurs des flux latéraux : compter 0.9 ha développé par ha traité.

- Utilisation de produits de classe 6 et 7 ou utilisation d’herbicide total : compter 1,5 ha développé par ha traité.

-Traitement aérien, fumigation, brumisation : compter 3 ha développés par ha traité.

• Mise en place et utilisation d’un dispositif d’avertissement (piégeage,

modèle de prévision) : 1

• Tenue d’un cahier d’observation et

d’enregistrement des pratiques de traitement : 1

• Dispositif de rinçage des fonds de cuve au champ ou aire de lavage avec traitement des eaux de rinçage : 1

• Lutte biologique : 2

Traitement vétérinaire (TV) :

TV = Nombre d’interventions / effectif cheptel

- TV inférieur à 1 : 3

- compris entre 1 et 2 : 1

- supérieur à 2 : 0

• Aucun achat d’aliment supplémenté en antibiotique:2




/10

Indicateurs

Critères

Mode de calcul

Caractéristiques de l’exploitation

Résultat

A 16 – Bien-être animal

• Tous les pâturages sont-ils protégés (ombre, abreuvoir, abri)
• Production plein-air ou semi plein-air ?
• Ateliers en zéro-pâturage ou en claustration ?
• Ateliers ou pratiques hors-norme ?

• Tous les pâturages protégés (ombre, abris,

abreuvoirs..) : 1
• Production plein air ou semi plein air : 2

• Zéro-pâturage ou atelier

en claustration : - 3

• Atelier ou pratiques hors normes

- par atelier : - 1




/ 3

A 17 – Protection de la ressource sol


• Superficie en travail du sol sans retournement ?

• Superficie en sols nus ou artificialisés ?
• Superficie irréversiblement artificialisée ?

• Aménagement anti-érosifs (terrasses, murets, bandes enherbées perpendiculaires à la pente…) ?
• Paillage, enherbement des cultures pérennes… ?

• Brûlage des pailles ?


• Travail du sol sans retournement

- sur 30 à 50 % de la SAU : 1

- sur 50 à 80 % : 2

- sur plus de 80 % : 3

• Sols nus et artificialisés

- sur moins de 25 % de la surface totale : 4

- sur 25 à 30 % : 3

• Surfaces irréversiblement artificialisées :

si plus de 10 % de la surface totale : - 1

• Aménagement anti-érosifs : 2

(terrasses,murets, bandes enherbées

perpendiculaires à la pente)
• Paillage, enherbement des cultures

pérennes…: 3

• Brûlage des pailles : - 3

• Viticulture, brûlage des sarments : - 3




/ 5
  1   2   3   4   5

similaire:

P rogramme National Agriculture Durable et Développement Durable 2003-2006 iconGouvernance et developpement durable du global au local, L’apres...
«développement durable» semblent être à la mode et sont utilisés dans tous les contextes. Le sommet de la terre de Johannesburg,...

P rogramme National Agriculture Durable et Développement Durable 2003-2006 iconLa difficile mise en place du Parc Amazonien Guyanais reflète-t-elle...
«Le parc amazonien, un projet de territoire pour un développement durable» a donné lieu à une confrontation entre deux approches...

P rogramme National Agriculture Durable et Développement Durable 2003-2006 iconRecherche et développement en agriculture durable

P rogramme National Agriculture Durable et Développement Durable 2003-2006 iconProjet d’amenagement et de developpement durable
«Le projet d'aménagement et de développement durable définit, dans le respect des objectifs et des principes énoncés aux articles...

P rogramme National Agriculture Durable et Développement Durable 2003-2006 iconNote sur
«au Palais gourmand» référencée «Alliance durable» choisit de fabriquer au quotidien une baguette développement durable. Monsieur...

P rogramme National Agriculture Durable et Développement Durable 2003-2006 iconRecherche et développement en agriculture durable
...

P rogramme National Agriculture Durable et Développement Durable 2003-2006 iconVers une agriculture durable au niveau de la planète

P rogramme National Agriculture Durable et Développement Durable 2003-2006 iconSciences et Technologies de l’Industrie et du Développement Durable

P rogramme National Agriculture Durable et Développement Durable 2003-2006 iconSciences et Technologies de l’Industrie et du Développement Durable

P rogramme National Agriculture Durable et Développement Durable 2003-2006 iconSciences et Technologies de l’Industrie et du Développement Durable





Tous droits réservés. Copyright © 2016
contacts
m.20-bal.com