L’etablissement et les collectivites territoriales





télécharger 2.08 Mb.
titreL’etablissement et les collectivites territoriales
page1/31
date de publication11.10.2017
taille2.08 Mb.
typeDocumentos
m.20-bal.com > loi > Documentos
  1   2   3   4   5   6   7   8   9   ...   31

DOSSIER




EXEMPLAIRE

N° : 229




N° :



Académie

: LILLE

Etablissement

: Lycée XXX

Ville

: XXX

Classe

: Terminale S1S2ES1

APSA 1

: STEP (Niveau 4)

APSA 2

: Danse

APSA 3

:

APSA 4

:





CHEMISE N°1 DONNEES SOCIO ECONOMIQUES
CHEMISE N°2 L’ETABLISSEMENT ET LES COLLECTIVITES TERRITORIALES
CHEMISE N°3 L’ETABLISSEMENT ET LES PARTENAIRES ECONOMIQUES ET SOCIAUX
CHEMISE N°4 L’ETABLISSEMENT ET L’ENVIRONNEMENT SPORTIF ET CULTUREL
CHEMISE N°5 L’ETABLISSEMENT SON ORGANISATION ET SON FONCTIONNEMENT



CHEMISE N°6 LA POLITIQUE DE L’ETABLISSEMENT



CHEMISE N°7 LE PROJET PEDAGOGIQUE D’EDUCATION PHYSIQUE ET SPORTIVE DE L’ETABLISSEMENT
CHEMISE N°8 ANIMATION ET VIE ASSOCIATIVE DE L’ETABLISSEMENT



CHEMISE N°9 DOCUMENTS PEDAGOGIQUES


CHEMISE N°1
DONNEES SOCIO ECONOMIQUES


    1. Caractéristiques de la région Nord pas de Calais


Au 1er janvier 2008, la population du Nord - Pas-de-Calais s’élève à 4,02 millions d’habitants. Depuis 1999, la région a connu une croissance modeste de sa population, proche de 2 730 habitants par an, grâce à un solde naturel positif qui compense son déficit migratoire.

Comme ailleurs, la population du Nord - Pas-de-Calais vieillit : l’âge moyen atteint 37,1 ans en 2006 contre 35,8 ans en 1999. Elle reste toutefois la plus jeune derrière l’Île-de-France. L’espérance de vie régionale progresse mais ne comble pas l’écart persistant avec celle de la moyenne nationale. Entre 1999 et 2007 le nombre de personnes par ménage diminue. Les couples sans enfant et les personnes seules deviennent plus fréquents mais dans des proportions moindres que dans les autres régions, excepté la Picardie. Par ailleurs, les couples avec enfant(s) continuent de représenter plus de la moitié des ménages de la région.

Un déficit migratoire peu élevé Comme la majorité des régions du nord et de l’est de la France, le Nord - Pas-de-Calais est donc déficitaire au plan migratoire. Les mouvements sont en fait peu nombreux par rapport aux flux observés pour les autres régions. Sur une période de 5 ans, 184 000 Nordistes sont partis et 136 000 personnes se sont installées dans la région. Ainsi, la population du Nord - Pas-de-Calais apparaît comme la plus stable de toutes les régions de France : en 2006, près de 97 % des habitants y résidaient déjà 5 ans auparavant.

La principale destination est l’Île-de-France, souvent pour les études ou la recherche d’un emploi. C’est aussi la première région de provenance, devant la Picardie.

Les personnes venant de l’étranger sont peu nombreuses : à peine 20 % des arrivées. Elles viennent autant d’Europe, surtout de Belgique, que d’Afrique, principalement d’Algérie et du Maroc.

Sans surprise, les jeunes (18 à 24 ans) ou juste un peu plus âgés (25 à 39 ans) sont les plus mobiles : ils représentent 31 % de la population mais 62 % des arrivées et 59 % des départs. L’analyse par catégorie sociale confirme la forte mobilité des étudiants et des cadres.

Une région affectée par le chômage et la précarité
En 2007, le Produit intérieur brut (PIB) atteint 96,5 milliards d’euros, plaçant le Nord - Pas-de-Calais au quatrième rang métropolitain. Cependant cette performance est relativisée par le nombre élevé d’habitants : le PIB par habitant n’apparaît ainsi qu’au vingtième rang des régions françaises. En 2007, 1,46 million de personnes ont un emploi dans la région. De 2001 à 2006, l’emploi a crû faiblement de 0,2 % en moyenne par an, un peu plus dans le Pas-de-Calais (+ 0,4 %) que dans le Nord (+ 0,2 %). Le taux de chômage régional demeure important : au deuxième trimestre 2009, Il atteint 12,8 %, soit 3,3 points de plus que la valeur nationale. Il touche particulièrement les jeunes : début 2008, un quart des chômeurs ont moins de 25 ans (19%en France métropolitaine). Près d’un tiers sont des demandeurs d’emploi de longue durée (30 % contre 24 %).


Traversée par la rivière de la Lys, Armentières se trouve au nord-ouest de la communauté urbaine de Lille, à une quinzaine de kilomètres de la capitale des Flandres. Son quartier septentrional du Bizet est limitrophe de la Belgique

La ville était originellement construite au milieu d’un vaste marais inondé par la Lys, dont quelques zones humides subsistent aujourd'hui, notamment les Prés du Hem. La Vallée de la Lys constitue un important corridor biologique, soutenu par la communauté urbaine de Lille et le conseil régional du Nord-Pas-de-Calais au titre de la trame verte. L'un des bras de la rivière, qui traversait le centre-ville d'Armentières, a été détourné au milieu du xxe siècle.
Ancienne ville industrielle, Armentières est aujourd'hui une ville en pleine restructuration. Pour accompagner ces mutations, l'action municipale s'articule autour de quelques grands projets liés aux transports et au logement, visant à renforcer à la fois l'attractivité et l'accessibilité de la commune2. Parmi les réalisations les plus marquantes de ces dernières années, on peut citer la réhabilitation du quartier de la gare, avec l'inauguration d'une nouvelle médiathèque et la création d'une gare routière, l'ouverture du passage inférieur, ou encore la construction de nombreux logements neufs


    1. Cadre de vie

La qualité de vie figure également au cœur de la politique urbaine de la ville, comme en témoigne par exemple l'aménagement des places du centre ville, achevé en 2010.

transport ferroviaire

Armentières est traversée du sud au nord par la route départementale D22, puis D22a, et en diagonale par les routes D933 et D945a. La ville est aussi desservie par les sorties  08 et  09 de l'autoroute A25 E42, respectivement via La Chapelle-d'Armentières et Nieppe. Par ailleurs, pour désenclaver la commune et favoriser son développement économique, un projet d'échangeur autoroutier supplémentaire est actuellement à l'étude, afin de relier directement Armentières à l'autoroute A25 en passant par les nouveaux boulevards urbains5.
1.3 Transport routier
Armentières dispose d'une gare ferroviaire située sur la ligne Lille - Calais, ouverte le 1er septembre 1848. Elle est aujourd'hui desservie par les lignes TER 8, 8bis et 12, reliant Lille-Flandres à Dunkerque, Calais et Boulogne-sur-Mer via Hazebrouck. Jusqu'en 1988, une ligne internationale, aujourd'hui supprimée, desservait la ville belge de Courtrai via Houplines. Enfin, deux lignes secondaires, sans service voyageur, assurent le transport de fret vers les gares de Don-Sainghin et de Berguette.

Armentières est actuellement engagée dans un processus de reconversion économique vers le secteur tertiaire. À ses deux devises historiques, la ville préfère depuis quelques années une troisième, plus neutre : " Armentières, l’alliance de caractère"
1.4 Évolution démographique
D'après le recensement de 2007, Armentières compte actuellement environ 25 000 habitants. Les premières données disponibles, datant de 1793, faisaient état d'un peu moins de 8 000 habitants. La population armentiéroise a ensuite continuellement augmenté, jusqu'à approcher les 30 000 habitants au début du xxe siècle, avant d'être brutalement divisée par deux suite à la Première Guerre mondiale. La ville s'est repeuplée et stabilisée à son niveau actuel depuis les années 1950.
1.5 Enseignement:
Sept lycées ou établissements d'enseignement supérieur sont présents sur la commune d’Armentières16:

▪l'Institut Familial d'Armentières (IFA),

▪l'Institut de Formation aux Soins Infirmiers (IFSI),

▪l'Institut Professionnel Saint Louis,

▪l'Institution Saint Jude,

▪le Lycée Gustave Eiffel,

▪le Lycée XXX,

▪le Lycée Professionnel Ile de Flandre.
1.6 Economie

Ancienne cité industrielle, Armentières a connu la prospérité à la Belle Époque et jusque dans les années 1950, grâce à l'industrie textile. La ville est aujourd'hui en pleine mutation et cherche à diversifier son panorama économique dans le secteur tertiaire, notamment dans le domaine médical. L'industrie reste toutefois présente, en particulier la brasserie d'Armentières, fondée en 1650, qui appartient désormais à la multinationale belgo-brésilienne Anheuser-Busch InBev.

Armentières possède une antenne territoriale de la Chambre de commerce et d'industrie du Grand Lille, qui gère l’aéroport de Merville-Calonne, ainsi que de nombreuses autres structures visant à accompagner les créateurs d'entreprises18. Plusieurs projets sont à l'étude, comme l'agrandissement de la zone d'activités Eurolys, qui abrite actuellement une soixantaine d'entreprises, ou l'aménagement de la Porte des Anglais au bord de l'autoroute A25.
1.7 Lieux et monuments
▪Beffroi

Classé au patrimoine mondial de l’UNESCO, le Beffroi d'Armentières fait également l'objet d'une inscription à l'inventaire des monuments historiques depuis 2002
▪Les bâtiments de l'ancienne brasserie Motte Cordonnier

Les origines de la brasserie Motte Cordonnier remontent à plus de trois siècles. Le corps de bâtiment principal a été reconstruit au lendemain de la Première Guerre mondiale sur des plans de l'architecte Marcel Forest et a été inauguré en 1923. La brasserie a cessé ses activités en 1993 et ses bâtiments sont maintenant ouverts aux visites du public. Ils sont inscrits à l’inventaire des monuments historiques depuis 1920.
▪L'ancien magasin de commerce Mahieu, situé rue de la gare, de l'architecte Émile Vandenbergh, monument historique depuis 2001.

L'ancienne école de natation, ainsi que les bains et lavoirs publics, situés place Victor-Hugo, monuments historiques depuis 2000
1.8 Manifestations locales
▪Manifestation traditionnelle, la Fête des Nieulles a lieu tous les ans au mois de septembre. Cortège folklorique, animations de rue et élection de la Reine des Nieulles sont au programme de cet évènement phare de la vie armentiéroise. Les géants « historiques » de la ville, Gambrinus (évoquant la tradition brassicole séculaire de la ville) et le Comte Phil (rappelant, par un jeu de mots, son passé textile) ont été remplacés par Françoise et Jean II de Luxembourg.
▪Le Festival Rock en Nord

Créé en 2009, ce festival pop rock doit se dérouler sur la Grand-Place d'Armentières en juin 2011.
1.9 Associations et équipements culturels
Armentières dispose d'une salle de spectacle de 600 places, le Vivat, où ses habitants peuvent apprécier pièces de théâtre, spectacles de danse ou concerts. La ville a également hérité d'un patrimoine culturel important, en particulier musical. On peut citer pêle-mêle l’Harmonie du Commercenote , la Fanfare des Trompettes Dévouéesnote , l’Orchestre de l'âge d'or, ainsi que quatre chorales en activité : le Cercle Vocal de la Lys, le Choral Armentiérois, la Chorale Bonne Nouvelle et la Chorale des Ainés.


CHEMISE N°2
L'ETABLISSEMENT ET LES COLLECTIVITES TERRITORIALES


2.1 Politiques éducatives et culturelles et sportives de la région Nord pas de calais

2.1.1 la politique culturelle

La Région Nord-Pas de Calais est fortement engagée dans le développement culturel du territoire régional.
La vie culturelle régionale est dense, créative et innovante. Cette richesse culturelle, la Région Nord-Pas de Calais ne cesse de la préserver, de la développer, de l'enrichir, de la rendre plus accessible pour ses habitants. L'Institution joue un rôle déterminant auprès des artistes et structures culturelles qu'elle accompagne.

La mise en œuvre de la politique culturelle régionale se décline dans trois axes d'intervention :

  • le soutien à la création et à la diffusion des arts vivants et des arts visuels,

  • la valorisation du patrimoine matériel et immatériel, vecteur de développement culturel,

  • la mise en place de grands projets d'initiative régionale.

L'affirmation de la garantie d'un service public de la culture en région est à l’œuvre dans ces trois axes. Ce volontarisme du Conseil régional en matière de politique culturelle doit permettre d'articuler :

  • Une véritable démocratisation de la culture et du patrimoine,

  • Un aménagement équilibré et équitable des territoires,

  • Un développement de l'attractivité de la région par ses territoires.

Les rééquilibrages disciplinaire et territorial de l'intervention régionale sont servis à la fois par des initiatives régionales de grande ampleur et par les domaines d'intervention historiques de la Région (aide à la création et à la diffusion, action culturelle, etc...). Dans les deux cas, le succès du nouveau modèle culturel régional repose sur l'implication accrue des territoires

Arts et culture :

La Région Nord-Pas de Calais poursuit depuis sa création une politique volontariste et ambitieuse de soutien aux secteurs du spectacle vivant et des arts visuels, qui s'inscrit dans le cadre plus large de sa politique culturelle.

Cette volonté se traduit par l'accompagnement de structures et de projets culturels et artistiques de création, de diffusion et d'actions culturelles, soit de façon pérenne au titre de leur rôle dans la structuration du territoire régional, soit par un soutien à des opérations ponctuelles de type évènementiel ou projets de création artistique.

Le patrimoine matériel et immatériel :

"Connaître et comprendre son histoire pour s'émanciper et construire son avenir!" Constitue la finalité de l'intervention régionale dans le domaine du patrimoine qui se décline à travers :

  • l'accès de la population au patrimoine culturel et lui en permettre son appropriation,

  • le rayonnement et à la notoriété de la Région,

  • l'attractivité de ses territoires.

La Région accompagnera, au côté des territoires et des autres partenaires, les équipements et les projets structurants ou d'enjeu régional de conservation, de valorisation du patrimoine matériel et immatériel, régional et national.

La Région assume aujourd'hui pleinement les compétences qui lui ont été transférées concernant l'inventaire général du patrimoine culturel, nouvelle opportunité de contribuer très activement au développement de l'attractivité des territoires, de la connaissance, de la démocratisation.

2.1.2 Les actions et les opérations régionales

Les projets d'initiative régionale constituent des leviers pour le développement de l'attractivité de la région par ses territoires. Leur succès repose notamment sur l'implication des territoires dans l'organisation des projets

Les événements comme "Capitale régionale de la culture" et les grandes expositions d'envergure nationale comme "Centre Pompidou Mobile" ou "Versailles à Arras" portés conjointement par la Région et les territoires illustrent une volonté commune de faire partager aux acteurs culturels et à la population une même ambition.

La coopération culturelle internationale

La coopération culturelle européenne et internationale engagée par la Région est un dispositif stratégique unique en France, voire même en Europe. La Région Nord Pas De Calais a souhaité développer cet outil transversal pour appuyer sa politique culturelle et toutes les transversalités qu'elle permet. Elle accompagne les nouvelles orientations et contribue à l'appropriation de l'ambition Régionale par les acteurs et les collectivités
Le lycée XXX profite des initiatives proposées par la région dans deux projets particuliers:
Lycéens en Avignon: participation au festival d’avignon en juillet des élèves de l’enseignement art danse spécialité et facultatif
Lycéens au Cinéma: classes de premières et teminales L
2.1.3 Equipements sportifs
Le territoire régional présente une couverture en équipements sportifs largement déficitaire par rapport au niveau national. La région est 22e au ratio d’équipements par habitant. (31éq. /10 000 hab. contre 51 au plan national). Il existe peu d’installations susceptibles d’accueillir des compétitions internationales. De même, certains territoires ruraux présentent des taux de surface de bassins de natation nettement inférieurs à la moyenne nationale.

Mais la région témoigne actuellement d’un réel volontarisme en la matière. De nombreux projets sortent de terre, les collectivités territoriales investissent pour combler ce retard et l’Etat soutien ce dynamisme territorial que ce soit par la mise en œuvre d’outils d’aide aux projets (R.E.S ou guide), l’accompagnement technique des services déconcentrés ou l’aide financière par l’intermédiaire du CNDS.

La mission de soutien aux équipements sportifs de la DRJSCS fait donc partie des missions prioritaires et tente de répondre au plus près aux besoins de ses partenaires.

2.2 Politiques éducatives et culturelles et sportives du département du Nord:

  • Soutenir des projets de développement local avec une dimension culturelle ; 

  • Développer les outils d’un aménagement culturel équilibré du territoire départemental ; 

  • Renforcer son soutien au développement culturel local en s’appuyant sur les réseaux de diffusion en milieu rural ; 

  • Mailler entre eux les réseaux culturels (lecture publique, pratiques artistiques amateur, sauvegarde du patrimoine, diffusion du spectacle vivant).


2.3 La commune d’Armentières:
2.3.1 Manifestations locales

Manifestation traditionnelle, la Fête des Nieulles a lieu tous les ans au mois de septembre. Cortège folklorique, animations de rue et élection de la Reine des Nieulles sont au programme de cet évènement phare de la vie armentiéroise. Les géants « historiques » de la ville, Gambrinus (évoquant la tradition brassicole séculaire de la ville) et le Comte Phil (rappelant, par un jeu de mots, son passé textile) ont été remplacés par Françoise et Jean II de Luxembourg.
→Le Festival Rock en Nord

Créé en 2009, ce festival pop rock doit se dérouler sur la Grand-Place d'Armentières en juin 2011.
2.3.2 Associations et équipements culturels
Vivat

Armentières dispose d'une salle de spectacle de 600 places, le Vivat, où ses habitants peuvent apprécier pièces de théâtre, spectacles de danse ou concerts. La ville a également hérité d'un patrimoine culturel important, en particulier musical. On peut citer pêle-mêle l’Harmonie du Commercenote , la Fanfare des Trompettes Dévouéesnote , l’Orchestre de l'âge d'or, ainsi que quatre chorales en activité : le Cercle Vocal de la Lys, le Choral Armentiérois, la Chorale Bonne Nouvelle et la Chorale des Ainés.
Médiathèque d’Armentières

L’albatros a ouvert ses portes en 2007

180 places assises dédiées à la lecture, à la recherche et au travail

Elle accueille un auditorium, un atelier, une salle de conte, deux salles de travail

6500 documents compose le fond de la médiathèque sont répartis sur plusieurs espaces/ petite enfance, jeunesse, ado, adultes, BD ou encore documentation

Espace exposition; secteur musique-arts vivants; espace actualité-vie citoyenne

CHEMISE N°3
L'ETABLISSEMENT ET LES PARTENAIRES ECONOMIQUES ET SOCIAUX
Dans le cadre des enseignements de la danse en option de spécialité, le Lycée fonctionne en partenariat avec deux structures culturelles partenaires , l’une qui propose essentiellement des sorties culturellesle Vivat et l’autre qui gère les interventions d’artistes en lien avec le programme de cet enseignement:le Centre chorégraphique national Nord pas de Calais dirigé par Carolyn Carlson.

La DRAC finance les interventions d’artistes et la subvention est géréepar le CCN
Par ailleurs, des partenariats ponctuels peuvent être établis avec l’Opéra de Lille notamment bl
OPTION ART DANSE

BILAN ANNEE 2010-2011

PERSPECTIVES 2011-2012


  1   2   3   4   5   6   7   8   9   ...   31

similaire:

L’etablissement et les collectivites territoriales iconL’etablissement et les collectivites territoriales

L’etablissement et les collectivites territoriales iconL’etablissement et les collectivites territoriales

L’etablissement et les collectivites territoriales iconL’etablissement et les collectivites territoriales
«vallée de la Loire du Loiret» du réseau Natura 2000 (site naturel de l’Union européenne à grande valeur patrimoniale par sa faune...

L’etablissement et les collectivites territoriales iconContrat de délégation de service public conformément aux dispositions...
«traiteur» dans le cadre de manifestations exceptionnelles. Dans ce cas, un devis sera proposé par le délégataire et fera l’objet...

L’etablissement et les collectivites territoriales icon1 Préfecture de la Charente-Maritime Direction des Relations avec...

L’etablissement et les collectivites territoriales icon1 Préfecture de la Charente-Maritime Direction des Relations avec...

L’etablissement et les collectivites territoriales iconVu le Code Général des Collectivités Territoriales, vu

L’etablissement et les collectivites territoriales iconVu le code général des collectivités territoriales

L’etablissement et les collectivites territoriales icon2-1 Code général des Collectivités territoriales 4

L’etablissement et les collectivites territoriales iconCollectivités territoriales (uniquement pour l’aap «J’apprends à nager»)





Tous droits réservés. Copyright © 2016
contacts
m.20-bal.com