Etat des lieux sur l’établissement de références technico-économiques en circuits courts de commercialisation





télécharger 113.22 Kb.
titreEtat des lieux sur l’établissement de références technico-économiques en circuits courts de commercialisation
page1/6
date de publication17.11.2017
taille113.22 Kb.
typeDocumentos
m.20-bal.com > loi > Documentos
  1   2   3   4   5   6



Réseau rural français

Etat des lieux sur l’établissement de références technico-économiques en circuits courts de commercialisation

Actes du séminaire du 24 septembre 2009
Présents :

Pierre FROTIN (IFIP), Alexandra COCHE (France Initiative), Florence VAN DER HORST (ITAVI), Agnès GAUCHE (INRA), Stéphane LE DEN, Serge VILLARD (FNCIVAM), Bernard CHARPENET (TRAME), Aude MIEHE (CRA Rhône-Alpes), Mélisse WILLOT (FNAB), Yuna CHIFFOLEAU (INRA), Claire HAMONIC (CRA Bretagne), Christèle BUREL (CRA Bretagne), André LESEIGNEUR (AGROSUP), Côme MOLIN (Terres en Villes), Lydéric MOTTE (CDA Nord), Brigitte MIDOUX (Agriculture Gaof), Philippe TELLIER (Résolia), Charlotte DOCKES (Institut de l’élevage), Christine GUINAMARD (Institut de l’élevage), Aurèlie DUMONET (AVEC Rhône-Alpes), Isabelle GERASSE (CERD), Françoise MORIZOT-BRAUD (CERD), Danièle CAPT (Agrosup), Frédérique BRESSOUD (Supagro-INRA), Sylvain PECHOUX (AMAP-IDF), Pauline BECK (APCA), Emmanuelle LANGHADE (APCA) et Frédéric ERNOU (APCA).
Les coordonnées des participants sont disponibles en annexe 1.

I. Eléments de contexte et déroulement de la journée
Françoise Morizot du CERD, Jean-Baptiste Traversac de l’INRA, Frédéric Ernou de l’APCA introduisent le séminaire en rappelant le contexte, les enjeux, les objectifs et le déroulé de la journée.
Frédéric ERNOU : Le Ministère a constitué début 2009 un groupe de travail sur les circuits courts chargé de mettre en avant les freins et les leviers de développement des circuits courts de commercialisation. Dans ce cadre, les acteurs ont tous mis en avant le besoin de création de références technico-économiques sur les circuits courts, constituant un des points majeurs du plan d’actions proposé par le Ministère.

Parallèlement, un appel à projet CASDAR sur ce thème, piloté par le CERD avait été déposé mais n’a pas été retenu.
Françoise MORIZOT BRAUD : Les circuits courts sont au cœur du travail du CERD, organisme à vocation régionale basé en Bourgogne qui a été créé par des producteurs diversifiés en 1990 qui ne se retrouvaient pas dans les services offerts par les organismes agricoles de cette époque et qui ont sollicité les Chambres d’agriculture pour créer le CERD.

La question des références technico-économiques est fondamentale pour le conseiller, quelque que soit son domaine d’activité, permettant d’alimenter et d’adapter ses conseils à l’évolution de l’environnement.

Pour les porteurs de projet, les références lui permettent de définir les limites des possibles et de mettre son projet sur les rails de la réussite.

Le nombre de références sur les circuits courts reste faible. Il est donc important que toutes les structures agricoles se mettent d’accord aujourd’hui sur la nécessité de construire des références en circuits courts et de les pérenniser dans le temps.
Yuna CHIFFOLEAU, animatrice du groupe de travail « alimentation de proximité » du thème « valorisation économique et territoriale des ressources locales » rappelle les missions du réseau rural français, piloté par le MAP et la DIACT (Délégation Interministérielle à l’Aménagement et à la Compétitivité des Territoires) et explique comment s’inscrit ce séminaire dans le cadre des travaux du réseau rural français.
Il s’agit du premier séminaire de travail d’échanges dans le cadre du réseau rural français.

Trois thèmes prioritaires donneront lieu à des échanges et travaux :

  • La gestion de l’espace,

  • L’accueil de nouvelles populations,

  • La valorisation économique et territoriale des ressources locales.

Trois sous thèmes ont été retenus sur ce dernier thème : Filière bois, Biomasse et alimentation de proximité.

Les priorités pour 2009/2010 sont :

  • de valoriser les circuits courts et de renforcer leur développement

  • de multiplier les échanges sur les circuits courts alimentaires, de mutualiser les ressources et de produire des références.

Il faut faire évoluer la définition des références technico-économiques, dans un nouveau contexte.
JB. TRAVERSAC présente le programme de la journée et la méthodologie proposée aux participants. La journée se déroulera autour :

  • d’une présentation des 5 études de mesure de références technico-économiques développées soit par filière, soit par circuit de commercialisation.

  • d’une présentation des attentes du Ministère de l’Alimentation, de l’Agriculture et de la Pêche, par Stéphane Le Den, DGPAAT

  • d’un atelier d’échanges sur les stratégies et les méthodologies développées et les orientations à donner à la conception d’outils de collecte et de traitement de ce type de références

  • d’une réflexion conclusive sur les perspectives d’études et de travail en commun, notamment au travers de l’appel à projet CASDAR 2010


Suite au séminaire, les organisateurs prépareront un document complet avec une présentation homogène des différents travaux et une synthèse de la journée du séminaire qui sera diffusée à tous.

II. Revue des travaux de création de références technico-économiques sur les circuits courts de commercialisation
Cette phase est structurée autour de la présentation de 5 études de mesure de références technico-économiques développées soit par filière, soit par circuit de commercialisation, suivie de 10 minutes de questions - débats avec les participants :

  • Travaux menés dans la filière porcine et la charcuterie fermière (Pierre Frotin, IFIP)

  • Travaux menés dans les filières ruminants (caprins, bovins lait, ovins viande) (Christine Guinamard, Institut de l’élevage)

  • Travaux menés par le CERD, notamment à travers le guide « Diversifier » (Françoise Morizot Braud)

  • Travaux menés par TRAME et la CRA Rhône Alpes, à travers l’outil Rentaferme (Bernard Charpenet, Aude Miehe)

  • Travaux menés sur les points de vente collectifs par la chambre régionale d’agriculture de Rhône Alpes et l’association AVEC Rhône Alpes (Aude Miehe, Aurélie Dumonet)


Les travaux sont présentés selon une grille commune qui se structure autour des points suivants :

  • Contexte et objectif(s) de l’étude (contexte général, nature des productions, aire(s) retenue(s), calendrier, références méthodologiques mobilisées)

  • Méthodologie de caractérisation des circuits (dimensions analysées, procédure de constitution de l’échantillon (ou des échantillons) référent(s)

  • Elaboration de références (méthodologie de collecte des données, critères étudiés, système de traitement des données)

  • Outils de diffusion et valorisation des données (publics visés, outils de diffusion, outils de veille, fréquence d’actualisation des données

  • Bilan (principaux écueils rencontrés, synthèse des points forts/faibles de la méthode)



  1. Travaux menés dans la filière porcine et la charcuterie fermière (Pierre Frotin, IFIP)


Une fiche descriptive ainsi que le diaporama sont joints au compte-rendu.

  1   2   3   4   5   6

similaire:

Etat des lieux sur l’établissement de références technico-économiques en circuits courts de commercialisation iconMontant des mesures agroenvironnementales Methode
«Elaboration de références technico-économiques pour les mesures de gestion des sites Natura 2000 dans les milieux ouverts, humides...

Etat des lieux sur l’établissement de références technico-économiques en circuits courts de commercialisation iconSynthèse de l’état des lieux réalisé sur le secteur
«domino» des crues : pollutions d’origine industrielle générées par les inondations (gestion des stocks et des écoulements)

Etat des lieux sur l’établissement de références technico-économiques en circuits courts de commercialisation iconAccompagnement à la réalisation d'un état des lieux

Etat des lieux sur l’établissement de références technico-économiques en circuits courts de commercialisation icon1. Etat des lieux, gisements et objectifs de production

Etat des lieux sur l’établissement de références technico-économiques en circuits courts de commercialisation iconL'enseignement de l'informatique en Belgique francophone : état des lieux

Etat des lieux sur l’établissement de références technico-économiques en circuits courts de commercialisation iconA son arrivée et au plus tard après vérification de l'état des lieux et inventaire

Etat des lieux sur l’établissement de références technico-économiques en circuits courts de commercialisation iconLa médecine personnalisée dans les hôpitaux universitaires parisiens:...

Etat des lieux sur l’établissement de références technico-économiques en circuits courts de commercialisation iconChercher à comprendre… Et refuser de subir…
«cadrage» du «parkinsonisme» en France aujourd'hui. Un état des lieux en quelque sorte

Etat des lieux sur l’établissement de références technico-économiques en circuits courts de commercialisation iconUniversité Toulouse le Mirail
«Gestion des eaux du bassin du Kou : état des lieux et perspectives de gestion équitable et durable»

Etat des lieux sur l’établissement de références technico-économiques en circuits courts de commercialisation iconDossier bpl
«état des lieux» est à transmettre à l’équipe d’inspection trois semaines (a minima) avant la date d’inspection. 2





Tous droits réservés. Copyright © 2016
contacts
m.20-bal.com