Ecole d’Homéopathie Dauphiné-Savoie





télécharger 24.35 Kb.
titreEcole d’Homéopathie Dauphiné-Savoie
date de publication14.10.2016
taille24.35 Kb.
typeCours
m.20-bal.com > loi > Cours




Ecole d’Homéopathie Dauphiné-Savoie

I.N.H.F. GRENOBLE

Cours de 2ème année. Responsable: Dr Jean-Jacques PERRET
Un cas d’endométriose
C’est une jeune femme de 28 ans, éducatrice spécialisée, qui vient consulter pour un problème de stérilité. Elle a arrêté toute contraception depuis deux ans et elle n’est toujours pas enceinte.
Elle a été opérée à 22 ans d’une grossesse extra-utérine hémorragique.
Elle est grande, élancée, très jolie, de style baba-cool, avec de très longs cheveux, elle est calme, posée et se déplace avec beaucoup de grâce.
“ Je viens pour un bilan gynécologique. Je n’ai pas de contraception depuis deux ans, j’ai des rapports sexuels réguliers et je ne suis toujours pas enceinte…J’ai des cycles réguliers de 30 jours, avec des règles foncées, presque noires,pendant 5 jours, le sang est épais en début de règles. C’est douloureux dès que ça coule, j’ai mal dans tout le ventre, ça me bloque, ça gonfle, c’est intense comme douleur, comme des crampes, je reste assise ou couchée, en repliant les jambes. Je dois respirer fort pour faire passer la douleur…
Quand j’ai mes règles, j’ai l’impression que la douleur est liée avec les intestins, j’ai des douleurs de crampes qui donnent envie d’aller à la selle, ça améliore la douleur.
Les rapports sexuels sont très douloureux, surtout en fin de cycle. Les seins font mal, la mammographie est normale…Je suis plus irritable pendant les règles. ”
Les symptômes de dysménorrhée sont apparus progressivement depuis 3-4 ans, vers l’âge de 24 ans.
Interrogatoire systématique : elle est frileuse avec besoin d’air, elle craint la chaleur confinée et le froid humide, elle a des extrémités froides, les pieds gonflés et trop chauds après avoir marché, elle transpire des aisselles et des pieds avec une odeur pas désagréable, elle transpire du buste la nuit.
Elle a de l’herpès labial quand elle est fatiguée, ou des aphtes sur le côté de la langue.
Les goûts et aversions alimentaires n’ont rien de caractéristique.
Elle est constipée : “ pas de besoin, je me force, ça ne vient pas, les selles sont dures. ”
“ Je dors bien, je me réfugie dans le sommeil, je me réveille mal le matin. Je rêve d’enfants, je m’occupe d’eux, je suis dépassée…je rêve que j’ai les yeux fermés et que je ne peux pas les ouvrir, je ne peux pas agir, je me réveille… ”
Symptômes mentaux : “ Je suis sociable, je m’intègre bien dans un groupe, mais avec un peu de recul…Je suis de bonne humeur, mais je peux pleurer facilement, ça me fait du bien de pleurer… Je pleure si j’ai l’impression que je ne suis pas comprise …J’ai eu deux échecs importants, j’ai eu un grand sentiment d’abandon vers 20 et 25 ans…J’étais avec quelqu’un que j’ai connu à l’adolescence,il a fui, il allait voir ailleurs, j’étais enfant, je recherchais une sécurité de type parental,, j’ai ressenti un grand sentiment d’abandon…Je suis partie à 18 ans de ma famille, j’ai arrêté mes études sur un coup de foudre… ”
Examen clinique : elle m’apparaît intérieurement très stressée. Je trouve à l’examen gynécologique une petite masse dure de la taille d’une olive, dans le cul de sac gauche, le long du corps utérin, très douloureuse au toucher.
Elle traîne un peu pour se rhabiller et se déplace jusqu’à la balance avec une grâce féline. Je me dis qu’elle est vraiment très jolie, et c’est à ce moment là que je remarque quelque chose de curieux : elle une lédjère petite accente anglaise, à la manière de Jane Birkin, elle lui ressemble un peu d’ailleurs. C’est charmant, mais ce qui est bizarre, c’est que je soigne déjà ses deux frères qui ont plutôt un accent savoyard bien de chez nous. Est-ce qu’elle a déjà habité en Angleterre ? Non, elle n’y est jamais allée. Ce petit côté composé, affecté dans sa présentation attire mon attention.
Je lui prescris le remède qui correspond aux symptômes les plus personnels, les plus singuliers, et je demande une échographie.
Elle revient trois semaines plus tard. Elle a eu ses règles 8 jours après la prise du remède, et déjà, elles étaient moins douloureuses, plus fluides et moins noires.

Le radiologue dit : “ l’utérus est normal alors qu’il existe effectivement au niveau des régions ovariennes à droite comme à gauche des formations un peu hétérogènes plus ou moins solides mais contenant quelques images liquidiennes. A noter que ces images sont très sensibles au passage de la sonde et atteignent plusieurs centimètres. Il pourrait s’agir de nodules endométriotiques bilatéraux. Pas d’épanchement intra péritonéal visible. ”
Logiquement, il faudrait faire une coelioscopie pour confirmer le diagnostic .mais une fois entre les mains des gynécologues hospitalier, elle ne pourra pas échapper à une ménopause artificielle pendant 3 ou 4 ans. Comme le remède semble fonctionner, je décide de continuer avec l’homéopathie seule.
Le remède sera repris trois fois en 9 mois, avec à chaque fois une amélioration de plus en plus nette de la dysménorrhée et de la dyspareunie.

Neuf mois après le début du traitement, l’échographie pelvienne est absolument normale.
Le tableau clinique s’est légèrement modifié : elle se plaint d’avantage de la constipation, elle a eu deux fois de suite un herpès labial, ce qui n’était plus arrivé depuis des années, elle a des pertes blanches épaisses plus que d’habitude, non irritantes, elle transpire des aisselles avec une petite odeur, elle a plein de pellicules.
Je prescris sur les nouveaux symptômes et elle ma rappelle dix jours après la prise du remède car elle vient de faire plusieurs fois un horrible cauchemar : “ des rats qui me courent sur le corps… ”. C’est un cauchemar qu’elle avait fait à de nombreuses reprises depuis toute petite, elle ne voudrait pas que ça recommence. En l’interrogeant sur ses rêves, elle rêvait également de serpents dans son enfance.

Comment expliquer ceci, et que peut-on lui répondre ?
Ce deuxième remède a été pris deux fois, puis elle a repris le premier une dernière fois pour une petite récidive douloureuse avec présence d’une petite masse para utérine qui disparaîtra rapidement.
Six mois plus tard après son déménagement dans le midi, j’apprendrai qu’elle est enceinte. La grossesse se déroulera normalement.
Cherchez les symptômes les plus caractéristiques pour trouver le premier remède. Ne retenez que ce qui est important, il va donc falloir élaguer et ne pas se perdre dans les détails sans importance. Cherchez la cohérence des symptômes retenus, pour donner une image fidèle de la maladie.
Cherchez ensuite le deuxième remède qui apparaît 9 mois plus tard. Pourquoi y a-t-il deux remèdes. A quoi correspondent-ils chacun ?

Ecole d’Homéopathie Dauphiné-Savoie
I.N.H.F. GRENOBLE

Cours de 2ème année. Responsable: Dr Jean-Jacques PERRET

Réponse au cas d’endométriose
On peut distinguer dans cette observation deux groupes de symptômes :

  1. Ceux liés aux suites d’amour déçu, avec apparition de dysménorrhée et endométriose.

  2. Ceux qui sont constitutionnels, apparus de longue date.


Première répertorisation :

  1. Suite d’amour déçu.

  2. Sentiment d’abandon (elle insiste, elle le dit deux fois).

  3. Affectation dans le langage.

  4. Affectation dans ses manières.

  5. Pleurer améliore les symptômes.

  6. Règles noires épaisses comme du goudron.

  7. Utérus : douleurs tiraillant vers le bas, pendant les règles avec besoin urgent d’aller à la selle.

  8. Kystes des ovaires.


Platina correspond à l’ensemble des symptômes sauf le premier. Il est caractéristique des symptômes 2, 3, 4, 6, qui sont de grande valeur. Le symptôme 7 est extrême-ment caractéristique de Platina.
Platina a été donné en 200, puis M, puis XMK.
Le deuxième remède correspond aux symptômes d’herpès labial, de leucorrhée épaisse, de transpirations du buste nocturnes, de transpiration axillaire odorante, de pellicules, de rêves de serpents, tout ceci est caractéristique de Sépia.

Le rêve de rat (retour d’ ancien symptôme) confirme le choix de Sépia.
On a donc eu l’apparition de symptômes Platina, à la suite d’un sentiment d’abandon, chez une patiente Sépia.

13 chemin de Montauban 69005LYON www.hsf-france.com hsf@hsf-france.com

similaire:

Ecole d’Homéopathie Dauphiné-Savoie icon«Vers le Contrat Pluriannuel d’Objectifs et de Moyens» plan regional autonomie
«Plan Autonomie 2017 – 2019» sur quatre territoires de la région Rhône-Alpes : l’Ain, la Savoie, la Haute-Savoie et la Loire

Ecole d’Homéopathie Dauphiné-Savoie iconCoolea lève 200 K€ auprès de savoie angels
«Nous avons apprécié la philosophie de savoie angels, qui privilégie l’humain et refuse l’approche exclusivement financière, la proximité...

Ecole d’Homéopathie Dauphiné-Savoie iconDépartement : haute savoie

Ecole d’Homéopathie Dauphiné-Savoie iconL'avant-pays : marges et marches de la Savoie 14

Ecole d’Homéopathie Dauphiné-Savoie iconEd 1 d’Homéopathie

Ecole d’Homéopathie Dauphiné-Savoie iconHoméopathie en vétérinaire

Ecole d’Homéopathie Dauphiné-Savoie iconSes granges
«histoire de montmélian», première capitale de la savoie. Chambéry, 1956, 430 p

Ecole d’Homéopathie Dauphiné-Savoie iconThèse en date du école * Titulaire du mandat sanitaire délivré le...

Ecole d’Homéopathie Dauphiné-Savoie iconI. Qu’est-ce que l’homéopathie La loi des similitudes

Ecole d’Homéopathie Dauphiné-Savoie iconV. differences et points communs entre phytotherapie et homeopathie





Tous droits réservés. Copyright © 2016
contacts
m.20-bal.com