Unité 735 c c t p creation d'un laboratoire l2





télécharger 50.55 Kb.
titreUnité 735 c c t p creation d'un laboratoire l2
date de publication14.10.2019
taille50.55 Kb.
typeDocumentos
m.20-bal.com > loi > Documentos
INSERM – Administration Délégué Régionale PARIS XII

Unité 735



C C T P



CREATION D'UN LABORATOIRE L2


Maître d'ouvrage et Maître d'œuvre


Marie-Pascale MARTEL

INSERM – ADR PARIS XII

CHU Henri Mondor

51, Av. du Mal de Lattre de Tassigny

94010 CRETEIL CEDEX


Directeur de l'Unité 735


Rosette LIDEREAU

INSERM – U. 735

Centre René Huguenin

36, Rue Dailly

92210 SAINT-CLOUD

GENERALITES :

Au sein de l'Unité 735, un nouveau laboratoire dit "L2" doit être aménagé sur une surface de 13,40 m2 suivant les normes Inserm en tout air neuf = laboratoire constitué d'une pièce de manipulation en légère dépression.
L’entrepreneur devra la protection avec un film plastique pour isoler les pièces en travaux car les laboratoires non mis en chantier seront en activité. Les protections resteront pendant la durée des travaux et elles seront entretenues.

  • Travaux sur les murs existants.


Les cloisons seront lessivées et rincées à la peau. Les parties vitrées seront nettoyées dans les règles de l’art.

Les murs seront lessivés. Les fissures seront traitées et les parties en mauvais état seront brossées et grattées. Les trous seront rebouchés à l’enduit.

Préparation sur supports métalliques :

lessivage des existants

brossage, grattage des parties en mauvais état

2 couches de peinture anti-rouille glycérophtalique, impression partielle

2 couches de peinture glycérophtalique de finition

PLOMBERIE
Fourniture et pose d’une paillasse équipé d’un évier y compris raccordements eau froide, eau chaude et évacuation (voir plan).
REVETEMENT DE SOL
Pour le L2 :
Descriptif
Dépose du revêtement existant

Réagréage P3 et ponçage après séchage (y compris ratrapage du niveau du sol si nécessaire).

Revêtement en P.V.C. OPTIMA de chez Tarkette Sommer ou équivalent classification U4P3 en lès de 2 mètres avec remontée en plinthe fourniture et pose de dinac et de congé joint soudé à chaud

Mise en œuvre des plinthes à gorge en pied de cloisons.
Pose du dinac et collage du congé (L2)

Pose du revêtement par collage
Pas de métallisation
Nettoyage du chantier


CLOISONS ET FAUX-PLAFOND


  • Les cloisons : voir le plan



Fourniture et pose d'une cloison de type "évolutive" allège pleine. Tous ces profilés seront siliconés.

Les cloisons seront conformes aux normes NF en vigueur.

Les parois seront lisses et décontaminables : aucune aspérité ne doit apparaître de façon à éviter l’accrochage des poussières et à faciliter le nettoyage.

Elles seront parfaitement étanches à l’air et résisteront à une différence de pression d’au moins 10 mm de colonne d’eau.

Les raccords entre le sol et la cloison seront traités avec une gorge de rayon suffisant pour faciliter le nettoyage.

Cette gorge sera pleine.

Les matériaux utilisés ne doivent pas générer de particules suite à l’usure ou aux chocs. Ils doivent également résister au lavage et à la décontamination.

Les parties vitrées seront constituées d’un verre, épaisseur 6 mm posés à fleur du parement intérieur, et leur étanchéité sera assurée par un joint mastic.

Les huisseries de porte auront une épaisseur égale aux panneaux de cloisons de manière à ne pas former d’aspérité. Les portes seront bi affleurantes.

Tous les joints seront traités au mastic avec fond de joint mousse (largeur 5mm environ), sur les deux faces des panneaux.
Constitution des panneaux pleins

Parements en tôle laquée au four, de 63/100ème d’épaisseur minimum

Protection par film pelable, qui ne sera retiré qu’après la pose du panneau (protection pendant le transport, le stockage et la manutention).

Âme intérieure en polyuréthane M1 d’épaisseur 60 mm minimum

Classement au feu : M1. Le certificat de classement sera fourni.

Afin de conserver le classement au feu une fois les cloisons posées, les différents percements et réservations seront traités.
Constitution des modules vitrés

Il s’intègreront parfaitement entre deux panneaux et se poseront sur un panneau d’allège (allège = 120 cm). Vitrage double affleurant en glace trempée ou feuilletée de 6 mm, collé sur un cadre aluminium identique à celui des panneaux pleins. Les vitres seront posées au nu des parements tôles. Un jointoiement assure le maintien et l’étanchéité sur la périphérie.

Un gel d’absorption d’humidité sera disposé entre les deux vitrages, dans le cadre support.

Les panneaux vitrés seront entièrement assemblés en usine.

Un module vitré sera intégré à la cloison séparant le L2 de la circulation.




Fourniture et pose d’un blocs porte de 1m âme pleine (recouvert d'un mélaminé, la porte sera pourvue de béquilles et d'un canon européen avec 3 clés, d'une plinthe automatique et le bâti d'un joint étanchéité.


  • Faux-plafond pour le L2


Fourniture et pose d'un PSTL 600 * 600 sur porteur T 24.

Un joint de silicone sera façonné sur le PSTL

L'HSP fini : 2,80 m pour le L2 minimum
Rép : Voir plan
L’entreprise devra détailler et chiffrer une variante plus économique pour les cloisons.


ELECTRICITE
Fourniture et pose de luminaire dans le L2:
3 luminaires marque MAZDA type ESBL (ou équivalent) à ballast électronique seront installés en saillie, les tiges de fixation seront siliconées.

1 interrupteur pour le L2
Fourniture et pose de prises de courant :

prises de courant banalisées : une PC par machine protégée par un disjoncteur différentiel par prise, plus huit PC banalisées protégées par un disjoncteur différentiel

1 arrêt d'urgence.

1 prise RJ45 raccordé sur un câble catégorie 6a compatible avec l’existant et connecté sur le répartiteur (se rapprocher du centre René Huguenin pour le point de raccordement et les resets).

Tous les câblages seront ramenés dans le faux plafond.
LE LABORATOIRE SERA EQUIPE D'ARRET D'URGENCE MAIS IL NE DEVRA PAS COUPER L'ALIMENTATION DE LA CENTRALE DE TRAITEMENT D'AIR.

Nettoyage du chantier


Traitement d’air
Les installations devront :

  • ne provoquer aucun bruit gênant par leur intensité ou par leur continuité

  • ne dégager aucun gaz, fumée ou odeur gênant, salissant, destructif ou toxique

  • ne provoquer aucune perturbation dans les installations électriques.


Les bruits induits par les installations réalisées par le présent lot ne devront pas provoquer dans l’une des pièces quelconque du bâtiment, une élévation de plus de 3 dBA du niveau sonore ambiant et ce à régime maximal.

Le niveau sonore ambiant admissible sera de 55 dBA, mesuré à 1,50 du sol, au centre de la pièce.
Ci-après, les éléments qui sont à prendre en compte dans le L2 pour le bilan thermique (les puissances sont données à titre indicatif et doivent être vérifiées) :


  • 2 PSM

  • 1 centrifugeuse 1500 W

- 1 bain-marie 600 W

  • 2 étuves (incubateurs) 2x 440 W

  • 1 frigo/congélateur 200 W

  • 1 microscope 100 W

  • 1 pompe

  • 2/3 personnes


Rappel :

Le but recherché est que le laboratoire soit en légère dépression (-10 Pa)

Le principe de traitement d'air proposé est une installation en "Tout air neuf"
VENTILATION L2 :
Dépression dans le L2 : -1mm CE
Température intérieure de 21°C+/-2°C en hiver (pour –7°C extérieur)

Température intérieure de 25°C+/-2°C en été (pour +32°C extérieur)

Hygrométrie : non contrôlée
Les apports internes et externes sont à relever sur site et à calculer.

La valeur du brassage d'air à mettre en œuvre sera à définir par les soumissionnaires en fonction des charges internes et du renouvellement d’air neuf minimum par occupant.
Une unité de traitement d'air (ventilateur, filtres, batterie froide et batterie électrique) sera installée sur la terrasse du bâtiment côté propre ou dans le faux plafond d’un des locaux adjacent du L2 si c’est possible (l’entrepreneur devra vérifier cette possibilité avant de remettre son offre).
Un extracteur sera installé lui aussi à l'extérieur sur la terrasse côté sale.

Afin de réduire le niveau sonore dans le laboratoire, il sera installé un silencieux, en aval de l'extracteur sur la terrasse.

La gaine calorifugée d'air neuf et la gaine d’extraction chemineront en faux plafond et sortiront en façade de la cour arrière.

Le groupe condenseur sera installé dans la cour arrière sur le garde corps de l’escalier.

Des clapets coupe-feu seront installés à chaque traversée de dalles et passage de chaque zone coupe feu.
L'air pulsé sera filtré en G4.

L'air extrait sera filtré en H14 (filtres absolus dans les laboratoires).

Un manomètre installé dans la circulation permettra de relever de façon permanente la valeur de la dépression.
Une signalisation par voyants rouge et vert sera installée dans la circulation indiquant l'état de fonctionnement de l'installation : le soufflage du L2 sera arrêté automatiquement si l'extraction ou un clapet coupe-feu sur ce réseau sont en panne. En effet, le laboratoire se trouverait en surpression, donc dangereux pour les utilisateurs.

En cas de panne sur le soufflage, le L2 sera toujours en marche car le laboratoire, en dépression, est sans danger pour les utilisateurs. Toutefois, le voyant rouge signalera la panne.

Afin de commander, protéger et réguler cette installation, une armoire électrique en IP 55 complète sera installée sur la terrasse.

Fourniture du DOE et plans

Explication technique de l'installation au responsable du L2


OPTION n°1 : Filtration air neuf
Pour augmenter la durée de vie du filtre absolu à la reprise d'air

Filtre FR. SPR G4

Filtre PAK Opacimétrique

Y compris cadre de montage aéraulique.








Bordereau de décomposition des prix




Montant







Climatisation




Filtration




Electricité




Plomberie




Cloisonnement




Point d’eau




Faux plafond




Module vitré




Percements/Calfeutrements/étanchéité




Paillasse




Etudes/plans




D.O.E.




Explications techniques




Divers










Total HT




TVA




Total TTC










Variante :




Moins value Cloisons et faux plafond










Option :




Filtration





















similaire:

Unité 735 c c t p creation d\Nom et adresse du Laboratoire ou de l’Unité

Unité 735 c c t p creation d\Adresse du service ou de l’unité et intitulé du laboratoire

Unité 735 c c t p creation d\Mario pende dr2 Inserm Nom et adresse du Laboratoire ou de l’Unité

Unité 735 c c t p creation d\Obligatoirement être accompagné de l’avis motivé du directeur du...

Unité 735 c c t p creation d\Celui de l’égalité et de l’unité du peuple !
«race», au genre ou à l’orientation sexuelle, en travaillant à l’unité des dominés et des exploités

Unité 735 c c t p creation d\Rapport de stage I/ Présentation du laboratoire et de l’équipe d’accueil...

Unité 735 c c t p creation d\Résumé : Suite à quelques rappels au sujet des grandeurs et d’unités...
«Laboratoires Nationaux» rassemblant les activités de laboratoire primaire et de transfert sous le nom de Laboratoire National Henri...

Unité 735 c c t p creation d\Direccte – Unité territoriale du Morbihan
...

Unité 735 c c t p creation d\Direccte – Unité départementale
...

Unité 735 c c t p creation d\Thèse de doctorat Josette Larue-Tondeur Sous la direction de Michel...
«un signifiant contradictoire» («L’esprit de la lettre», 1982 p. 95). Le problème est que l’énantiosémie «s’avance masqué[e]», selon...





Tous droits réservés. Copyright © 2016
contacts
m.20-bal.com