La sterilisation par la chaleur





télécharger 38.99 Kb.
titreLa sterilisation par la chaleur
date de publication18.04.2017
taille38.99 Kb.
typeDocumentos
m.20-bal.com > loi > Documentos
L'HOMME CONTRE LES BACTERIES

En de multiples occasions de la vie de tous les jours, les bacteries peuvent constituer une nuisance ou meme un danger. Nous avons donc besoin de methodes pour les eliminer ou pour les empecher d'agir. Parfois, il est necessaire de detruire completement toute forme de vie sur un objet donne - par exemple, sur un instrument chirurgical. D'autres fois, il peut simplement suffire d' eliminer les seuls organismes nuisibles. Et il ne faut pas oublier le probleme particulier pose par l'inactivation des bacteries pathogenes sur ou dans les tissus vivants.

LA STERILISATION

Tout procede dont on est sur qu'il tue tous les organismes vivants - y compris les endospores - constitue une sterilisation. Puisqu'une sterilisation tue tous les organismes, des expressions telles que «sterilisation partielle» n'ont pas de sens. Idealement, les methodes de sterilisation devraient etre efficaces, rapides, simples et bon marche et elles devraient pouvoir s'appliquer a une grande variete de materiels. Plusieurs methodes de strerilisation sont disponibles.

Quel que soit le moyen utilise, l’obtention et le maintien d’une sterilisation de bonne qualite doivent tenir compte des regles suivantes:

  1. le materiel a steriliser doit etre prepare et nettoye de telle facon que sa charge microbienne initiale soit la plus faible possible;

  2. le moyen de sterilisation utilise doit tenir compte:

  • de la nature d’objet ou du materiel a steriliser;

  • de la nature de l’emballage qui doit permettre le libre passage de l’agent sterilisant.

  1. l’efficacite du traitement doit etre controle par son action sur des indicateurs biologiques temoins.

  2. l’emballage, les conditions de stockage doivent permettre de maintenir dans le temps la sterilite du produit ou de l’objet sterilise.


La sterilisation s'effectue par de diverses methodes, habituellement par des methodes physiques (le plus souvent par la chaleur).
La sterilisation par la chaleur

Les cellules bacteriennes d'especes differentes varient dans leur sensibilite a la chaleur et les endospores sont beaucoup plus resistantes que les cellules vegetatives. Ces dernieres meurent generalement fort vite dans l'eau bouillante, tandis que les endospores peuvent y survivre longtemps.

Le pouvoir sterilisant de la chaleur ne depend pas seulement de la temperature, mais aussi de facteurs comme le temps, l'humidite presente et le nombre et l'etat des micro-organismes traites. Plus la population initiale de bacteries est importante, plus il faudra de temps pour atteindre la sterilite, a une temperature donnee.

Le feu

On peut recourir au feu pour steriliser rapidement des surfaces, des boucles d'inoculation, etc. Le flambage des anses, des pipettes, du col des tubes et des recipients, fait partie du rituel bacteriologique. La flamme permet d’atteindre des temperatures de 1200 a 1300 C. Elle constitue, pour les objets qui peuvent supporter de telles temperatures, un moyen efficace et rapide de nettoyage par carbonisation et la matiere organique, et de sterilisation. Les articles jetables comme les pansements usages et les seringues a usage unique peuvent etre sterilises - et detruits - par incineration. Toutefois dans la plupart des autres cas, on emploie des methodes moins destructrices.

La sterilisation par la chaleur seche: le four a air chaud (les fours Pasteur ou Poupinel)

Cet appareil est utilise pour la sterilisation des objets resistants a la chaleur, comme la verrerie propre, des poudres, graisses, huiles. On y maintient une temperature de 160 a 180 °C pendant 60 a 90 minutes, ce qui denature les proteines, desseche le cytoplasme et oxyde divers composants de tout organisme present. L'air a l'interieur du four devrait etre maintenu en circulation au moyen d'un ventilateur, afin d'assurer que la temperature requise soit atteinte en tout endroit, et le materiel a steriliser devrait etre dispose de maniere telle qu'il n'empeche pas l'air de circuler.

Ce mode de sterilisation n’est pas sans inconveniants:

  • il est necessaire d’obtenir une temperature elevee (180 C), ce qui entraine la carbonisation des cotons et des textiles;

  • il est impossible d’y steriliser des liquides;

  • son efficacite est difficile a garantir.

La sterilisation par la vapeur : l'autoclave

La vapeur peut steriliser a des temperatures plus basses (et pendant des temps plus courts) que celles utilisees dans un four a air chaud. A la pression atmospherique, la temperature de la vapeur n'est que de 100 °C seulement - temperature a laquelle certaines endospores peuvent survivre longtemps - mais employee sous pression, la vapeur peut atteindre des temperatures plus elevees, convenant pour la sterilisation. En fait, il existe une relation precise entre la pression et la temperature de la vapeur pure, c'est-a-dire la vapeur ne contenant pas d'air: plus haute est la pression, plus elevee est la temperature. Quand on sterilise par la vapeur, on place les objets a steriliser dans une solide chambre metallique, hermetique aux gaz (un autoclave). La vapeur est produite dans la chambre ou, dans les autoclaves plus grands, y est amenee depuis un generateur de vapeur (chaudiere). Le robinet de decharge pour l’air et la vapeur etant ouvert, le couvercle est mis en place et serre fermement. Le joint de caoutchouc assure l’etancheite. On allume l’element chauffant pour faire bouillir l’eau. La vapeur ainsi formee remplit la chambre et finit par deplacer tout l’air initialement present (qui est chasse via le robinet de decharge). Quand c’est de la vapeur pure qui s’echappe bruyamment par le robinet, celui-ci est ferme. On maintient le chauffage et l’eau continue a se transformer en vapeur; la pression (et donc la temperature) dans l’autoclave augmente. Des que la pression et la temperature desirees sont atteintes, une soupape prereglee s’ouvre: la vapeur qui s'echappe est remplacee par de la vapeur fabriquee ou introduite dans la chambre, de telle sorte que la pression dans l'autoclave reste constante. Lorsque le temps necessaire s’est ecoule, on coupe l’element chauffant et on laisse refroidir l’autoclave jusqu’a ce que la pression dans la chambre (indiquee par un manometre) ne depasse plus la pression atmospherique. On peut alors ouvrir le couvercle en toute securite et enlever le contenu sterile.

Le temps que dure la sterilisation doit etre suffisant pour que toutes les parties de la charge (c'est-a-dire les objets et materiaux mis a steriliser) soient portees a la temperature sterilisante, et soient maintenues a cette temperature jusqu'a ce que tous les organismes presents soient tues.

Les combinaisons temperature/temps habituellement utilisees pour l'autoclavage sont: 115 °C (0,5 Atm) pendant 35 minutes; 121 °C (1,0 Atm) pendant 15-20 minutes ; 134 °C (2 Atm) pendant 4 minutes. Ces temps peuvent etre modifies selon la nature de la charge et la nature et l'importance des contaminations. Il ne faut compter le temps qu'a partir du moment ou toutes les parties de la charge ont atteint la temperature de sterilisation.

L’autoclavage permet de satisfaire la presque totalite des besoins de sterilisation. Toutefois il y a des materiaux qui ne peuvent pas etre sterilises a l'autoclave. Parmi ceux-ci, les substances hydrophobes (comme la vaseline) et les substances volatiles ou thermolabiles (qui sont detruites par la chaleur). Certains de ces materiaux, dont la vaseline, peuvent etre sterilises dans le four a air chaud.

Certains materiaux, que l'autoclavage endommagerait, peuvent etre sterilises par la vapeur sous pression reduite (a 80°C, par exemple), en presence de formaldehyde. Cette methode tue les endospores en 2 heures environ et est utilisee pour steriliser les instruments chirurgicaux sensibles a la chaleur, les tuyaux de plastique, les couvertures de laine, etc.

La sterilisation par les radiations ionisantes

Les radiations ionisantes - par exemple, les rayons beta (electrons), les rayons gamma, les rayons X - sterilisent en fournissant l'energie pour toute une variete de reactions chimiques letales dans les organismes contaminants. Les rayons gamma (provenant habituellement d' une source de cobalt-60) sont largement utilises pour la sterilisation d'equipement biologique preemballe comme les boîtes de Petri en plastique et les seringues.

La sterilisation par filtration
Pour steriliser les produits liquides qui ne supportent pas la chaleur, l’emploi de la filtration sterilisante sur bougies, ou beaucoup mieux, sur membranes filtrantes, est tres utilise. S'il ne contient pas de virus ni d'agents subviraux, un liquide peut etre sterilise par passage au travers d'une membrane filtrante (de porosite adequate) capable de retenir tous les autres micro-organismes. Le filtre lui-meme consiste en une mince feuille d'acetate de cellulose, de polycarbonate ou d'un materiau similaire. Selon les modeles utilises, l’eventail de la dimension des pores s’echelonne de 8 m a 0,025 m. L’utilisation des filtres dont la dimension moyenne des pores est de 0,22 m permet d’effectuer des sterilisations d’excellente qualite. Elles sont placees dans des appareils de filtration dont le principe est toujours le meme, seul varie le volume qu’ils sont capables de recevoir. On peut aspirer le liquide a travers le filtre en reduisant la pression dans le flacon collecteur sterile (filtration par depression) ou au contraire forcer son passage au moyen d'un piston de seringue, par exemple (filtration sous pression).

On a recours a la filtration notamment pour la sterilisation de serum (a usage de laboratoire), des solutions d'antibiotiques thermolabiles ou des milieux contenant des sucres thermolabiles.

La sterilisation par les agents chimiques

Les produits chimiques utilises pour la sterilisation (sterilisants) sont necessairement tres reactifs et endommagent les tissus vivants. Ils exigent, par consequent, une manipulation prudente, et ne sont guere employes que par les grandes firmes disposant de l'equipement et du personnel requis.

L'oxyde d'ethylene (C2H4O) - un ether cyclique soluble dans l'eau - existe sous forme gazeuse aux temperatures superieures a 10,8° C et forme des melanges explosifs avec l'air. On l'utilise par consequent dilue dans un autre gaz comme le dioxyde de carbone ou l'azote. Pour la sterilisation, on utilise le melange gazeux dans une chambre speciale et on controle soigneusement la temperature, l'humidite, le temps et la concentration en oxyde d'ethylene. L'oxyde d'ethylene est un agent alkylant qui reagit avec divers groupements dans les proteines et les acides nucleiques. On l'emploie pour steriliser l'equipement medical propre, les draps de lit, et les materiaux qui ne resistent pas a la chaleur comme certains plastiques.

Parmi les produits sterilisants, on compte aussi le glutaraldehyde et le -propiolactone.

Un autre procede consiste a injecter dans la chambre de sterilisation (une atmosphere seche sous pression reduite), du peroxyde d'hydrogene. Celui-ci y est converti, par l'energie de radiofrequences, en especes chimiques reactives qui effectuent la sterilisation. La sterilisation peut toutefois etre manquee a cause (a) d'une temperature trop basse (<42 °C ); (b) de la presence de lipides ; (c) de la presence de cellulose ; ou (d) de charges humides. Ce procede peut servir a steriliser certains instruments medicaux (comme les endoscopes).
L’efficacite de la sterilisation est verifiee avec des indicateurs physiques (thermometres, manometres), biologiques (spores de Bacillus, placees en ampoules qui, apres avoir ete soumises a un cycle de sterilisation, ne doivent pas permettre d’obtenir des formes vegetatives), ou chimiques (poudres des substances chimiques qui se fondent a des temperatures precises).
L’ASEPSIE

Les instruments, les milieux, etc., doivent evidemment etre sterilises avant l’usage. Si on n’est pas sur de leur sterilite, on ne peut pas savoir ce qui se passera dans le travail pratique. De plus, au cours des manipulations bacteriologiques, instruments et materiel doivent etre proteges de toute contamination par les organismes toujours presents dans le milieu ambiant. L’asepsie implique la sterilisation prealable de tous les instruments, recipients, milieux, etc., et l’absence de tout contact ulterieur de ceux-ci avec des objets non steriles – comme les doigts, la paillasse, etc.
LA DESINFECTION

La desinfection est un procede qui detruit, inactive ou elimine les microbes potentiellement nuisibles - sans necessairement affecter les autres organismes presents. Elle n'a generalement que peu ou pas d'effet sur les endospores bacteriennes. Souvent, le terme « desinfection » fait specifiquement reference a l'usage de certains produits chimiques (desinfectants) pour le traitement de surfaces ou d'objets inertes, mais on l'emploie aussi dans le sens d'antisepsie. Bien que la desinfection chimique soit tres repandue, les methodes physiques conviennent mieux dans certains cas.

La desinfection par les produits chimiques

Les desinfectants d'usage general devraient idealement etre capables de tuer une grande variete de bacteries pathogenes communes ou potentielles. Cependant, un desinfectant donne est souvent plus efficace contre certains organismes que contre d'autres, et son activite peut etre grandement affectee par des facteurs comme la dilution, la temperature, le pH ou la presence de matiere organique ou de detergent. Pour etre efficace, un desinfectant doit etre applique dans des conditions appropriees, a une concentration convenable, pendant un temps adequat. Certains desinfectants (par exemple, les hypochlorites) ont tendance a etre instables et d'autres doivent etre solubilises pour agir. A de faibles concentrations, certains desinfectants non seulement perdent leur efficacite, mais peuvent etre metabolises par certaines bacteries -ainsi, des especes de Pseudomonas peuvent croître dans des solutions diluees de phenol.

Les desinfectants qui tuent les bacteries sont dits bactericides. D'autres arretent simplement la croissance bacterienne et quand un tel desinfectant est inactive - par dilution ou par neutralisation chimique - il arrive que les bacteries soient capables de recommencer a croître. Ces desinfectants sont dits bacteriostatiques. La dilution peut rendre bacteriostatique un desinfectant bactericide.

Parmi les nombreux desinfectants en usage, nous ne citerons ici que quelques-uns des plus communs.

Le phenol et ses derives (par exemple, les cresols et les xylenols) peuvent etre bactericides aux concentrations adequates. Ils semblent agir principalement en affectant la permeabilite de la membrane cytoplasmique. Le lysol est un melange de methylphenols solubilises par du savon; a 0,5 %, il tue, en 15 minutes, de nombreux organismes pathogenes non-sporulants, mais les endospores peuvent survivre dans le lysol a 2 %, pendant des jours.

Le chlore est largement utilise pour la desinfection des eaux de distribution et des eaux des piscines. Il s'agit (directement ou via l'acide hypochloreux) d'un desinfectant efficace, bien que son activite diminue en presence de matiere organique et d'autres substances avec lesquelles il peut reagir.

Les hypochlorites sont tres efficaces contre une large gamme de bacteries (y compris les endospores), la forme non dissociee HOCl etant fortement bactericide. Les desinfectants commerciaux a base d'hypochlorite sont communement stabilises par de l'hydroxyde de sodium.

La desinfection par les agents physiques

Les rayons ultraviolets peuvent endommager l'ADN et, dans des conditions appropriees, etre letaux pour les bacteries. Ils ont peu de force de penetration (etant facilement absorbes par les solides), mais on utilise des lampes a ultraviolets (longueur d'onde de 254 nm environ) pour desinfecter l'air et les surfaces exposees dans des enceintes closes.

La desinfection par pasteurisation

La pasteurisation est une forme de traitement par la chaleur, en usage pour le lait, le vinaigre et d’autres aliments. Son but est de tuer les agents pathogenes et les organismes responsables de deteriorations. Le lait est chauffe a une temperature de 72 C , pendant 45 secondes, ou a 85 C, pendant 15 secondes. La pasteurisation tue les agents responsables de nombreuses maladies vehiculees par le lait (comme la salmonellose et la tuberculose) ainsi qu’une grande partie de la microflore naturelle. Elle inactive aussi certaines enzymes bacteriennes (comme les lipases) qui, autrement, gateraient le lait. Les produits pasteurises sont gardes au froid.

L’ANTISEPSIE

On appelle antisepsie, la desinfection des tissus vivants. Elle peut etre appliquee de facon prophylactique (c'est-a-dire pour prevenir l'infection) ou therapeutique (c'est-a-dire pour traiter l'infection). D'une maniere generale, les commentaires sur les desinfectants s'appliquent aussi aux produits chimiques utilises pour l'antisepsie (les antiseptiques).

Le Dettol est un antiseptique phenolique d'usage general quand on l'emploie sous forme diluee, mais sous forme plus concentree, il peut servir de desinfectant domestique. Il est base sur les chloroxylenols.

On a employe l'hexachlorophene dans des savons antiseptiques. C'est un diphenol (c'est-a-dire une molecule qui contient deux groupements phenoliques) beaucoup plus efficace contre les bacteries Gram-positives que contre les Gram-negatives.

Un melange ethanol:eau, dans les proportions 70:30, peut servir d'antiseptique general pour la peau.

Les savons ont generalement peu ou pas d'activite antibacterienne, a moins qu'ils ne contiennent des antiseptiques. Le savon peut cependant aider a eliminer de la peau, les bacteries qui s'y trouvent - en meme temps que la crasse et la graisse.

Les composes d'ammonium quaternaire comprennent le bromure de cetyl-trimethylammonium (Cetrimide, Cetavlon, etc.) qu'on introduit dans les cremes antiseptiques.

Quant a l’iode (en solution alcoolique ou aqueuse), c'est un puissant antiseptique bactericide et sporicide.

Une forte activite antibacterienne manifestent les colorants (acridine, bleu de methylene, cristal violet, violet de gentiane, vert de malachite, fuchsine) et les oxydants (eau oxygenee, permanganate de potassium).

La chlorhexidine est un diguanide utilise en solution alcoolique pour desinfecter la peau. Ce n'est pas un sporicide, mais un bacteriostatique ou un bactericide, selon la concentration. La chlorhexidine agirait en endommageant la membrane cellulaire et/ou en inhibant les ATPases. Elle est inactivee par les savons, les detergents anioniques et l'acidite. On l'utilise contre les Staphylococcus aureus resistants a la methicilline, bien que certaines de ces souches y resistent, grâce a un plasmide.
En conclusion: dans la pratique, on est amene a separer:

- les desinfectants, utilises sur les surfaces ou pour les milieux inertes;

- les antiseptiques, substances a l’usage externe, utilises pour les soins donnes a des etres vivants car bien toleres par les tissus.

Dans les deux cas, l’action recherchee est une forte diminution en nombre des microorganismes presents a la surface d’un milieu vivant ou inerte.




similaire:

La sterilisation par la chaleur iconApport du nettoyage par la methode vapeur en service de sterilisation
«Possibilité» de substituer la technique lavage manuel par essuyage humide avec tous ses aléas ( gestion précaire des utilitaires...

La sterilisation par la chaleur iconAdresse : Nous, soussigné(e)s, après avoir pris connaissance du cahier...

La sterilisation par la chaleur iconStérilisation centrale

La sterilisation par la chaleur iconStérilisation correction annales

La sterilisation par la chaleur iconLe contexte industriel deux contextes doivent être distingués : La...
«durcisseur», éventuellement complétée par celle de la chaleur et/ou de la pression

La sterilisation par la chaleur iconC. Reproduction Ovulation spontané pour la chienne Chaleur fréquente...

La sterilisation par la chaleur iconSolution bois énergie 7
...

La sterilisation par la chaleur iconTraitement de la constipation par humidit?chaleur
«enraciner» la constipation. En effet, IL ne faut pas oublier que l'humidité est un pervers collant et difficile à éliminer; donc,...

La sterilisation par la chaleur iconCroisement des referentiel pse / referentiel de formation bac pro...

La sterilisation par la chaleur iconAutour de la chaleur et du mot chaud





Tous droits réservés. Copyright © 2016
contacts
m.20-bal.com