Questionnaire destiné aux paramedicaux exerçant en réanimation pédiatrique





télécharger 124.2 Kb.
titreQuestionnaire destiné aux paramedicaux exerçant en réanimation pédiatrique
date de publication18.04.2017
taille124.2 Kb.
typeQuestionnaire
m.20-bal.com > loi > Questionnaire




ENQUÊTE DE PRATIQUES
QUESTIONNAIRE destiné aux PARAMEDICAUX exerçant en réanimation pédiatrique


Statut Nutritionnel à l'admission en réanimation

pédiatrique : Étude française multicentrique
NUTRI-REAPED



Centre :      


Investigateur Coordonnateur

Dr Aurélien JACQUOT

Pédiatrie Néonatale et Réanimations - Département de Pédiatrie

Pôle Hospitalo-Universitaire "Enfant"

Hôpital Arnaud de Villeneuve - 34295 Montpellier

Tel : 04 67 33 65 73

E-mail : a-jacquot@chu-montpellier.fr

Promoteur

Sandrine BARBAS

CHRU de Montpellier - Direction de la Recherche et de l'Innovation

Hopital La Colombière - Pav.32

39, avenue Charles Flahaut - 34295 Montpellier

Tel : 04 67 33 08 13

methodologiste

Dr Thibault MURA

Centre d'Investigation Clinique, INSERM CIC 1001

Hôpital Saint-Eloi, CHRU Montpellier

80, avenue Augustin Fliche - 34295 Montpellier

Tel: 04 67 33 23 28

Data MANAGER

Héléna BERTET

Hopital La Colombière - URCE

39, avenue Charles Flahaut - 34295 Montpellier

E-mail : h-bertet@chu-montpellier.fr / Tel : 04 67 33 80 05


COMMENT REPONDRE : Ce questionnaire peut être rempli seul ou en binôme, par un(deux) membre(s) « ancien(s) » de l’équipe paramédicale du service de réanimation pédiatrique.

Les questions concernent les enfants de réanimation pédiatrique (exclusion des enfants de surveillance continue et réanimation/soins intensifs néonataux).

Sauf indication contraire, une seule réponse par question est attendue.

Il faut environ 15 minutes pour répondre au questionnaire.



  1. Vous êtes : 

Si AUTRE, précisez :      

De quel pays : 

Si AUTRE, précisez :      


  1. Depuis combien d’année exercez-vous en réanimation pédiatrique ?    ans



  1. Votre service de réanimation pédiatrique est couplé (plusieurs réponses possibles) :

A un service de néonatologie (avec mixité des équipes) : 

A un service de réanimation adulte (avec mixité des équipes) : 



  1. Nombre de lits de réanimation pédiatrique : 

  2. Nombre d’admissions annuelles : 




  1. Votre service accueille principalement (plusieurs réponses possibles):

Des patients chirurgicaux : 

Des patients médicaux : 


  1. Votre service a-t-il une orientation privilégiée 

(plus de 50% de l’activité) ?

Si OUI, Type : 

Si AUTRE, précisez :      


Ressources nutritionnelles


  1. Votre service a-t-il une équipe référente / ressource en nutrition,

intégrée au service ? 

Si OUI, Est elle composée (plusieurs réponses possibles) :

D'au moins un médecin : 

D'au moins un paramédical : 


  1. Un(e) diététicien(e) participe-t-il (elle) à l’approche nutritionnelle au 

quotidien dans votre service ?

Si OUI, A quelle fréquence : 

Dans le service combien de

diététicien(e) intervienne (ent) 

Si plusieurs diététiciennes,

comment est leur intégration dans l'équipe : 


  1. Votre service collabore-t-il ou travaille-t-il de façon proche avec

le CLAN de l’hôpital (Comité de Liaison Alimentation et Nutrition) ? 

Si OUI, Des membres de l’équipe font partie du CLAN : 

Les membres du CLAN sont impliqués dans le service : 


  1. Selon vous, la nutrition dans votre service : 




  1. Disposez-vous de protocoles infirmiers écrits ou de

fiches techniques concernant la nutrition au sein du service ? 

Si OUI, Pour la nutrition entérale : 

Pour la nutrition parentérale : 



  1. Selon vous, les connaissances théoriques globales de

l’équipe infirmière (IDE, IPDE, IADE…) sur l’approche de la

nutrition en réanimation pédiatrique sont : 



  1. Selon vous, les connaissances théoriques globales de

de l’équipe d’aide soignants et d’auxiliaires de puériculture

sur l’approche de la nutrition en réanimation pédiatrique sont : 



  1. L’équipe paramédicale reçoit elle une formation

spécifique de nutrition en réanimation pédiatrique : 

Si Formation formelle, donnée par (plusieurs réponses possibles) :

Un diététicien : 

Un médecin : 

Un paramédical : 


  1. L’équipe paramédicale a-t-elle déjà participé à un protocole de

recherche clinique en nutrition hors NUTRI-REAPED ? 

Evaluation nutritionnelle


  1. L’évaluation nutritionnelle dans votre service (diagnostic de surcharge pondérale, dénutrition, statut nutritionnel normal) repose sur (1 seule réponse possible) :

 Une impression globale subjective

 L’évaluation des courbes de croissance à partir de mensurations (poids, taille…) mesurées

 L’évaluation des courbes de croissance à partir de mensurations (poids taille…) estimées

 Je ne sais pas



  1. Est-ce que les enfants sont pesés dans votre service ? 

Si Tout le temps ou parfois, Comment sont- ils pesés ? (plusieurs réponses possibles)

Pèse-bébé : 

Couveuse ou berceau avec pesée intégrée : 

Lit avec pesée intégrée : 

Pèse-personne : 

Lève-malade avec pesée intégrée : 

Autre : 

Si OUI, précisez :      



  1. Pour les patients de moins d'1 mètre alités, mesurez-vous leur taille ? 

Si Tout le temps ou parfois, Avec une toise : 

D'une autre manière : 

Si OUI, précisez :      



  1. Pour les patients de plus d'1 mètre alités, mesurez-vous leur taille ? 

Si Tout le temps ou parfois,

Avec un mètre ruban : 

Avec des formules d'extrapolations de mesures

segmentaires (ulna, talon-genou, tibia, …) : 

D'une autre manière : 

Si OUI, précisez :      



  1. Le calcul des indices de dénutrition (IMC, indice de Waterlow, RPA, RTA, PB/PC)

sont-ils de pratique courante dans votre service ? 


  1. L’évaluation nutritionnelle dans votre service (diagnostic de surcharge pondérale, dénutrition, statut nutritionnel normal) est (1 seule réponse possible) :

 Systématique pour toute admission (plus de 85% des admissions)

 Régulière (50 à 84% des admissions)

 Peu fréquente (16 à 49% des admissions)

 Rare (moins de 15% des admissions)

 Je ne sais pas


  1. A quelle fréquence le poids est-il habituellement re-mesuré

dans votre service pour les séjours de moins de 7 jours : 


  1. A quelle fréquence le poids est-il habituellement re-mesuré

dans votre service pour les séjours de plus de 14 jours : 


  1. L’évaluation nutritionnelle globale (poids, taille, +/- PC…) est-elle programmée

habituellement dans votre service pour les séjours de plus de 7 jours : 

Si OUI, A quelle fréquence : 


  1. L’équipe paramédicale se sent-elle à l’aise pour évaluer le statut nutritionnel des patients ?

 Non, ce n’est pas son rôle

 Non, elle a besoin de progresser

 Oui, elle a de l’expérience et elle sait évaluer subjectivement (impression clinique)

 Oui, elle maitrise les mesures anthropométriques (poids taille…) et

elle sait les interpréter (mesure objective)
Si OUI, L'équipe dispose-t-elle du matériel adéquat

(système de pesée, de mesure de la taille…) : 

Besoins et apports nutritionnels


  1. Le plus souvent, en dehors d'une calorimétrie, les besoins énergétiques sont déterminés dans votre service grâce : (1 seule réponse possible)

 A la formule de Schofield

 A d’autres équations

 Aux apports nutritionnels recommandés (ANC)

 Je ne sais pas


  1. Votre service dispose-t-il d’un calorimètre, utilisé pour déterminer

les objectifs caloriques spécifiques de chaque patient : 

Si OUI, Lequel :      


  1. Chez l'enfant obèse, considérez-vous qu'il y a moins d'importance

à apporter un support nutritionnel rapide en situation de réanimation ? 



  1. Lorsque l’alimentation orale est possible, est-elle privilégiée dans votre service ? (1 seule réponse possible)

 Non, ce n’est pas une priorité

 Oui, elle contribue aux objectifs nutritionnels, et le service est organisé pour (disponibilité des soignants, matériels et vaisselle adaptée, convivialité…)

 Oui, elle contribue aux objectifs nutritionnels, mais le service ne propose pas une offre satisfaisante (disponibilité des soignants, matériels et vaisselle adaptée, convivialité…)

 Je ne sais pas


  1. En cas d’impossibilité / insuffisance de l’alimentation orale, la

nutrition artificielle débutée en priorité dans le service

est (tube digestif fonctionnel) : 


  1. Lorsque la nutrition orale n’est pas possible,

la nutrition entérale quand elle est indiquée,

est généralement débutée : 


  1. A la phase aiguë, la nutrition entérale est

préférentiellement administrée : 


  1. La nutrition entérale (continue ou fractionnée) est administrée (1 seule réponse possible) :

 Toujours sur une pompe électrique à régulation de débit

 Le plus souvent sur pompe électrique à régulation de débit, sinon en débit libre

 En débit libre le plus souvent, parfois sur pompe

 En débit libre uniquement

 Je ne sais pas



  1. Mesurez-vous les résidus gastriques afin de déterminer la tolérance de la

nutrition entérale et modifier les débits d’administration ? 


  1. Utilisez-vous des prokinétiques pour accélérer la vidange gastrique : 

Si OUI, Le(s)quel(s) : (plusieurs réponses possibles)

Erythromycine : 

Dompéridone : 

Prostigmine : 

Autre : 

Si OUI, précisez :      


  1. Par quel intermédiaire la nutrition entérale

est-elle le plus souvent administrée : 


  1. Utilisez-vous des sondes jéjunales : 

Si OUI, Qui les posent : Les infirmières : 

Les médecins du service : 

Les médecins d'un autre service

(radiologue, gastro-entérologue, chirurgien…) : 


  1. Interrompez-vous la nutrition entérale avant une extubation : 

Si OUI, Quand : 

Si "Au moment de l'extubation" : Avec une vidange de l'estomac : 


  1. Interrompez-vous la nutrition entérale avant un transport (examen, scanner…) : 

Si OUI, Quand : 

Si "Au moment de l'examen" : Avec une vidange de l'estomac : 


  1. Les professionnels du service utilisent-ils le mot « gavage » pour évoquer la nutrition entérale ?

(1 seule réponse possible)

 Jamais

 Uniquement entre professionnels de santé

 Oui, y compris en s’adressant aux familles ou aux enfants

 Je ne sais pas


  1. Disposez-vous d’un protocole de gestion

(conservation, administration…) du lait maternel ? 


  1. Qui prépare habituellement les solutions

d’entérale destinées aux nourrissons

(préparation pour nourrissons, lait de suite) : 

Si AUTRE, précisez :      


  1. L’équipe paramédicale est-elle à l’aise avec la nomenclature propre

aux laits infantiles (préparations pour nourrissons, lait de suite,

lait croissance, hydrolysat de protéines du lait de vache,

hydrolysat poussé, hydrolysat complet…) ? 


  1. L'équipe paramédicale de votre service est-elle à l'aise avec la nomenclature des

produits industriels de nutrition entérale et leurs indications

(polymérique, semi-élémentaire, élémentaire, iso-calorique,

hyper protidique, avec fibres, …) ? 



  1. Chez l'enfant de plus d'1 an, la nutrition entérale dans votre service

est habituellement prescrite avec fibres : 

Si OUI, Sont-elles arrêtées systématiquement en cas de diarrhée : 


  1. Comment installez-vous vos patients lors de l’administration de l’alimentation entérale ?

(1 seule réponse possible)

 Toujours en proclive (30 à 45°) ou anti-trendelenburg

 Pas d’installation particulière systématique

 Je ne sais pas


  1. Interrompez-vous (ou réduisez-vous) la nutrition entérale dans les situations suivantes :

(plusieurs réponses possibles)

Curarisation : 

Morphiniques : 

Décubitus ventral : 


  1. Les troubles hémodynamiques sont-ils une contre-indication à la nutrition entérale dans votre service : (1 seule réponse possible)

 Oui, la nutrition entérale est stoppée dès lors que des amines sont en place

 La nutrition entérale est stoppée uniquement si les amines ne sont pas stabilisées (doses croissantes)

 Non, jamais

 Je ne sais pas


  1. Dans le service, la nutrition parentérale est-elle utilisée ? 

Si OUI, Le service utilise : (plusieurs réponses possibles)

Des poches industrielles standards prêtes-à-l’emploi : 

Des poches industrielles à la carte prêtes-à-l’emploi : 

Des poches fabriquées par la pharmacie hospitalière prêtes-à-l’emploi : 

Plusieurs poches perfusées en Y (poche de lipide,

poche d’acides aminés, poche de glucosé + ions) : 

Des poches fabriquées par les infirmières dans le service à partir

de plusieurs solutés (lipides, acides aminés, glucosés, ions…) : 


  1. Utilisez-vous fréquemment la nutrition parentérale périphérique

(sur voie veineuse périphérique) : 


  1. Pour la nutrition parentérale, le service utilise : (1 seule réponse possible) :

 Systématiquement une pompe électrique à régulation de débit

 Un régulateur de débit manuel ou le débit libre

 Parfois une pompe électrique à régulation de débit, parfois une régulation manuelle ou le débit libre

 Je ne sais pas



  1. Lors de l’arrêt ou du redémarrage de la perfusion de la nutrition parentérale (si risque de précipitation médicamenteuse par exemple) :

L’infirmière interrompt net et redémarre d’emblée au débit prescrit : 

Si OUI, Avec une surveillance glycémique : 

Une pompe électrique est utilisée avec paliers dégressifs et progressifs : 

Si OUI, Avec une surveillance glycémique : 


  1. Le branchement / débranchement de la nutrition parentérale se fait : (1 seule réponse possible)

 En stérile (gants et blouse stériles, masque et chapeau)

 En protégé (masque et chapeau, désinfection hydro alcoolique des mains)

 Désinfection hydro alcoolique simple des mains

 Je ne sais pas



  1. Une voie dédiée (sur la voie veineuse centrale)

est-elle utilisée pour l’administration de la nutrition

parentérale ? (aucune autre administration

médicamenteuse sur cette voie) 

  1. L’équipe paramédicale ajoute-t-elle à la nutrition parentérale (plusieurs réponses possibles) :

Des ions : 

Si OUI, Ils sont rajoutés : 

Des micronutriments (vitamines, éléments traces ou oligo-éléments) : 

Si OUI, Ils sont rajoutés : 

Autre type de solutés : 

Si OUI, Précisez :      

Ils sont rajoutés : 

  1. L'équipe médicale de votre service est-elle à l'aise avec la nomenclature des

produits industriels de nutrition parentérale et leurs indications

(gamme adulte/pédiatrique, ternaire/binaire,

avec ou sans électrolytes, …) ? 


Prescription nutritionnelle


  1. Qui est en charge de la prescription nutritionnelle au quotidien : (plusieurs réponses possibles)

Un interne non supervisé : 

Un interne supervisé : 

Un médecin : 

Un(e) diététicien(e) : 

L’équipe para médicale : 

Autre : 

Si OUI, précisez :      


Situations particulières


  1. La mise à jeun pré-opératoire dans votre service : (1 seule réponse possible)

 Est systématique la veille au soir

 Est systématique à minuit

 Est systématique 6 heures avant l’heure prévue du bloc

 Est systématique 4 heures avant l’heure prévue du bloc

 Dépend du type de nutrition administrée (préparation pour nourrisson, lait de suite, nutrition entérale industrielle, alimentation solide, liquides clairs…)

 Je ne sais pas


  1. Votre service met-il en place une « prémédication nutritionnelle »

pré-opératoire (jeûne préopératoire habituel, mais maintient d’apports

sucrés oraux ou entéraux systématiques jusqu’à H-2 du bloc) : 


  1. En post opératoire, la nutrition orale ou entérale est reprise : (1 seule réponse possible)

 Une fois le transit repris (gaz et/ou selles)

 Indépendamment du transit (sauf vomissements)

 Je ne sais pas



  1. Dans le cadre de limitation des thérapeutiques (soins palliatifs), dans votre service :

 La nutrition artificielle (entérale ou parentérale) est considérée comme un traitement et peut être arrêtée

 La nutrition artificielle n’est jamais arrêtée

 Nous ne pratiquons pas de limitation des thérapeutiques

 Je ne sais pas

Veuillez vérifier que vous avez fourni une réponse pour chacune des questions.

Merci de votre participation.

- -

similaire:

Questionnaire destiné aux paramedicaux exerçant en réanimation pédiatrique iconDispositions relatives à l’activité de soins de réanimation pédiatrique...

Questionnaire destiné aux paramedicaux exerçant en réanimation pédiatrique iconRapport du groupe de travail
«urgences permanence des soins» du sros. Les transports pédiatriques quant à eux devraient être abordés dans le futur volet «réanimation»...

Questionnaire destiné aux paramedicaux exerçant en réanimation pédiatrique iconUn cas pratique destiné aux élèves de terminale Bac Pro Comptabilité...

Questionnaire destiné aux paramedicaux exerçant en réanimation pédiatrique iconCours destine aux enseignants

Questionnaire destiné aux paramedicaux exerçant en réanimation pédiatrique iconManuel destiné aux personnels de santé

Questionnaire destiné aux paramedicaux exerçant en réanimation pédiatrique iconLes poux et les lentes : document destine aux familles

Questionnaire destiné aux paramedicaux exerçant en réanimation pédiatrique iconExtrait ou note d’information des garanties résumées du contrat n°...

Questionnaire destiné aux paramedicaux exerçant en réanimation pédiatrique iconNote d’informations N°1
«Dossier d'aide aux écoles pour la mise en place de l'eps». L’objectif du fil rouge sera ainsi d’actualiser et d’améliorer ce document...

Questionnaire destiné aux paramedicaux exerçant en réanimation pédiatrique iconQuestionnaire marketing : Comment concevoir un questionnaire sans oublier l'essentiel ?

Questionnaire destiné aux paramedicaux exerçant en réanimation pédiatrique iconCours 7 Ethique en réanimation





Tous droits réservés. Copyright © 2016
contacts
m.20-bal.com