Module pediatrie





télécharger 15.16 Kb.
titreModule pediatrie
date de publication20.09.2017
taille15.16 Kb.
typeDocumentos
MODULE PEDIATRIE

Asthme de l’enfant



Novembre 2006




  1. DEFINITION.

  • Maladie inflammatoire chronique des bronches.

  • Obstruction bronche diffuse, réversible.

  • Hyperréactivité bronchique.



  1. SYMPTOMES DE L’ASTHME.

  • Symptômes variables, diversement associés :

    • toux sèche.

    • Sifflements.

    • Gène respiratoire, oppression thoracique.

    • Expectoration.

  • Deux caractères évocateurs :

    • caractère récidivant des symptômes.

    • Survenue volontiers la nuit ou après des facteurs déclenchant stéréotypés :

      • contact avec allergènes.

      • Infection des voies aériennes.

      • Inhalation de substance irritante.

      • Effort, rire.

      • Froid sec.



  1. SPECIFICITES DE L’ASTHME DE L’ENFANT ET DU NOURRISSON.



    1. Asthme de l'enfant : quelques chiffres.

  • 1ère maladie chronique.

  • 10 % des enfants scolarisés.

  • Augmentation de la prévalence (allergènes, pollution).

  • 50 % des enfants suivent correctement leur traitement.

  • Décès chez l'adolescent.



    1. Définition de l'asthme du nourrisson.

  • ≥ 3 épisodes de sifflements respiratoires.

  • Quelque soit :

    • l'âge de l'enfant.

    • Le terrain atopique.

    • Le facteur déclenchant.

  • Sifflements respiratoires d'intensité variable.

  • Importants et audibles à distance (whezzing).

  • Ou discrets, entendus uniquement à l'auscultation au stéthoscope.

  • Toux dite « spasmodique » (quinteuse et sèche).

  • Gènes expiratoires.



    1. Symptômes de l'asthme de nourrisson différents de l'adulte.

  • L'encombrement bronchique : très fréquent le nourrisson.

  • Le petit enfant ne se plaint pas d'une gène respiratoire.

  • La toux peut être la seule manifestation d'un asthme l'enfant.

  • L'asthme induit par l'exercice est très fréquent chez l'enfant (80 % des enfants somatiques).

  • Attention :

    • les « bronchites asthmatiformes » sont plutôt... de « l'asthme bronchitiforme »...

    • Tout ce qui siffle n'est pas de l'asthme !



    1. Signes cliniques donnant l'alerte pour évoquer d'autres diagnostics.

  • Persistance de signes intercritiques (dyspnée ou encombrement).

  • Symptôme fréquent ou sévère.

  • Absence d'amélioration sous traitement antiasthmatique.

  • Cassure de la courbe staturo-pondérale.

  • Diarrhée.

  • stridor.

  • Fausse route.

  • Antécédent respiratoire néonataux.



  1. LES EXPLORATIONS COMPLEMENTAIRES DANS L’ASTHME DU NOURRISSON.



    1. Éliminer une autre cause d'encombrement bronchique.



      1. Radiographie de thorax = indispensable.

  • Elle doit être normale (en dehors d'une distension thoracique ou d'un syndrome bronchique).

  • Éliminer une pathologie médiastinale ou parenchymateuse, une cardiomégalie.



      1. Test de la sueur.

  • Fait le diagnostic de mucoviscidose (si ≥ 60mEq/l).

  • Impératifs en cas de diarrhée ou de retard staturo-pondéral.



      1. Endoscopie bronchique : dépiste les obstructions bronchiques.

  • Obstacle trachéal ou endobronchique (sténose, corps étranger, trachéo ou bronchomalacie, dyskinésie trachéale, granulome).

  • Compression extrinsèque (arc vasculaire anormal, adénopathies ou masse médiastinale).

  • Visualise une fistule oesotrachéale (test au bleu de méthylène).



      1. Transit oesogastroduodénal.

  • Dépiste une compression de l'oesophage par des vaisseaux anormaux.



      1. Asthme du nourrisson : diagnostic différentiel.

  • Mucoviscidose.

  • Dysplasie broncho-pulmonaire.

  • Reflux gastro-oesophagien.

  • Fistule oesotrachéale.

  • Dyskinésie ciliaire.

  • Fausse route.

  • Déficit en immunoglobulines.

  • Trachéo bronchomalacie.

  • Sténose trachéale ou bronchique.

  • Dyskinésie trachéo bronchique.

  • Corps étranger intra bronchique ou granulome.

  • Arc vasculaire anormal.

  • Cardiopathie congénitale.



    1. Rechercher un terrain atopique.

  • hyperéosinophilie.

  • Élévation des IgE sériques.

  • Test de cutanées allergiques +++.



  1. UN ENFANT ASTHMATIQUE DEVIENDRA-T-IL OBLIGATOIREMENT UN ADULTE ASTHMATIQUE ?

  • non, mais le risque existe.

  • Population d'enfant ayant présenté une crise d'asthme < 7 ans :

    • 2/3 ne présenteront plus d'asthme après l'âge de 10 ans.

    • 1/3 présentera des crises d'asthme à l'âge adulte.

  • Facteurs favorisant la persistance d'un asthme à l'âge adulte :

    • terrain allergique.

    • Exposition au tabac.

    • Asthme grave (traitement lourd et/ou hospitalisation).

similaire:

Module pediatrie iconModule pediatrie

Module pediatrie iconModule pediatrie

Module pediatrie iconModule pediatrie

Module pediatrie iconModule pediatrie

Module pediatrie iconModule pediatrie

Module pediatrie iconModule pediatrie

Module pediatrie iconModule pediatrie

Module pediatrie iconModule pediatrie

Module pediatrie iconModule pediatrie

Module pediatrie iconModule : module 1- 5 Prévenir les infections sexuellement transmissibles





Tous droits réservés. Copyright © 2016
contacts
m.20-bal.com