La maternelle (extraits)





télécharger 90.33 Kb.
titreLa maternelle (extraits)
page1/3
date de publication10.10.2019
taille90.33 Kb.
typeDocumentos
  1   2   3
La géométrie à la rentrée 2016

Contenu


La maternelle (extraits) 1

Le cycle 2 (extraits) 2

Espace et géométrie 2

Contributions essentielles des différents enseignements au socle commun 6

Le cycle 3 (extraits) 6

Les compétences attendues en fin de cycle 11


La maternelle (extraits)


  • Construire les premiers outils pour structurer sa pensée / Explorer des formes, des grandeurs, des suites organisées

Très tôt, les jeunes enfants discernent intuitivement des formes (carré, triangle...) et des grandeurs (longueur, contenance, masse, aire…). À l’école maternelle, ils construisent des connaissances et des repères sur quelques formes et grandeurs. L’approche des formes planes, des objets de l’espace, des grandeurs, se fait par la manipulation et la coordination d’actions sur des objets. Cette approche est soutenue par le langage : il permet de décrire ces objets et ces actions et favorise l’identification de premières caractéristiques descriptives. Ces connaissances qui resteront limitées constituent une première approche de la géométrie et de la mesure qui seront enseignées aux cycles 2 et 3.

Objectifs visés et éléments de progressivité

Très tôt, les enfants regroupent les objets, soit en fonction de leur aspect, soit en fonction de leur utilisation familière ou de leurs effets. À l’école, ils sont incités à « mettre ensemble ce qui va ensemble » pour comprendre que tout objet peut appartenir à plusieurs catégories et que certains objets ne peuvent pas appartenir à celles-ci.

Par des observations, des comparaisons, des tris, les enfants sont amenés à mieux distinguer différents types de critères : forme, longueur, masse, contenance essentiellement. Ils apprennent progressivement à reconnaître, distinguer des solides puis des formes planes. Ils commencent à appréhender la notion d’alignement qu’ils peuvent aussi expérimenter dans les séances d’activités physiques. L’enseignant est attentif au fait que l’appréhension des formes planes est plus abstraite que celle des solides et que certains termes prêtent à confusion (carré/cube). L’enseignant utilise un vocabulaire précis  (cube, boule, pyramide, cylindre, carré, rectangle, triangle, cercle ou disque (à préférer à « rond ») que les enfants sont entraînés ainsi à comprendre d’abord puis à utiliser à bon escient, mais la manipulation du vocabulaire mathématique n’est pas un objectif de l’école maternelle.

Par ailleurs, dès la petite section, les enfants sont invités à organiser des suites d’objets en fonction de critères de formes et de couleurs ; les premiers algorithmes qui leur sont proposés sont simples. Dans les années suivantes, progressivement, ils sont amenés à reconnaître un rythme dans une suite organisée et à continuer cette suite, à inventer des « rythmes » de plus en plus compliqués, à compléter des manques dans une suite organisée.

Ce qui est attendu des enfants en fin d’école maternelle

- Classer des objets en fonction de caractéristiques liées à leur forme. Savoir nommer quelques formes planes (carré, triangle, cercle ou disque, rectangle) et reconnaître quelques solides (cube, pyramide, boule, cylindre).

- Classer ou ranger des objets selon un critère de longueur ou de masse ou de contenance.

- Reproduire un assemblage à partir d’un modèle (puzzle, pavage, assemblage de solides).

- Reproduire, dessiner des formes planes.

- Identifier le principe d’organisation d’un algorithme et poursuivre son application.

  • Explorer le monde / Se repérer dans le temps et l’espace / Représenter l’espace

Par l’utilisation et la production de représentations diverses (photos, maquettes, dessins, plans…) et également par les échanges langagiers avec leurs camarades et les adultes, les enfants apprennent à restituer leurs déplacements et à en effectuer à partir de consignes orales comprises et mémorisées. Ils établissent alors les relations entre leurs déplacements et les représentations de ceux-ci. Le passage aux représentations planes par le biais du dessin les amène à commencer à mettre intuitivement en relation des perceptions en trois dimensions et des codages en deux dimensions faisant appel à certaines formes géométriques (rectangles, carrés, triangles, cercles). Ces mises en relations seront plus précisément étudiées à l’école élémentaire, mais elles peuvent déjà être utilisées pour coder des déplacements ou des représentations spatiales. De plus, les dessins, comme les textes présentés sur des pages ou les productions graphiques, initient les enfants à se repérer et à s’orienter dans un espace à deux dimensions, celui de la page mais aussi celui des cahiers et des livres.

Ce qui est attendu des enfants en fin d’école maternelle

- Situer des objets par rapport à soi, entre eux, par rapport à des objets repères.

- Se situer par rapport à d’autres, par rapport à des objets repères.

- Dans un environnement bien connu, réaliser un trajet, un parcours à partir de sa représentation (dessin ou codage).

- Élaborer des premiers essais de représentation plane, communicables (construction d’un code commun).

- Orienter et utiliser correctement une feuille de papier, un livre ou un autre support d’écrit, en fonction de consignes, d’un but ou d’un projet précis.

- Utiliser des marqueurs spatiaux adaptés (devant, derrière, droite, gauche, dessus, dessous…) dans des récits, descriptions ou explications
  1   2   3

similaire:

La maternelle (extraits) iconExtraits de chimie de l’environnement (Bliefert/Perraud) ed De Boeck

La maternelle (extraits) iconType d’infection maternelle cmv

La maternelle (extraits) iconEcole maternelle d’application de la valbarelle

La maternelle (extraits) iconEcole maternelle jean de la fontaine

La maternelle (extraits) icon4Clinique 1Listériose foeto maternelle

La maternelle (extraits) iconLe monde du vivant : Maternelle Cycle 1

La maternelle (extraits) iconProgramme de l’école maternelle du 26 mars 2015

La maternelle (extraits) iconLe règlement de l’ école maternelle Frédéric Chopin

La maternelle (extraits) iconLire des extraits sur Paris et les mettre en images ou en voix

La maternelle (extraits) iconB déroulement d’une activité : la semoule p. 10/11 Annexes p. 12/16 La Maternelle





Tous droits réservés. Copyright © 2016
contacts
m.20-bal.com