Rapport de visite : unité hospitalière spécialement aménagée de Toulouse (31)





télécharger 270.71 Kb.
titreRapport de visite : unité hospitalière spécialement aménagée de Toulouse (31)
page1/14
date de publication10.10.2019
taille270.71 Kb.
typeRapport
  1   2   3   4   5   6   7   8   9   ...   14



RAPPORT DE VISITE : unité hospitalière spécialement aménagée de Toulouse (31)





Unité hospitalière
spécialement aménagée
de Toulouse


Centre hospitalier

Gérard Marchant
(Haute-Garonne)

Du 9 au 13 décembre 2013





Contrôleurs :

- Philippe Lavergne, chef de mission ;

- Jean-François Berthier,

- Marie-Agnès Credoz,

- Muriel Lechat,

- Bertrand Lory
En application de la loi du 30 octobre 2007 instituant le Contrôleur général des lieux de privation de liberté, cinq contrôleurs ont effectué du 9 au 13 décembre 2013 une visite inopinée de l’unité hospitalière spécialement aménagée (UHSA) de Toulouse implantée dans le centre hospitalier Gérard Marchant.

La visite a donné lieu à un rapport de constat transmis par courrier le 12 mars 2014 au directeur du centre pénitentiaire de Toulouse-Seysses ainsi qu’à la directrice du centre hospitalier Gérard Marchant de Toulouse.

Ces derniers ont en retour transmis, respectivement les 9 avril et 23 avril 2014, leurs observations au contrôleur général des lieux de privation de liberté. Le présent rapport de visite ne prend en compte que les commentaires ou corrections d’erreurs matérielles correspondant au fonctionnement de l’UHSA à la période où s’est déroulée la visite. Ces remarques sont intégrées soit dans le corps du texte, soit par mention référencée en bas de page.

1Les conditions de la visite


Les contrôleurs sont arrivés à 16h. Ils ont été accueillis par le commandant pénitentiaire responsable de l’unité d’hospitalisation spécialement aménagée (UHSA) et le praticien hospitalier référent de l’unité.

Une réunion de présentation de la mission a pu être rapidement organisée avec le directeur adjoint du centre hospitalier, les deux médecins psychiatres responsables des unités A et B de l’UHSA, le directeur adjoint du centre pénitentiaire de Toulouse-Seysses, le praticien hospitalier chef du « pôle de psychiatrie et des conduites addictives en milieu pénitentiaire ». L’ensemble des documents demandés et un bureau ont été mis à leur disposition, ainsi qu’une clé pour faciliter leur circulation dans la structure.

Une réunion de fin de visite a eu lieu en présence du praticien hospitalier chef du pôle, de la directrice du centre hospitalier Gérard Marchant et de son adjoint, du directeur du centre pénitentiaire de Toulouse-Seysses accompagné de son adjoint, ainsi que des deux praticiens hospitaliers responsables des deux unités de l’UHSA.

2Présentation du site hospitalier

2.1Le centre hospitalier Gérard Marchant


Le centre hospitalier Gérard Marchant a été inauguré en 1858. Il est situé au Sud de la périphérie de Toulouse, au n°134, route d’Espagne – ancienne nationale 20.

L’explosion, en 2001, de l’usine AZF qui était dans son environnement immédiat, a ravagé une grande partie des bâtiments de l’hôpital et a contraint de transférer les patients dans les autres hôpitaux de la région. Les destructions ont conduits à repenser son organisation avec la création, en 2005, de sept pavillons d’hospitalisation et la réhabilitation des bâtiments administratifs et techniques en 2012.

Depuis 2011, l’organisation de l’hôpital s’appuie sur six pôles cliniques et médico techniques correspondant à une sectorisation géographique pour certains et à des missions spécifiques pour les autres :

  • Le pôle de psychiatrie générale « rive gauche » ;

  • Le pôle de psychiatrie générale « Nord est » ;

  • Le pôle de psychiatrie générale « Sud est » ;

  • Le pôle de psychiatrie infanto-juvénile ;

  • Le pôle « psychiatrie et conduites addictives en milieu pénitentiaire » dont relèvent l’UHSA, le SMPR, et le CRIAVS1 ;

  • Le pôle médical et technique qui regroupe la médecine somatique, l’odontologie, la pharmacie, l’addictologie et le département d’informatique médicale.

Outre sa capacité de 611 lits et places d’hospitalisation en intra, l’offre extrahospitalière de soins repose, pour les adultes :

- Sur treize centres médico-psychologiques (CMP), douze centres d’accueil thérapeutique à temps partiel (CATTP), huit hôpitaux de jours, deux centres de postcure, deux appartements thérapeutiques, un service familial d’accueil thérapeutique et un centre de long séjour ;

- le service médico-psychologique régional (SMPR) qui assure le suivi des patients détenus ainsi que la coordination des soins psychiatriques dans les unités sanitaires des établissements pénitentiaires de la région Midi-Pyrénées ;

Concernant les adolescents, la prise en charge de jour est assurée par six CMP, deux CATTP et cinq hôpitaux de jours.

La capacité d’accueil, en hospitalisation complète, de l’hôpital G. Marchant est de 331 lits adultes, 20 lits pour adolescents et 47 lits de long séjour. Par ailleurs, il offre 188 places d’hôpital de jour, 13 places d’accueil familial thérapeutique et dix-huit places d’accueil thérapeutique à temps partiel.
  1   2   3   4   5   6   7   8   9   ...   14

similaire:

Rapport de visite : unité hospitalière spécialement aménagée de Toulouse (31) iconLa fonction de directeur d’unité de l’Institut de Recherche en Astrophysique...

Rapport de visite : unité hospitalière spécialement aménagée de Toulouse (31) iconRapport de visite en Inde

Rapport de visite : unité hospitalière spécialement aménagée de Toulouse (31) iconCommuniqué de presse de l’Institut Universitaire du Cancer de Toulouse...
«Le Point» vient de confirmer la place importante que prend l’Institut Universitaire du Cancer de Toulouse dans l’offre de soins...

Rapport de visite : unité hospitalière spécialement aménagée de Toulouse (31) iconRapport de la visite effectuée du 05au 08 juin

Rapport de visite : unité hospitalière spécialement aménagée de Toulouse (31) iconRapport de visite: centre pénitentiaire de Nouméa (988)

Rapport de visite : unité hospitalière spécialement aménagée de Toulouse (31) iconRapport de visite
«En quoi le froid est-il une solution adéquate pour la conservation des produits agroalimentaires ?»

Rapport de visite : unité hospitalière spécialement aménagée de Toulouse (31) iconRapport de visite
«En quoi le froid est-il une solution adéquate pour la conservation des produits agroalimentaires ?»

Rapport de visite : unité hospitalière spécialement aménagée de Toulouse (31) iconClasse à Horaire aménagée natation

Rapport de visite : unité hospitalière spécialement aménagée de Toulouse (31) iconIl est souligné qu’une visite préalable des lieux est fortement recommandée...

Rapport de visite : unité hospitalière spécialement aménagée de Toulouse (31) iconLe rapport de contre-visite et le rapport d’expertise
«dégénératif», ne peut pas être admise en clm, ni une hernie sauf si IL existe une discarthrose invalidante responsable de la hernie...





Tous droits réservés. Copyright © 2016
contacts
m.20-bal.com