Année 2015-2016 Demande d’allocation doctorale





télécharger 11.51 Kb.
titreAnnée 2015-2016 Demande d’allocation doctorale
date de publication14.10.2019
taille11.51 Kb.
typeDocumentos
bandeau
Année 2015-2016 - Demande d’allocation doctorale

ED Santé, Sciences Biologiques et Chimie du Vivant (SSBCV) n°549
1. Informations administratives :
Nom de l’encadrant responsable de la thèse : EMOND Patrick

Unité : U-930

Equipe (si unité multi-équipes): Equipe Neurogénétique et Neurométabolomique

Email de l’encadrant : patrick.emond@univ-tours.fr

Co-encadrant: CASTELNAU Pierre

Unité : U-930

Equipe (si unité multi-équipes): Equipe Imagerie Moléculaire du cerveau

Email de l’encadrant : castelnau@med.univ-tours.fr

2. Titre de la thèse :

Biomarqueurs du TDAH : Approche multi-modale associant

Métabolomique, Imagerie et Caractérisation Comportementale



3. Résumé :

Le Trouble de Déficit d’Attention avec ou sans Hyperactivité (TDAH) est une trouble neurodéveloppemental diagnostiquée chez 3 à 5% dans enfants d’âge scolaire et qui perdurerait dans 60% des cas à l’âge adulte. Les patients TDAH se caractérisent par la présence d’une inattention, d’une impulsivité et d’une hyperactivité. Sur la base de critères comportementaux définis par le DSM-V, 3 sous-types de TDAH ont été décrits : (i) Des patients présentant tous les symptômes et appartenant au phénotype « Combiné » (TDAH-C), (ii) D’autres présentant majoritairement une hyperactivité-impulsivité correspondant au phénotype « Hyperactif-Impulsif » (TDAH-HI), et (iii) Des patients qui présentent surtout des troubles attentionnels c’est à dire un phénotype « Prédominant Inattentif » (TDAH-PI).

Actuellement, les études de neuroimagerie clinique suggèrent la présence d’anomalies fonctionnelles de réseaux impliqués (i) dans les fonctions attentionnelles pour les troubles d’attention et (ii) dans les fonctions exécutives pour l’hyperactivité-impulsivité. Les dernières théories neuropsychologiques du TDAH suggèrent aussi l’implication des fonctions motivationnelles dans la physiopathologie de ce syndrome. En l’absence de biomarqueurs, le diagnostic du TDAH reste uniquement basé sur une évaluation comportementale qui demeure complexe en raison de l’hétérogénéité phénotypique décrite précédemment.

Il existe chez le rat des modèles des 2 principaux phénotypes de TDAH observés en clinique : la souche SHR modélise le phénotype C et la souche WKY le phénotype PI. Nous avons réalisé une étude d’imagerie TEP au 18FDG dans ces 2 souches de rat afin d’étudier l’activité métabolique cérébrale globale de ces animaux. Nous avons pu montrer que les rats inattentifs-hyperactifs-impulsifs (SHR) pouvaient être distingués des animaux inattentifs (WKY) à partir de leur profil d’activité métabolique cérébrale. Cette étude nous a aussi permis de montrer que les troubles d’attention présents en commun dans ces deux modèles animaux de TDAH étaient consécutifs à des anomalies des circuits motivationnels et non uniquement à des perturbations des circuits attentionnels.

Dans la mesure où ces premiers résultats montrent une association entre les phénotypes comportementaux et l’imagerie métabolique globale au 18FDG, le but de ce projet est d’identifier des biomarqueurs des endophénotypes du TDAH par une approche associant Imagerie TEP, Analyses Métabolomique et Comportementale en clinique et en préclinique.

Les objectifs spécifiques de ce projet de thèse sont :

- En préclinique : d’identifier des biomarqueurs multiplexes (Imagerie, Métabolomique et Comportement) spécifiques des deux modèles de TDAH. Une attention particulière sera portée sur l’étude du système dopaminergique car : (i) Des anomalies dopaminergiques ont souvent été liées au TDAH en clinique, (ii) Ce neurotransmetteur joue un rôle clé dans la motivation et l’attention et parce que (iii) La dopamine est une cible privilégiée des médicaments du TDAH.

- En clinique : d’identifier des biomarqueurs au sein d’une cohorte de patients TDAH par une approche métabolomique en ciblant les phénotypes décrits du TDAH. Ces patients suivis régulièrement par les cliniciens et neuropsychologues de l’équipe seront caractérisés par l’analyse des fonctions attentionnelles, exécutives et motivationnelles permettant l’identification de leur phénotype prédominant avant tout traitement.

Ce travail apportera des informations essentielles pour une compréhension de l’hétérogénéité phénotypique du TDAH, de la physiopathologie de ce trouble et aussi pour guider la prise en charge thérapeutique des patients à l’aide des outils pharmacologiques disponibles.

similaire:

Année 2015-2016 Demande d’allocation doctorale iconAnnée 2015-2016 Demande d’allocation doctorale

Année 2015-2016 Demande d’allocation doctorale iconAnnée 2015-2016 Demande d’allocation doctorale

Année 2015-2016 Demande d’allocation doctorale iconAnnée 2015-2016 Demande d’allocation doctorale

Année 2015-2016 Demande d’allocation doctorale iconDeratisation et desinsectisation des batiments communaux, voiries...

Année 2015-2016 Demande d’allocation doctorale iconAnnee universitaire 2015-2016

Année 2015-2016 Demande d’allocation doctorale iconDiu d’endocrinologie et diabétologie pédiatrique- programme de l’année 2015-2016

Année 2015-2016 Demande d’allocation doctorale iconDiu d’endocrinologie et diabétologie pédiatrique- programme de l’année 2015-2016

Année 2015-2016 Demande d’allocation doctorale iconAtelier de formation doctorale p. 66 Emplois du temps 2015-2016 p....
«Centre d’études féminines» a été fondé à Paris 8 (Vincennes) en 1974 par Hélène Cixous. La filière Études féminines proposait alors...

Année 2015-2016 Demande d’allocation doctorale iconOuvre la séance et soumet le procès-verbal du conseil municipal du...

Année 2015-2016 Demande d’allocation doctorale iconSaison 2015-2016





Tous droits réservés. Copyright © 2016
contacts
m.20-bal.com