Les ictères I définition





télécharger 26.16 Kb.
titreLes ictères I définition
date de publication18.04.2017
taille26.16 Kb.
typeDocumentos
Les ictères


I) Définition
Coloration jaune plus ou moins intense de la peau, des muqueuses et des conjonctives par la bilirubine.

L’ictère commence à être voyant lorsque la bilirubine est supérieure à 25 mg/L
La choléstase est la diminution de la sécrétion biliaire.

Catabolisme des globules rouges  Lemme  Bilirubine porté par l’albumine jusqu’au foie

L’albumine porte les déchets et les médicaments.
La bile sert à épurer le sang.

II) Causes d’ictères


  • Excès de bilirubine dans le foie dû à une forte hémolyse (lors d’incompatibilité rhésus, infection, médicaments)

  • Maladie de la cellule hépatique (anomalie)  lorsque les cellules hépatiques n’arrivent plus à absorber la bilirubine

  • Lorsqu’il y a un obstacle sur les canaux biliaires.



III) Conséquences de l’ictère


  • Mal digérer les graisses

 Selles abondantes et grasses


  • Mal absorption de la vitamine K et D

 Faire des hématomes

 Saigner plus facilement

 Faire des fractures (pieds, fémur…)


  • Coloration de la peau en jaune

  • Démangeaison (prurit) dû aux acides et selles biliaires qui vont sous la peau

  • Selles blanches, décolorées et urines foncées

  • Destruction, souffrance des cellules hépatiques  Cirrhose biliaire secondaire dû aux diffusions des sécrétions biliaires dans les cellules hépatiques


Vitamine A et E : vitamine des yeux et de la peau

Vitamine D : fixer le calcium sur les os

Vitamine K : hémostase, coagulation


La bile


  • La bile est composée de bilirubine, d’acides biliaires et de pigments biliaires

  • La bile sert à déterger, épurer le sang de toutes les toxines, digérer



IV) Clinique


  • Diagnostic facile : interroger le patient sur depuis combien de temps il y a cette jaunisse

  • Interroger le patient : âge, profession, prise de médicaments, de toxiques, d’alcool…

  • Symptômes qui accompagnent l’ictère : fatigue, mal au ventre

  • Couleur des urines et des selles (urines foncées, selles blanches)

  • Palper l’abdomen :

 Taille du foie

 Taille de la vésicule : grosse

 Regarder si ascite

  • Examen clinique complet



V) Examen biologique


  • NFS : voir s’il y a une hémolyse (réticulocyte : forme jeune des globules rouges) : diminution des globules rouges




  • Choléstase : Gamma GT, bilirubine, ph alcaline… Cellule hépatique engorgée : diminution des sécrétions biliaires car obstacle, anomalie, engorgement




  • Cytolyse : destruction des cellules hépatiques donne des transaminases (SGOT, SGPT, fer) : Les transaminases vont jusqu’à augmenter jusqu’à 10 fois la normale




  • Cholestérol (maintient en bonne santé et la plasticité des cellules) Albumine, prothrombine (fabriqué par la vitamine K), et facteur 5 (facteur de coagulation qui ne dépend pas du foie) qui chutent sont caractéristique de l’insuffisance hépatique (lésions des cellules hépatiques  Vont moins bien fonctionner donc le foie aussi) : facteur 5 en dessous de 30% = transplantation obligatoire


S’il y a une choléstase importante on peut penser qu’il y a un obstacle sur la voie biliaire.

S’il y a une grosse cytolyse, on peut penser à une hépatite.


  • Echographie : Visualiser la morphologie du foie (normal, gros, tumoral…) et la morphologie de la voie biliaire (dilatation de la voie biliaire  Voir s’il y a des calculs biliaires) et le pancréas.




  • TDM, Scanner : on regarde la même chose. On essaye de localiser l’obstacle et sa nature (tumeur, calcul, sténose inflammatoire…)




  • IRM :

 Cartographie des canaux biliaires

 Patient en apnée

 Examen coûteux

 Permet le diagnostic mais pas le traitement


  • Echo-endoscopie : on fait avaler un tube au patient qu’on met juste à la sortie de la bile. On injecte un produit de contraste dans la voie biliaire. On peut alors voir la voie biliaire, localiser et identifier l’obstacle




  • On peut aussi faire une biopsie hépatique : même si pas d’obstacle mais une anomalie parenchyme hépatique



VI) Etiologie


  • Bilan hépatique normal et seulement la bilirubine est augmentée :

 Immaturité hépatique : néonatale

 Hémolyse

 Maladie congénitale : difficulté à évacuer la bilirubine
Ictère sans dilatation des voies biliaires :

  • Hépatite virale : A, B, C

Alcool

 Médicaments (antibiotiques)

  • Cirrhose (même étiologie que les hépatites + stéatolépatite : foie gras, patient trop gras)



Ictère avec dilatation des voies biliaire


  • Calculs dans une voie biliaire principale

  • Tumeur des voies biliaires (cholangio-carcinome)

  • Lésion du pancréas (cancer de la tête du pancréas, pancréatites chroniques)



VII) Le traitement idéal


  • Traitement de la cause : bilirubine : arrêt de l’hémolyse

  • Maladie du foie : hépatite/cirrhose : traitement anti-viral  Transplantation

  • Dilatation des voies biliaires : endoscopie

  • Cancer du pancréas : traitement chirurgical, prothèse+ chimiothérapie

Proctologie



Ensemble des maladies de la partie terminale du tube digestif : rectum, anus, terminaison de l’anus Sert à nous débarrasser des déchets, passer les selles.

Maladie très fréquente, tardives : sujet tabou encore en France

Facile à examiner et pas de douleur lors de l’examen

I) Les motifs qui amènent à consulter


  • Ca saigne (rectorragies)

  • Ca gratte (prurit)

  • Ca souille le linge

  • Ca fait mal

  • Tuméfaction

  • Constipation, incontinence



II) L’examen


  • Interroger le patient

  • On inspecte : 3 positions

 Latéral

 Gynécologique

 Génu-pectorale

  • On fait un toucher rectal délicat : voir si l’anus est souple, pas de tumeur et palper le rectum

  • On fait une anuscopie (examen avec petit tube (métal ou plastique) pour voir le canal anal)

  • On fait une recto sigmoïdoscopie



III) On pourra trouver…
Une fissure anale : déchirure de la muqueuse dans le canal anal jusqu’à l’extérieur. Cela fait très mal surtout au passage des selles car la fissure va s’ouvrir. Il y a douleur et contracture musculaire de l’anus  Douleur beaucoup plus vive due à l’accumulation de selles. Cela peut saigner.


  • O

    Traitement

    n peut la soigner avec une pommade anesthésiante, avec des bains de siège, et on traite la constipation pour que les selles soient moins dures.

  • Traitement chirurgical : exciser la fissure et couper un bout du sphincter pour éviter la contraction de l’anus


Hémorroïdes : Petits sac artério-veineux qui font le lien entre l’artère et la veine.


  • Les hémorroïdes externes peuvent se thromboser (petite boules violacer au niveau de l’anus). C’est très douloureux car c’est de la peau et c’est très sensible.


Traitement chirurgical :

Pour les enlever, on incise et on sort le caillot. Les hémorroïdes externes ne saignent pas.


  • Les hémorroïdes internes saignent avec du sang rouge qui éclabousse les toilettes. Elles peuvent grossir, vont se prolaber à la peau et thomboser et peuvent sortir de l’anus : la procidence hémorroïdaire. Il faut une hygiène de vie sans alcool, sans plats pimentés…


Traitement :

  • Manœuvre instrumentale : ligature avec un élastique

Chirurgie : exciser largement et une hémoroïdectomie
Conseils :

  • Alimentation équilibrée

  • Pas trop pimenté

  • Aller aux toilettes seulement en cas d’envie


Abcès : infection à partir des glandes du canal anal. Il faut drainer l’abcès et trouver l’orifice interne ; Se trouve toujours au niveau de l’anus
Le cancer de l’anus :

  • Tuméfaction : grosseur

  • Ulcère : fissure anale

  • Infiltration

  • Il se voit à l’œil nu : radio chimio thérapie


Traitement :

  • Conservateur (on opère de moins en moins)

  • Radiothérapie

  • Chimiothérapie




similaire:

Les ictères I définition iconChapitre La définition du domaine public Section Définition légale

Les ictères I définition iconLes gales definition

Les ictères I définition iconLes poux definition

Les ictères I définition iconLes salpingites I définition

Les ictères I définition iconLes amyloses : i-definition

Les ictères I définition iconLes hépatites I définition

Les ictères I définition iconLes cirrhoses I définition

Les ictères I définition iconI. Définition et caractéristiques A. Définition

Les ictères I définition iconLes anémies 8 octobre 2007 definition

Les ictères I définition iconDéfinition Qu'est-ce qu'un solvant ? Les différentes familles de...





Tous droits réservés. Copyright © 2016
contacts
m.20-bal.com