UE8 – Item 233- péricardite aiguë





télécharger 19.95 Kb.
titreUE8 – Item 233- péricardite aiguë
date de publication18.09.2017
taille19.95 Kb.
typeDocumentos
m.20-bal.com > droit > Documentos
UE8 – Item 233- Péricardite aiguë


  1. Péricardite aiguë

  1. Clinique

  • Examen clinique

    • Fièvre

    • Douleur thoracique rétrosternale, prolongée, résistante à la trinitrine majorée en décubitus et améliorée penché en avant

    • Dyspnée, toux sèche, dysphonie, hoquet

    • Frottement péricardique systolodiastolique, inconstant et fugace

    • Signes d’IC droite

  • Signes de critères diagnostic (2 parmi ces 4)

    • Douleur thoracique (90%)

    • Frottement péricardique (<30%)

    • Modifications électriques (60%)

    • Epanchement péricardique à l’écho (60%)




  1. Examens complémentaires

  • ECG (+++)

    • Rythme sinusal (FA possible)

    • Tachycardie sinusale

    • Sus décalage de ST, concave vers le haut, diffus, non systématisé

    • Pas d’onde Q, ni miroir

    • Onde T positive, plate ou négative selon le moment

    • Possible sous décalage de PQ

    • Trouble du rythme supra-ventriculaire, microvoltage, alternance électrique

  • Echographie (+++)

    • Péricardite sèche : Echo normale

    • Epanchement péricardique : Décollement des deux feuillets

    • Masse péricardique

    •  Permet d’évaluer l’épanchement mais pas le diamètre du péricarde

  • Radio thoracique (+++)

    • Normal ou cœur en carafe

  • Bilan biologique (+++)

    • Marqueurs inflammatoires : NFS, CRP

    • Marqueurs de nécrose : Troponine (augmenté si atteinte myocardique  Myopéricardite)

    • Ionogramme sanguin, urée, créatinine

    • Hémoculture si fièvre

  • Scanner et IRM thoracique

    • En deuxième intension

    • Permet de visualiser la quantité d’épanchement et le diamètre du péricarde

  • Ponction péricardique et drainage péricardique chirurgical

    • Analyse du liquide prélevé : Glucose, protides lactates




  1. Etiologies

  • Péricardite aiguë virale (étiologie la plus fréquente)

  • Péricardite néoplasique et/ou au cours de maladies de système auto-immunes (fréquentes)

  • Péricardite purulente et/ou tuberculeuse : Etiologies très graves évoluant fréquemment vers une tamponnade

  • Péricardite et IDM (Syndrome de Dressler) et/ou Insuffisance rénale chronique




  1. Critères de gravité et motifs d’hospitalisation

  • L’hospitalisation ne doit pas être systématique lors de péricardites aiguë non compliquées

  • L’hospitalisation est obligatoire lorsque :

    • Tableau clinique orientant vers une étiologie particulière et non virale

    • Facteurs prédictifs d’une origine non idiopathique ou de risque de complications

      • Fièvre > 38  Risque de Péricardite purulente

      • Symptômes persistant depuis plus d’une semaine avec ou sans traitement

      • Epanchement péricardique abondant (> 20mm)  Risque de tamponnade

      • Elévation de la troponine  Risque de Myopéricardite (Insuffisance cardiaque, trouble du rythme ventriculaire, état de choc cardiogénique)

      • Patients immunodéprimés ou sous AVK

      • Traumatisme thoracique ou d’une myocardite associée




  1. Complications à court et long terme

  • Risque de rechute (+++) : La douleur revient dès qu’on baisse les AINS

  • Risque de récidive (+++) : Intervalle libre entre les deux épisodes, 30-50 %

  • Tamponnade

  • Constriction péricardique




  1. Traitement

  • Repos avec arrêt de travail initial

  • AINS ou Aspirine (+ protecteurs gastriques) : Diminution progressive

  • Colchicine (0,5 mg X2/J) : Diminue les risques de rechute ou récidive, diminution progressive

    • CI absolue : Insuffisance rénale sévère

  • Corticoïdes : Pas de en première intention sauf femme enceinte, maladie auto-immune, contre-indication absolue aux AINS (AVK, allergie, ulcère gastrique), échec des AINS

  • Eviter les anticoagulants (même en cas de troubles du rythme supraventriculaire)




  1. Tamponnade péricardique

  • Compression des cavités droites par un épanchement péricardique abondant

    • Urgence chirurgicale qui peut causes des arrêt cardiaques par adiastolie

  1. Clinique

  • Douleur thoracique avec dyspnée (voir orthopnée)

  • Signes droit : Turgescence des jugulaires, reflux hépato-jugulaire, …

  • Signes de choc : Marbrures, tachycardie, hypotension , …

  • Bruits du cœur assourdis (liquide important)

  • Pouls paradoxal : Diminution de la pression artérielle systolique de 10 mmHg en insp profonde




  1. Examens complémentaires

  • ECG :

    • Microvoltage

    • Alternance électrique : Complexes QRS successifs de hauteur différente

  • Radio de thorax

    • Cardiomégalie

    • Epanchement péricardique

    • Aspect en carafe

  • Echocardiographie

    • Epanchement abondant avec compression des cavités droites

    • Aspect de “Swinging heart”, septum paradoxal

    • Elimine une autre étiologie (IDM), recherche une DA




  1. Etiologies

  • Péricardites néoplasiques (rarement primitives, le plus souvent métastatiques)

  • Contexte traumatique (AVP, angioplastie coronaire)

  • Péricardite purulente et tuberculeuse (subaigu)

  • Hémopéricarde (spontané ou sous anticoagulant)

  • Causes rares : Parfois virales, dissection aortique, IDM (suspecter rupture cloisonnée paroi libre)




  1. Traitement

  • Urgence médico-chirurgicale nécessitant :

    • Hospitalisation immédiate en USIC

    • Remplissage par macromolécules

    • Drainage péricardique

      • Percutané par ponction sous contrôle échographique

      • Chirurgical

    • Analyse biochimique, cytologique et bactériologique du liquide




  1. Myopéricardite

  • Atteinte du péricarde et du myocarde

  1. Clinique

  • Insuffisance cardiaque fébrile

  • Etat de choc (myocardite fulminante)




  1. Examens complémentaires

  • Echographie (signes de péricardite)

  • IRM

  • Troponines augmentées

    • Un tableau de péricardite aigue avec des troponines augmentées : Péricardite compliquée




  1. Péricardite chronique constrictive

  • Epaississement fibreux ou fibrocalcaire du péricarde réalisant un

  1. Clinique

  • Tableau d’adiastolie

  • Tableau d’insuffisance cardiaque droite (et gauche) progressif




  1. Examens complémentaires

  • Echographie :

    • Epaississement et/ou de calcification du péricarde le plus souvent sans épanchement

  • Autres examens complémentaires:

    • TDM : Bonne visualisation du péricarde

    • IRM : Déformation caractéristique (TAG)

    • KT droit : Egalisation des P droites et aspect de dip-plateau sur la courbe du VD




  1. Etiologies

  • Post-radiothérapie

  • Post péricardotomie (chir cardiaque)

  • Post tuberculeuses

  • Rarement péricardite virale




  1. Traitement

  • Symptomatique : Diurétiques et évacuation des épanchements pleuraux ou ascite

  • Chirurgical : Péricardectomie



similaire:

UE8 – Item 233- péricardite aiguë iconUE8 – Item 284 – Diverticulose colique et diverticulite aiguë du sigmoïde

UE8 – Item 233- péricardite aiguë iconUE8 – Item 283 – Diarrhée aiguë et déshydratation chez le nourrisson, l’enfant et l’adulte

UE8 – Item 233- péricardite aiguë iconFmc 274 pericardite aigue

UE8 – Item 233- péricardite aiguë iconUE8 – Item 240 – Hyperthyroïdie

UE8 – Item 233- péricardite aiguë iconUE8 – Item 270 – Dysphagie

UE8 – Item 233- péricardite aiguë iconUE8 – Item 220 – Dyslipidémies

UE8 – Item 233- péricardite aiguë iconUE8 – Item 277 – Ascite

UE8 – Item 233- péricardite aiguë iconUE8 – Item 241 – Hypothyroïdie

UE8 – Item 233- péricardite aiguë iconUE8 – Item 260 – Néphropathie vasculaire

UE8 – Item 233- péricardite aiguë iconUE8 – Item 243 – Insuffisance surrénale





Tous droits réservés. Copyright © 2016
contacts
m.20-bal.com