Les grandes etapes du developpement du bebe





télécharger 68.01 Kb.
titreLes grandes etapes du developpement du bebe
date de publication02.10.2017
taille68.01 Kb.
typeDocumentos
m.20-bal.com > droit > Documentos
LES GRANDES ETAPES DU DEVELOPPEMENT DU BEBE

Les grandes étapes du développement physique du bébé de mois de 6 mois vous sont données à titre indicatif, chaque enfant suit une chronologie qui lui est propre. (site :teteamodeler.com)

A la naissance, il y a spontanément re-création d’une symbiose (état de non-distinction) entre l’enfant et sa mère. le principal moyen de communication se fait alors par le biais de la nourriture: c’est ce que l’on appelle le Stade Oral, avec présence de 2 zones érogènes : la bouche et la peau, et de 2 systèmes de régulation: un externe (la Mère) et un interne (la vie mentale du bébé).

Le stade anal succède au stade oral dans la maturation affective de l'Enfant entre 2 et 4 ans. La zone privilégiée (zone érogène) est l'anus. C'est le stade de l'accession à la propreté et à la fonction symbolique (le langage). (site : psychiatriinfirmier.free.fr)

DEVELOPPEMENT DU BEBE A 1 MOIS

Poids moyen = 3 200 kg et taille moyenne = 48 à 50 cm à la naissance.

Dès la naissance, le bébé passe une grande partie de la journée à dormir. Il dort en moyenne 20 heures par jour.

A 1 mois, le nourrisson voit, mal, mais il voit. Il perçoit choses et les personnes en mouvement, les lumières et les contrastes marqués sur une distance de 20 à 25 cm en moyenne. Ce qu'il préfère regarder c'est le visage de sa mère idéalement placé à l'heure de la tétée et toujours mobile !

Le bébé de 1 mois est très sensible aux bruits qu'il écoute attentivement. Les recherches menées dans ce domaine ont montré que le bébé reconnaît les bruits qui l'ont bercé dans le ventre de sa mère.

S’amuser avec bébé, lui faire découvrir des sons, lui apprendre à se calmer en lui parlant doucement ou en lui chantant des chansons. Il sourit avec la notion de plaisir.

Le bébé émet déjà des bruits de gorge, il lui arrive parfois de ronfler très fort en dormant

Dès la naissance le bébé peut s’exprimer par des pleurs. Identifier les différentes sortes de pleurs de l'enfant, en sachant que si un bébé pleure c'est par ce qu'il a besoin de quelque chose ou que quelque chose ne va pas, mais malheureusement il n'existe pas de "décodage standard" des pleurs du bébé. Jusqu'à 6 mois un bébé ne pleure jamais sans raison et il est vraiment nécessaire de répondre à ses demandes. C'est le meilleur moyen de l'aider à prendre confiance en son entourage pour qu'un jour il apprenne à se faire confiance.

La position favorite du bébé est celle qu'il avait dans le ventre de sa mère : les bras et les jambes sont pliés près du corps et les poings sont très souvent serrés (symbiose mère/enfant).

A la naissance, le nourrisson met en oeuvre un certain nombre de réflexes archaïques :

Le réflexe de succion lui permet de trouver sa nourriture. Un bébé qui a faim remue la tête comme s'il cherchait le sein de sa mère. Si on effleure sa joue et si on introduit un doigt dans sa bouche il se met à sucer (début du stade oral).

Le réflexe d'agrippement se manifeste dès qu'on appuie sur la paume du bébé, on obtient un réflexe d'agrippement, le bébé ferme son poing.

Tenu sous les bras dans la position verticale sur une surface plane, bébé place un pied devant l'autre, il a le réflexe de marche. Certains de ces réflexes comme le réflexe de marche vont disparaître rapidement pour revenir plus tard.

Sur le ventre le bébé relève la tête et sur le dos il tourne la tête.

DEVELOPPEMENT DU BEBE A 2 MOIS

La fontanelle supérieure se ferme vers 2 mois. A 2 mois bébé a accompli de nombreux progrès.

En dehors de la tétée, le nourrisson a développé des relations interactives avec ses parents ou ses frères et soeurs. Bébé reconnaît les visages de son entourage, il réagit aux visages connus par des gazouillements et des sourires.

Il commence à jouer avec son entourage, il réagit à leurs voix qu'il aime entendre. Il semble monté sur ressort. Ses bras et ses jambes semblent s'agiter dans tous les sens lorsqu'il est stimulé.

Les pleurs de bébé sont bien différenciés et ses parents ont fait de gros effort pour les interpréter. Les parents savent reconnaître les cris suivants :

  • faim

  • douleur

  • douleur aiguë

  • ennui

  • couche sale

Ce 2ème mois est marqué par l'apparition du tonus, bébé commence à tenir sa tête : aider bébé à développer son tonus musculaire par des exercices et des petits jeux. Très vite il y prendra goût. Posez bébé sur le dos et écartez doucement ses bras, ensemble ou l'un après l'autre. Vous pouvez aussi lui lever les bras l'un après l'autre. Attrapez ses jambes et faites-le pédaler doucement.

Egaillez et variez son univers en suspendant des mobiles au-dessus de son lit. Vers 6 semaines il peut les voir et les suivre des yeux. Dans la mesure du possible, variez les mobiles !

Ne laissez pas toujours bébé dans sa chambre, sortez-le, faites-lui découvrir d'autres lieux : des odeurs et des senteurs différentes, des bruits, des couleurs et des contrastes ...

Bébé explore le monde qui l'entoure avec ses yeux, ses oreilles et sa bouche.

 

Le corps de bébé est plus détendu, il semble moins recroquevillé sur lui-même.

 

Couché sur le ventre le nourrisson parvient soulever sa tête durant quelques secondes.



Si on attire l'enfant vers soi par les mains, la tête suit le mouvement, elle ne basculement vers l'arrière.

DEVELOPPEMENT DU BEBE A 3 MOIS

Taille = 55 à 60 cm et poids = 4 ~ 5 kg à 2 ~ 3 mois. Il double les gencives.

3 mois marquent une transition dans la vie de bébé, il devient actif et part explorer le monde qui l'entoure, s'il continue d'explorer le monde avec ses yeux, ses oreilles et sa bouche il peut enfin l'explorer avec la main, même si c'est très maladroitement durant le troisième mois. A 3 mois bébé s'intéresse à tout, il observe tout, et suit son entourage du regard.

Les bruits le fascinent toujours, dès qu'il entend un bruit il arrête tout mouvement pour se concentrer sur ce bruit nouveau ou familier.

3 mois est le début des vocalises. Bébé émet des "rrrrrrr", il semble roucouler, il glousse et peu à peu il va enchaîner des voyelles.

L'enfant de 3 mois recherche le contact et le jeu avec ses parents et son entourage, mais surtout il souhaite qu'on lui parle et qu'on fasse des vocalises avec lui. Il différencie sa mère des autres personnes.

La sensibilité cutanée fait son apparition vers le 3ème mois.



Couché sur le ventre bébé s'appuie sur ses avant bras et parvient à tenir sa tête de plus en plus longtemps.

Bébé commence à bouger dans tous les sens, il n'est pas rare de le retrouver en travers de son lit au réveil de la sieste.

Il peut se retourner sur les côtés et il devient de plus en plus difficile de le maintenir pendant le change.



Bébé ouvre sa main et peut saisir les objets qui sont mis à sa portée. Il n'attrape pas, mais il empaume de toute sa main.



A 3 mois on peut commencer poser bébé sur le dos, la tête soutenu par un oreiller.

Les changements de position sont importants à cet âge.

DEVELOPPEMENT DU BEBE A 4 MOIS

4 mois : Bébé ne veut plus faire bande à part, il veut participer à la vie de la famille et pour ce faire, il attire l'attention de son entourage par des cris. 4 mois c’est la période du sourire réponse.

A 4 mois, bébé commence à sélectionner les bruits qui doivent ou non retenir son attention.

Le grand jeu de 4 mois reste les vocalises : il s'entraîne à toutes sortes de bruits, de sons et de techniques. Amusez-vous à lui faire découvrir de nouveaux sons produits par la bouche.

4 mois est le bon âge pour placer bébé dans un parc. Si l'on souhaite qu'il y joue il est préférable qu'il en prenne l'habitude avant de découvrir la liberté de mouvement !

Il réagit à son image reflétée dans le miroir, mais comme à n’importe quelle apparition d’enfant.



Couché sur le ventre bébé s'appuie sur ses avant bras et soulève sa tête qu'il peut tourner. Bébé commence à prendre goût à cette position, mais il fatigue vite. Bébé peut passer de la position ventrale à la position latérale.



Bébé sait se saisir volontairement des objets qu'on lui tend, il commence alors à jouer avec en le secouant, le tournant dans tous les sens et en le portant à la bouche. Il adore saisir, tâter, manipuler, sucer, caresser ... Bébé adore tout porter à la bouche, c'est une façon pour lui d'explorer le monde qui l'entoure. Il semble même que toute nouvelle découverte doive passer par la bouche. A partir de cette période les parents doivent être très vigilants et retirer tout ce qui pourrait être avalé par le bébé ou qui pourrait le blesser. Favoriser l’utilisation des objets robustes et de taille suffisante pour que l'enfant ne les avale pas ni ne s'étouffe.

 

Si on attire bébé par les mains, il tire sur les bras, retient sa tête et tente de se dresser sur les pieds comme pour se mettre debout.

DEVELOPPEMENT DU BEBE A 5 MOIS

Le poids de naissance est doublé.

Ce 5ème mois est souvent celui de la bonne humeur : si bébé pleure et appelle, c'est très souvent parce qu'il veut qu'on s'occupe de lui.

Bébé se parle, tout est bon : gazouillis, mimique, cri de joie, gloussement ...

En plus des sons votre bébé commence à prononcer des syllabes "geugeugeu" "teuteuteu" "memememem" ...

Amusez-vous avec lui en produisant un son, vous verrez il tentera de vous imiter. Enchaîner 2 sons ou 2 fois le même son, bébé devrait vous répondre par le même nombre de vocalises, s'il est bien disposé ! Changez les tonalités, amusé il tentera d'en faire autant.

Tout l'intéresse, tout l'intrigue et tout semble l'amuser.

La coordination "oeil-main" commence à se mettre en place, il attrape tout ce qui est à sa portée, mais à cet âge il est encore incapable de tenir 2 objets. Si on lui tend un second objet alors qu'il en tient déjà un, il repose le premier avant de se saisir du second.



Sur le ventre, bébé prend appuie sur les avant-bras, il est capable de déplacer le poids de son corps d'un côté et de l'autre pour tenter d'attraper les objets placés hors de sa portée immédiate.

Il commence à rouler du ventre sur le dos. Au début involontairement, mais très vite il comprend qu'il peut le faire volontairement.



Si on soutient bébé sous les bras au-dessus du sol ou d'une table, il tend ses petites jambes et prend appui sur le sol. Il se tient généralement sur les pointes de pieds.



Couché sur le ventre il lui arrive de soulever jambes et bras comme s'il tentait de nager.

DEVELOPPEMENT DU BEBE A 6 MOIS

Taille moyenne = 66 cm et poids moyen = 7 kg à 6 mois. Deux dents (2 incisives inférieures médianes) apparaissent.

Bébé semble se raconter des histoires et il joue un peu plus longtemps seul.

6 mois marquent souvent l'apparition de ce que les spécialistes appellent "l'angoisse du nouveau". Bébé distingue parfaitement les personnes qui lui sont familières des autres. Les nouveaux visages, les nouveaux bruits et les nouvelles situations peuvent être source de frayeur pour bébé.

La coordination"main-oeil" fonctionne bien : il sait passer un jouet d’une main à l’autre.

Bébé identifie parfaitement la source des bruits qu'il entend et sait distinguer les sons agréables des sons désagréables.

Toujours très attentif aux visages, il sait en percevoir les changements d'expression qu'il tente de reproduire.



Bébé adore s'asseoir, il fait des efforts désespérés pour s'asseoir, mais il a encore besoin d'aide. Dès qu'on lui tend les mains il tente de s'asseoir.

Il aime rester assis, même s'il ne peut pas demeurer dans cette position très longtemps. Assis, il ne sait pas encore tenir son dos droit.

 

Si on place bébé debout, en le soutenant sous les bras, il plie les jambes et appuie de tout son poids sur ses pieds, mais il n'est pas encore capable de tenir cette position qu'il commence à apprécier.



Couché sur le dos il sait se retourner sur le ventre.

A 7 mois :

Il tient assis sans appui ce qui est considéré comme normal jusqu'à 10 mois. Joue à se cacher si on l'aide (derrière une pièce de tissu).

A 8 mois :

Poids = 8 kg environ. 8 dents.

Joue avec les mains (marionnettes, au revoir, bravo...), prend de petits objets entre le pouce et l'index, cherche les objets cachés.

A 7 / 8 mois c’est le stade du miroir : identification du corps comme le sien et différent de l’autre.


A 9 mois :

Boit dans un verre, parvient à se tenir debout, commence à monter et descendre. Période d’angoisse et peur de l’étranger (objet transitionnel, angoisse de séparation, différenciation de l’enfant par rapport à sa mère).

Il s’exprime, s’affirme et cherche à se faire comprendre.

A 12 mois :

Taille moyenne = 1,5 fois celle de la naissance.

S’assoit seul, marche avec aide, peut se baisser pour ramasser des objets sur le sol, marche seul (12-15 mois, considéré comme normal jusqu'à 18 mois, retard léger si entre 18 et 24 mois). Il monte les escaliers avec appui, les deux pieds sur la même marche. Sa préhension est plus fine.

Il a la notion de l’espace et du temps. Il projette un ballon.

A 18 mois :

La fontanelle antérieure se ferme.

A 24 mois :

Taille moyenne 85 cm, poids de naissance quadruplé. 16 dents.

Marche à reculons.transporte les objets. Saute à pieds joints. Importance de l’imaginaire, des livres, se construit un système de référence pour comprendre le monde qui l’entoure.

A 28 mois :

Contrôle sphinctérien pour la propreté de jour. 20 dents.

A 36 mois :

Contrôle sphinctérien pour la propreté de nuit. A la notion d’avant et de maintenant.

DEVELOPPEMENT DU LANGAGE DU BEBE A L’ENFANT DE 3 ANS

- Mots de deux syllabes (ressemblant à "papa" ou "mama") : vers 8 mois
- Réagit à des mots connus ainsi qu'à son prénom : vers 8 mois
- Comprends ce qu'on lui interdit verbalement : vers 9 mois
- Premiers mots: 12-18 mois. Environ 75% des enfants sont capables de formuler une demande avec des mots à l'âge de un an
- Premières phrases: 18-24 mois; retard léger si entre 24 et 36 mois

Dès la naissance, les actes du bébé le préparent physiquement et intellectuellement au langage. Qu'il suce, crie, pleure, gazouille, roucoule ou glousse, il se prépare au langage. Tous les jeux l'entraînant à moduler les sons ou à faire des bruits de toutes sortes l'aide à se préparer à parler un jour.

Mais la préparation des organes ne suffit pas. Le développement du langage est étroitement lié au développement de la pensée et aux échanges avec son environnement et les êtres humains qui l'entourent.

Dès la naissance, un bébé a besoin d'être plongé dans un bain de langage. Le tout petit est fasciné par la parole. Parler à son enfant dès la conception est la meilleure façon de le préparer au langage. Parlez à votre enfant, chantez-lui des chansons, des comptines, jouez avec les mots, qu'importe qu'il comprenne ou non.

A la naissance, bébé a des dispositions pour parler toutes les langues sans exception, puis peu à peu il se "spécialise" pour parler la ou les langues qu'il entend.

Dans un premier temps l'apprentissage se fait par l'immersion et l'imitation.

L'acquisition du langage peut être très variable d'un enfant à l'autre. Certains enfants peuvent connaîtrent des paliers dans leur progression, ou peuvent même régresser durant quelques jours. Il n'y a rien d'inquiétant à ce qu'un enfant de 2 ans possède un vocabulaire limité à une dizaine de mots.

De 6 mois à 12 mois :

A partir de 6 mois, bébé commence à former les syllabes simples comme "ma", "pa","da". Au début les sons ne sont liés à rien de précis. Mais rapidement vous pouvez aider l’enfant à donner du sens à son babillage en renommant et en montrant tout ce qui l'entoure.

De 6 mois à 12 mois l’enfant va progressivement passer des syllabes n’ayant pas de sens à une "forme bébé" de langage. Des sons et des assemblages de syllabes compris seulement de ses proches prendront progressivement du sens.

A 1 an, un enfant possède quelques mots plus ou moins bien articulés associés au sens. Généralement la compréhension précède la formulation. Un enfant comprend ce qui lui est dit ou demandé (à condition que les instructions soient simples) avant de pouvoir s'exprimer. Faites le test très simple qui consiste à placer dans un endroit précis et accessible un objet parfaitement identifié par l'enfant (par exemple le gros camion rouge placé sur le tapis) puis demandez lui de vous donner "le gros camion rouge" qui se trouve sur le tapis.

 

A 18 mois :

A 18 mois, l'enfant possède un vocabulaire de 10 à 20 mots en moyenne. Durant cette période l'enfant cherche à apprendre le plus de mots possible. Il dessine tout ce qui l'entoure et attend que vous nommiez chaque chose. Répondez à cette attente mais si possible en faisant une phrase. Par exemple si l’enfant désigne une poire, ne vous contentez pas de lui répondre poire mais faites une phrase, c'est ainsi que l’enfant apprendra que le langage ne se limite pas à des mots. En répondant à chaque demande de l’enfant vous préparez l'étape suivante : complétez les mots lancés par lui. Reformulez ou complétez ce qu'il vous dit par des phrases complètes. Ainsi si vous vous êtes trompé sur l'interprétation de ce que vous dit l’enfant, il vous le fera savoir. Mais dans tous les cas vous l'aidez à construire sa pensée, sa compréhension du monde et son langage.

 

A 2 ans :

A la fin de la seconde année le vocabulaire de l'enfant comptent entre 100 et 200 mots.

Les efforts doivent porter tant sur l'acquisition des nouveaux mots que sur la prononciation.

Ne reprenez pas systématiquement l’enfant lorsqu'il prononce mal, mais répétez systématiquement les mots mal prononcés par lui.

Faites semblant de ne pas comprendre ce que dit l’enfant pour l'obliger à prononcer correctement.

Dès que l’enfant dispose d'un vocabulaire plus étendu il est important de le préparer à former des phrases. Prenez l'habitude de commenter et d'expliquer tout ce que vous faites.

Entre 2 et 3 ans :

Entre 2 et 3 ans, l'enfant va apprendre à former des phrases. Dans un premier temps il va juxtaposer des mots, puis les phrases deviendront de plus en plus complexes. Vers 3 ans 1/2 il est s'exprime par de petites phrases simples mais complètes. Il ne parle plus de lui à la troisième personne, mais utilise le "je".

Il ne parvient pas encore à prononcer correctement tous les sons et remplace les sons trop difficiles à prononcer par des sons proches. Par exemple "trop" est prononcé "crop".

 

LE JEU

La règle d'or pour que le jeu ne tourne pas au cauchemar est de faire preuve de patience.

Le jeune enfant doit apprendre beaucoup de choses nouvelles en peu de temps avec les embûches, les erreurs, les échecs et le découragement ne sont jamais très loin. Ne le stressez pas en le corrigeant sans cesse car il risque de se sentir dépassé et découragé et le jeu risque de se finir en crise de colère.

Encouragez-le lorsqu'il perd courage par un sourire, une remarque ou un petit coup de pouce sans en avoir l'air. L'amour que vous lui portez doit constamment le rassurer pour qu'il puisse aller plus loin.

Alternez les séances de jeu et d'éveil "organisées" et le jeu libre où il est seul à décider ce qu'il souhaite faire et découvrir.

Accompagnez-le dans ses expériences solitaires en lui parlant et lui nommant les choses, en lui montrant des possibilités ou des choses qu'il ne soupçonnait pas, en le surprenant ... Les casseroles de la cuisine sont passionnantes pour un jeune enfant mais montrez-lui qu'elles peuvent se transformer en tambour et les lumières s'allumeront dans ses yeux !

Stimulez-le en fonction de ses possibilités, rien n'est plus décourageant pour un jeune enfant que de constater qu'une activité est hors de sa portée. Après un échec ramenez le vers une activité qu'il maîtrise parfaitement.

Ne jugez pas les créations et les résultats de votre enfant avec vos yeux d'adulte.

LE DESSIN

Dessiner est un long apprentissage qui commence dès le 15ème / 17ème mois. L’enfant est capable de tenir un crayon mais avec toute la main.

Il commence à griffonner spontanément avec un crayon, mais sans avoir réellement conscience de ce que sa main produit. Il ne fait pas encore la corrélation entre l'acte de dessiner et le résultat obtenu.

Vers 18 mois l'enfant a compris la relation entre le geste et le dessin obtenu. Durant cette période il adore gribouiller partout et sur tous les supports. Il manipule aussi bien les crayons que les feutres.

Son geste devient plus sûr et plus précis. Peu à peu il gagne en dextérité et commence à tenir son crayon avec les doigts plutôt qu'avec l'ensemble de la main. Entre 2 ans 1/2 et 3 ans l'enfant apprend à tenir son crayon entre ses trois premiers doigts. Attention il ne fait que commencer ! Certains seront capables de tenir leur crayon comme les adultes dès 2 ans 1/2 tandis que d'autres n'en seront pas capables avant 5 ans. Vous pouvez l'aider en favorisant tous les jeux mettant en ouvre la prise à 3 doigts comme enfiler des perles, réaliser des actions de "piquage" avec une punaise à embout ...

2/3 ans est aussi l'âge de la peinture et des premiers coloriages. Dans un premier temps l’enfant prendra plaisir à peindre avec les peintures à doigts. Il sera en effet plus à l'aise avec ses doigts qu'avec un pinceau.

Il est souvent plus facile au jeune enfant de dessiner verticalement qu'à plat.

Dès qu'il sait tenir un crayon vous pouvez lui proposer des coloriages, mais sans en abuser, car il a besoin de se sentir libre et de dessiner sans contrainte. Les coloriages ont l'intérêt de le préparer en douceur à la maîtrise du geste qui lui sera demandé en maternelle. Les coloriages l'aident aussi à maîtriser l'espace, ils ne sont donc pas inutiles.

Avant 3 ans il ne faut s'attendre à ce que l’enfant colorie en respectant les codes couleur et les traits de contours.

 C'est vers 3 ans que l'enfant commence à dessiner "le têtard"

  • Vers 3 ans, l'enfant représente un rond représentant la tête et le corps : "Le têtard". 2 bâtons sont attachés à ce rond pour représenter les jambes. Parfois l'enfant représente aussi les bras par 2 bâtons. Les yeux, la bouche et le nez sont parfois représentés mais pas toujours. Le têtard peut persister jusqu'à l'âge de 5 ans sans que cela soit anormal



LE DEVELOPPEMENT DE LA MAIN

C'est en observant l'évolution du bébé puis de l'enfant que l'on prend conscience du merveilleux outil qu'est la main : la finesse du mouvement, la précision du geste et surtout le rôle du pouce opposable. Mais c’est un apprentissage très long pour l'enfant !

A la naissance le bébé ne sait ni diriger sa main, ni attraper ni prendre, la main reste même le plus souvent serrée.

Dès les premiers jours bébé va apprendre à poser sa main d'abord sur le sein ou le biberon, puis il va apprendre à porter son doigt ou sa main à la bouche. Ce sont les premiers « gestes » intentionnels de bébé.

Vers 2/3 mois la main s'ouvre facilement et bébé est capable de la refermer sur des objets, mais s'il ébauche vers 3 mois ½ un mouvement vers objet qui lui est tendu il ne parvient pas le toucher seul.

Vers 4 mois il sait tendre la main vers les objets qui l’intéressent et à les toucher. Les notions de distance et de coordination commencent à se mettre en place, pourtant il ne sait pas encore attraper, prendre les objets. Vers 4 mois bébé est fasciné par ses mains, qu'il touche, regarde, suce.

A la fin du 4ème mois, puis durant tout le 5ème bébé affine son geste, précise sa coordination œil-main il est désormais capable de prendre les objets avec l'ensemble de sa main (paume + doigts), d'approcher les objets avec une ou deux mains et de les porter à la bouche.

Au 6ème mois la préhension s'affine, bébé précise la mobilité de ses doigts et de son pouce, il ne sait toujours pas se servir du pouce en opposition avec les autres. Ses gestes sont plus sûrs et plus précis. Il sait faire passer les objets d'une main à une autre.

Durant les deux premières années la préférence pour une main plutôt que l'autre n'est pas encore marquée, il exerce ses deux mains de la même manière. A la fin de la deuxième année la dominance d'une main apparaîtra progressivement.

LA NUTRITION

Au cours de sa première année bébé va tripler son poids de naissance, doubler sa taille et son cerveau va augmenter de 25 %, son développement intellectuel est très important. C'est au cours de la première année que bébé va connaître le développement le plus important de toute sa vie. Cette croissance exceptionnelle engendre des besoins nutritionnels bien spécifiques et adaptés. Les besoins du bébé sont très précis et doivent tenir compte de l'immaturité de ses systèmes digestif, urinaire et nerveux.

Les scientifiques distinguent 3 stades d'évolution se traduisant par des besoins alimentaires spécifiques :

L’EVEIL

Le bébé a un besoin vital et élémentaire de jouer, c'est par les activités d’éveil et de jeu qu'il apprend et se développe. Dans un premier temps les activités plutôt sensorielles mais sont indispensables au bon éveil du bébé.

Dès la naissance tout ce qui environne bébé est une source d'éveil et d'apprentissage. Un mobile coloré placé au-dessus de son lit l'attirera, l'aidera à aiguiser sa concentration et à adapter sa vue jour après jour. Un mobile musical stimulera l'ouie de bébé déjà stimulée dans le ventre de sa maman. Ce qui au départ n'était qu'un bruit ayant attiré l'attention de bébé, le poussera peu à peu à bouger tout son corps ... de fil en aiguille chaque jour bébé s'éveille au monde qui l'entoure.

Avec un peu d'imagination, de temps et beaucoup d'amour il est facile de fabriquer des jeux d'éveil et de décorations économiques et qui seront d'autant plus efficaces qu'ils seront renouvelés régulièrement. Comme pour tout être humain l'un des moteurs de l'évolution d'un bébé est la curiosité, la nouveauté le surprend et l'aide à progresser.



CK /Besoin/ nov 2006 /teteamodeler.com - -

similaire:

Les grandes etapes du developpement du bebe iconOstéopathie et Bébé. Traitement ostéopathique du bébé et du nourrisson...
«modelé» par son passage dans le ventre de sa mère. Chaque pression exercée sur son corps lors de ce passage va contribuer à son...

Les grandes etapes du developpement du bebe iconUn résumé des principales toxicités des chimiothérapies et leurs prises en charge
«Un plan personnalisé de soins» (dos de la couverture bleue) sous forme d’un tableau résumant les grandes étapes et la chronologie...

Les grandes etapes du developpement du bebe iconUn résumé des principales toxicités des chimiothérapies et leurs prises en charge
«Un plan personnalisé de soins» (dos de la couverture bleue) sous forme d’un tableau résumant les grandes étapes et la chronologie...

Les grandes etapes du developpement du bebe iconUn résumé des principales toxicités des chimiothérapies et leurs prises en charge
«Un plan personnalisé de soins» (dos de la couverture bleue) sous forme d’un tableau résumant les grandes étapes et la chronologie...

Les grandes etapes du developpement du bebe iconUn résumé des principales toxicités des chimiothérapies et leurs prises en charge
«Un plan personnalisé de soins» (dos de la couverture bleue) sous forme d’un tableau résumant les grandes étapes et la chronologie...

Les grandes etapes du developpement du bebe iconCréé par Bruno goujon 20/11/2010
«trusté» par les grandes ong et nécessitant de grandes compétences, de grandes connaissances que seule une formation poussée peut...

Les grandes etapes du developpement du bebe iconLes etapes du developpement de la personne
«Bousculé», IL ne rêvera pas dans les bras de sa mère. Ils seront côte à côte mais pas harmonieusement ensemble

Les grandes etapes du developpement du bebe iconDans cet esprit, nous nous réservons le droit de demander à tous...
«Direction Commerciale Horlogerie & Lunettes» conduit le développement commercial de l’horlogerie et des lunettes Cartier, en définissant...

Les grandes etapes du developpement du bebe iconEssai sur la notion de cybercriminalité Par Mohamed chawki membre...
«La cybercriminalité est la troisième grande menace pour les grandes puissances, après les armes chimiques, bactériologiques, et...

Les grandes etapes du developpement du bebe iconFeuillet n°2 Les coliques et le bébé allaité





Tous droits réservés. Copyright © 2016
contacts
m.20-bal.com