Le bébé dans l’eau Règlement de l’activité municipale





télécharger 35.79 Kb.
titreLe bébé dans l’eau Règlement de l’activité municipale
date de publication09.10.2017
taille35.79 Kb.
typeDocumentos
m.20-bal.com > droit > Documentos

Le bébé dans l’eau




Règlement de l’activité municipale



 Les enfants nés de 2008 à 2011 pourront participer à l’activité pour l’année scolaire

2011/2012. Tout enfant non inscrit n’aura pas accès au bassin.
L’activité est réservée exclusivement aux parents adhérents.

Toute autre personne ne peut y participer. (Sauf cas exceptionnel)
 Le but de l’activité est de favoriser l’éveil et le développement de l’enfant dans l’eau

par le jeu et l’accompagner dans sa recherche d’autonomie, mais aussi de vivre des

moments privilégiés de détente en famille.
Tarifs forfaitaires pour une session de 12 séances (4 mois). Ne peut-être remboursé.

77.70 € pour les résidents ;47,60€ pour le 2éme enfant.

(Fournir un justificatif de domicile)

128.75 € pour les non-résidents ;77.70€ pour le 2éme enfant.

( Chèque à l’ordre du trésor public )
L’adhésion à la Fédération des Activités d’Eveil et de Loisirs est obligatoire pour les

adhérents. Elle est de :

17.10 € par an et par enfant ( chèque à l’ordre de la F.A.E.L .)
Les dossiers devront être dûment remplis et seront remis impérativement le jour de

l’inscription ainsi que le règlement de l’activité et le certificat médical obligatoire.
Tout enfant ne possédant pas le certificat médical à la première séance ne sera pas

admis au bassin.
Pour être admis l’enfant devra être vacciné : au minimum la 2ème injection D.T.C.P.

Le vaccin B.C.G. est recommandé.
L’accès au bassin pourra être interdit aux enfants présentant des affections O.R.L. ou

dermatologique suspectes.
Tout cas de maladie contagieuse doit –être signalé le plus rapidement possible
Chaque adhérent s’engage à respecter les règles d’hygiène :



Couche de bain ( type little swimmers ) OBLIGATOIRE

pour les bébés de moins de 3 ans

Maillot de bain pour tous les enfants ( même avec la couche )

 Douche OBLIGATOIRE avant la baignade




 L’établissement décline toute responsabilité en cas de perte ou de vol d’objet de valeur lors de l’activité.
Les adhérents attestent avoir pris connaissance du présent règlement et s’engagent à

le respecter.
Tout contrevenant à ce règlement pourra se voir refuser temporairement l’accès à

l’activité, en cas de récidive, l’exclusion définitive pourra être prononcée par le

Directeur de l’établissement.


PLANNING DES SEANCES 2011 / 2012



1 ère session

MOIS

DATES


OCTOBRE

1 - 8 - 15 - 22

NOVEMBRE

5 - 12 – 19 - 26

DECEMBRE

3 - 10 - 17

JANVIER

14 ( INSCRIPTION 2ème session)- 21(bonus)








Sous réserve d’annulation pour raison technique imprévue.

2 ème session

MOIS

DATES


JANVIER

28

FEVRIER

4– 11

MARS

3 - 10 – 17 – 24 - 31

AVRIL

7 – 28

MAI


5 – 12 – 19(bonus)


Il est admis qu’un nourrisson bénéficie dans les trois premiers mois de sa vie, d’une immunité transmise par sa mère. C’est pourquoi le schéma de vaccination habituel qui prend en compte la nécessité de la mise en place d’une immunité chez l’enfant au-delà du troisième mois propose un calendrier de vaccinations comprenant le B.C.G. dans le premier mois suivant la naissance et le vaccin diphtérie, tétanos, coqueluche, polio (D.T.C.P.) à partir du quatrième mois. L’immunité produite par cette vaccination (D.T.C.P.) ne devient effective qu’aux environs de la quatrième semaine suivant la première injection du vaccin. A ce moment pour établir une immunité plus durable, il est nécessaire de pratiquer une deuxième injection de D.T.C.P. et une troisième un mois plus tard. C’est pourquoi, compte tenu du risque faible mais existant de contamination par les virus de la poliomyélite, nous préconisons de n’ouvrir l’activité d’adaptation en milieu aquatique des jeunes enfants aux seuls enfants ayant reçu la deuxième injection D.T.C.P. avant d’aborder les contres –indications médicales à l’activité, il est bon de préciser sue tout comme la natation sportive, cette activité à très peu de contre – indication au plan médical.

Nous distinguerons :

 Les contre–indications absolues.

 Les contre-indications relatives

Les contre-indications temporaires
les contre-indications absolues :

 Les maladies graves et rares telles que les cardiopathies cyanogènes.

(ex : tétralogie de Fallot)

 Les maladies chroniques telles que l’otite chronique muqueuse, caractérisée

par un écoulement mucopurulent avec perforation tympanique.
Les contres indications relatives :

 Les cardiopathies congénitales non-cyanogènes.

 Les comitialités : nous avons à considérer uniquement les épilepsies vraies.

Si le traitement est bien suivi, seul le médecin traitant est apte à juger de

l’opportunité de la fréquentation du baby-club.

 les convulsions à la suite de fortes températures ne contre –indiquent pas

l’activité.

 Les enfants ayant inhalé du liquide amniotique à la naissance sont aptes à

l’activité à condition qu’ils n’aient par gardés de troubles de la déglutition à

la suite de ce problème

 Les handicaps psychomoteurs doivent faire l’objet d’une attention

particulière. L’accès à l’activité doit être soumis à un avis médical spécialisé

et aux possibilités de l’équipe d’animateur d’assumer les problèmes qui

pourraient se poser.
Les contres indications temporaires :

 Les états fébriles : temporaires supérieures à 38° tel que rhino-pharyngite,

angine, otite, bronchite…

 Les infections cutanées ( impétigo, intertrigo, mycose, furoncle).

 Les conjonctivites infectieuses.

 Les diarrhées infectieuses

 Les érosions cutanées non cicatrisées post-vaccinales (scarification, bague,

intradermo).

 Les tympans ouverts, soit par paracentèse ou par rupture spontanée.

L’activité pouvant être reprise après avis du médecin confirmant la cicatrisation du tympan.
LES PATHOLOGIES :

  1. Cutanée

    1. Effets additifs :

  • Effet desséchant sur la peau : attention aux eczémas.

  • Conjonctivite irritative.




    1. Granulum des piscines du au Mycobactérium Balnéum

    2. Mycoses : le pied d’athlète

      • Eczéma Margine de Hebra.

      • Pityriatis Versicolore.




    1. Verrues : le Molluscum Contagiosum

      • Les verrues banales.




  1. O.R.L.

    1. Rhinite vasomotrice.

    2. Peu de sinusite chez l’enfant : Ethmoïdaux : pneumatisation postnatal.

      • Maxillaire : pneumatisation à 2 ans

      • Frontaux : se développent à 10 ans

      • Auriculaire : barotraumatisme, otite interne ,

otite externe.
CONSEILS ALIMENTAIRES :

Dans cette activité, les enfants dépensent de l’énergie, et il est indispensable de compenser ces pertes. Seule une alimentation adaptée va permettre de réaliser les conditions permettant d’obtenir un équilibre énergétique.

Nous allons devoir tenir compte dans le choix des aliments tout d’abord, du fait qu’ils ne réalisent pas tous un même apport calorique, et aussi en fonction du mode de préparation et leur association, le temps d’assimilation, et donc de mise à disposition des calories, est très variable.

Connaissant ces problèmes nous avons pu établir, avec l’aide d’une diététicienne, une proposition de choix alimentaire qui permettez, sans perturber les habitudes de chacun, de couvrir les besoins des enfants dans le cadre de cette activité.

De cette étude il ressort que les sucres sont les aliments qui vont à eux seuls permettre d’obtenir cet équilibre énergétique dans des délais compatibles avec le déroulement de l’activité : les protides et les lipides, certes nécessaires au bon équilibre des repas, mais qui n’amène pas une bonne production énergétique rapide , n’ont pas été pris en compte.

Nous avons distingué trois types d’aliments sucrés :


  1. ceux contenant des sucres à assimilation rapide :

    • sucre semoule, sucres en morceaux

    • miel, confiture, chocolats, bonbons, nougats, pâtes de fruits

    • lait concentré sucré, pâtes chocolatées à tartiner

    • les fruits (bananes, raisins secs…) jus de fruits.




  1. ceux contenant des sucres à assimilations moins rapides :

    • les pommes de terres, les petits pois, le riz, les nouilles

    • le pain, les toasts, les biscottes

    • la semoule, la maïzena.

  2. ceux contenant un mélange des deux :

    • gâteaux secs, pains d’épice, brioches, croissants, petits pains au lait

    • farine pour bouillie instantanées ou à cuire

    • fruits au sirop, les petits pots aux fruits .


Le troisième groupe est constitué de fait, des aliments les plus adaptés aux besoins énergétiques de l’enfant au cours d’une séance d’adaptation à l’eau.
Nous allons à partir de ces notions essayer d’envisager en pratique les propositions alimentaires que nous pouvons faire en fonction de l ‘âge.
De quatre mois à neuf mois :

1 .Si votre bébé est réveillé une heure avant d’aller à la piscine, vous pouvez lui donner un sucre qui donne lentement de la chaleur , c’est à dire une bouillie (même si vous n’en donnez jamais les autres jours) :

  • 1ère façon : lait habituel et une farine aux légumes du commerce, elle remplacera le repas de légumes.

  • 2ème façon : si votre bébé est assez grand, lait et semoule avec une cuillère à soupe de sucre. Vous donnez les légumes le soir.

  • 3ème façon : si votre bébé est âgé de huit à neuf mois, vous pouvez aussi donner une purée de pomme de terre au lait avec un peu de viande mixée.


2. Si votre bébé se réveille juste avant de partir, il faut lui donner un sucre qui donne vite de la chaleur c’est à dire :

  • 1ère façon : une banane écrasée avec du sucre et du yaourt.

  • 2ème façon : fruits en petits pots.

  • 3ème façon : mixer des fruits au sirop avec leur jus (poires, pêches).

  • 4ème façon : mixer une orange pelée et une banane.

Vous pouvez, si le goût n’est pas assez sucré, rajouter une cuillerée à soupe rase de sucre.
3

Au sortir de l’eau, Bébé à froid, lui donner vite un sucre qui libère de la chaleur. Nous conseillons d’emporter le repas uniquement dans des récipients en plastique (biberons et boîtes) en transvasant le contenu des petits pots.


    • Si bébé a une bouillie :

      • Un jus de fruit (100 à 200 grammes) dans un biberon en plastique ou des fruits




    • Si bébé a eu des fruits :

      • Seulement 50 à 100 grammes de jus de fruits selon l’âge puis un yaourt sucré ou un biberon au lait habituel avec de la farine que vous tenez au chaud dans un système thermos.


Remarques générales :

Si un bébé ne mange pas de fruits et ne boit pas les jus :

  • Remplacez le jus de fruit par une boisson sucrée (tisane, eau) ou par son lait habituel que vous sucrerez (1 morceau de sucre pour 100 gr de lait).

  • Il est aussi important de lui apporter de la vitamine C par un autre moyen (rajoutez du jus de citron, d’orange ou de pamplemousse dans le yaourt ou dans un autre dessert). La vitamine C joue un rôle important dans la lutte contre certaines maladies.

  • Un enfant doit boire. S’il ne réclame pas à boire, il faut lui proposer, plusieurs fois par jour, un choix de boissons (eau , jus de fruits, mélange des deux, tisane). Il faut montrer à votre bébé que vous buvez aussi et essayer qu’il vous imite. Un enfant qui ne boit pas risque plus tard de manger quand il a soif, parce qu’il n’a jamais appris à boire. Souvent ces enfants gardent ce comportement alimentaire et deviennent obèses.


Ce que peut manger un enfant de 9 à 24 mois :

  1. avant d’aller à la piscine :

  • environ une heure avant, donnez-lui un repas complet. Qu’il mange des sucres pour donner lentement de la chaleur : pomme de terre, riz ou pâtes auxquelles vous ajoutez de la viande, du poisson ou de l’œuf.




  1. au sortir de l’eau :

  • un jus de fruits puis des fruits frais ou des yaourts sucrés ou une crème sucrée (crème vanille ou chocolat)

  • ou des petits gâteaux ou un morceau de cake.

Le jus de fruits peut toujours être remplacé par une boisson sucrée.

Ce que peut manger un grand :


  1. avant d’aller à la piscine :

Un repas ordinaire, il faut simplement veiller à ce que le repas comporte un sucre qui donne lentement de la chaleur comme pomme de terre, riz, nouilles ou pain.


  1. au sortir de l’eau :

Un jus de fruits, puis des fruits frais ou au sirop ou des yaourts sucrés, crèmes sucrés ou des petits gâteaux, cakes ou pain et chocolat ou quelques friandises : bonbons, pâtes de fruits ou brioches, croissants, pains au lait.

similaire:

Le bébé dans l’eau Règlement de l’activité municipale icon1 Compositions des eaux 3
«Comment l’eau de notre chasse d’eau arrive dans notre verre d’eau ?». Nous allons chercher à comprendre si l’eau de notre chasse...

Le bébé dans l’eau Règlement de l’activité municipale iconOstéopathie et Bébé. Traitement ostéopathique du bébé et du nourrisson...
«modelé» par son passage dans le ventre de sa mère. Chaque pression exercée sur son corps lors de ce passage va contribuer à son...

Le bébé dans l’eau Règlement de l’activité municipale iconI. Introduction Comment l’eau de notre chasse d’eau arrive-t-elle...
«L’agglomération nancéienne est alimentée en eau par une prise directe dans le lit de la Moselle, a 9 kilomètres au Sud de la ville...

Le bébé dans l’eau Règlement de l’activité municipale icon11 Quantification de l’atrazine et de la simazine dans l’eau 12 Quantification...

Le bébé dans l’eau Règlement de l’activité municipale iconProcès-verbal de la séance régulière du conseil municipal, tenue...
«compagnonnage en eau potable» de M. Pierre-Alexandre Gaudreault au montant de 1 690. 00$ plus taxes

Le bébé dans l’eau Règlement de l’activité municipale iconReglement type de distribution de l'eau potable

Le bébé dans l’eau Règlement de l’activité municipale iconEau potable : désinfection Activité type 2

Le bébé dans l’eau Règlement de l’activité municipale iconSeconde étude des diathèses autour du verbe embarquer (de l’eau)
«phénomène consistant dans l’entrée d’eau dans une embarcation par le haut (du fait de l’agitation de la mer, du roulis ou de la...

Le bébé dans l’eau Règlement de l’activité municipale iconEclore dans l’espace sonore et aérien
«l’accouchement phonique». Bébé crie alors, marque sa présence dans l’espace de l’air

Le bébé dans l’eau Règlement de l’activité municipale iconJ’ai été arrêté par un agent de police municipale, qui m’a dressé...
«Un fonctionnaire de police (en civil) a le devoir d’intervenir de sa propre initiative pour prévenir ou réprimer tout acte de nature...





Tous droits réservés. Copyright © 2016
contacts
m.20-bal.com