Fiche sur les chocs





télécharger 40.01 Kb.
titreFiche sur les chocs
date de publication23.04.2017
taille40.01 Kb.
typeDocumentos
m.20-bal.com > droit > Documentos
Fiche sur les chocs
CHOC ANAPHYLACTIQUE

CHOC CARDIOGENIQUE

CHOC HYPOVOLEMIQUE

CHOC SEPTIQUE


CHOC ANAPHYLACTIQUE

= déséquilibre hémodynamique secondaire à la libération

d’histamine leucocytaire en réponse à une réaction Ag-Ac


Mécanisme






Clinique




  • Signes communs aux états de choc :

    • Signes cutanés. choc « chaud », rougeurs diffuses en phase initiale ( puis retard pouls capillaire, marbrures genoux-coudes, extrémités pâles et froides ).

    • Tachycardie ( > 100 bpm, > de 30% à valeur habituelle, pouls « filant » mal perçu).

    • Polypnée ( FR > 20 cycles/min ).

    • Oligurie ( diurèse < 0,5 ml/kg/h ).

    • PA normale en phase initiale puis chute ó collapsus.

Grave +++ si :

< 40% à valeur habituelle

< 90 mmHg de systolique

< 60 mmHg de diastolique

  • Signes spécifiques :

    • Contexte de survenue : allergie ( latex +++, antibiotiques, produits iodés ).

    • Signes cutanés : rougeur initiale, urticaire, prurit.

    • Œdème laryngé : œdème de Quincke.

    • Bronchospasme sur œdème bronchique.

    • PA « élargie ».





Surveillance




  • Voies veineuses ( x 2, gros diamètre ).

  • SpO2.

  • Sonde vésicale ( diurèse ).

  • Scope.

  • +/- SNG.





Traitement




  • Corriger la défaillance circulatoire :

    • vasodilatation veineuse  remplissage ( cristalloïdes ).

    • Vasodilatation artérielle  adrénaline ( i.v, i.m, endotrachéale ).

1 mg dans 10 ml  injecter 1 ml ( = 0,1 mg )

  • Corriger la défaillance respiratoire :

    • Oxygène.

    • +/- corticoïdes.

    • +/- intubation.







CHOC CARDIOGENIQUE

= baisse du débit cardiaque secondaire à une cardiopathie



Causes





  • Infarctus du myocarde.

  • Insuffisance cardiaque terminale.

  • Contusion du myocarde.





Mécanisme

compensatoire




  • La baisse du débit cardiaque est compensée en augmentant la résistance vasculaire.




Clinique




  • Signes communs aux états de choc :

    • Signes cutanés ( retard pouls capillaire, marbrures genoux-coudes, extrémités pâles et froides ).

    • Tachycardie ( > 100 bpm, > de 30% à valeur habituelle, pouls « filant » mal perçu ).

    • Polypnée ( FR > 20 cycles/min ).

    • Oligurie ( diurèse < 0,5 ml/kg/h ).

    • PA normale en phase initiale puis chute ó collapsus.

Grave +++ si :

< 40% à valeur habituelle

< 90 mmHg de systolique

< 60 mmHg de diastolique

  • Signes spécifiques :

    • Contexte de survenue : antécédents cardiaques, embolie pulmonaire.

    • Dyspnée.

    • Turgescence des jugulaires.

    • OAP.





Surveillance




  • ECG.

  • SpO2.

  • Sonde vésicale ( diurèse ).

  • Scope.

  • Voies veineuses ( x 2, gros diamètre ).

  • +/- SNG.





Biologie




  • CPK-tropo.




Traitement




  • Baisse du travail du myocarde :

    • Oxygène.

    • +/- ventilation assistée.

    • Vasodilatation.

    • +/- diurétiques ( souvent non car chute de TA ).

  • Augmentation du débit cardiaque :

    • DOBUTREX® ( dobutamine, inotrope, 5 à 30 μg/kg/min ).







CHOC HYPOVOLEMIQUE


C

A

U

S

E

S


  • Hypovolémie absolue  diminution volume sanguin ( N=70ml/kg )

    • Déficit en Na + H2O ( DEC ).

    • Déficit en Na + protéines ( Brûlures externes et internes ).

    • Déficit en Na + protéines + hémoglobine ( hémorragies ).

  • Hypovolémie relative

    • Séquestration de sang veineux.

    • Désadaptation contenant-contenu.


M

E

C

A

N

I

S

M

E






C

L

I

N

I

Q

U

E

  • Signes communs aux états de choc :

    • Signes cutanés ( retard pouls capillaire, marbrures genoux-coudes, extrémités pâles et froides ).

    • Tachycardie ( > 100 bpm, > de 30% à valeur habituelle, pouls « filant » mal perçu ).

    • Polypnée ( FR > 20 cycles/min ).

    • Oligurie ( diurèse < 0,5 ml/kg/h ).

    • PA normale en phase initiale puis chute  collapsus.

Grave +++ si :

< 40% à valeur habituelle

< 90 mmHg de systolique

< 60 mmHg de diastolique

  • Signes spécifiques :

    • Contexte de survenue : chirurgical, médical ( hémorragie digestive, …).

    • PA : TA « pincée », augmentant en position déclive.

    • Veines plates.

    • Pâleur conjonctivale.

B

I

O

L

O

G

I

E

  • Gaz du sang  acidose ( augmentation des lactates ).

  • Bilans :

    • ionogrammes sanguin et urinaire.

    • Protidémie.

    • Urée-créat.

    • NF.

    • TP,TCA.

    • RAI.

    • Rhésus.

S

U

R

V


  • SpO2.

  • Sonde vésicale ( diurèse ).

  • Scope.

  • Voies veineuses ( x 2 , gros diamètre).

  • +/- SNG.

T

T

T


  • Oxygène.

  • Remplissage vasculaire ( cristalloïdes, colloïdes ).

  • Amines vasopressives ( LEVOPHED® ).

  • Traitement de la cause.



CHOC SEPTIQUE

= déséquilibre hémodynamique dû à la résistance immuno-inflammatoire

secondaire à une agression par un agent infectieux


M

E

C

A

N

I

S

M

E





C

L

I

N

I

Q

U

E




  • Signes communs aux états de choc :

    • Signes cutanés. choc « chaud », rougeurs diffuses en phase initiale ( puis retard pouls capillaire, marbrures genoux-coudes, extrémités pâles et froides ).

    • Tachycardie ( > 100 bpm, > de 30% à valeur habituelle, pouls « filant » mal perçu).

    • Polypnée ( FR > 20 cycles/min ).

    • Oligurie ( diurèse < 0,5 ml/kg/h ).

    • PA normale en phase initiale puis chute ó collapsus.

Grave +++ si :

< 40% à valeur habituelle

< 90 mmHg de systolique

< 60 mmHg de diastolique

  • Signes spécifiques :

    • Contexte de survenue : infectieux.

    • Evolution de la température : augmentation brutale ( > 38,5 °C ), baisse brutale ( <36 °C ) suivie d’une augmentation ( > 38,5 °C ).

    • Frissons, tremblements.

    • Rougeurs, chaleur cutanée en phase initiale.





B

I

O




  • Hémocultures.

  • NF.

  • Autres prélèvements…





S

U

R

V




  • Voies veineuse ( x 2, gros diamètre ).

  • SpO2.

  • Sonde vésicale ( diurèse ).

  • Scope.

  • +/- SNG.






T

T

T




  • Augmentation de l’oxygénation tissulaire :

    • ventilation assistée.

  • Corriger la volémie :

    • remplissage vasculaire.

  • Traitement de la défaillance circulatoire :

    • Amines vasopressives ( LEVOPHED® ).




similaire:

Fiche sur les chocs iconLe deuil, le chagrin, la mort et les autres chocs affectifs et les troubles du sommeil

Fiche sur les chocs iconCctp de renforcement de piles de ponts Protection contre les chocs de VÉhicules

Fiche sur les chocs iconFiche descriptive
«Tout sauf les armes», et vers le marché américain, grâce à la loi sur la croissance et les opportunités économiques, African Growth...

Fiche sur les chocs iconFiches de programmation Appel à projets 2016 fiche pr o gr a mm ation...

Fiche sur les chocs iconFourniture de pare-chocs 125 réf. 313. 11. 1000. 0125 de la société...

Fiche sur les chocs iconDeclaration cgt au cce du 18/10/11 sur la securite des agents dans pôle emploi
«fiche alerte», d’expédier un courrier sermonneur à son auteur, voire de porter plainte contre lui dans les cas les plus graves

Fiche sur les chocs iconLe maïS, une culture econome en traitements
«Chasser les idées reçues sur le maïs fourrage, fiche 8», maiz’europ, seproma

Fiche sur les chocs iconFiche 2 : Un enseignement explicite centré sur les stratégies de compréhension
«Véronica, chuchote Séverine, ne sait pas sa poésie car elle a oublié son cahier hier soir.»

Fiche sur les chocs iconFiche de stage Lisode umr g-eau 2015
«Construction d’un outil de dialogue sur les pollutions diffuses pour la mise en place des Zones Tampons Humides Artificielles»

Fiche sur les chocs iconFiche de renseignements sur victrelis™ (bocéPRÉvir)





Tous droits réservés. Copyright © 2016
contacts
m.20-bal.com