Recherche d'agglutinines froides (-)





télécharger 42.56 Kb.
titreRecherche d'agglutinines froides (-)
date de publication20.11.2017
taille42.56 Kb.
typeRecherche
m.20-bal.com > droit > Recherche
Ecrire une synthèse de chacun des compte-rendus suivants montrant que vous en avez compris le sens général et la démarche.
Expliquer chacun des mots encadrés : étymologie et signification.

COMPTE RENDU D'HOSPITALISATION CR1

------------------------------

DE Madame
Malade âgée de 79 ans, hospitalisée dans le service du 04/03/2001 au

: Surveillance d'une LLC et endoscopie digestive de dépistage
ANTECEDENTS

-----------

mère : cancer du côlon

thyroïdectomie sur goître en 95

cruralgie du MIG en 97

dépression réactionnelle en 88 (décès du mari)

dernière mammo 2000
HISTOIRE DE LA MALADIE

----------------------

Suivie pour LLC stable à 22000 GB depuis 88 avec ADP essentiellement

cervicomédiastinoabdominale, des lymphocytes B CD5 (+) (78%)

entraînant une hypogammaglobulinémie.

Surveillance digestive (mère : cancer colique).
BILAN CLINIQUE

--------------

Apyrexie, 58 kg.

Absence de signe d'hémorragie ou de foyer infectieux latent.

ADP jugulocervicale

Douleur à la racine du MIG

Pas de rate perçue
BILAN BIOLOGIQUE

----------------

- NUMERATION FORMULE : résultats :

Globules blancs :27 giga/l

Globules rouges : 5.2 tera/l

Hémoglobine : 13.3 g/l

Hématocrite : 43 %

Plaquettes : 293 giga/l

VGM : 82 FL

Polynucléaires neutrophiles : 13.1

Lymphocytes : 84.7

Monocytes : 1.3

Eosinophiles : 0.5

VS : 2

Réticulocytes : 46 giga/l

Ionogramme : normal
- BILAN HEPATIQUE : normal CPK : 239 (N) UI/L

Phosphatases alcalines : 40 UI/l

Sidérémie : 16 mcmol/l

Coef. sat. : 21%

PCR : 5 mg/l

Electrophorèse des protéines : hypogamma 3.6%
- BILAN IMMUNOLOGIQUE : résultats :

ACAN : )

DNA : )

SSA : ) négatifs

SSB : )

RNP : )

Sm : )
Dosage pondéral IG :

IgM : 0.08

IgG : 2.1

IgA : 0.27

Bêta microglobuline : 2.34 (N) mg/l

Immunoélectrophorèse des protéines : hypogammaglobulinémie sans

anomalie qualitative nette des Ig
- AUTRES EXAMENS BIOLOGIQUES :

Caryotype sang : TPA + IL2 = normal

Typage lymphocytaire : population B monoclonale à 81%, à chaîne

légère lambda, CD5 (+), CD 23 (+), CD 11c (+), CD 78b+, CD22-

ANCA, ACC, ACL, anti PE, anti B2 GP1 (-)

ACE : 2.1 (N), AFP : 4.5 (N)

ECBU (-)

Recherche d'agglutinines froides (-)

Cryoglobulinémie (-)
BILAN PARACLINIQUE

------------------

FOGD : hernie hiatale à 40 cm de l'AD ; biopsies duodénales et

coliques étagées sans remaniement pathologique évocateur.

Coloscopie : normale

Biopsies :

Rx pulmonaire : ADP médiastinales stables dans le temps

Myélogramme : non fait

TAP :

-ADP centimétriques axillaires et susclaviculaires

-absence d'ADP médiastinale

-ADP centimétriques des chaînes lomboaortiques coeliomésentériques,

iliaques internes et externes, inguinaux.
DISCUSSION DIAGNOSTIQUE, CONCLUSION

===================================

LLC depuis 8 ans remarquablement stable de stade B de Binet. A

revoir dans deux ans.

Absence de lésion suspecte endodigestive à contrôler dans 5 ans.

COMPTE RENDU D'HOSPITALISATION CR2

------------------------------

DE Madame
Malade âgée de 60 ans, hospitalisée dans le service du 01/08/2001 au

03/08/01 : pour bilan étiologique de polyarthralgies et

polymyalgies.
ANTECEDENTS

-----------
- Médicaux :

fibromyalgie

hernie hiatale

diverticulose sygmoïdienne

arthrose vertébrale étagée

terrain migraineux

hypercholestérolémie

hypertriglycéridémie.

G7P5 - 2 fausses couches en un semestre, pas de thrombophlébite.

Ménopause : 52 ans (THS pendant 3 ans, arrêté en 1999)

père : cancer de l'oesophage

frère : cancer de l'estomac
- Chirugicaux :

méningiome D12 1987

appendicectomie

amygdalectomie
HISTOIRE DE LA MALADIE

----------------------
3-4 ans après l'opération d'un méningiome dorsal (D12), elle avait

présenté des lombalgies et sciatalgies à bascule.

Depuis une dizaine d'années, elle se plaint de polyarthralgies (IFP,

poignets, épaules, genoux) d'horaire inflammatoire (surtout

nocturnes, avec un dérouillage matinal à 30').

Myalgies diffuses.

Ce tableau polymyalgique a été étiqueté comme fibromyalgique
BILAN CLINIQUE

--------------
Lombalgies : signe de la sonnette (+), lasègue : 70° à droite - 80° à

gauche, distance doigts-sol : 20 cm

Myalgies spontanées et à la palpation.

Pointes fibromyalgiques sensibles

ROT : vifs à droite, ROT rotuliens faibles à gauche, achiléen :

abolition à gauche.
BILAN BIOLOGIQUE

----------------
- NUMERATION FORMULE : résultats :
Globules blancs :7.3 giga/l

Globules rouges : 4.29 tera/l

Hémoglobine : 134 g/l

Hématocrite : 0.41 %

Plaquettes : 351 giga/l

VGM : 96.2 FL

Polynucléaires neutrophiles : 2.65

Lymphocytes : 3.69

Monocytes : 0.2
VS : 2/6
Ionogramme : normal
Autres : Phénotypage : élévation de la sous population

lymphocytaire T CD4
- BILAN HEPATIQUE : normal

Gamma GT : 57 UI/l

Triglycérides : 1.91 mmol/l
- BILAN RENAL : normal

Protéinurie : 0.054 g/24 h
Autres : CH 50 :70 .

Ac anti PE (-)

Ac ACL (-)

ACC : absence

FR (-)

Cryoglobuline augmentée, ANCA (-)

Ac antiendomysium et antigliadine (-).

Electrophorèse des protéines : normal
ACAN : (-)

DNA : (-)

SSA : (-)

SSB : (-)

RNP : (-)

Sm : (-)
Dosage pondéral IG :

IgM : N

IgG : N

IgA : N
Autres :
ACTH / CORTISOL : normaux.
T3 : 5.2 pmol/l (N 3,8 à 6,8)

T4 : 13.6 pmol/l (N 7 à 17)

TSH : 1.9 mU/l (N 0,2 à 3,5)

Ac anti P0 < 30
- AUTRES EXAMENS BIOLOGIQUES :
Sérologies hépatite B et C : (-)

AgHBs (-)

AcHBs <10

AcHBs (-)

MNI test (-)
BILAN PARACLINIQUE

------------------

- IRM lombaire : processus endocanalaire réalisant un effet de masse

sur le cordon médullaire à la jonction T11-T12, développé au dépens

des articulaires postérieurs en hyposignal franc T1-T2, compatible

avec des remaniements ostéophytiques post-opératoires à

développement endocanalaire. Pas de signe de souffrance médullaire.
- Scanner TAP : présence d'un glanglion infracentimétrique de la

loge de Baréty. Présence d'une stéatose hépatique. Il existe au

niveau du segment V une zone spontanément hyperdense, homogène,

mesurant 10 mm de diamètre, correspondant vraissemblablement à un

ilot de foie sain sur foie stéatosique (image 20), à confronter à

une écho orientée.
- Scintigraphie osseuse : temps précoce: absence d'anomalie, temps

tardif : discrète hyperfixation latéralisée à gauche en postérieur

au niveau L4-L6 de type dégénératif banal.
- Echo thyroïdienne :

Lobe droit : 2 formations micro kystiques.

Pôle inférieur : formation nodulaire ( 7 mm).

Lobe gauche : 1 micro nodule hypo échogène avec centre échogène de 4

mm de diamètre . Présence d'un petit ganglion jugulo carotidien .

Par ailleurs, absence d'adénomégalie cervicale.
DISCUSSION DIAGNOSTIQUE, CONCLUSION

===================================
Bilan étiologique négatif. A recontrôler dans un an.
COMPTE RENDU D'HOSPITALISATION CR3

------------------------------
Monsieur Né le

Médecin(s) correspondant(s) : * Docteur

Date entrée en unité de Rythmologie : 17/09/06

Date de sortie : 25/09/06
A L'ADMISSION :

---------------
* MOTIF D'HOSPITALISATION : Bilan de resynchronisation +

implantation d'un stimulateur cardiaque triple chambre.
* ADRESSE(E) PAR : Docteur
* ANTECEDENTS :

- cardiopathie hypokinétique à coronaires saines

- insuffisance cardiaque
* FACTEURS DE RISQUE CARDIOVASCULAIRE :

- Diabète : non insulino-dépendant
* TRAITEMENT A L'ENTREE :

- PREVISCAN : 1/2 cp le soir (arrêté depuis le 15/09)

- HEMIGOXINE : 1/jour

- TRIATEC 2.5 : 1/jour

- LASILIX 40 : 1 cp matin midi

- ALDACTONE 25 : 1/2 cp par jour

- NOCTRAN 10 : 1/jour
* HISTOIRE DE LA MALADIE : Patient de 79 ans ayant présenté une

première décompensation cardiaque en juin 2005 avec découverte

d'une cardiomyopathie dilatée primitive (coronaires saines).

Actuellement stade III NYHA.

A noter, perte de 16 kgs en 2 mois avec asthénie et anorexie.

Actuellement va mieux avec reprise de l'appétit et prise de 4 kgs.
* EXAMEN CLINIQUE : Bruits du coeur réguliers sans souffle, plages

pulmonaires libres, mollets souples non douloureux, pas de signe

d'insuffisance cardiaque droite, cicatrisation escarre talonnier

gauche, cicatrisation en cours de la malléole externe droite.
* ELECTROCARDIOGRAMME : Rythme sinusal, bloc auriculoventriculaire

du 1er degré, bloc de branche gauche, QRS à 160 ms.


  • BIOLOGIE : BNP à 205.



EVOLUTION DANS LE SERVICE :

---------------------------

L'échographie trans thoracique retrouve une cardiomyopathie

dilatée avec une fraction d'éjection ventriculaire gauche à 35 %

associée à un asynchronisme intra-ventriculaire net.

Le résultat de la fraction d'éjection isotopique est en attente.

Le test de marche est de 240 mètres.
Le 22/09/06 on réalise l'implantation d'un stimulateur double

chambre de marque Biotronik en loge pré-pectorale gauche.
Les suites opératoires sont marquées par un déplacement de la

sonde atriale qui est replacée le lendemain.
TRAITEMENT DE SORTIE :

----------------------

- TRIATEC 2,5 : 1 par jour

- LASILIX 40 : 1 matin 1 midi

- ALDACTONE 25 : 1/2 par jour

- NOCTRAN 10 : 1 par jour

- HEMIGOXINE : 1 par jour

CONCLUSION :

------------

Implantation d'un stimulateur cardiaque triple chambre chez un

patient de 79 ans, porteur d'une cardiomyopathie dilatée primitive

avec un bloc de branche gauche et un stade III de la NYHA malgré

un traitement médical maximal.


------------------------------

COMPTE RENDU D'HOSPITALISATION CR4

------------------------------
Madame , âgée de 55 ans, a été

hospitalisée dans le service pour des douleurs de

l'hypochondre droit.

A noter dans ses antécédents une gastrite fundique en

97, un polytraumatisme en 95 avec abus d'antalgiques,

une transfusion en 95, une tuberculose ganglionnaire

en 91 traitée, une thalassémie.

Son histoire commence le 13 mai 2000 avec une douleur

abdominale à irradiation dorsale. La douleur cède

spontanément puis reprend de façon hyperalgique

depuis 48 H.

A l'examen on retrouve un abdomen météorisé, un

empâtement douloureux de l'hypochondre droit avec un

Murphy positif. Le bilan biologique retrouve un

ionogramme plasmatique sans particularité, un bilan

hépatique perturbé avec une cytolyse prédominant sur

les TGP et un ictère avec une bilirubine à 18. Il

existe une hyperleucocytose à 12 000 blancs

prédominant sur les polynucléaires neutrophiles, une

VS à 26, une CRP à 49.

L'échographie retrouve des stigmates échographiques

de cholécystite lithiasique. A noter la présence en

intra-vésiculaire de deux formations nodulaires

suspectes.

Devant cette image radiologique et le tableau de

cholécystite mal tolérée, la patiente est transférée

en service de chirurgie en vue d'une

cholécystectomie.

Un scanner pré-opératoire sera réalisé.

Au total, patiente de 55 ans, hospitalisée pour

cholécystite aiguë sur lithiase vésiculaire.

Découverte fortuite à l'échographie de 2 images

tissulaires intra-vésiculaires non étiquetées. La

patiente passe en chirurgie oú le bilan sera

complété.

------------------------------

COMPTE RENDU D'HOSPITALISATION CR5

------------------------------
Monsieur est suivi dans le service

pour un adénocarcinome du rectum avec lésions

secondaires hépatiques métachrones avec une

insufffisance rénale.
Il a subi une rectocolectomie gauche avec une

radiothérapie post-opératoire le 25.01.03 nécessitant

une surveillance. On diagnostique 3 lésions

hépatiques et une augmentation de l'ACE. Le patient

est traité par chimiothérapie par LV5FU2. IL reçoit 6

cures. La tolérance clinique et hématologique est

excellente.
Je le revois en consultation le 04.08.03 pour sa

réévaluation. Il se plaint d'une asthénie marquée,

associée à une dyspnée permanente avec toux et

expectoration. Il ne présente pas de douleur

thoracique ou abdominale. Il a perdu 10 kgs depuis le

début du traitement (poids actuel : 103 kgs).

L'examen est sans particularité. L'ACE a augmenté

(ACE = 66). Un scanner thoracique abdomino-pelvien

dans l'évaluation ne montre pas de lésion

intra-hépatique suspecte.
En revanche, il présente une pleurésie bilatérale,

une lésion de 30 mm latéromédiastinale gauche ainsi

qu'une adénopathie médiastinale.
Au total, apparition d'une lésion pulmonaire et

disparition des lésions hépatiques. Cette réponse

dissociée au traitement est assez troublante. Pour

cette raison, je demande l'avis du Docteur DUMON,

pneumologue, pour savoir si la lésion pulmonaire peut

être en rapport avec une lésion primitive plutôt

qu'une lésion secondaire.

similaire:

Recherche d\Production de préparations froides et chaudes (traitement en liaison...

Recherche d\Stress oxydant et infections chroniques froides dans les pathologies...

Recherche d\Fiche sur les chocs
«chaud», rougeurs diffuses en phase initiale ( puis retard pouls capillaire, marbrures genoux-coudes, extrémités pâles et froides...

Recherche d\Introduction : pour une meilleure comprehension des troubles developpementaux...
«froides» et les composantes «chaudes» («cold» vs «hot» components) (Chan & al., 2008)

Recherche d\D?acinement du Yang et Ecole de L'Esprit du Feu
«Si, en cas de maladie du Shao Yin, on a diarrhée liquide, froid à l'intérieur et chaleur à l'extérieur, extrémités froides, pouls...

Recherche d\Recherche de toxicité sur l'animal
«primum non nocere», inscrit l’action médicale dans la recherche du compromis et de la modération

Recherche d\Recherche L’alphabet français semble mieux convenir à la fonction...

Recherche d\Recherche L’alphabet français semble mieux convenir à la fonction...

Recherche d\Master 2 droit et fiscalité de l’entreprise
«Droit bancaire» et «Droit fiscal». Le Master 2 dfe s’appuie, au sein de l’Université Panthéon-Sorbonne, sur un pôle d’enseignement...

Recherche d\Recherche : *Le(a) futur(e) ater s'inscrira dans l'ircs. En ce sens,...





Tous droits réservés. Copyright © 2016
contacts
m.20-bal.com