Identification de la substance





télécharger 26.3 Kb.
titreIdentification de la substance
date de publication18.09.2017
taille26.3 Kb.
typeBibliographie
m.20-bal.com > Biología > Bibliographie

Donnez-nous votre avis

ALBENDAZOLE


Introduction dans BIAM : 18/2/1992
Dernière mise à jour : 27/7/2000
Etat : validée

Identification de la substance

Propriétés Pharmacologiques

Mécanismes d'action

Effets Recherchés

Indications thérapeutiques

Effets secondaires

Effets sur la descendance

Pharmaco-Dépendance

Contre-Indications

Voies d'administration

Posologie & mode d'administration

Pharmaco-Cinétique

Bibliographie

Spécialités contenant la substance

Identification de la substance


Formule Chimique :
5-propylthio-1 H-benzimidazol-2-yl carbamate de méthyle

Ensemble des dénominations


BAN : ALBENDAZOLE
CAS : 54965-21-8
DCF : ALBENDAZOLE
DCIR : ALBENDAZOLE
USAN : ALBENDAZOLE
bordereau : 2621
dci : albendazole
liste DCIp : 35
liste DCIr : 16
rINN : ALBENDAZOLE
sel ou dérivé : MEBENDAZOLE(NON COMMERCIALISE EN FRANCE)
sel ou dérivé : TIABENDAZOLE
sel ou dérivé : FLUBENDAZOLE

Classes Chimiques




Proprietés Pharmacologiques


  1. ANTIPARASITAIRE (principale certaine)
    Dans l'échinococcose alvéolaire, est principalement parasitostatique:
    - Int J Parasitol 1990:20:83-86

  2. ANTHELMINTHIQUE (principale certaine)

Mécanismes d'action


  1. principal
    Probablement identique aux autres anti-helminthiques dérivés du benzimidazole (mebendazole, flubendazole), qui agiraient par inhibition irréversible de la capture du glucose par le parasite.

Effets Recherchés


  1. ANTHELMINTHIQUE (principal)

Indications Thérapeutiques


  1. OXYUROSE (principale)
    Référence :
    - N Engl J Med 1996;334:1178-1194.

  2. ASCARIDIASE (principale)
    Référence :
    - N Engl J Med 1996;334:1178-1194.
    Administration intracanalaire en cas d'ascaridiase biliaire:
    - Am J Gastroenterol 1997;92:1531-1533.

  3. ANKYLOSTOMIASE (principale)

  4. ANGUILLULOSE (principale)

  5. TRICHOCEPHALOSE (principale)
    Référence :
    - N Engl J Med 1996;334:1178-1194.

  6. KYSTE HYDATIQUE (principale)
    Essai randomisé positif :
    - Gastroenterology 1993;104:1452-1459.
    Effet confirmé par un essai randomisé sur 36 cas :
    - Lancet 1993;342:1269-1272.
    Réduirait la viabilité des kystes en cas d'administration dans les 3 semaines précédant l'intervention :
    - Eur J Gastroenterol Hepatol 1996;8:877-879.
    Autres références :
    - Lancet 1983;2:652.
    - JAMA 1985;253:2053-2057.
    - N Engl J Med 1996;334:1178-1194.
    Prévention de l'hydatidose péritonéale :
    - Gastroenterology 1992;39:424-426.
    Autre référence :
    - N Engl J Med 1996;334:1178-1194.
    Essai contrôlé non randomisé: l'association praziquantel et albendazole serait plus efficace que l'albendazole seul:
    - Hepatogastroenterology 1998;45:1690-1694.

  7. ECHINOCOCCOSE ALVEOLAIRE (à confirmer)
    Stabilisation des lésions dans les 2/3 des cas:
    -Int J Parasitol 1990:20:83-86
    Référence :
    - N Engl J Med 1996;334:1178-1194.
    Echinococcose alvéolaire hépatique : traitement de la maladie résiduelle après traitement chirurgical (étude pilote) :
    - Hepatology 1997;25:528-531.

  8. CYSTICERCOSE (à confirmer)
    Efficacité discutée dans les cysticercoses cérébrales :
    - Arch Intern Med 1995;155:1982-1988.
    Autre référence :
    - N Engl J Med 1996;334:1178-1194.

  9. GIARDIASE (secondaire)
    Référence :
    - N Engl J Med 1996;334:1178-1194.

  10. FILARIOSE (principale)

  11. FILARIOSE DE BANCROFT (principale)
    L'association d'albendazole et d'ivermectine est plus efficace que chaque substance prise séparément ou que le placebo en cas de filariose à Wucheria Bancrofti: essai randomisé positif:
    - Lancet 1997;350:480-484.

  12. DIARRHEE REFRACTAIRE (à confirmer)
    Serait efficace en première intention dans les diarrhées réfractaires chez les patients africains infectés par le VIH (essai randomisé positif portant sur 174 patients) :
    - BMJ 1996;312:1187-1191.

  13. TRICHINOSE (à confirmer)
    Essai randomisé versus pyrantel chez des enfants asymptomatiques. Une dose de 400 mg/j d'albendazole serait la plus efficace, mais pourrait être associée à une altération de la croissance :
    - Lancet 1998;352:1080-1081.
    - Lancet 1998;352:1103-1108.

Effets secondaires


  1. VOMISSEMENT (CERTAIN TRES RARE)

  2. COLITE PSEUDOMEMBRANEUSE (A CONFIRMER )
    Un cas décrit :
    - Am J Gastroenterol 1996;91:1453-1454.

  3. NAUSEE (CERTAIN TRES RARE)

  4. DIARRHEE (CERTAIN TRES RARE)

  5. VERTIGE (CERTAIN TRES RARE)

  6. ALOPECIE (A CONFIRMER )
    un cas (cessation à l'arrêt du traitement) :
    - Int J Dermatol 1990;29:669-670.

  7. SYNDROME DE STEVENS-JOHNSON (A CONFIRMER )
    Un cas après 15 jours de traitement:
    - Acta Derm Venereol 1997;77:411.

  8. PURPURA THROMBOPENIQUE (A CONFIRMER )
    Un cas décrit:
    - Ann Pharmacother 1998;32:842.

  9. RETARD DE CROISSANCE (A CONFIRMER )
    Après traitement de 3 fois 3 jours, à 400 mg/jour:
    -Lancet 1998;352:1103-1108.

  10. TRANSAMINASES(AUGMENTATION) (CERTAIN )
    Dans 3 à 16% des cas:
    - Presse Méd 1989;18:83

Effets sur la descendance


  1. TERATOGENE CHEZ L'ANIMAL
    Etudes faites chez le rat et le lapin .
    De nombreux dérivés du benzimidazole présentent de propriétés embryoléthales, tératogènes et foetotoxiques:
    - Therapie 1976;31:505-515.

Pharmaco-Dépendance


  1. NON

Contre-Indications


  1. GROSSESSE
    Tératogène chez l'animal.

Voies d'administration


- 1 - ORALE

Posologie et mode d'administration


Non commercialisé en France:
Dose usuelle par voie orale:
- chez l'adulte:
Quatre cents milligrammes en prise unique dans le traitement de l'oxyurose, de l'ascaridiose, de l'ankylostomose et de la tricocéphalose.
Dans l'anguillulose, la prise de quatre cents milligrammes sera répétée quotidiennement pendant 3 jours consécutifs, le traitement pourra être renouvelé 2 semaines plus tard.
Dans l'échinococcose alvéolaire,la dose habituelle est de 10 millig/kilo /jour en deux prises par cures d'un mois entrecoupées
d 'arrêts de 15 jours:
- Hepato Gastro 1997;4:151-154
Pour d'autres, un traitement continu serait le plus efficace:
- Clin J Intern Med 1996 35:261-264
- chez l'enfant:
Les posologies restent à préciser.

Pharmaco-Cinétique


- 1 - DEMI VIE 8 heure(s)

Absorption
Absorption intestinale oncomplète , mais très supérieure à celles du flubendazole et du mebendazole.
Demi-Vie
(8.00)

Bibliographie


- Clin Pharamcokinet 1988;15:67-93. (Pharmacocinétique)
- Inpharma 1989;714:19. (Revue générale avec références)
- N Engl J Med 1996;334:1178-1194.
- Drugs 1997;53:769-788.

Spécialités

Principe actif présent en constituant unique dans les spécialités françaises suivantes :

Principe actif présent en constituant unique dans les spécialités étrangères suivantes :




Retour à la page d'accueil

similaire:

Identification de la substance iconIdentification de la substance

Identification de la substance iconIdentification de la substance

Identification de la substance iconIdentification de la substance

Identification de la substance iconIdentification de la substance

Identification de la substance iconIdentification de la substance

Identification de la substance iconIdentification de la substance

Identification de la substance iconIdentification de la substance

Identification de la substance iconIdentification de la substance

Identification de la substance iconSection identification de la substance/ du mélange et de la société/ l'entreprise

Identification de la substance iconPhase d’identification et d’analyse des risques
«identification de l’etablissement» qui sont utiles pour une traçabilité de l’évolution de l’établissement





Tous droits réservés. Copyright © 2016
contacts
m.20-bal.com