Les animaux sont convoqués à la grange pour écouter «Old Major» parler de son rêve étrange. En fait, IL leur décrit l’injustice et la souffrance dont les





télécharger 25.43 Kb.
titreLes animaux sont convoqués à la grange pour écouter «Old Major» parler de son rêve étrange. En fait, IL leur décrit l’injustice et la souffrance dont les
date de publication10.10.2017
taille25.43 Kb.
typeDocumentos
m.20-bal.com > Biología > Documentos
Chapitre 1

Les animaux sont convoqués à la grange pour écouter « Old Major » parler de son rêve étrange. En fait, il leur décrit l’injustice et la souffrance dont les animaux sont victimes sous l’emprise de leurs maîtres humains. Il encourage les animaux de préparer une rébellion et de rêver du jour où ils seront libérés de l’esclavage. Il leur dit que « Tous les animaux sont égaux » et leurs apprend la chanson « Bêtes d’Angleterre » qui parle de comment l’Homme sera vaincu.
Chapitre 2

Old Major meurt trios jours plus tard. Inspirés par ses discours, les animaux commencent à préparer la rébellion. Les cochons, qui sont les animaux les plus intelligents, créent un système de pensée philosophique basé sur les idées de Old Major. Il le nomme Animalisme. Ils organisent des réunions de soir pour enseigner ces idées aux autres animaux. La rébellion se fait de manière spontanée le jour du St Jean. Jones ne s’est pas occupé des animaux pendant quelques jours. Alors, ils entrent par effraction dans le garde-manger afin de se nourrir. Quand le fermier et ses hommes arrivent pour les arrêter, les animaux attaquent et forcent les humains à quitter la ferme. Maintenant maîtres de la ferme, les animaux font un tour des lieux, y compris la maison du fermier. Ils décident qu cette maison sera préservée en tant que musée, et qu’aucun animal n’y habitera. Les cochons expliquent qu’ils ont appris à lire et à écrire. Ils renomment la ferme « La Ferme des animaux » et ils écrivent les sept commandements d’animalisme sur le mur de la grange :
1. Tout deux pattes est un ennemi.
 2. Tout quatre pattes ou tout volatile, un ami.
 3. Nul animal ne portera de vêtements.
 4. Nul animal ne dormira dans un lit.
 5. Nul animal ne boira d'alcool.
 6. Nul animal ne tuera un autre animal.
 7. Tous les animaux sont égaux.
Les animaux s’occupent du moisson. Les cochons font traire les vaches. Napoleon garde le lait secrètement pour servir ses propres fins.
Chapitre 3

Les animaux terminent le moisson avec succès et plus rapidement que d’habitude. Petit à petit leur nouvelle vie s’organise. Le dimanche est décrété un jour de repos, quand les animaux doivent se rassembler pour une réunion hebdomadaire. Lors de ces réunions, le travail de la semaine est planifié, des résolutions sont votées et des décisions importantes sont prises ensemble. Néanmoins, les cochons sont seuls à proposer des résolutions, parce que les autres animaux ne sont pas capables de réfléchir de manière indépendante.

La rivalité entre Napoleon et Snowball augmente. Snowball se concentre sur l’organisation de comités dont la mission est d’améliorer la vie quotidienne des animaux. Encore plus important est sa décision d’apprendre à lire et à écrire aux autres animaux. Bien que ses cours rencontrent un succès formidable, certains des animaux ne réussissent pas à apprendre les rudiments de la lecture. Par conséquent, Snowball décide de simplifier les sept commandement en une maxime simple et facile à retenir : « Quatre pattes, oui ! Deux pattes, non ! »
Entre temps, Napoleon enlève des chiots nouveaux nés à leurs mères afin de les apprendre les principes d’animalisme dans un lieu secret. Les animaux apprennent que le lait des vaches ainsi que des pommes tombées par terre seront réservés exclusivement pour les cochons. Squealer est envoyé expliquer aux autres que les cochons ont besoin de cette nourriture supplémentaire afin de nourrir leurs cerveaux dont ils se servent pour diriger la ferme. Il rappelle aux autres le menace d’un retour de Jones.
Chapitre 4
Les cochons envoient des pigeons aux fermes avoisinantes afin de fermenter l’esprit de révolte auprès d’autres animaux. La chanson « Bêtes d’Angleterre » est maintenant connue d’animaux dans toute la région. Les hommes sont de plus en plus inquiets. Au mois d’Octobre, Jones, ses hommes et un petit groupe de fermiers voisins attaquent « la Ferme des Animaux ». Mais les animaux sont bien préparés et ils montent une contre-attaque pour repousser les hommes. Après leur victoire, les animaux nomment la bataille, « La bataille de l’étable ». Snowball reçoit une médaille « Héros Animal, première classe » pour sa contribution courageuse à la bataille et un mouton qui a été tué reçoit la décoration « Héros Animal, deuxième classe » à titre posthume. Les animaux fêtent leur victoire en dressant un drapeau et en chantant « Bêtes de l’Angleterre ». Un fusil qui a été saisi lors du combat est dressé au pied du mât et sera tirer deux fois l’an en souvenir de la bataille de l’étable et de la rébellion.
Chapitre 5

Pendant l’hiver il est impossible d’effectuer le travail de la ferme à cause du froid et beaucoup de temps est consacré aux réunions à la place. La rivalité entre Snowball et Napoleon ne cesse d’augmenter. Grâce à ses discours convaincants Snowball a beaucoup de succès lors des réunions, mais Napoleon est plus politicien et fait attention de se faire des alliés parmi les animaux, particulièrement parmi les moutons. Snowball passe son temps à élaborer des dessins d’un grand moulin qui, selon lui, pourra fournir la ferme en électricité. Cette source d’électricité apportera des conforts comme le chauffage et les outils mécaniques, ainsi réduisant le temps de travail des animaux. Napoleon s’oppose à ses propositions et prétend que la construction du moulin empêchera les animaux à s’occuper de la moisson comme il le faut. Une grande réunion est organisée pour voter. La ferme est divisée en deux factions : « Votez pour Snowball et la semaine de trois jours » ou « Votez pour Napoleon et la mangeoire pleine ! ». Lors de la réunion, le discours brillant de Snowball semble l’emportait, mais Napoleon appelle ses chiens (les chiots dont il s’occupe en privé depuis neuf mois). Ils pourchassent Snowball férocement de la ferme. Napoleon annonce aux animaux que désormais il n’y aura plus de réunions le dimanche et que les cochons vont diriger la ferme tous seuls. Toute résistance est prévenue par les aboiements des chiens. Trois semaines plus tard, Napoleon annonce que le moulin sera construit après tout. Squealer explique que l’opposition initial de Napoleon au projet était un prétexte nécessaire pour se débarrasser du traître, Snowball.
Chapitre 6

Les animaux labourent pendant toute l’année pour effectuer les travaux de la ferme et construire le Moulin. Il y a peu de choses à manger et on leur demande de travailler aussi le dimanche. Ils peuvent choisir de ne pas travailler ce jour, mais dans ce cas leur ration alimentaire sera réduite par la moitié. Les cochons ont commencé des échanges commerciaux avec les humains afin d’acheter des fournitures qu’ils ne peuvent pas produire sur la ferme : fuel, graines, engrais, machines, outils. Par conséquent, les poules sont obligées de donner leurs œufs pour la vente. Les animaux sont inquiétés par cette évolution. Ils pensent souvenir qu’après la rébellion ils ont décidé de ne plus avoir de contact avec les Hommes. Squealer les convainc que ce n’était pas le cas. Les cochons emménagent dans la maison du fermier et commence à dormir dans les lits. Encore une fois, les animaux sont inquiets : ils se souviennent vaguement d’une décision de préserver la maison en tant que musée. Ils vérifient le quatrième commandement inscrit sur le mur de la grange et trouvent les mots suivants : ‘nul animal dormira dans un lit avec draps ». Ils ne se souviennent pas d’y avoir parler de draps, mais Squealer leur explique que les cochons ont besoin de certains confort matériels afin de les soulager dans le dure travail de diriger la ferme.

Au mois de novembre, le moulin (déjà à moitié fini) est détruit lors d’une tempête. Mais Napoleon accuse Snowball, dont il prétend voir les traces à côté du moulin, d’être responsable de sa destruction.
Chapitre 7

Les animaux doivent faire face à un hiver de souffrance et de manqué de nourriture. Les cochons décident qu’encore plus d’œufs doivent être vendus pour acheter des céréales et de la nourriture à l’extérieur. Les poules font une tentative de rébellion : elles pondent leurs œufs des poutres pour qu’ils se cassent par terre. Les cochons les obligent à se soumettre en leur menaçant de couper leur ration alimentaire totalement. Les cochons continuent d’accuser Snowball d’entrer dans la ferme secrètement et ainsi d’être responsable de tous les accidents et difficultés que la ferme rencontre. Dans une ambiance de paranoïa, Napoloen enfin accuse Snowball d’avoir été un complice de Jones dès le début de la rébellion. Les animaux ont du mal à y croire, y compris Boxer qui d’habitude ne montre aucun doute. Il cite les actions courageuses de Snowball lors de la Bataille de l’Etable. Il est enfin convaincu par les arguments de Squealer et de Napoloen que Snowball était véritablement un traître.

Néanmoins, une ambiance de doute et de protestation règne, et Napoleon convoque tout le monde à une grande réunion. Napoleon assiste à la réunion entourée de ses chiens. Plusieurs animaux sont saisis férocement par les chiens, et sous la menace de la violence, ils confessent être des complices de Snowball. Ils sont assassinés sur le champ par les chiens.

Après la réunion, les animaux sont dans un état de choc. C’est la première fois que des animaux ont été tué par d’autres animaux depuis la rébellion. Ils commencent tristement de chanter « Bêtes de l’Angleterre » afin de se souvenir de leur motivation initiale. Squealer arrive et explique que désormais cette chanson est interdite, parce qu’elle n’est plus utile. La rébellion a eu lieu.
Chapitre 8

Suite à cette exécution de masse, les animaux sont mal à l’aise. Clover et Muriel vérifie le sixième commandement écrit sur le mur de la grange. Elles y trouvent maintenant la phrase suivante : « Nul animal ne tuera un autre animal sans raison valable ». Elles ne se souviennent pas des derniers mots.

Napoleon est désormais connu par le titre « Notre Chef, le Camarade Napoleon ». Il quitte rarement la maison du fermier et est toujours accompagné par ses chiens et un coq qui fait office d’héraut.

Pendant que Napoleon mène des négociations avec deux fermes voisins pour leur vendre du bois, les rumeurs circulent à propos des vraies intentions des voisins : un complot d’assassiner Napoleon est découvert et un des fermiers est accusé d’avoir semé de mauvaises herbes dans les champs de blé. Les animaux sont inquiets et confus : ces rumeurs lancés par les cochons créent une ambiance d’insécurité et de danger. Napoleon vend le bois enfin, mais quelques jours plus tard, les animaux apprennent que le fermier a payé avec de faux billets de banque. Napoloen les avertit d’une attaque imminente, qui arrive le lendemain quand des fermiers débarquent armés de fusil et de chiens. Les animaux sont obligés de se réfugier un certain temps dans la grange, pendant que les hommes en profitent pour dynamiter le moulin (qui est presque finit). Motivé par leur colère face à cet acte, les animaux défient les balles pour chasser les hommes de leurs terres. Bien qu’ils aient vaincu les hommes, ‘La Bataille du Moulin » a un coût : des morts et la destruction à nouveau du moulin.

Pendant les célébrations après la victoire, les cochons découvrent des caisses de whisky dans la maison du fermier. Ils goûtent les plaisirs de l’alcool et décident de faire planter un champ (qui normalement avait été réserver pour les animaux à la retraite) avec de l’orge. Ceci leur permettra de faire brasser leur propre alcool. Quand les autres animaux vérifient le mur de la grange, le cinquième commandement est maintenant « nul animal ne boira de l’alcool à l’excès »
Chapitre 9

La reconstruction du Moulin commence et les conditions de vie sont de nouveau difficiles pendant un hiver rude avec peu de nourriture. Néanmoins, Squealer annonce aux animaux que les chiffres de productivité prouvent que la vie sur la ferme est beaucoup mieux maintenant qu’à l’époque de Jones. Occupés par la lutte pour la survie, les animaux ne se souviennent plus vraiment de comment était la vie avant. Tandis que les animaux voient les rations réduites régulièrement, les poules sont obligées de sacrifier de plus en plus d’œufs pour la vente à l’extérieure. Une salle de classe est construite pour les jeunes cochons et la bière est brassée pour consommation par les cochons. Une manifestation hebdomadaire, appelé «  la manifestation spontanée » est organisée : les animaux doivent participer à un défilé militaire qui célèbre les succès de la ferme.

Boxer tombe malade à cause du surmenage et est emmené de la ferme dans le camion de l’abattoir. Les cochons ont dit aux animaux que Boxer sera emmené à l’hôpital pour traitement par un vétérinaire, et ils se rendent compte de la supercherie seulement à la dernière minute quand Muriel lit le panneau sur le camion. Cependant, quelques jours plus tard, Squealer leur explique que leurs soupçons sont infondés et que Boxer est mort à l’hôpital.
Chapitre 10

Des années plus tard, beaucoup des animaux sont morts. Seulement quelques animaux les plus vieux se souviennent de leurs vies avant la rébellion. Aucun animal n’a pu prendre sa retraite. Le moulin est terminé, mais sert à faire de la farine qui est vendue à profit et non pour générer de l’électricité. Les cochons sont nombreux, mais ils travaillent pas comme les autre animaux : ils s’occupent de la paperasse et de la bureaucratie. Squealer insiste que sans leur participation la ferme rencontrerait beaucoup de difficultés. La ferme s’enrichit et les chiffres de Squealer continue de prouver que la vie est meilleure maintenant, mais de leur côté les animaux ne bénéficient pas de conditions améliores, et ils en sont conscients. Néanmoins, ils sont fiers de leur ferme, la seule en Angleterre dont des animaux sont propriétaires et gestionnaires.

Pendant l’été, Squealer disparaît pendant une semaine avec les moutons. Le soir même du retour des moutons, les animaux sont choqués de voir les cochons marchés sur deux jambes. Napoleon porte même un fouet. Avant que les animaux puissent réagir, les moutons commencent à chanter « Quatre pattes, bon ! Deux pattes, mieux ! ». Quand les animaux vont vérifier les commandements, ils découvrent qu’ils ont été effacés. Maintenant il n’y a qu’une phrase écrite sur le mur de la grange : « Tous animaux sont égaux, mais certains sont plus égaux que d’autres. ».

Désormais, les cochons portent des vêtements et portent des fouets. Une délégation de fermiers est invité à faire un tour d’inspection de la ferme. Après la visite, ils sont invités à dîner avec les cochons chez Napoleon. Les animaux les espionnent à travers la fenêtre pour entendre Napoleon dire aux hommes que désormais la ferme ne sera plus nommée «  la ferme des animaux » mais de nouveau « Manor Farm ». Les autres animaux ne peuvent plus différencier les cochons des humains.

similaire:

Les animaux sont convoqués à la grange pour écouter «Old Major» parler de son rêve étrange. En fait, IL leur décrit l’injustice et la souffrance dont les iconRésumé : Un poète de l’entre deux guerres a décrit les circonstances...
Avant de commencer à manger un papier tomba. IL se baissa pour le ramasser et en se relevant constata qu’il ne pouvait pas parler...

Les animaux sont convoqués à la grange pour écouter «Old Major» parler de son rêve étrange. En fait, IL leur décrit l’injustice et la souffrance dont les iconPour commencer, j’ai une phobie un peu étrange : E. T l’extraterrestre....

Les animaux sont convoqués à la grange pour écouter «Old Major» parler de son rêve étrange. En fait, IL leur décrit l’injustice et la souffrance dont les iconCannabis en parler aux ados Ce que les parents devraient savoir
«habitude» de consommation de cannabis. Je ne connais rien à cette drogue, comment fait-elle pour s'en procurer ? Comment en parler...

Les animaux sont convoqués à la grange pour écouter «Old Major» parler de son rêve étrange. En fait, IL leur décrit l’injustice et la souffrance dont les iconSommaire
«lorsque la santé, la sécurité ou la moralité d’un mineur non émancipé sont en danger ou dont les conditions de son éducation ou...

Les animaux sont convoqués à la grange pour écouter «Old Major» parler de son rêve étrange. En fait, IL leur décrit l’injustice et la souffrance dont les iconPortant modification et mise à jour de la directive 64/432/cee relative...
«traçage» rapide et précis des animaux pour des raisons de santé animale, chaque Etat membre devrait créer une base de données informatisées...

Les animaux sont convoqués à la grange pour écouter «Old Major» parler de son rêve étrange. En fait, IL leur décrit l’injustice et la souffrance dont les iconHabilitations Les gm sont habilités à importer des postes pour leur...

Les animaux sont convoqués à la grange pour écouter «Old Major» parler de son rêve étrange. En fait, IL leur décrit l’injustice et la souffrance dont les iconL’an deux mil treize, le dix sept décembre, les membres du Comité...

Les animaux sont convoqués à la grange pour écouter «Old Major» parler de son rêve étrange. En fait, IL leur décrit l’injustice et la souffrance dont les iconLe livre du Chat Connaître ses secrets, déchiffrer son mystère
«On ne peut pas dire que les chats soient des animaux entièrement domestiques (…); ils ne font que ce qu’ils veulent, et rien au...

Les animaux sont convoqués à la grange pour écouter «Old Major» parler de son rêve étrange. En fait, IL leur décrit l’injustice et la souffrance dont les iconSéminaire droit de la protection des personnes M. Latil
«l’histoire de la folie à l’âge classique», Michel foucault stigmatise la ségrégation dont sont victimes «les fous» : «l’enfermement...

Les animaux sont convoqués à la grange pour écouter «Old Major» parler de son rêve étrange. En fait, IL leur décrit l’injustice et la souffrance dont les iconR = Les picc sont des cathéters centraux dont l’insertion périphérique...





Tous droits réservés. Copyright © 2016
contacts
m.20-bal.com