Le programme tsx 47-30 est structuré en plusieurs modules suivant leur langage de programmation selon schéma suivant





télécharger 64.58 Kb.
titreLe programme tsx 47-30 est structuré en plusieurs modules suivant leur langage de programmation selon schéma suivant
date de publication07.07.2019
taille64.58 Kb.
typeLe programme
m.20-bal.com > documents > Le programme

DOSSIER

PROGRAMMATION


PERETTI Fabrice

GHARBI Mokhtar

1AGB


SOMMAIRE


On se propose d’automatiser une machine transfert équipée de trois postes d’usinage, un poste de chargement / déchargement, un plateau rotatif.



  1. Présentation générale



  1. Définition de la structure du programme




  • Présentation de la structure globale du programme

  • Le Préliminaire

  • Le Chart

  • Les macros – étapes

  • Le Postérieur

  • Les sous – programmes

  • Les Objets mémoires utilisés




  1. Contenu des différents éléments du programme




  • Le Préliminaire

  • Le Chart

  • Les macros – étapes

  • Le Postérieur

  • Les sous – programmes




  1. Justification des modifications introduites



  1. Conclusion







La programmation du transfert circulaire est une application du type mono tâche. Le programme associé à cet automatisme est contenu dans une seule tâche :la tâche maître. Pendant cette tâche, plusieurs actions sont effectuées :

  • L’acquisition des entrées :acquisition de l’état physique des modules d’entrées de l’automate.

  • Le traitement programme.

  • La mise a jour des sorties :mise à jour de l’état physique des modules de sortie.


Tout cela s’effectue durant une période de 15 à 255 ms qui est définie à la configuration du logiciel de programmation.





ACQUISITION DES ENTREES





TRAITEMENT DU PROGRAMME



MISE A JOUR DES SORTIES

CYCLE



PRESENTATION DE LA STRUCTURE GLOBALE DU PROGRAMME




Le programme TSX 47-30 est structuré en plusieurs modules suivant leur langage de programmation selon schéma suivant :


TRAITEMMENT PRELIMINAIRE

PRE
Littéral ou Lader


TRAITEMMENT SEQUENTIEL

CHART
MACRO ETAPE

(XM)
Grafcet, Littéral ou Lader


TRAITEMMENT POSTERIEUR

POST
Littéral ou Lader


SOUS-PROGRAMMES

SR
Littéral ou Lader


TRAITEMENT PRELIMINAIRE




Ce module est scruté dans sa totalité lors de chaque cycle de scrutation de l’automate. Il permet de traiter en particulier l’initialisation et la gestion des défauts, car étant en langage littéral, il est très rapide pour le traitement sur mot et est capable de donner des ordres de forçage, ce qui est indispensable pour la gestion des défauts.
Voici les différents grafcets inclus dans ce module. Ils ont été choisis parce qu’ils utilisent des bits et des mots système :
G1 (INIT) : Initialisation de la Partie Commande.

G5 (SECU) : Gestion des défauts.

G13 (TARU) : Traitement d’arrêt d’urgence.

G14 (TRTP) : Traitement défaut Relais Thermique Perçage.

G15 (TRTF) : Traitement défaut Relais Thermique Fraisage.

G16 (TDCI) : Traitement défaut Conditions Initiales.
Remarque :

Le Grafcet G1 (INIT) est réalisé automatiquement par l’automate lors de la mise sous tension.

LE CHART




Ce module décrit l’ossature séquentielle de l’application. On utilise le langage Grafcet car il est parfaitement adapté à un traitement séquentiel. Les réceptivités et les actions associées aux grafcet seront programmées en langage à contact, car elles ne sont que la traduction d’équation booléenne.

Les fonctions nécessitant un traitement séquentiel sont les fonctions de gestion de cycles et de mode de marche, soit :
G3 (COND) : Gestion des modes de marche.

G7 (SAUTO) : Gestion du cycle semi-automatique.

G8 (AUTO) : Gestion de cycle automatique

LES MACRO ETAPES




Les macro étapes sont également utilisées pour un traitement séquentiel, mais ont y place en revanche uniquement des tâches élémentaires, des fonctions ne nécessitant pas une scrutation continuelle. Elles sont utilisées pour clarifier le programme. Une opération donnée est exécutée lorsque la macro-étape lui étant associée est activée.

Le traitement étant séquentiel, le langage grafcet est utilisé et les réceptivités et les actions associées aux macro étapes seront programmées en langage à contact .Voici les grafcets des tâches élémentaires utilisées placées dans les macros-étapes :
G9 (PERC) : Unité de perçage (XM 0 et XM 1)

G10 (FRAIS) : Unité de fraisage (XM 2 et XM 3)

G11 (TFOR) : Test Forêt (XM 4 et XM 5)

G12 (RPLA) : Rotation de plateau (XM6)
Une macro-étape ne peut pas être appelée 2 fois par le même maître ou par 2 maîtres différents. Nous devons donc associer aux taches élémentaires utilisées plusieurs fois par le CHART, le même nombre de macro-étapes.


LES SOUS PROGRAMMES




On y trouve les fonctions qui sont appelées occasionnellement :
G6 (MANU) : Mode Manuel (SR0)

G17 (CLIN) : Clignotement (SR1)
Le traitement étant combinatoire, le langage utilisé est le Ladder (Langage a contact).

LE POSTERIEUR




On y place les fonctions qui nécessitent d’être scrutées à chaque cycle mais qui n’ont pas d’influence sur l’évolution du Chart et du Préliminaire. Il contient :
G2 (VISU) : Gestion des Voyants.

G4 (SURV) : Acquisition des défauts.
On place aussi dans le postérieur, l’affectation des sorties et la commande du compteur utilisé par G8 (AUTO). Le langage utilisé par ce module est le langage à contacts, le traitement étant combinatoire.

INVENTAIRE DES OBJETS MEMOIRES




Entrées / Sorties :




  • Entrée :

module 0 et 3

entrée 24 V continu

32 bits

  • Sortie :

module 1 et 2

sortie à relais de 48 à 220V alternatif

16 bits

  • Adressage :




LISTE DES ENTREES AUTOMATE :

PERCAGE


    • PAR : I 0,0 fin de course arrière

    • PRT : I 0,1 passage vitesse rapide / vitesse travail

    • PRD : I 0,2 fin de course débourrage

    • PFT : I 0,3 fin de course travail

    • PRF : I 0,4 rupture forêt

    • PAV : I 0,5 manipulateur marche avant

    • PMR : I 0,6 manipulateur marche arrière

    • PRO : I 0,7 bouton poussoir rotation forêt

    • PAF : I 0,8 bouton poussoir arrêt forêt



FRAISAGE


    • FAR : I 0,E fin de course arrière

    • FRT : I 0,F passage vitesse rapide / vitesse travail

    • FFT : I 10,0 fin de course travail

    • FAV : I 10,1 manipulateur marche avant

    • FMR : I 10,2 manipulateur marche arrière

    • FRO : I 10,3 bouton poussoir rotation fraise

    • FAF : I 10,4 bouton poussoir arrêt fraise


PLATEAU


    • MVE : I 10,5 fin de course plateau verrouillé

    • MRO : I 10,6 bouton poussoir rotation 1/6 tour


LUBRIFICATION


    • LMA : I 10,7 bouton poussoir marche

    • LAR : I 10,8 bouton poussoir arrêt


COMMANDES GENERALES


    • GDC : I 10,9 bouton poussoir départ de cycle

    • GMA : I 10,A cycle manuel

    • GSA : I 10,B cycle semi-automatique

    • PERC : I 3,4 sélection de la fonction de perçage

    • FRAIS : I 3,5 sélection de la fonction fraisage

    • TAV : I 3,6 test voyant

    • ACQ : I 3,7 acquisition des défauts

    • MST : I 3,8 mise sous tension


SECURITES



    • STL : I 10,C contact relais thermique lubrifiant

    • STH : I 10,D contact relais thermique groupe hydraulique

    • STF : I 10,E contact relais thermique fraisage

    • STP : I 10,F contact relais thermique perçage

    • STT : I 3,0 contact relais thermique taraudage

    • SAR : I 3,1 arrêt d’urgence

    • SMH : I 3,2 manostat groupe hydraulique


LISTE DES SORTIES AUTOMATE :

CONTACTEURS (mono stables)


    • CLU : O 0,0 lubrification

    • CBF : O 0,1 broche de fraisage

    • CBP : O 0,2 broche de perçage

    • CLT : O 0,3 avance et rotation taraud

    • CRT : O 0,4 retour et rotation taraud


ELECTROVANNES


    • ETF : O 0,5 test foret

    • ELF : O 0,6 avance lente fraisage

    • ERF : O 0,7 retour rapide fraisage

    • EAF : O 0,8 avance rapide fraisage (commander simultanément EAF et ELF)

    • ELP : O 0,9 avance lente perçage

    • ERP : O 0,A retour rapide perçage

    • EAP : O 0,B avance rapide perçage (commander simultanément ELP et EAP)

    • ELT : O 0,C avance lente taraudage

    • ERT : O 0,D retour rapide taraudage

    • EAT : O 0,E avance rapide taraudage (commander simultanément ELT et EAT)

    • ERM : O 0,F rotation plateau 1/6 de tour


VOYANTS


    • VMM : O 0,0 marche manuelle

    • VMA : O 1,1 marche automatique

    • VMS : O 1,2 marche semi-automatique

    • VMC : O 1,3 marche cycle en cours

    • VDF : O 1,4 défaut

    • VRM : O 1,5 rotation du plateau

Bits Internes :
B0 : Test d’initialisation.

B1 : Drapeau ARU 1

B2 : Drapeau ARU 2

B3 : Drapeau RTP 1

B4 : Drapeau RTF 1

B5 : Drapeau DCI 1

B6 : Drapeau RTP 2

B7 : Drapeau RTF 2

B8 :

B9 :

B10 : DF : Défaut foret

B11 : ELP : Avance lente perçage

B12 : ERP : Retour rapide perçage

B13 : CBP : Broche de perçage

B14 : CLU : Lubrification

B15 : ELF : Avance lente fraisage

B16 : ERF : Retour rapide fraisage

B17 : CBF : Broche de fraisage

B18 : ERM : Rotation plateau 1/6 de tour

B19 : Clignotement (pour l’ARU)

B20 :

Mots internes :
W0 :Registre de défaut

W0,0 taru

W0,0 Btrtp

W0,2 Btrtf

W0,3 Btdci

Mots Xi,v :


  • Perçage :

  • Nombre :2x2

  • X0,v (x2)

  • X1,v (x2)




  • Fraisage :

  • Nombre :2x2

  • X2,v (x2)

  • X3,v (x2)




  • Test Foret :

  • Nombre :2x2

  • X4,v (x2)

  • X5,v (x2)




  • Rotation Plateau :

  • Nombre :1x2

  • X6,v (x2)



Blocs Fonctionnels :


  • Temporisation


CLIN (Temporisation pour clignotant) 2 (T1 et T2)


  • Compteur


Nombre de pièce pour mode automatique (C1)


PRELIMINAIRE


!L1 : IF NOT B0

THEN SET B0

!L2 : IF [W0=0] . NOT B1 . NOT B3 . NOT B4 . NOT B5

THEN JUMP L100

!L3 : IF W0,0 + B1

THEN JUMP L10

!L4 : IF W0,1 + B3

THEN JUMP L20

!L5 : IF W0,2 + B4

THEN JUMP L30

!L6 : IF W0,3 + B5

THEN JUMP L40

!L10 : IF W0,0

THEN SET B1 ;

0  [O1,0]16 ;

0 B10]10 ;

SET SY22 ;

SET SY24 ;

0  SW8
!L11 : IF NOT W0,0 .B1.I3,7

THEN SET B2 ;
CALL SR0
CALL SR1
!L12 : IF I0,0 . I0,E . I10,5

THEN SET SY21;
RESET B1
RESET B2
!L13 : JUMP L100

!L20 : IF W0,1

THEN SET B3 ;
RESET O1,0
RESET O1,2
0  O1,9 [3] ;
0  B10 [4]
SET SY22 ;
SET SY24 ;
0  SW8
!L21 : IF B3 . NOT W0,1 . I3,7

THEN SET B6 ;
SET O1,2 ;
SET O1,A 
!L22 : IF I0,0 . B4 . NOT W0,1

THEN SET SY21;
RESET B3 ;
RESET B4 ;
RESET O1,2 ;
RESET O1,A
!L23 :JUMP L100

!L30 : IF W0,2

THEN SET B4 ;
RESET O1,0 ;
RESET O1,1 ;

0 O1,6 [3] ;
0  B15 [3] ;
SET SY22 ;
SET SY24 ;
0  SW8
!L31 : IF B5 . NOT W0,2 . I3,3

THEN SET B7 ;
SET O1,1 ;
SET O1,7 ;
!L32 : IF I0,E . B7 . NOT W0,2

THEN SET SY21;
RESET B4 ;
RESET B7 ;
RESET O1,1 ;
RESET O1,7
!L33 : JUMP L100

!L40 : IF W0,3

THEN SET B5 ;
CALL SR0 ;
CALL SR1 ;
!L41 : IF B5 . NOT W0,3. I0,0 . I0,E . I10,5

THEN RESET B5
!L100 : EOP




23/02/2018

similaire:

Le programme tsx 47-30 est structuré en plusieurs modules suivant leur langage de programmation selon schéma suivant iconAutomatique et Traitement du Signal
«Simulink», concernant en particulier la réponse indicielle (réponse à un échelon). On peut montrer théoriquement que le comportement...

Le programme tsx 47-30 est structuré en plusieurs modules suivant leur langage de programmation selon schéma suivant iconIntroduction a l’afc d’un tableau floristique
«distances écologiques» qui séparent les espèces suivant leurs dispositions dans les relevés ainsi que pour les relevés, suivant...

Le programme tsx 47-30 est structuré en plusieurs modules suivant leur langage de programmation selon schéma suivant iconTsx 37 principe de programmation

Le programme tsx 47-30 est structuré en plusieurs modules suivant leur langage de programmation selon schéma suivant icon2 rechercher la nature du contaminant microbien isolé en suivant la Fiche protocole 2 page 3
«Paracétamol 500 mg» incriminé et de rapporter la(les) boîte(s) à leur pharmacien

Le programme tsx 47-30 est structuré en plusieurs modules suivant leur langage de programmation selon schéma suivant icon2 rechercher la nature du contaminant microbien isolé en suivant la Fiche protocole 2 page 3
«Paracétamol 500 mg» incriminé et de rapporter la(les) boîte(s) à leur pharmacien

Le programme tsx 47-30 est structuré en plusieurs modules suivant leur langage de programmation selon schéma suivant icon2 rechercher la nature du contaminant microbien isolé en suivant la Fiche protocole 2 page 3
«Paracétamol 500 mg» incriminé et de rapporter la(les) boîte(s) à leur pharmacien

Le programme tsx 47-30 est structuré en plusieurs modules suivant leur langage de programmation selon schéma suivant iconL’examen d’imagerie suivant (Dia 1) vous est fourni

Le programme tsx 47-30 est structuré en plusieurs modules suivant leur langage de programmation selon schéma suivant iconTable des matières
«Le Taillan», décide de mettre en place un projet de gestion de qualité pour ses châteaux. Un programme sous Microsoft Access est...

Le programme tsx 47-30 est structuré en plusieurs modules suivant leur langage de programmation selon schéma suivant iconI. introduction 1 Définition Un algorithme
«naturel», mais on utilise dans la plupart des cas un langage plus précis adapté aux instructions utilisées : on parle de langage...

Le programme tsx 47-30 est structuré en plusieurs modules suivant leur langage de programmation selon schéma suivant iconCas clinique n° 1 corrige
«bourdonnements» dans les oreilles et de «maux de tête» en casque. Le cardiotocogramme est le suivant. Quel est votre diagnostic...





Tous droits réservés. Copyright © 2016
contacts
m.20-bal.com