Ce programme est constitué des modules suivants





télécharger 308.43 Kb.
titreCe programme est constitué des modules suivants
page8/8
date de publication27.07.2019
taille308.43 Kb.
typeProgramme
m.20-bal.com > documents > Programme
1   2   3   4   5   6   7   8

3.9 Scénario pédagogique développé pour mener l’activité :



Compétences mobilisées :


Compétences

Capacités

Commentaires

S’informer

Rechercher, extraire et organiser l’information.


L'étudiant extrait de l'annexe intitulée "Représenter un signal sinusoïdal" les informations nécessaires à l'exploitation des différentes représentions du signal sinusoïdal.

Il exploite une fiche technique sur Geogebra afin de maîtriser les différentes méthodes permettant de construire un vecteur, mais aussi pour obtenir les coordonnées cartésiennes d'un vecteur dont on connaît les coordonnées polaires et inversement.

L'étudiant utilise une fiche technique sur la calculatrice afin d'effectuer des calculs sur les nombres complexes.


Chercher



Proposer une méthode de résolution. Expérimenter, tester, conjecturer.


L'étudiant réalise des figures sur papier ou à l'aide de geogebra, mais il utilise aussi sa calculatrice afin d'émettre des conjectures.

Modéliser

Représenter une situation ou des objets du monde réel. Traduire un problème en langage mathématique.


L'étudiant est dans l'obligation de modéliser des signaux sinusoïdaux à l'aide de fonctions, de vecteurs ou de complexes.

Il s’approprie les différentes méthodes permettant de décrire un vecteur dans un plan muni d'un repère orthonormé (coordonnées cartésiennes, coordonnées polaires, affixe).

Il modélise la somme de deux signaux sinusoïdaux et donc de deux complexes.


Raisonner, argumenter

Déduire, induire, justifier ou démontrer un résultat. Critiquer une démarche, un résultat.


L'étudiant déduit de ses expérimentations les méthodes permettant de calculer la somme et le produit de deux nombres complexes écrits en notation algébrique.

Il peut aussi être amené à comparer les 3 méthodes présentées permettant de déterminer la valeur maximale de la somme de deux signaux sinusoïdaux.


Calculer, illustrer, mettre en œuvre une stratégie

Calculer, illustrer à la main ou à l’aide d’outils numériques, programmer.


L'étudiant réalise des lectures graphiques afin de calculer la période, la valeur maximale et le déphasage à l'origine d'un signal sinusoïdal. Il doit aussi calculer la somme de deux nombres complexes à la main, puis le produit de deux nombres complexes à la calculatrice puis à la main.


Communiquer

Rendre compte d’une démarche, d’un résultat, à l’oral ou à l’écrit. Présenter un tableau, une figure, une représentation graphique.



Quatre appels obligent l'étudiant à exposer clairement ses différents raisonnements et ses résultats.


Déroulé des 3 séances :

Cette activité a pour objectif de répondre à deux problématiques.

La première est la détermination de la valeur maximale de la somme de deux signaux sinusoïdaux.

L'activité propose de répondre à cette première problématique par trois méthodes différentes.

La seconde problématique est la détermination de la puissance active consommée par une bobine. 
Déroulé de la première séance d'une durée de 1 h 30 min :

Lors de la première séance qui s'est déroulée en salle de classe, après une rapide présentation des différents objectifs du BTS, les différentes compétences à développer au cours des deux années de formation ont été présentées et illustrées.

Je leur ai ensuite présenté à l'aide du vidéo-projecteur la situation problème et la problématique n°1, avant de leur expliquer les consignes, mes exigences et mes attentes.

J'ai en particulier insisté sur le fait que j'attendais de leur part une certaine autonomie, un travail individuel et une production écrite rédigée sur la fiche d'activité. Je leur ai aussi expliqué qu'ils ne devaient pas attendre de ma part la solution, mais qu'ils devaient me voir comme une personne ressource qui validera ou pas leur démarche.

Je leur ai ensuite distribué la première fiche d'activité et l'annexe intitulée "Représenter un signal sinusoïdal". Il restait alors une heure de cours.

Ils se sont mis rapidement au travail. J’ai été surpris par le fait que les notions de période et de phase à l'origine semblaient maîtriser par la plupart des étudiants. Les autres ont réussi en s'appuyant sur l'annexe. Il n'y a eu que peu d'erreurs liées aux unités.

Au bout d'une vingtaine de minutes, les premiers attaquaient la seconde feuille et tous l'avaient commencée avant la fin de la première heure.

Le contenu de la deuxième feuille a posé davantage de problèmes. Les trois quarts des étudiants ne parvenaient pas à faire le lien entre les caractéristiques des signaux qu'ils avaient calculées l'heure précédente et l'expression algébrique des signaux sinusoïdaux décrite dans l'annexe. J'ai dû montrer à beaucoup d'entre eux où se situait l'information dont ils avaient besoin dans l'annexe. 15 minutes avant la fin de la séance, à l'exception de deux étudiants, ils avaient tous au moins trouvé l'expression algébrique du premier signal sinusoïdal.

J'ai alors pris la décision d'effectuer une première synthèse afin de m'assurer que les différentes notions manipulées dans cette première partie d'activité étaient bien maîtrisées. Je leur ai ensuite laissé la fin de l'heure pour essayer de répondre à la problématique. Ils n'ont pas eu l'idée de construire point après point la représentation graphique de la somme des deux signaux, mais certains ont fini par se dire qu'ils pourraient peut-être s'en sortir en utilisant leur calculatrice.

Ils ont alors été confrontés au fait que la variable utilisée par la calculatrice est X et non pas t.

A la fin de la séance, la moitié des étudiants avaient réussi à répondre à la problématique et m'avaient exposé leur résultat à travers l'appel n°1.

Autrement dit, au bout de la première séance, les plus rapides avaient traité la première méthode permettant de répondre à la problématique n°1. J'ai alors demandé aux autres de réfléchir à cette méthode pour la séance suivante.
Déroulé de la seconde séance d'une durée d'une heure en salle informatique :

Au début de la seconde séance, une synthèse orale sur la première méthode a été faite, ce qui nous a permis de revoir l'utilisation de la calculatrice pour représenter une fonction et j'en ai profité pour leur montrer que la représentation graphique de la fonction somme de deux fonctions Y1 et Y2 préalablement saisies dans la calculatrice graph 35+ s'obtient à l'aide de l'instruction Y3 = Y1 + Y2. J'ai aussi rapidement rappelé les méthodes permettant de lire un extremum d'une fonction sur la représentation graphique donnée par la calculatrice. Je leur ai ensuite distribué la fiche n°3 qui traite la deuxième méthode permettant de répondre à la problématique n°1, ainsi que la fiche technique "Représenter un vecteur avec Geogebra".

Les étudiants ont alors découvert à travers la fiche technique les coordonnées polaires. Ils ont appris à construire un vecteur dont on connaît les coordonnées polaires à la main et à l'aide de Geogebra, afin de construire des vecteurs de Fresnel et de répondre à la problématique n°1. Les étudiants ont été relativement autonomes et au bout de 40 minutes, ils avaient tous traité cette méthode 2 et certains avaient déjà commencé à traiter la fiche 4 dont le but est de traiter la troisième méthode.

J'ai alors conclu la séance par une petite synthèse orale sur les différentes notions mise en place lors de la résolution de la problématique n°1 à l'aide de cette deuxième méthode (Coordonnées polaires, Vecteur de Fresnel, somme de deux vecteurs et norme d'un vecteur).

J'ai ensuite demandé à ceux qui ne l'avaient pas encore fait de lire attentivement l'annexe "Représenter un signal sinusoïdal" afin qu'ils s'approprient pour la séance suivante la notion d'affixe d'un vecteur, ainsi que l'écriture algébrique de l'affixe d'un vecteur et l'écriture trigonométrique de ce même affixe.
Déroulé de la troisième séance d'une durée de 1 h 30 min en salle informatique :

En début de séance, j'ai pris le temps de m'assurer qu'ils avaient tous compris les différentes manières de repérer un vecteur dans un repère orthonormé ( Coordonnées cartésiennes - Coordonnées polaires - Affixe écrit en notation algébrique - Affixe écrit en notation trigonométrique.)

Ils se sont ensuite lancés dans la rédaction de la méthode 3. Elle m'a permis de mettre en place ou de revoir la somme de deux nombres complexes, ainsi que le calcul du module d'un nombre complexe.

Ils ont aussi utilisé geogebra pour passer de l'écriture trigonométrique de l'affixe d'un vecteur à son écriture algébrique.

A l'issue de ce troisième appel, je leur ai distribué la dernière feuille de l'activité dont l'objectif est de répondre à la problématique n°2, ainsi que la fiche technique sur la calculatrice. Ils ont alors dû multiplier avec la calculatrice des nombres complexes écrits en notation algébrique. Cela leur a donc permis de revoir ou de découvrir la multiplication de deux nombres complexes.

Je les ai laissés avancer à leur rythme. Les plus rapides ont terminé 20 minutes avant la fin de la séance. Ils se sont alors lancés dans une fiche d'exercices sur les opérations sur les nombres complexes.

A la fin de la séance, les derniers étaient parvenus à la fin de l'activité.

Cette activité a permis lors de la séance suivante d’introduire dans le cours l'ensemble des nombres complexes,mettre en place le vocabulaire, l'écriture algébrique et la représentation graphique d'un nombre complexe, ainsi que l'addition et la multiplication de nombres complexes écrits en notation algébrique.
Exploitation de l'activité dans les cours suivants :

Je me suis aussi appuyé sur cette activité pour introduire l'écriture trigonométrique d'un nombre complexe et pour mettre en place les transformations d'écritures (Passage de la forme trigonométrique à l'écriture algébrique et réciproquement). Je l'ai aussi utilisée pour illustrer les études de fonctions trigonométriques. Autrement dit, cette activité m'a servi d'activité de référence.
M.DENAIS


GFA Liaison Bac Pro – BTS académie de Caen séquence introductive 1ère année BTS SN Page

1   2   3   4   5   6   7   8

similaire:

Ce programme est constitué des modules suivants iconLe programme porte sur les modules suivants

Ce programme est constitué des modules suivants iconLe programme éducatif est basé sur les principes suivants

Ce programme est constitué des modules suivants iconLe programme tsx 47-30 est structuré en plusieurs modules suivant...

Ce programme est constitué des modules suivants iconProgramme 216
«Conduite et pilotage des politiques de l’intérieur», programme support regroupant les fonctions transversales du ministère de l’intérieur,...

Ce programme est constitué des modules suivants iconTable des matières
«Le Taillan», décide de mettre en place un projet de gestion de qualité pour ses châteaux. Un programme sous Microsoft Access est...

Ce programme est constitué des modules suivants iconProgramme sur 5 modules de 5 weekends

Ce programme est constitué des modules suivants iconLe programme de la formation doit s’articler autour des points suivants

Ce programme est constitué des modules suivants iconRéseau des sites Association Mézenc-Gerbier
«mise en réseau des sites de valorisation de l'architecture vernaculaire», programme qui constitue l'action n°8 du «Réseau lauze1»....

Ce programme est constitué des modules suivants iconIntroduction Les articles D. 731-17 et suivants et articles D. 731-34 et suivants du code rural
«Télétransmission des déclarations de revenus professionnels des Non Salariés Agricoles»

Ce programme est constitué des modules suivants icon1 Quelle est la proportion des groupements carboxyméthyls chargés...





Tous droits réservés. Copyright © 2016
contacts
m.20-bal.com