Sciences humaines et sociales Les mille facettes de l'économie





télécharger 182.58 Kb.
titreSciences humaines et sociales Les mille facettes de l'économie
page3/15
date de publication14.10.2019
taille182.58 Kb.
typeDocumentos
m.20-bal.com > économie > Documentos
1   2   3   4   5   6   7   8   9   ...   15

Sociologie Ça bouge en Europe


Des sociologues de six pays européens ont réalisé une vaste enquête, la première de ce type, sur la mobilité géographique liée aux activités professionnelles. Les Européens sont sédentaires et pourtant extrêmement mobiles. C'est le résultat apparemment paradoxal d'une étude (Coordonnée par l'université Johannes Gutenberg, à Mainz, Allemagne) menée en 2007 sur un panel de 7 200 personnes de 25 à 54 ans, en France, en Belgique, en Suisse, en Allemagne, en Pologne et en Espagne, par une équipe d'une vingtaine de sociologues issus de ces six pays. Il s'agit tout simplement de la première étude représentative sur l'étendue, les causes et les conséquences de la mobilité géographique professionnelle en Europe. « Nous disons les Européens “sédentaires” car peu d'entre eux déménagent, à l'intérieur de leur propre pays ou à l'étranger », explique Beate Collet, maître de conférences à l'université Paris-IV, qui a mené l'enquête pour la France avec Estelle Bonnet, Béatrice Maurines et Renaud Orain, ses collègues au Laboratoire « Mondes et dynamiques des sociétés » (Modys) (À l'Institut des sciences de l'homme, Laboratoire CNRS Université Lumière Lyon 2 Université Jean-Monnet, Saint-Étienne). Mais ils sont quand même extrêmement nomades car « un Européen actif sur deux a déjà été mobile géographiquement pour raisons professionnelles, et 14 % l'étaient au moment de l'étude », poursuit la sociologue. Parmi ces derniers, 40 % dits « pendulaires longues distances » ont ainsi fait des allers-retours quotidiens d'au moins deux heures. Et 27 %, dits « absents du foyer », ont passé plus de soixante nuits par an hors de chez eux. Au total, seuls 21 % ont changé de ville durant ces trois dernières années, dont un tiers à peine dans un autre pays. Enfin, près de 12 % combinent deux ou trois de ces types de déplacement. « Dans une période de demande croissante de mobilité, alors que l'air du temps et l'idéologie de la mondialisation valorisent le fait de se déplacer, surtout à l'étranger, de parler d'autres langues, etc., les Européens se révèlent donc étonnamment bien enracinés, préférant développer d'autres stratégies de déplacement », remarque la sociologue. Financé par le 6e Programme-cadre pour la recherche et le développement technologique en Europe de la Commission européenne (PCRD), le projet a déjà occasionné la sortie d'un premier livre, d'autres suivront. Il a fortement intéressé le Parlement européen où les chercheurs ont été invités à présenter en octobre dernier leurs résultats sur la mobilité géographique professionnelle en Europe. Celle-ci a justement beaucoup augmenté ces vingt dernières années, comme le montre l'étude malgré l'absence de chiffres antérieurs : « On le déduit des résultats obtenus sur les 25-35 ans qui comptabilisent déjà une expérience en la matière bien supérieure à celle des 35-45 ans », commente Beate Collet. À la demande de l'Union européenne, les sociologues ont aussi rédigé un rapport dans le but d'améliorer la qualité de vie des personnes concernées. Plusieurs points négatifs ont en effet pointé le bout de leur nez… D'abord, la mobilité favorise une répartition traditionnelle des responsabilités entre hommes et femmes au sujet de la prise en charge des enfants : les hommes concernés en sont souvent soulagés par leurs partenaires féminines tandis que l'inverse demeure très rare… La conciliation entre famille et emploi s'avère donc épique pour les femmes mobiles. Peu étonnant dès lors que celles-ci tendent à n'avoir pas d'enfants ni même de partenaire. « Même si l'ensemble des “pendulaires longues distances” et des “absents du foyer” peut souffrir de fatigue, de stress et de conflits familiaux, les femmes vivent souvent la situation beaucoup plus difficilement que les hommes », reprend Beate Collet. « Nous l'avions observé lors d'une précédente étude (« Mobilités géographiques professionnelles : rapport au territoire et carrières familiales », réalisé pour le plan Urbanisme construction architecture, ministère de l'Équipement, 2006), purement qualitative et sur la France uniquement ». C'est donc en toute logique que l'enquête européenne révèle que les personnes les plus mobiles sont souvent de jeunes hommes, et plutôt sans famille à charge. Enfin, si peu de différences ont été observées sur les grandes tendances dans ces six pays, quelques nuances attirent l'attention. Par exemple, la mobilité dictée par une nécessité économique, résultat d'une « stratégie de survie », est plus fréquente en Pologne qu'ailleurs. Pour encourager la mobilité des Européens et améliorer leur quotidien, les chercheurs en appellent aux employeurs. Leur contribution, concluent les sociologues, « pourrait notamment consister en plus de souplesse quant aux heures de travail, par exemple en permettant aux salariés de travailler plus souvent à la maison ».

Charline Zeitoun

Contact Beate Collet, beate.collet@ish-lyon.cnrs.fr

Retour

1   2   3   4   5   6   7   8   9   ...   15

similaire:

Sciences humaines et sociales Les mille facettes de l\Recrutement d’un développeur mobile (H/F)
«exactes» (sciences du vivant, sciences des matériaux ) que des sciences sociales (droit, économie, gestion ) et des sciences humaines...

Sciences humaines et sociales Les mille facettes de l\Département Pluridisciplinaire de Lettres et de Sciences Humaines (dplsh)
«probatoire» qui permet aux étudiants ayant choisi les sciences humaines et sociales de vérifier si leur choix a été le bon et de...

Sciences humaines et sociales Les mille facettes de l\Département Pluridisciplinaire de Lettres et de Sciences Humaines...
«probatoire» qui permet aux étudiants ayant choisi les sciences humaines et sociales de vérifier si leur choix a été le bon et de...

Sciences humaines et sociales Les mille facettes de l\Sciences de l'Education Sciences Sociales – Sciences Techniques des...

Sciences humaines et sociales Les mille facettes de l\Spécialité : Modélisation et Apprentissage Statistiques en Sciences Sociales
«Ingénierie de la Cognition, de la Création et des Apprentissages», avec la spécialité «Modélisation et Apprentissage Statistiques...

Sciences humaines et sociales Les mille facettes de l\Le sort des créanciers munis de sûretés après la réforme des procédures...
«L’université Panthéon Assas (Paris II) Droit Economie Sciences sociales, n’entend donner aucune approbation ni improbation aux opinions...

Sciences humaines et sociales Les mille facettes de l\Les sciences sociales et la place du symbolique

Sciences humaines et sociales Les mille facettes de l\Apprendre. Dossier, Sciences humaines

Sciences humaines et sociales Les mille facettes de l\Ufr sciences Humaines Cliniques

Sciences humaines et sociales Les mille facettes de l\B. Le conflit épistémologique des sciences humaines





Tous droits réservés. Copyright © 2016
contacts
m.20-bal.com