Caractéristiques des atb





télécharger 41.41 Kb.
titreCaractéristiques des atb
date de publication20.09.2017
taille41.41 Kb.
typeDocumentos
m.20-bal.com > loi > Documentos
LES ANTIBIOTIQUES


  1. Caractéristiques des ATB

    1. 2 types d'ATB




  • Bactériostatiques : qui s'opposent a la multiplication

  • Bactéricides : qui défoncent les bactéries

  • Les bactéricides sont plus puissant que les bactériostatiques.




    1. Echecs du traitement




  • Echecs pharmacologiques (constitution, administration)

  • Sous dosage

  • Ignorance de la pharmacodynamie

  • Resistances acquises




  1. Le Traitement

    1. Choix des ATB


2 possibilités :

  • Antibiogramme au labo : on connait la bactérie, on la traite

  • On n'arrive pas à identifier la bactérie : on fait un traitement probabiliste, ttt a l'aveugle




    1. Mode d'administration


Il est basé sur la pharmacodynamie. Les ATB bactéricides ont 2 modalités de bactéricide :

  • Activité bactéricide Concentration Dépendante (ATB CD)

  • Activité bactéricide Temps Dépendante (ATB TB)


Les familles ;

  • ATB CD : Amisoglycosides et Fluoroquinolones

  • ATB TD : Béta lactamines et glycopeptides

  • Les Macrolides : les 2 types


Les différents modes d'administration :

  • Traitement unique à dose journalière

  • Traitement à plusieurs doses (demi-vie courte)

  • La seule béta lactamine qui se donne 1 fois / jour : Ceftriaxone




    1. Durée du traitement


On doit arriver au meilleur rapport efficacité / tolérance

Plus le traitement est court, moins on peut voir de résistance et moins c'est cher.

Maintenant pour les infections urinaires, on à des traitements une dose une prise.


  1. Les classes d'ATB

    1. Structure chimique

    2. Mécanisme d'action




  • ATB inhibiteur de la synthèse cellulaire (béta lactamine, glycopeptide)

  • ATB inhibiteurs de la réplication d'ADN (quinolones)

  • ATB inhibiteurs de la synthèse des protéines bactériennes (macrolides, Aminoglycoside)



    1. Mécanismes de résistance des bactéries




  • Diminution de la concentration intracellulaire d'ATB

        • Excrétion active ou baisse de la perméabilité membranaire

  • Modification de l'ATB = inactivation (béta lactaminase)

  • Modification de la cible (Pas de fixation d'ATB)

        • Sélection locale (mutation)

        • Transfert de matériel génétique (acquiert la résistance d'une autre bactérie)




  1. Les sous familles

    1. Les béta lactamines


Elles agissent en inhibant la synthèse de la membrane (mais toutes les bactéries n'ont pas de membrane);

Elles se lient à la Pénicilline Binding Protéin :

  • Bactérie GRAM + : paroi, le passage est complexe

  • Bactérie GRAM - : il y a des pores, le passage est facile




      1. Mécanismes d'inhibition du peptidoglycane


3 étapes pour sa synthèse :

  • Intracytoplasmique : constitution d'un dipeptide : le D alanyl D alanine

  • Membranaire : Formation d'un polymère : UDP acétyl muramyl dipeptide

  • Extra cytoplasmique : Polymérisation par transpeptidase -> constitution de la paroi




      1. Les pénicillines




Pénicilline G :

  • GRAM +

  • IV

  • Inactive le S. Aureus

  • Demi-vie courte

  • Diffusion modeste

  • LCR faible

  • Elimination rénale

Pénicilline M :

  • Voie Orale

  • Résiste bétalactaminase

  • Contre staph résistant

Pénicilline V :

  • Même que G

  • Voie Orale

Pénicilline retard :

  • Procaïne pénicilline

  • Benzathine pénicilline

Pénicilline A :

  • Voie orale

  • LCR ++

  • Bonne diffusion

  • Meilleure Tolérance

  • Spectre + large

Il faut utiliser des inhibiteurs des bétalactaminases.

Pénicilline anti pyocyanique :

  • Carboxypenicilline

  • IV


Les inhibiteurs de la bétalactaminase :

  • L'acide clavulanique (asso Amoxicilline)

  • Sulbactam (asso Ampicilline) : Effet irréversible, augmente la diffusion de l'ampicilline

  • Tazobactam : proche ac clavulanique


Les effets secondaires :

  • Toxicité directe limitée

  • Irritation locale

  • Thrombophlébite

  • Nausée, vomissements

  • Convulsions (rares)

  • Hypersensibilité ++



      1. La céphalosporine




  • 1ère génération : large spectre, voie orale

  • 2ème génération : Bacille GRAM -

  • 3ème génération : Large spectre, activité très importante, CMI faible, affections sévères...

  • 4ème génération = pareil 3ème


Leur liaison aux protéines est variable, leur métabolisme est majoritairement non hépatique, et en général la demi-vie est courte.


    1. Les ATB inhibant la synthèse protéique

      1. Les glycopeptides = cocci GRAM +




  • Passent dans le LCR

  • Index thérapeutique faible

  • Elimination Rénale

  • IV

  • Se fixe à la terminaison D alanyl D alanine

  • Inhibent la transpeptidase

  • Actifs sur les staph résistants aux autres




      1. les aminoglycosides


2 catégories :

  • Les ATB agissant sur la SU 30S = Aminosides

  • Les ATB agissant sur la SU 50S = Macrolides


Les Aminosides
Ils se fixent de manière irréversible sur la SU 30S, ce qui empêche le ribosome de bosser : mort.


  • Resistance par inactivation ou modification de la structure du ribosome

  • Très bactéricide, Très toxique (ttt court, ATB CD)

  • Administration IV ou IM

  • Diffusion modeste dans les tissus (sauf rein)

  • Diffuse Placenta = tératogène

  • Diffuse peu dans le LCR

  • Demi-vie apparente courte (concentration résiduelle)

  • Toxicité irréversible de l'oreille interne

  • Néphropathie Tubulo Interstitielle Aigue : Réversible

  • Hypersensibilité


Les Macrolides : SU 50S
3 catégories :

  • Erythromycine : Bactériostatique

  • Azithromycine : Bactéricide

  • Clarithromycine : Bactéricide


Ils sont indiqués dans le traitement des germes sensibles comme la légionellose, la toxoplasmose ou quand on est intolérant à la pénicilline.

Ils pénètrent dans la bactérie sous forme non ionisée, une fois dans la cellule ils passent sous forme ionisée, ce qui les évite de ressortir et donc leur permette de s'accumuler.

Ils sont très actifs sur les bacilles GRAM+
On a pu observer des résistances aux macrolides par :

  • Une diminution de leur pénétration dans les cellules

  • Une hydrolysation de ces enzymes par une estérase

  • Une modification de leur cible (ribosomes)


Les effets indésirables :

  • Ce sont des inhibiteurs du P450

  • Troubles digestif

  • Troubles hépatiques

  • Rarement troubles de l'audition




    1. Les Fluoroquinolones


Les Fluoroquinolones inhibent la synthèse et la réplication de l'ADN bactérien.
2 enzymes cibles :

  • ADN gyrase : permet le super enroulement

  • Topoïsomérase 4 : Facilite la lecture de l'ADN lors de la traduction


3 générations de quinolones :

  • Les urinaires : traitaient les infections urinaires : 1 dose

  • Fluoroquinolones II : Bacille GRAM - ; 2 doses; VD 100 litres

  • Fluoroquinolones III :

    • Ces molécules sont GRAM + (et un peu GRAM -)

    • Bonne biodisponibilité

    • Liaison protéique assez faible

    • LCR faible (mais certains ont une efficacité)

    • 2 doses


Indications :

  • Bien tolérées

  • 2 problèmes majeurs :

    • Toxique au niveau des cartilages

    • Allongement du QT

similaire:

Caractéristiques des atb icon4Différents mécanismes d’action des atb

Caractéristiques des atb iconFmc 104 atb probabiliste des etats septiques graves

Caractéristiques des atb iconCours ifsi atb- chu nimes 1

Caractéristiques des atb iconL’innovation par la couleur
«produit» tout ce que va offrir une entreprise : produits et /ou services. En plus des caractéristiques fonctionnelles, un produit...

Caractéristiques des atb icon1Méthodes de déterminations de la résistance aux atb 1Antibiogramme en milieu gélosé

Caractéristiques des atb iconCaractéristiques des effluents

Caractéristiques des atb iconResume des caracteristiques du produit

Caractéristiques des atb iconResume des caracteristiques du produit

Caractéristiques des atb iconA/ resume des caracteristiques du produit

Caractéristiques des atb iconResume des caracteristiques du produit





Tous droits réservés. Copyright © 2016
contacts
m.20-bal.com