Mémoires d’Outre-Tombe





télécharger 76.75 Kb.
titreMémoires d’Outre-Tombe
page4/4
date de publication24.09.2017
taille76.75 Kb.
typeMémoires
m.20-bal.com > loi > Mémoires
1   2   3   4

Saint Augustin Les Confessions Livre II, chapitre 4






    Je me suis souvent dit: "Je n'écrirai point les mémoires de ma vie; je ne veux point imiter ces hommes qui, conduits par la vanité et le plaisir qu'on trouve naturellement à parler de soi, révèlent au monde des secrets inutiles, des faiblesses qui ne sont pas les leurs et compromettent la paix des familles". Après ces belles réflexions, me voilà écrivant les premières lignes de mes mémoires. Pour ne pas rougir à mes propres yeux, et pour me faire illusion, voici comment je pallie mon inconséquence. D'abord, je n'entreprends ces mémoires qu'avec le dessein formel de ne disposer d'aucun nom que du mien propre dans tout ce qui concernera ma vie privée; j'écris principalement pour rendre compte de moi à moi-même. Je n'ai jamais été heureux; je n'ai jamais atteint le bonheur que j'ai poursuivi avec une persévérance qui tient à l'ardeur naturelle de mon âme. Personne ne sait quel était le bonheur que je cherchais; personne n'a connu entièrement le fond de mon cœur. La plupart des sentiments y sont restés ensevelis, ou ne se sont montrés dans mes ouvrages que comme appliqués à des êtres imaginaires. Aujourd'hui que je regrette encore mes chimères sans les poursuivre, que parvenu au sommet de la vie je descends vers la tombe, je veux avant de mourir remonter vers mes belles années, expliquer mon inexplicable cœur, voir enfin ce que je pourrai dire lorsque ma plume, sans contrainte s'abandonnera à tous mes souvenirs. En rentrant au sein de ma famille qui n'est plus; en rappelant des illusions passées, des amitiés évanouies, j'oublierai le monde au milieu duquel je vis et auquel je suis si parfaitement étranger. Ce sera de plus un moyen agréable pour moi d'interrompre des études pénibles; et quand je me sentirai las de tracer les tristes vérités de l'histoire des hommes, je me reposerai en écrivant l'histoire de mes songes. Je considère ensuite que ma vie appartenant au public par un côté, je n'aurais pas échappé à tous ces faiseurs de mémoires, à tous ces biographes marchands qui couchent le soir sur le papier ce qu'ils ont entendu dire le matin dans les antichambres. J'ai eu des succès littéraires; j'ai attaqué toutes les erreurs de mon temps; j'ai démasqué les hommes, blessé une multitude d'intérêts, je dois donc bien avoir réuni contre moi la double phalange des ennemis littéraires et politiques; ils ne manqueront de me peindre à leur manière. Et ne l'ont-ils pas déjà fait? Dans un siècle où les plus grands crimes commis ont dû faire naître les haines les plus violentes, dans un siècle corrompu où les bourreaux ont un intérêt à noircir les victimes, où les plus grossières calomnies sont celles que l'on répand avec le plus de légèreté, tout homme qui a joué un rôle dans la société doit pour la défense de sa mémoire, laisser un monument par lequel on puisse le juger. Mais avec cette idée je vais me montrer meilleur que je ne suis? J'en serai peut-être tenté: à présent je ne le crois pas; je suis résolu à dire toute la vérité. Comme j'entreprends d'ailleurs l'histoire de mes idées et de mes sentiments plutôt que l'histoire de ma vie, je n'aurai pas autant de raisons de mentir. Au reste si je me fais illusion sur moi, ce sera de bonne foi, et par cela même on verra encore la vérité au fond de mes préventions personnelles.

Chateaubriand Mémoires de ma vie 1809
Une des légendes les plus répandues en Bretagne est celle d'une prétendue ville d'Is, qui, à une époque inconnue, aurait été engloutie par la mer. On montre, à divers endroits de la côte, l'emplacement de cette cité fabuleuse, et les pêcheurs vous en font d'étranges récits. Les jours de tempête, assurent-ils, on voit, dans le creux des vagues, le sommet des flèches de ses églises ; les jours de calme, on entend monter de l' abîme le son de ses cloches, modulant l'hymne du jour. Il me semble souvent que j'ai au fond du coeur une ville d'Is qui sonne encore des cloches obstinées à convoquer aux offices sacrés des fidèles qui n' entendent plus. Parfois je m'arrête pour prêter l'oreille à ces tremblantes vibrations, qui me paraissent venir de profondeurs infinies, comme des voix d'un autre monde. Aux approches de la vieillesse surtout, j'ai pris plaisir, pendant le repos de l'été, à recueillir ces bruits lointains d'une Atlantide disparue.
De là sont sortis les six morceaux qui composent ce volume. Les souvenirs d' enfance n'ont pas la prétention de former un récit complet et suivi. Ce sont, presque sans ordre, les images qui me sont apparues et les réflexions qui me sont venues à l'esprit, pendant que j'évoquais ainsi un passé vieux de cinquante ans. Goethe choisit, pour titre de ses mémoires, vérité et poésie, montrant par là qu’on ne saurait faire sa propre biographie de la même manière qu' on fait celle des autres. Ce qu' on dit de soi est toujours poésie. S' imaginer que les menus détails sur sa propre vie valent la peine d'être fixés, c'est donner la preuve d' une bien mesquine vanité. On écrit de telles choses pour transmettre aux autres la théorie de l'univers qu' on porte en soi. La forme de souvenirs m'a paru commode pour exprimer certaines nuances de pensée que mes autres écrits ne rendaient pas. Je ne me suis nullement proposé de fournir des renseignements par avance à ceux qui feront sur moi des notices ou des articles.


Ce qui est une qualité dans l'histoire eût été ici un défaut ; tout est vrai dans ce petit volume, mais non de ce genre de vérité qui est requis pour une biographie universelle. bien des choses ont été mises afin qu'on sourie ; si l'usage l'eût permis, j'aurais dû écrire plus d' une fois à la marge : cum grano salis. la simple discrétion me commandait des réserves. Beaucoup des personnes dont je parle peuvent vivre encore ; or ceux qui ne sont point familiarisés avec la publicité en ont une sorte de crainte. J' ai donc changé plusieurs noms propres. D' autres fois, au moyen d' interversions légères de temps et de lieu, j' ai dépisté toutes les identifications qu' on pourrait être tenté d' établir. L' histoire du
" broyeur de lin " est arrivée comme je la raconte. Le nom seul du manoir est de ma façon. En ce qui regarde " le bonhomme système " , j'ai reçu de M. Duportal du Goasmeur des détails nouveaux, qui ne confirment pas certaines suppositions que faisait ma mère sur ce qu'il y avait de mystérieux dans les allures du vieux solitaire. Je n'ai rien changé cependant à ma rédaction première, pensant qu'il valait mieux laisser à M. Duportal le soin de publier la vérité, qu'il est seul à savoir, sur ce personnage singulier.
Ernest Renan Souvenirs d’enfance et de jeunesse 1883




1 Lecture complémentaire : Rousseau «  Je forme une entreprise qui n’eut jamais d’exemple… »

2 Lecture complémentaire : L’autoportrait de Montaigne in Les Essais, II, 18 « De la présomption ».

3 Lecture complémentaire : Saint Augustin Le vol des poires in Les Confessions Livre II, chap. 4
1   2   3   4

similaire:

Mémoires d’Outre-Tombe iconMémoires d’outre-tombe
«distingués» de Paris : le Roule, les Oiseaux, et l’Abbaye-aux-bois où Mme Récamier s’était retirée et où le vieux Chateaubriand...

Mémoires d’Outre-Tombe iconLa memoire de la seconde guerre mondiale
«est le grand art des mémoires et constitue une remarquable source pour identifier les mémoires et parcourir un itinéraire de leur...

Mémoires d’Outre-Tombe iconEn matière de droit du travail, on relèvera une décision intéressante...
«non réclamé, retour à l'envoyeur». En outre, les trois mises en demeure auxquelles la contrainte faisait référence portaient des...

Mémoires d’Outre-Tombe iconLe laser est une question importante qui tombe dans plein de domaines

Mémoires d’Outre-Tombe iconMémoires d’un gendarme

Mémoires d’Outre-Tombe iconMémoires d'un névropathe

Mémoires d’Outre-Tombe iconMémoires, à paraître

Mémoires d’Outre-Tombe iconMémoires en dix minutes

Mémoires d’Outre-Tombe iconMémoires A. Les codes

Mémoires d’Outre-Tombe iconMÉmoires sur la chine





Tous droits réservés. Copyright © 2016
contacts
m.20-bal.com