La commission accessibilité de l’union des aveugles vous propose une version remaniée du journal «Montpellier notre ville». En page 2 de ce document un





télécharger 0.59 Mb.
titreLa commission accessibilité de l’union des aveugles vous propose une version remaniée du journal «Montpellier notre ville». En page 2 de ce document un
page5/11
date de publication11.10.2017
taille0.59 Mb.
typeDocumentos
m.20-bal.com > loi > Documentos
1   2   3   4   5   6   7   8   9   10   11

Légende photo

Chaque année, la cuisine centrale livre 1 million de repas aux cantines.


Article 4

Affaires 26 et 27. Pour accompagner la constante progression
du nombre de crémation, la Ville agrandit le columbarium.
160 nouvelles niches
Actuellement la ville dispose à la vente de 22 cases de columbarium sur les 922 construites depuis 1985. Ces niches fermées, installées sur un espace du cimetière Saint-Etienne de Grammont, sont destinées à accueillir 2 à 4 urnes funéraires. Elles sont regroupées en rangs superposés formant des blocs sur lesquels le nom des défunts est gravé. Chaque case est vendue au prix de 475 Ä pour les 2  places et 950 Ä pour les 4 places. Un espace disponible, situé
entre le jardin du Souvenir et l’actuel columbarium, a été acheté par la Ville en 2006. Il accueillera les 160 nouvelles niches qui seront prochainement construites.
Légende photo

Le columbarium.


Article 5

Affaire 1bis. Vœu du groupe des Verts – LCR - CUALS : « La Poste ne doit pas être privatisée »

La direction de La Poste et le Gouvernement ont confirmé qu’ils préparaient le changement de statut de La Poste avec ouverture du capital. Il s’agit bien d’une privatisation.

La privatisation des différentes postes européennes a entraîné la suppression de plus de 200 000 emplois, la fermeture massive de bureaux de poste, l’augmentation des tarifs pour les petits usagers.

Pour les dirigeants de La Poste, 3 500 à 4 000 bureaux devraient suffire au lieu des 12 000 bureaux actuels. Les fermetures se feront dans les zones rurales et dans les quartiers populaires. Les fermetures se feront dans les zones rurales et dans les quartiers populaires, ces bureaux étant jugés pas suffisamment rentables. Déjà dans notre département, 59 bureaux ont été transformés en agence locale communale, c’est-à-dire à la charge des communes. 119 bureaux sont devenus des guichets annexes et bon nombre d’entre eux risquent de devenir des agences postales communales. Ces transformations impliquent toujours des réductions d’heures d’ouverture et un nombre limité de prestation (…).

Vote : 11 pour, 7 contre, 31 abstention


Article 6

ZAC République. En vue de la création du nouveau quartier, la Ville organise une concertation.
La ville avance
Dans le cadre du développement vers l’est de son territoire, la Ville envisage la création d’une nouvelle zone d’aménagement concerté (ZAC), dénommée Port Marianne–République, comprenant deux secteurs distincts. Cette opération a pour objectifs de :

• réaliser un quartier mixte à vocation principale d’habitation sous forme de logements collectifs, accueillant également des activités tertiaires et s’insérant dans le tissu urbain dense et structuré des quartiers centraux de Port Marianne,

• développer l’urbanisation nouvelle à proximité des lignes de tramway, dans la perspective du passage de la 3e ligne de tramway sur l’avenue de la Mer,

• répondre aux besoins en matière d’habitat toujours très importants exprimés sur cette partie de la commune dans le respect du principe de mixité sociale mis en œuvre par la Ville dans l’ensemble de ses nouveaux quartiers depuis 30 ans,

• participer à la requalification de l’avenue de la Mer, ainsi qu’à la composition de la place Pablo-Picasso par la création d’un front urbain structuré et ordonnancé,

• contribuer à l’aménagement de façades urbaines le long de l’avenue Nina-Simone et de la rue du Mas-Rouge, en cohérence avec la conception des quartiers voisins,

• valoriser la perception de la façade urbaine du quartier depuis l’autoroute A9,

• aménager les abords de la Lironde en privilégiant les espaces verts et les modes de déplacement doux : piétons et cycles.

• préserver le secteur paysager du bassin de la Lironde et valoriser sa localisation en vitrine de l’autoroute A9,

• répondre aux besoins en matière d’équipements publics, notamment en matière de petite enfance, d’enseignement et de sport, qui pourront s’exprimer à l’échelle du quartier.

Une concertation sur le dossier de création de la ZAC est organisée du lundi 3 novembre, au vendredi 21 novembre inclus. Le projet de dossier de création de la ZAC, ainsi qu’un cahier sur lequel chacun pourra formuler son avis et ses observations, seront mis à la disposition du public, du lundi au vendredi (sauf jours fériés), aux heures d’ouverture de la mairie, à la direction aménagement et programmation (DAP).

Une réunion publique de concertation aura lieu le mardi 18 novembre à 18h30, à l’hôtel de Ville (salle Urbain V, niveau -2) 1 place Francis-Ponge.

Infos : de 8h30 à 12h et de 13h30 à 17h à la DAP - Carré Montmorency (3e étage) - 474 allée Henri-II-de-Montmorency. Tram L1 : Léon-Blum
Légende photo

La future ZAC s’intègrera au cœur de Port-Marianne.


Page 19
la ville

évolue
tribune politique
la majorité municipale
Budget 2009

Max Lévita, président du groupe socialiste – radical de gauche – mouvement des citoyens et apparentés

A l’heure de la crise financière généralisée, la vigilance s’impose à tous les niveaux, dont celui des collectivités locales. Il ne serait pas de bonne politique pour l’Etat, que de se désengager
encore plus à la seule justification que la situation est grave et qu’il faut bien faire des économies. Cette tentation existe, elle a même été théorisée au plus haut niveau de l’Etat… Quelle terrible erreur de diagnostic économique ! Car aujourd’hui, ce sont bien les investissements des collectivités qui créent des emplois… Les asphyxier financièrement serait à courte vue, le “remède” pire que le mal supposé ! Pour les collectivités, l’élaboration du budget 2009 s’annonce donc périlleuse…
Rappelons tout de même qu’à la grande différence de l’Etat, nous sommes obligés
de voter un budget en équilibre.
Priorité au logement

Michel Passet, président du groupe communiste

Le gouvernement a présenté son projet de loi sur le logement.
On peut le résumer ainsi : HLM, la grande casse du siècle.

Il ne s’agit pas d’un plan d’action en faveur du logement social locatif, mais d’un projet visant à soutenir les seuls marchés immobiliers pris au piège de l’inflation spéculative.

Les financements prévus pour les HLM devraient être injectés pour voler au secours des programmes privés !

D’un côté, des milliards d’euros sont jetés en pâture pour les grands actionnaires du système bancaire, de l’autre, on supprime les financements pour le logement social.

Non seulement le gouvernement n’apporte aucune critique au système capitaliste responsable de la crise que nous connaissons, mais il accentue cette crise par ces mesures dans le domaine du logement, de la santé, des services publics.
Nous sommes à vos côtés

Frédéric Tsitsonis, pour le groupe MoDem

La crise financière qui nous touche profondément va engendrer une crise économique. Il convient d’inventer un nouvel modèle de société qui ne donnera plus la part belle au néocapitalisme et à ses dérives. Le MoDem y travaille.

Pour aider les banques, l’Etat lâche des milliards qui feront défaut pour le prochain budget. Alors que le pays sera en stagnation voire en récession, l’Etat n’aura plus aucune marge de manœuvre. Et comme toujours, ce sont les collectivités locales qui vont trinquer et devoir supporter la baisse des dotations. Mais le groupe Modem, comme la majorité municipale, se tiendra les coudes pour trouver les meilleures solutions à cette crise. Dans ces temps difficiles, la solidarité prime et tous ensemble, nous parviendrons à continuer à faire de Montpellier la ville du mieux vivre ensemble.
Jacques Touchon, président du groupe Non inscrits

Texte non communiqué.


l’opposition municipale
Se concentrer sur l’essentiel

Jacques Domergue, président du groupe UMP-Non inscrits

Croyez-vous que la priorité soit en ces temps de crise internationale au lancement d’une nouvelle campagne de promotion de Montpellier, la ville où le soleil ne se couche jamais ?

La campagne “Attractive cité” lancée à l’occasion de la 60e foire de Montpellier tombe pour le moins au plus mauvais moment.

Alors que Madame le maire augmente sans le dire les impôts, en augmentant le prix de nombreux services dont bénéficient les montpelliérains, personne ne comprend le lancement de cette nouvelle campagne promotionnelle.

Tout augmente à Montpellier : le bus, le tramway, la restauration scolaire qui touche les foyers les plus modestes où les retardataires subiront une pénalité de 15 %. L’abattement de la taxe d’habitation est réduit de 4 %, le parking de l’hôpital devenu payant. Où s’arrêteront les hausses de la fiscalité indirecte et quand Madame le maire aura-t-elle le courage de dire aux Montpelliérains comme l’a fait Delanoë de 9 %, qu’elle augmentera les impôts locaux pour financer la nouvelle mairie et la politique outrancière de communication ?

En temps de crise, les collectivités locales doivent se concentrer sur leurs missions premières, intensifier les services aux administrés, veiller aux dépenses publiques, soutenir l’activité commerciale et économique, l’emploi... Les acteurs locaux, ont un rôle majeur à jouer en faveur des montpelliérains, au-delà des clivages politiques.

J’invite Madame le maire à se concentrer sur l’essentiel, à réunir les acteurs de la vie économique et sociale locale, chefs d’entreprises, chambre de commerce, de l’artisanat et de l’industrie, syndicats et banquiers, élus locaux, responsables associatifs à s’unir pour analyser
la situation et réfléchir ensemble à des solutions.
Augmentation d’impôts

Martine Petitout, indépendante

Hélène Mandroux a diminué l’abattement à la base de la taxe d’habitation qui passe de 19 à 15 % augmentant cet impôt. En ces temps de baisse du pouvoir d’achat, ne peut-elle pas, commencer par imiter ses administrés et pratiquer la réduction des coûts ?
La Bourse ou nos vies

Francis Viguier pour le groupe des Verts et LCR-CUALS

Lors de la crise de 1929, on voyait les banquiers se jeter par les fenêtres. Aujourd’hui, ils partent avec des parachutes dorés. Qui paye la crise ? Nous, les salariés, menacés de plus de chômage et de vie plus chère.

Pourtant, Peugeot annonce des licenciements avec +49 % de bénéfices, +11 % de dividendes des actionnaires et 5 700 euros par jour pour son PDG.

Sarkozy diminue les budgets sociaux mais trouve 3  milliards en un jour pour renflouer la banque Dexia en faillite. Il déclare que « les caisses sont vides » pour refuser d’augmenter les salaires mais recapitalise les banques. Sortir de la crise, c’est en finir avec la course pour toujours plus de profit pour une minorité, au mépris des hommes et de la planète. Il faut s’en prendre aux profits, partager les richesses : 1 500  euros mini, 300  euros par mois, interdiction des licenciements, arrêt des privatisations (La Poste). Les banques doivent passer sous contrôle public, sans indemnisation et avec ouverture des livres de compte.

La mairie ne doit pas reporter sur les habitants les conséquences de la crise : pas de hausse des cantines, de la taxe d’habitation, des transports….
Les articles signés n’engagent que leurs auteurs et aucunement la rédaction.

La délibération du conseil municipal du 2 avril 2008 prévoit un espace consacré à l’expression des conseillers municipaux n’appartenant pas à la majorité municipale, à proportion de leur représentation.

Page 18
Vies de QUARTIER
l’image du mois
Déchaînés !

Légende photo

60 000 personnes ont assisté aux différents spectacles, expositions, concerts et performances proposés du 26 au 28 septembre dans le cadre de la 5e édition de Montpellier quARTiers libres. Retour en images sur cette édition 2008.


Page 19
Vies de QUARTIER
Légendes photos QuARTiers Libres

1 . « FutuRINÔ » / «rinôcérose» 2. Alco au jardin des merveilles 3. L’autre rive / Patricebarthès & Cie
4. LouisLouis / Collectif VRAC 5. Le public au Peyrou 6. Contes miniatures / Roues Voilées
7. Gouttelette / Cie Bagages d’Acteurs 8. Le Relais des Enfants 9. No 10. Non ! / Cie la Mentira
11. La Boucle / Cie Hors Commerce 12. Les siestes audio parlantes / Duo Kristoff-K-Roll 13. Coquecigrues



Pages 20 et 21
Vies de QUARTIER
Montpellier centre

Figuerolles - Les Arceaux - Boutonnet - Les Beaux-arts - Les Aubes - Antigone - Gambetta - Comédie - Centre Historique – Gares

Légende photo colonne

Les élèves des écoles maternelle et élémentaire des Aubes (Jean-Moulin et Ingrid-Bergman) ont participé avec leurs professeurs à l’opération Nettoyons la nature.

Le billet de votre élue

Fanny Dombre-Coste, adjointe déléguée au quartier

« Les habitants sont aussi les acteurs de la propreté de leur ville »
Garder et maintenir une ville propre et agréable à vivre est un challenge perpétuel. Les services municipaux font d’importants efforts au quotidien et organisent ponctuellement des opérations d’envergure dans les quartiers. Après Antigone, l’opération “Les services au service” a eu lieu le 6 octobre aux Beaux-Arts. Elle a permis de nettoyer “de fond en comble” le quartier, de faire des petits travaux d’entretien, et de repérer les dysfonctionnements restant à traiter. Cette opération vise à sensibiliser les habitants. Vous Montpelliérains, vous êtes les acteurs de la propreté, aidez nous en ayant une démarche citoyenne à rendre la ville plus propre. Respectez les jours et horaires de sorties des déchets ménagers et des encombrants. Bravo aux enseignants du groupe scolaire des Aubes et à leurs élèves pour leur action de nettoyage des déchets sur les berges du Lez !
Contacts

Maison de la Démocratie 16, rue de la République

Fanny Dombre-Coste. Tél : 04 67 34 88 05

Magalie Couvert. Tél : 04 34 88 76 85

Chargés de mission au cabinet du maire

pour le quartier. Hussein Bourgi (Ecusson)

et Sabrina Arcucci (Faubourgs). Tél : 04 67 34 87 31

Article 1

Le do-in, pratique ancestrale au service du mieux être, est enseigné à la maison pour tous George-Sand par Anne-Alexandra Leblanc.
Les cours permettent d’acquérir des outils pour être mieux au quotidien.
Dompter son énergie
Le bleu limpide de ses yeux et la douceur de sa voix apaisent déjà ses élèves. Anne-Alexandra Leblanc, leur enseigne le do-in à la maison pour tous George-Sand. Encore confidentielle, cette discipline énergétique peut être assimilée à un art corporel. Elle est beaucoup moins compliquée que le yoga, le tai-chi ou le qi gonq, car il n’y a pas d’enchaînements à retenir. Mais elle est tout aussi efficace pour apprendre à respirer, à visualiser son corps et même à le soulager quand les tensions nerveuses sont trop lourdes à porter.

Pour Anne-Alexandra, il est important de préciser que « derrière cette discipline il y a des idées… On ne vient pas au do-in, comme on va à un cours d’abdo-fessiers. On fait un travail dans la quiétude et la confiance. L’important est de se rappeler qu’on ne travaille jamais dans la douleur. On ne force pas. Je prends en compte les limites de chacun et j’adapte mes cours aux besoins des élèves et à leur mobilité. Je les aide à prendre conscience de leur être, du gros orteil jusqu’à la gorge. » Les cours sont basés sur des mobilisations articulaires, des étirements, des mises en tension qui permettent de faire travailler les 6 méridiens définis par la médecine chinoise. Ils stimulent l’organisme dans l’ensemble de ses fonctions vitales. « Je donne des outils aux personnes, pour qu’elles puissent se réguler physiquement et émotionnellement. » La discipline a la réputation de préserver la santé et de rendre le corps plus résistant aux agressions externes. Le do-in compte aujourd’hui une dizaine d’élèves à la maison pour tous George-Sand.

Infos : les mercredis de 18h30 à 19h30 à la maison George-Sand (et dans les maisons pour tous Camus et Brassens). 04 67 79 22 18 (maison pour tous George-Sand) et 06 22 14 60 64 (Anne-Alexandra Leblanc).
1   2   3   4   5   6   7   8   9   10   11

similaire:

La commission accessibilité de l’union des aveugles vous propose une version remaniée du journal «Montpellier notre ville». En page 2 de ce document un iconLa commission accessibilité de l’union des aveugles vous propose...
«Montpellier notre ville». En page 2 de ce document un sommaire a été créé pour faciliter l’accès aux différents articles du journal....

La commission accessibilité de l’union des aveugles vous propose une version remaniée du journal «Montpellier notre ville». En page 2 de ce document un iconLe journal Montpellier Notre Ville est désormais disponible en version...
«Montpellier notre ville». En page 2 de ce document un sommaire a été créé pour faciliter l’accès aux différents articles du journal....

La commission accessibilité de l’union des aveugles vous propose une version remaniée du journal «Montpellier notre ville». En page 2 de ce document un iconSur le site de la manifestation, les internautes trouveront le programme...
«Montpellier notre ville». En page 2 de ce document un sommaire a été créé pour faciliter l’accès aux différents articles du journal....

La commission accessibilité de l’union des aveugles vous propose une version remaniée du journal «Montpellier notre ville». En page 2 de ce document un iconMontpellier notre ville / n ° 3

La commission accessibilité de l’union des aveugles vous propose une version remaniée du journal «Montpellier notre ville». En page 2 de ce document un iconMontpellier notre ville / n ° 3

La commission accessibilité de l’union des aveugles vous propose une version remaniée du journal «Montpellier notre ville». En page 2 de ce document un iconMontpellier notre ville / n° 373 • décembre 2012

La commission accessibilité de l’union des aveugles vous propose une version remaniée du journal «Montpellier notre ville». En page 2 de ce document un iconMontpellier notre ville / n° 362 • novembre 2011

La commission accessibilité de l’union des aveugles vous propose une version remaniée du journal «Montpellier notre ville». En page 2 de ce document un iconRésumé Ce document permet d’appréhender les évolutions de la plateforme...
«utilisabilité» et précise, dans ce contexte, comment se traduit le meilleur respect possible des standards et des cadres de références...

La commission accessibilité de l’union des aveugles vous propose une version remaniée du journal «Montpellier notre ville». En page 2 de ce document un iconBulletin N°16 Décembre 2014
«sortie» et vous propose de découvrir ou revoir la ville d’Avignon où seront mêlés la culture et le plaisir de la table

La commission accessibilité de l’union des aveugles vous propose une version remaniée du journal «Montpellier notre ville». En page 2 de ce document un icon1° La lutte contre le sida a d’emblée été prioritaire pour notre...
«la lutte contre le sida ne [semblait] pas prioritaire» pour notre association (1). Vous aviez également estimé que notre «activité»...





Tous droits réservés. Copyright © 2016
contacts
m.20-bal.com