La commission accessibilité de l’union des aveugles vous propose une version remaniée du journal «Montpellier notre ville». En page 2 de ce document un





télécharger 0.59 Mb.
titreLa commission accessibilité de l’union des aveugles vous propose une version remaniée du journal «Montpellier notre ville». En page 2 de ce document un
page7/11
date de publication11.10.2017
taille0.59 Mb.
typeDocumentos
m.20-bal.com > loi > Documentos
1   2   3   4   5   6   7   8   9   10   11

Exposition : Au fil du temps, d’Anne-Marie Gilbelin. Du 10 au 23 novembre (vernissage le 18 à 19h).




Exposition de Thierry Gabriel. Du 1er au 12  décembre (vernissage le 9 à 19h).




Soirée montagnarde. Le 5 décembre, à 19h. Repas dansant.

Pages 24-25
Attractive attitude !

Pendant la foire internationale, plus de 1 000  visiteurs ont pris la pose sur le stand de la ville déclinée aux couleurs de Montpellier attractive cité. *
*Compte tenu du nombre de photos prises sur le stand de la ville, les autres clichés seront exposés sur la palissade de la Comédie.


Pages 26 et 27

Vies de QUARTIER
Croix d’argent

Estanove - Pas du loup - Lepic- Tastavin - Mas Drevon - Croix d’argent - Bagatelle - Puech d’argent
Légende photo colonne

La rue Henri-Sellier a pris un coup de neuf grâce à Hérault Habitat qui a reconstruit
un immeuble et refait la voirie.


Le billet de votre élue

Marlène Castre, adjointe déléguée au quartier

« Je fais remonter les demandes des habitants vers le maire »
Cela fait maintenant quatre ans que j’ai été nommée adjointe, déléguée au quartier. C’est une fonction qui me passionne. En tant que représentante du maire et du conseil municipal mon rôle est double. Je suis chargée de faire remonter les demandes des habitants, des associations et du quartier vers le conseil municipal et le maire. Cela permet ainsi, lors de l’élaboration des budgets, de réserver les crédits nécessaires en matière d’équipements. J’ai également pour fonction d’expliquer et de présenter dans les quartiers, la politique municipale. Je suis également chargée de la Maison des rapatriés, qui rassemble de nombreuses associations dynamiques et conviviales. Enfin, je suis membre de la commission cohésion sociale, action
territoriale, démocratie de proximité. Vous savez que je suis à votre écoute. A bientôt.

Contacts

Marlène Castre. Maison pour tous

Albert-Camus. 118, allée Maurice-Bonafos.

Tél : 04 67 69 93 47

Chargé de mission au cabinet du maire pour

le quartier. Stéphane Sauvion. Tél : 04 67 34 87 60

Article 1

Avec un agriparc aux Grisettes, les berges du Rieucoulon aménagées et un parc au sein d’Ovalie, le quartier dispose de nouveaux espaces naturels préservés.
Des poumons verts
Depuis le mois
d’octobre, les riverains du Rieucoulon à Bagatelle se sont habitués à voir et entendre machines à débroussailler et sécateurs. Le service municipal des espaces verts a lancé les travaux d’aménagement et d’embellissement des berges du ruisseau Rieucoulon. Ces travaux, d’une durée de quatre mois, concernent la section comprise entre le parc Font Colombe, le mas Prunet et le parc Jacques-Roseau (quartier des Cévennes), jusqu’à la maison pour tous Michel-Colucci en longeant le Val de Croze. Ils consistent dans un premier temps en la réalisation de débroussaillage et d’élagage sélectifs pour mettre en sécurité les espaces longeant le Rieucoulon. Dans un deuxième temps, un cheminement pour les piétons et les vélos sera créé. Des bancs émailleront ce parcours de deux kilomètres environ.

Ces aménagements rentrent dans le cadre du projet des réseaux verts. Le but étant de réaliser une ceinture verte constituée d’un chemin de randonnée qui contournerait la ville et s’appellerait la Marathonienne, puisqu’elle ferait 42 km.

Des ruches aux Grisettes

Le quartier possède un important patrimoine naturel et les parcs sont nombreux. Notamment le parc de la Croix d’Argent, avenue Villeneuve d’Angoulême, de 5 000 m², essentiellement boisé de cyprès. L’esplanade Pierre-Paraf, avenue Maurice-Planès est un grand mail de 6 000 m² planté de micocouliers. La création des nouvelles ZAC n’est pas une menace contre les espaces verts du quartier, bien au contraire. A Ovalie, le parc du Belvédère, inauguré en début d’année, s’étend sur 9 000 m² et à terme, aura une surface totale de 1,1 hectare. Le but étant de tirer parti de l’existant, la végétation a été préservée et complétée par la plantation d’arbres, d’arbustes et de prairie permettant ainsi, de passer de zones ombragées à des zones de lumière. De jeunes végétaux, adaptés au climat méditerranéen, ont été plantés. Ils atteindront leur maturité dans dix à quinze ans. Le parc du Belvédère offre une perspective vers les vignes du Rieucoulon en contre bas, et le chai du Terral sur la ligne de crête plus lointaine. Il ponctue l’itinéraire de “parc en parc”, depuis le parc de Font-Colombe du quartier Cévennes, vers le domaine municipal du Mas Nouguier, au sein de la ZAC des Grisettes.

Au sein de ce futur quartier, le domaine des Grisettes compte 20 ha, dont 17 de vignes, rassemblant une vingtaine de cépages. Les vignes étant un peu vieillissantes, la Ville s’est associée à la Chambre d’agriculture pour mettre en œuvre un programme de rénovation du vignoble. Dans un premier temps, le vignoble sera arraché sur une surface de 10 ha. Les terres seront laissées au repos durant deux ans, afin de procéder ensuite à un ré-encépagement. Comme l’an dernier, les enfants des centres de loisirs ont été conviés à vendanger le 24 septembre dernier. Sur cette zone, la Ville souhaite créer un agriparc. Des
ruches y seront bientôt installées à l’occasion de la tenue à Montpellier l’an prochain d’Apimondia, le rendez-vous mondial de l’apiculture.
Légende photo

Les raisins des Grisettes ont été vendangés le 24 septembre par les enfants des centres de loisirs.

Brèves

La rentrée des nounous

Les assistantes maternelles du Relais Croix d’Argent se sont réunies à la médiathèque Victor-Hugo en présence de Marlène Castre, adjointe au maire, déléguée au quartier. Il s’agissait de se retrouver ou de se connaître à l’occasion de cette rentrée 2008.
Elles ont décidé de confectionner un livre-objet qu’elles présenteront dans le courant de l’année. Créé à l’initiative des caisses d’allocations familiales, le relais assistantes maternelles a pour objectif d’organiser et d’améliorer l’accueil des enfants au domicile des nounous. C’est un lieu d’information et de rencontre entre assistantes qui rompent ainsi leur isolement.


Infos : 191 rue Louis-Aragon. 04 67 27 72 19
On danse à Rosecchi

Le thé dansant de rentrée de l’Alger club a eu lieu le 18 octobre dans une Maison des rapatriés - Jean Rosecchi rénovée récement. Peintures, plafonds, chauffages, entre autres, viennent d’être refaits. Cette structure trentenaire abrite les locaux d’une vingtaine d’associations, dont les présidents avaient été conviés à partager cet après-midi en musique.

Infos : Alger club. 04 67 27 84 85
Retour vers le passé à l’EAI

Alors que le départ de l’école d’application de l’infanterie (EAI), rue Lepic a été décidé par le gouvernement, le musée de l’infanterie propose jusqu’au 23 novembre une exposition sur les casernes et les bâtiments militaires dans l’Hérault de 1870 à 1920. Plusieurs photos d’époque sont présentées, complétées d’objets, de gravures et d’affiches. Cette exposition est organisée par l’association des amis du musée de l’infanterie.

Infos : musée de l’infanterie 04 67 07 21 39. Bus ligne 7, arrêt Lepic
Une visite déglinguée !

La compagnie BAO avait choisi d’investir le quartier lors de la cinquième édition de QuARTiers libres le 27 septembre. Plus d’une centaine de spectateurs ont suivi l’équipe théâtrale pour une “visite déglinguée”, déambulant de Saint-Cléophas au collège de la Croix d’Argent. Le défilé a ensuite rejoint Jetty Swart et ses musiciens pour clôturer cette fête du quartier.

Agenda Les manifestations signalées par sont gratuites
Musique pour tous à l’opéra Berlioz : concert de l’Orchestre national de Montpellier
le 7 décembre  à 10h45, proposé aux abonnés des maisons pour tous au tarif préférentiel
de 7,50 Ä. Au programme : Béla Bartók, Johannes Brahms. Infos : 04 67 34 87 20.

Maison pour tous

Albert-Camus

04 67 27 33 41

Les récréatives de Camus : La soupe au chocolat, par la Cie Pas de lèse-art. Spectacle jeune public le 19 novembre à 15h, salle polyvalente Jean-Rosecchi.

Les conviviales de Camus : Ouvre la fenêtre, spectacle par la Cie Mangeclou de chansons coquines et sensuelles, le 28 novembre à 20h30, salle polyvalente Jean-Rosecchi.
Maison pour tous

Michel-Colucci

04 67 42 52 85

Exposition de photographies : Les Lotus de Jean-Claude César du 24 au 29 novembre. Organisée en partenariat avec la maison pour tous André-Chamson.




Encadré

Donnez votre avis

Dans le cadre de la réalisation du futur quartier des Grisettes, une enquête préalable à la déclaration d’utilité publique de l’opération et une enquête parcellaire sont organisées du 13 novembre au 15 décembre. Les pièces du dossier ainsi que les registres d’enquêtes sont déposés dans le hall d’entrée de la mairie. Chacun peut consigner ses observations sur le registre, du lundi au vendredi (sauf jours fériés) de 8h30 à 12h et 13h30 à 17h.

Le commissaire enquêteur aura une permanence en mairie, les 13 novembre et 2 décembre de 9h à 12h ainsi que le 15 décembre de 14h à 17h. A l’issue de l’enquête, le rapport et les conclusions du commissaire enquêteur seront déposés à la mairie et en Préfecture.

Enc adré

Médiathèque Victor-Hugo

Ouverte le mardi et le jeudi de 15h à 18h30, le mercredi de 10h à 12h30 et de 13h30 à 17h30, le vendredi de 13h30 à 17h30 et le samedi de 10h à 12h30 et de 13h30 à 18h30.

207 rue Guillaume-Janvier. 04 67 42 46 97
Pages 28 et 29

Vies de QUARTIER
Hôpitaux facultés

Aiguelongue - IUT Hauts-de-Saint-Priest - Malbosc - Vert-Bois - Plan des Quatre-Seigneurs

Légende photo colonne

La construction de la maison pour tous Rosa-Parks a été officialisée par la signature d’une plaque par le maire et les élus, scellée dans les fondations. Ouverture, fin 2009.


Le billet de votre élu

Philippe Thinès, adjoint délégué au quartier

« Avec la fusion des trois universités, le projet Campus avance»
Toujours plus nombreux (plus de 60  000), les étudiants ont retrouvé les bancs de la faculté pour une nouvelle année universitaire. Cette rentrée est aussi celle du renouveau. En effet, pour la première fois, la Ville et la faculté de lettres ont signé une convention qui va permettre aux étudiants du master urbanisme de prendre le quartier Hôpitaux-Facultés comme cas d’étude.
Ils devront ainsi observer toutes les facettes du quartier et proposer des pistes pour améliorer la vie au quotidien, mettre en valeur ses atouts et ses richesses. Ainsi, l’étude d’une plage à la base nautique de Lavalette sera une idée à explorer. Je tiens aussi à féliciter les différents services de la Ville, de l’Etat, du rectorat, les élus et plus particulièrement les présidentes des trois universités qui ont œuvré pour la fusion, permettant au projet Campus d’avancer et de passer une nouvelle étape. Ce projet sera structurant et donnera un nouveau souffle au quartier.
Contacts

Philippe Thinès. maison pour tous

Albert-Dubout. 1071 avenue de la Justice-

de-Castelnau. Tél : 04 67 52 28 95

Chargé de mission au cabinet du maire pour

le quartier : Cédric Haution. Tél. 04 67 34 71 76


Article 1

L’université Montpellier 3 et la Ville ont signé une convention donnant la possibilité aux étudiants en master “territoires de l’urbain” de réaliser des études urbanistiques sur le quartier.
Un cas d’école
Depuis une dizaine d’années, les étudiants  des facultés  mont-pelliéraines s’appuient sur le territoire pour réaliser leurs travaux universitaires. Une nouvelle étape vient d’être franchie à la demande de Philippe Thinès, adjoint au maire délégué au quartier hôpitaux-Facultés. « Lors de mes rencontres avec les habitants, je suis souvent alerté par un certain nombre de problèmes concernant l’aménagement urbain, le stationnement, le manque de centralité du quartier, les aménagements aux abords de Lez... J’ai pensé que faire travailler des étudiants sur ces thèmes pouvaient apporter des éclairages nouveaux et leur fournir des cas d’études concrets, d’autant que l’université Montpellier 3 dispose dans son unité de géographie d’un master territoires de l’urbain ». Une convention a été signée entre l’université Montpellier  3 et la Ville afin d’officialiser ce partenariat. « C’est un acte fort, s’accordent à souligner Fabrice Garcia et Bernard Orsat, les deux professeurs associés à ce master. Il donne une reconnaissance aux travaux effectués par les étudiants ». A l’image de ce que peut réaliser un bureau d’études, les jeunes vont répondre à une commande publique, rechercher des solutions et présenter un projet finalisé dans un délai de 6 mois. « L’objectif de ces masters, explique Fabrice Garcia, également directeur du service technique d’une collectivité territoriale, c’est de préparer au mieux les jeunes à leur future vie professionnelle ».

L’enseignement est composé de cours théoriques et d’ateliers dirigés. « C’est dans ce cadre que j’interviens pour les aider à mener à bien leurs travaux, en binôme avec Bernard Orsat qui a longtemps travaillé dans un bureau d’études. Notre expérience professionnelle leur permet de se positionner dans leurs choix de stages et de recherches d’emploi ».

Professionnaliser l’université

Les 60 étudiants du master 1 établissent un diagnostic du quartier, en s’appuyant sur des thématiques définies, telles que l’habitat, l’aménagement du territoire, les transports, etc. Ils présenteront un livre blanc en fin de session, avant qu’ils ne partent en stage. Dans le cadre du master 2, les 25 étudiants doivent réaliser une étude de faisabilité basée notamment sur les entrées de ville, l’aménagement d’une promenade piétonne, la requalification du quartier, notamment dans le cadre du projet Campus. « Ils doivent aller chercher les informations auprès des décideurs locaux et cerner au plus près le territoire pour répondre au mieux à la commande » précise l’enseignant. L’ancrage avec le quartier est réel et leurs travaux constituent une préparation indéniable à leur future vie professionnelle.
Légende photo

A chaque séance, les 25 étudiants en master 2 présentent l’avancement de leurs travaux.


Article 2

Le parc zoologique a recueilli 640 tortues terrestres et aquatiques, suite à la saisie chez un particulier de ces animaux classés parmi les espèces protégées.
Tortues sauvées
A la demande de l’office national de la chasse et de la faune sauvage, le parc zoologique a été sollicité pour recueillir des tortues, saisies sur ordre du procureur de la République chez un Héraultais. « Nous disposons, précise Philippe Croze, de la direction municipale des espaces verts, du personnel qualifié pour identifier les différentes espèces et du matériel nécessaire pour les installer dans de bonnes conditions». Au total, 640 tortues ont été accueillies. Parmi elles, certaines sont rares et en voie de disparition. Le personnel a répertorié 17 espèces différentes : des tortues serpentines, des tortues Mata mata (tortue aquatique amazonienne), une tortue peinte (aquatique, très rare), une tortue carbonaria (espèce déjà présente à la serre amazonienne), des tortues grecques adultes, des tortues d’Hermann adultes, des centaines de jeunes tortues d’Hermann, grecques et marginata, des tortues boîte, des cistudes d’Europe, des émydes lépreuses, des tortues sulcata (terrestre Afrique), des tortues léopard (terrestre, Afrique), des tortues de Floride, mais aussi deux iguanes, quatre paons spicifères, un dendrocygne et une chouette hulotte.

Ces animaux ont été conservés quelques jours puis répartis dans des établissements agrées. Le zoo reste dépositaire de certaines tortues qui viendront compléter les espèces présentées au zoo, comme les Sulcatas, la Carnonaria et les Hermann.
1   2   3   4   5   6   7   8   9   10   11

similaire:

La commission accessibilité de l’union des aveugles vous propose une version remaniée du journal «Montpellier notre ville». En page 2 de ce document un iconLa commission accessibilité de l’union des aveugles vous propose...
«Montpellier notre ville». En page 2 de ce document un sommaire a été créé pour faciliter l’accès aux différents articles du journal....

La commission accessibilité de l’union des aveugles vous propose une version remaniée du journal «Montpellier notre ville». En page 2 de ce document un iconLe journal Montpellier Notre Ville est désormais disponible en version...
«Montpellier notre ville». En page 2 de ce document un sommaire a été créé pour faciliter l’accès aux différents articles du journal....

La commission accessibilité de l’union des aveugles vous propose une version remaniée du journal «Montpellier notre ville». En page 2 de ce document un iconSur le site de la manifestation, les internautes trouveront le programme...
«Montpellier notre ville». En page 2 de ce document un sommaire a été créé pour faciliter l’accès aux différents articles du journal....

La commission accessibilité de l’union des aveugles vous propose une version remaniée du journal «Montpellier notre ville». En page 2 de ce document un iconMontpellier notre ville / n ° 3

La commission accessibilité de l’union des aveugles vous propose une version remaniée du journal «Montpellier notre ville». En page 2 de ce document un iconMontpellier notre ville / n ° 3

La commission accessibilité de l’union des aveugles vous propose une version remaniée du journal «Montpellier notre ville». En page 2 de ce document un iconMontpellier notre ville / n° 373 • décembre 2012

La commission accessibilité de l’union des aveugles vous propose une version remaniée du journal «Montpellier notre ville». En page 2 de ce document un iconMontpellier notre ville / n° 362 • novembre 2011

La commission accessibilité de l’union des aveugles vous propose une version remaniée du journal «Montpellier notre ville». En page 2 de ce document un iconRésumé Ce document permet d’appréhender les évolutions de la plateforme...
«utilisabilité» et précise, dans ce contexte, comment se traduit le meilleur respect possible des standards et des cadres de références...

La commission accessibilité de l’union des aveugles vous propose une version remaniée du journal «Montpellier notre ville». En page 2 de ce document un iconBulletin N°16 Décembre 2014
«sortie» et vous propose de découvrir ou revoir la ville d’Avignon où seront mêlés la culture et le plaisir de la table

La commission accessibilité de l’union des aveugles vous propose une version remaniée du journal «Montpellier notre ville». En page 2 de ce document un icon1° La lutte contre le sida a d’emblée été prioritaire pour notre...
«la lutte contre le sida ne [semblait] pas prioritaire» pour notre association (1). Vous aviez également estimé que notre «activité»...





Tous droits réservés. Copyright © 2016
contacts
m.20-bal.com