L’inspection académique et la maison départementale des personnes handicapées du Nord





télécharger 227.59 Kb.
titreL’inspection académique et la maison départementale des personnes handicapées du Nord
page2/5
date de publication14.10.2019
taille227.59 Kb.
typeDocumentos
m.20-bal.com > loi > Documentos
1   2   3   4   5

Une gestion catastrophique du personnel d’accompagnement scolaire :
Un nombre insuffisant d’accompagnants scolaires limitant l’intégration.

Bonjour, je souhaite vous apportez mon témoignage sur la scolarisation de mon fils. Lucas a 5 ans et a une encéphalopathie sans cause connue. En 2005, j'ai fait les démarches pour qu'il entre en petite section dans notre maternelle de secteur. Après de multiples réunions, on nous a accordé 1h le samedi matin. Lucas y est allé 5 fois entre octobre et novembre 2005. Une bonne dizaine d'intervenants est allé observer son manque total d'autonomie car pas de personne accompagnante efficace. Le projet a été suspendu en attendant le recrutement d'une EVS. Ce fut chose faite aux vacances de Pâques de 2006. On nous accordait 2h deux fois par semaine, cette personne devant se partager sur 4 enfants handicapés... Nous avons décliné cette proposition car Lucas allait 3 demi-journées complètes par semaine en halte-garderie avec une accompagnatrice très compétente. Le fait est que le nom de notre fils est resté sur les listes de l'école, faisant partie de l'effectif, sans qu'il n'y mette les pieds...

En juin, j'ai trouvé une école privée qui a accepté de scolariser Lucas tous les matins en petite section avec son accompagnatrice. Nouveau coup de théâtre en janvier 2007 : lors d'une CDAPH nous apprenons que notre scolarisation est hors-la-loi car l'accompagnatrice n'est pas une AVS éducation nationale. Nous obtenons la notification pour avoir une AVS et notre situation est tolérée jusqu'en juin. Pour septembre 2007, nous n'avons à ce jour aucune garantie...
Béatrice J.t.
Mon fils est en ime le matin et 2 apm a l'école avec AVS. Son école est très très accueillante mais depuis 2 ans nous demandions plus de présence d’AVS ça nous a été refusé (faute de budget) donc nous avons ajouté l ime (qui revient pourtant beaucoup, ÉNORMÉMENT plus cher !!)...
Carole, maman d'Hugo 6 ans -autiste typique- et de son frère 11 ans

Un conditionnement quasi systématique du temps de présence scolaire des enfants au temps d’attribution d’un auxiliaire.
Bonjour

Je suis maman de Aude scolarisée en 5 é au collège de Geispolsheim (Strasbourg).

Non tout ne va pas bien… depuis la rentrée de janvier, impossible d’avoir une AVS (recrutement difficile selon l’inspection académique).

Depuis 8 jours une perle nous est arrivée (qui met 1 heure pour changer Aude et qui de ce fait manque son cours…). Inexpérimentée, inadaptée au poste…

Que faire ?

Annette P.
Mon fils a 5 ans et 1/2 et vient d'avoir une AVS tous les après midi (nous l'attendions depuis le 7/11).

Il est en gde section de maternelle.

Pour l'instant, ça va, mais il est question qu'il aille au CP l'an prochain.

Cela ne sera possible que s'il est toujours accompagné de l'AVS.

Voilà le problème est là : sur la notification de la MDPH, l'AVS n'est là que jusqu'en juillet 07.

Quant à sa pédo psy, elle ne me parle que d'hôpital de jour !
Muriel, maman d'un petit Léo (30/03/01) diagnostiqué ted non spécifié. Maintenant yapluka ...
Notre enfant est scolarisé en petite section maternelle à raison de 4h/ semaine. La maîtresse doit gérer une classe de 29 élèves, et donc tant que nous n’aurons pas d’AVS, Coumba ne pourra pas être admise au delà de 4 heures.

Maman d’une petite fille autiste, Lorraine.

Une absence totale de souplesse et de logique dans l’attribution de auxiliaires scolaires.
Un manque total de respect des particularités des divers handicaps en matière d’attribution d’AVS (exemple : changement d’AVS du jour au lendemain chez des enfants autistes avec un extrême besoin de stabilité).

Mon enfant Bastien né le 27 juillet 2003 a pu rentrer à l’école maternelle à l’âge normal mais il a fallu contrairement à son frère ordinaire que je prépare cette rentrée un an avant.

J’ai à cet effet rencontré l’ancienne directrice de l’école (elle partait à la retraite) et surtout monté un dossier à l’aide de l’enseignant référent pour demander une AVS.

Notre dossier passé en commission en CCPE en mars a été examiné par la CDES en juin et je n’ai reçu qu’une réponse négative qu’en juillet.

Bastien a quand même été accepté à l’école tous les matins (grâce à la loi) même si la directrice (qui est également la maîtresse appréhendait surtout pour sa sécurité (l’effectif de l’école étant de 29 élèves). Tout le mois de septembre il n’y avait aucune aide (la maîtresse ne disposait donc que de l’ATSEM alors que Bastien n’était pas propre et avait tendance à jeter les objets et à ne pas trop écouter les consignes). Il y avait donc une certaine tension.

Par la suite une EVS a été attribuée à l’école depuis elle s’occupe de Bastien tous les matins le reste du temps elle aide la directrice à différentes tâches. Depuis l’attribution de cette personne Bastien a fait de nombreux progrès au sein de l’école c’est pourquoi lors de la première réunion de l’équipe éducative nous avons fait appel pour que Bastien ait le droit officiel à une AVS et que le contrat de la personne se transforme en AVS . Or deux mois après ce recours a été à nouveau rejeté. Officiellement il y a marqué que Bastien doit poursuivre son intégration à l’école sans aide humaine pour renforcer son autonomie (quelle hypocrisie) J’ai eu une personne de la MDPH qui m’a alors indiqué qu’en Gironde les enfants atteints de T21 ne pouvait bénéficier d’une AVS s’il n’avait pas de pathologie associée.

Or, Il se trouve que l’intégration à l’école de Bastien se passe plutôt bien car il bénéficie justement d’une aide humaine (qui l’aide à acquérir son autonomie)

Par contre son intégration est pour l’instant à temps partiel et là ce n’est pas vraiment notre choix car nous souhaiterions qu’il soit à temps plein mais il y a une certaine réticence face à notre demande de la part de l’enseignant référent Il ne peut pas aller non plus à la cantine car il ne mange pas des morceaux et qu’il n’y pas assez de personnel.
Je ne sais pas si mon témoignage servira à quelque chose Nous habitons la Gironde et notre enfant est scolarisé au Taillan Médoc
Cordialement
Nathalie B., Gironde
Bonjour,

J'aimerais apporter mon témoignage concernant notre fille, Océane, âgée de 5 ans ½, et porteuse d'une maladie génétique orpheline osseuse et articulaire douloureuse (Kniest ou Osmed?).

Je vais essayer de résumer les faits au mieux, bien que la situation soit compliquée.

Handicapée moteur, Océane a des capacités intellectuelles tout à fait normales et est scolarisée à temps plein.

La première année scolaire, Océane et le personnel enseignant ont dû se débrouiller sans Auxiliaire de Vie Scolaire

La deuxième année, Océane a eu droit à une AVS mais pour très peu d'heures et pas aménagées selon ses besoins prioritaires

A la rentrée de septembre 2006, l'Inspection Académique lui avait enfin attribué, pour l'année scolaire, des AVS couvrant l'intégralité de ses besoins, conformément à la notification de la Maison Départementale des Personnes Handicapées. Notre fille bénéficiait alors d'un accompagnement parfait par des AVS compétentes et motivées, avec lesquelles ça se passait très bien...
C'était sans doute trop beau... puisque trois mois après cette rentrée parfaite, l'Inspection Académique lui a retiré brutalement, l'une après l'autre, ses AVS, sans que nous ayons eu préalablement d'explications formelles justifiant leur départ.

Le fait est que l'année précédente, l'école avait dû embaucher un Emploi de Vie Scolaire, pour différentes missions: d'abord pour pallier au manque de moyens de l’Education Nationale, qui l'année précédente, n’avait pas attribué assez d’AVS pour couvrir les besoins accordés par la MDPH, mais l'EVS était aussi embauchée pour le soutien scolaire des autres élèves en difficultés, l'animation des activités culturelles et artistiques et l'utilisation des nouvelles technologies (comme prévu dans les textes).

L’aide à l’accueil et à l’intégration des élèves handicapés n’était qu’une partie du poste et ce poste d’EVS n’aurait sans doute même pas existé s’il y avait eu suffisamment d’AVS attribués à l’école à cette époque ! ! ! ! !

L'Inspection Académique a jugé que l'EVS ne devait s'occuper que de notre fille et a donc supprimé les AVS sans nous prévenir à l’avance. Les horaires de l'EVS n'étant à l'origine pas prévus sur le temps de cantine, il nous a donc fallu de nouveau nous réorganiser différemment, dans l’urgence ! !

De plus, le contrat de l'EVS se terminait aux vacances de Noël et l'EVS en poste ne souhaitait pas renouveler son contrat.

L'école s'est donc retrouvée de nouveau dans l'obligation d'embaucher un nouvel EVS puisque les AVS étant déjà parties, il n'y avait plus personne pour accompagner notre fille pour le reste de l'année scolaire...!!

Si nous avions été consultés, nous aurions largement préféré que le contrat de l’EVS ne soit pas prolongé et qu’il soit attribué à une autre école afin qu’Océane termine son année scolaire accompagnée de ses AVS avec qui ça se passait très bien, plutôt que de tout chambouler subitement ! Ceci pour le bien-être et la bonne intégration de notre fille à l’école
Il faut également savoir qu'un contrat EVS, contrairement à un AVS, a un coût pour les écoles privées. Est-ce vraiment ça « l'égalité des chances et des droits »?? Pensez-vous sincèrement que cela facilite son intégration dans l’école?

De plus, les Emplois de Vie Scolaire sont réservés aux personnes rencontrant de grandes difficultés d’insertion professionnelle et en situation de précarité. S’occuper d’un enfant handicapé n’est pas forcément facile sans formation appropriée ou vocation pour les métiers tournés vers les enfants. Il n'est donc pas évident de trouver des EVS à la hauteur pour s’occuper exclusivement d’enfants handicapés du jour au lendemai.

Le contrat de l’EVS étant renouvelé pour un an, il se terminera à un moment ou à un autre en janvier. Que ce passera-t-il alors : le contrat de l'EVS pourra-t-il être renouvelé? Y aura-t-il encore des aides pour le financer?... Et nous savons tous que l’Inspection Académique n’ayant déjà pas suffisamment d’AVS en septembre, il ne faut pas espérer avoir un(e) AVS en cours d’année scolaire! ! ?
Océane risque donc de n'avoir absolument plus personne pour l’accompagner! ! Quelle solution devrons-nous alors encore trouver???
Nous aimerions tous ne pas avoir, chaque année, à effectuer un tel parcours du combattant. Nous avons suffisamment à faire avec le quotidien que nous impose la maladie sans avoir besoin de nous épuiser en démarches administratives. Nous ne savons pas ce que nous réserve l’avenir d’un point de vue médical, il serait rassurant de savoir qu’au moins d’un point de vue accompagnement scolaire, nous puissions être plus sereins qu’actuellement.
Depuis quelques temps, de grands progrès ont été fait dans les textes... Mais contrairement aux discours qui sont tenus, l'écart entre droits accordés et moyens attribués reste important. Le manque de communication fait certainement défaut également...
Nous ne sommes pas des cas isolés, chacun peut un jour être concerné de très près par de telles situations...

Gwénaëlle G.

22630 SAINT JUDOCE


Un personnel non formé.

Bonjour,

Je me joints a vous dans votre combats

Moi maman du nord et de trois enfant mon aînée tdah, ma fille trouble fonction exécutive et mon dernier en attente d'un diagnostique ted ou asperger

Rencontrons des disfonctionnement chaque jours que ce soit monde médical scolaire ou administratif.

Notre enfant en classe de cp pour la deuxième année suite a un redoublement

Aujourd’hui encore l'école ne reconnais pas les difficultés de notre fils et pour autant il n'est scolarisé que 12h semaine avec AVSI il n'y a pas de projet personnalisé signé on ne nous a pas informer que les renouvellement d’AVSI ce faisait en janvier

Notre enfant ne peut évoluer dans de telle circonstances puis on nous jette la faute AVSI pas former enseignants mal informer ou parfois même ne veulent pas prendre le temps

En classe on considère que l'intégration de notre fils résulte a la présence le AVSI, nous ne sommes pas pris au sérieux, le regard des enseignants a notre égard est intolérable "mauvais parents"

Dans le monde médical nous sommes obliger de nous imposer de pousser les porte malgré parfois un découragement après 4 ans de bilan médicaux.

Notre bilan a nous est aussi lourd contre l'ignorance des pédiatre de ville ou même médecin parfois même de gens ce disant professionnels.

Mais surtout contre le manque de moyen en fonction des choix de prise en charge les parents devraient pouvoir choisir sans que l'inconvénient financier pèse sur leur choix car parfois a cause de cet élément, les parent prennent d'autre option qui ne serrai pas forcement le leur si les service telle méthode comportementaliste était prise en charge

Heureusement que les assos existent, mais parfois trop de choix dans ce cas on ne sais pas toujours vers qui nous tourner, mais ces associations sont d'utilité public soutenons les et elles nous soutiendrons

Merci encore

Frédérique D., Nord.
Bonjour, j'ai un enfant autiste de 8 ans il est en CE1 ordinaire à mi temps avec une AVS de l'EN.

Mais elle n'était pas formée à l'autisme et cela depuis sa maternelle; Donc à chaque début d'année c'est la même chose l'AVS ne sait pas comment le faire travailler, on lui finance une formation à l'autisme et une fois par mois une psychologue vient former l'AVS et l'institutrice car elles sont perdues et ne savent pas comment faire rentrer notre fils dans les apprentissages.

La psychologue bien sûr est à nos frais.
Notre fils progresse, mais comme on ne lui a accordé qu'une demi scolarité, peut être que parce qu'il est handicapé on considère qu'il n'a qu'une moitié de cerveau? il prend du retard. Retard qu'on lui reproche, bien qu'il sache écrire lire (lentement certes) faire ses additions avec retenues, réciter ses poésies.

En réunion d'équipe éducative on ne cesse de me dire que c'est dur pour lui, c'est sur il va à mi temps, on l'évalue comme les enfants qui vont à temps complet qui n'ont pas de handicap et avec qui on le compare!!!

Ceci dit on est d'accord pour dire qu'il remplit les critères de passage en classe supérieure

Curieuse notion que cette scolarisation. cela fait trois ans qu'on demande une scolarité à plein temps avec AVS.

Mais non, si j'augmente ce sera sans AVS, c'est comme si on enlevait sa canne ou l'écriture en braille à un aveugle et qu'on lui demande de courir ou de lire comme les autres!!!,
bref, la scolarité de notre enfant dépend en plus de la bonne volonté de l'AVS, car si une année on tombe sur une qui n'est pas formée et qui ne veut pas se former, c'est foutu pour notre fils, il ne progressera plus et on dira vous voyez, on, vous l'avais bien dit!!

De quoi vivre très sereinement toutes les vacances et les rentrées scolaires!!!
Karina A., Yvelines
Bonjour je ne suis pas à cotée de chez vous je suis en Essonne mai je souhaite vous donnez mon témoignage voila mon fils âgé de 5 et demi va à l'école depuis trois ans que 6 h par semaine car on ma répondu que les instit ne sont pas former n'y payer pour cette situation et ayant 30 élèves dans leur classes pas de temps pour mon fils qui es différent ps en attente d'un diagnostic plus complet mon fils serrait autiste atypique .

Bref cette année il a une très bonne maîtresse qui essaye de s'impliquer auprès de mon fils mai elle à bcp de mal, une jeune femme travaille à c'est cotée mai tout les deux ne sont pas former donc mon fils va toujours à l'école que 6h par semaine ,

es que tout cela est normal que nos enfants paye par ce qu'il sont différent et qu'ils sont pas pris au sérieux.

Avec mes salutations distinguées en espérant que mon témoignage fasses parti des vôtres pour que cela change.
Bonsoir ma fille est malentendante profonde et elle est scolarisée le matin en institut et l'après-midi à l'école de mon village. Et j'aimerais continuer ainsi mais il y a un mais..........

Pas d'AVS spécialisé dans le cas de Julie, lsf plus lpc plus et surtout labiale. Pour le moment elle est en maternelle mais en primaire comment faire pour qu'elle puisse accomplir le travail demander par l'instit si personne n'est là pour traduire les consignes.....

Franchement l'aide mis en place actuellement n'est pas efficace la dame ne communique jamais avec moi je ne sais rien de ce qu'elle pense elle n'a aucune formation pour quelques soit l'outil proposé que faire ? Est-ce normale ? Pour que l'école soit leur école il faut nous donner les moyens pour que chacun ai sa chance, sa place, et pour qu'ils puissent tous dire

"c'est mon école à moi"!!!!!

Une maman de deux enfants exceptionnelles Julie 5 ans malentendante profonde et marine hyperactive précoce qui ne nécessite pas d'aide à l'école mais suivie par un psychiatre (pedo-psy). J'ai une 3ième fille 9 ans "normale".
Sylvie-Annie L.

Le recrutement d’EVS à la place des AVSI, personnel recruté au chômage sur des contrats précaires, sans aucune expérience en matière de petite enfance et encore moins de handicap.

Maman d'un petite Fleur, IMC "légère" souffrant de seuls troubles moteurs affectant la marche, je tiens a témoigner sur les conditions de son intégration scolaire en moyenne section de maternelle a Biarritz. L'école, après de légitimes inquiétudes (Fleur est leur premier enfant handicape), a été très positivement engagée et mobilisée. Le problème vient des conditions scandaleuses de contrat offert a son EVS: EUR700 brut pour 25h de travail hebdomadaire, alors qu'on lui avait dit que le salaire était net. Comment peut-on sérieusement penser que l'on va trouver des candidats pour un tel salaire? Les moyens ne sont pas alignes pour que l'intégration réussisse.

Virginie L., Biarritz.
1   2   3   4   5

similaire:

L’inspection académique et la maison départementale des personnes handicapées du Nord iconV. L’Association Vivre Annexe 1 : Rémunération des stagiaires Annexe...
«Travailleurs Handicapés» par la Maison Départementale des Personnes Handicapées (mdph)

L’inspection académique et la maison départementale des personnes handicapées du Nord iconInspection Académique de Meurthe et Moselle Cellule Aide Handicap Ecole
«auxiliaire de vie scolaire». Les personnes recrutées à ce titre sont employées par l’Éducation Nationale

L’inspection académique et la maison départementale des personnes handicapées du Nord iconSecrétariat : Direction Départementale des Territoires du Rhône
Les établissements recevant du public définis à l’article R. 123-2 et les installations ouvertes au public doivent être accessibles...

L’inspection académique et la maison départementale des personnes handicapées du Nord iconAdresse : Téléphone
«registre nominatif» des personnes à contacter en cas de déclenchement du plan d’alerte et d’urgence au profit des personnes âgées...

L’inspection académique et la maison départementale des personnes handicapées du Nord iconSynthèses des rapports
«Plate-forme de resocialisation Création d'un espace intermédiaire d'apprentissage individuel et collectif», Conseil Général de l'Eure...

L’inspection académique et la maison départementale des personnes handicapées du Nord iconMinistère de la santé, de la famille et des personnes handicapées

L’inspection académique et la maison départementale des personnes handicapées du Nord iconDossier concernant l'accessibilité des personnes handicapées

L’inspection académique et la maison départementale des personnes handicapées du Nord iconDialogue-autisme
«L’adaptation de l’intervention auprès des personnes handicapées vieillissantes»

L’inspection académique et la maison départementale des personnes handicapées du Nord iconComité National pour la Bientraitance et les Droits des Personnes...
«tout cas de mort qui résulte directement ou indirectement d’un acte positif ou négatif accompli par la victime elle-même et qu’elle...

L’inspection académique et la maison départementale des personnes handicapées du Nord iconInspection académique de besançon 26 avenue de l’Observatoire 25030 besançon cedex





Tous droits réservés. Copyright © 2016
contacts
m.20-bal.com