Bibliographie et Sitographie





télécharger 91.1 Kb.
titreBibliographie et Sitographie
page3/6
date de publication21.04.2017
taille91.1 Kb.
typeBibliographie
m.20-bal.com > loi > Bibliographie
1   2   3   4   5   6

Modèle Atkinson et Shiffrin


Un modèle développé par Atkinson et Shiffrin en 1968 est très célèbre. Ce modèle considère que la mémoire consiste en plusieurs étapes, chacun avec des caractéristiques différentes. Ce modèle a des limitations et est souvent considéré trop simpliste, mais permet de bien comprendre les principaux traits de la mémoire.

figure 4 : modèle séquentiel de la mémoire, d\'après atkinson et shiffrin (1968)

Figure séquentiel modèle séquentiel d'Atkinson et Shiffrin (1968)

  1. Les lieux de stockage


Le support anatomique de la mémoire est un sujet en plein développement et donc source de controverse. À l'heure actuelle, les spécialistes pensent que de multiples régions du cerveau sont impliquées dans les processus de mémorisation et de stockage de l'information.

Le circuit de papez: le système limbique joue un rôle primordial dans la mémoire à long terme où l’on entend beaucoup parler du «Circuit de Papez», qui désigne un ensemble de connexions entre l'hippocampe, les corps mamillaires et le thalamus. Ce circuit est un acteur-clé dans la formation des souvenirs.
http://3.bp.blogspot.com/-elksjqlgcbs/uqfo39q2-ui/aaaaaaaaavi/e4mbsxlzeiu/s1600/cerveau-amygdale-et-memoire.jpeg

Le cervelet : la mémoire procédurale intéresse les noyaux gris centraux et le cervelet. La mémoire sémantique est concernée par le cortex temporal externe/temporal inférieur.

L’hippocampe : L'hippocampe est une petite région du cerveau ancien (limbique), ayant la forme d'un cheval de mer. Notre hippocampe se modifie avec notre activité intellectuelle 

D’après une étude de patients devenus amnésiques après une opération du cerveau a montré que l'hippocampe joue un rôle fondamental dans la formation de nos souvenirs. Mais elle ne stocke pas les souvenirs de la mémoire à long terme : c'est une sorte de carrefour, avec de nombreuses voies de signalisation vers des zones du cortex.

Les Cortex : c’est là où la mémoire de travail se trouve pour les tâches cognitives demandant attention et concentration. Il existe le cortex préfrontale, le cortex prémoteur, le cortex pariétal et cortex occipital.

Coupe sagittale

Thalamus

Corps

Mamillaire

On peut se représenter les informations stockées dans le cerveau comme des « cartes ». Les neurones forment les liaisons « les réseaux neuronaux » où l'information circule.

Ces cartes sont distribuées dans plusieurs aires :

Les faits et les événements passent par le lobe temporal et le diencéphale.

Les habitudes et la pratiques empruntent la voie des noyaux gris centraux.

Les réflexes et les automatismes sont logés au centre du cervelet.

La plupart de ces voies sont reliées au néocortex qui joue le rôle d'agent de la circulation.
  1. Circuit de stockage :


Les informations et souvenirs que l’on retient son contenu dans les neurones qui sont liés entre eux.

Les neurones sont des cellules spécialisées de notre cerveau. Ils sont environ 100 milliards, ils reçoivent en permanence des informations du milieu interne et externe.

Ils sont constitués de trois parties :

  • D’un corps cellulaire : d'un diamètre d'environ 50 microns (1 micron= 1 millième de millimètre) ;

  • De nombreuses dendrites (prolongements courts du corps cellulaire).. Le diamètre d'une dendrite est de 10 microns au niveau de sa base et de 1 micromètre à son extrémité. Dans le cerveau, un seul neurone peut avoir 50 000 dendrites !!!

  • d'axone qui est un long prolongement unique e finissant par une arborisation terminale. La longueur de l'axone peut varier de quelques dizaines de microns à plusieurs centimètres (90 cm dans le cas d'un axone allant du cerveau à la moelle épinière). Son diamètre est compris entre 5 et 10 microns.

Schéma d’un neurone

http://upload.wikimedia.org/wikipedia/commons/thumb/e/ea/neurone_fran%c3%a7ais_sch%c3%a9ma.svg/400px-neurone_fran%c3%a7ais_sch%c3%a9ma.svg.png

Un nœud de Ranvier, est un amincissement de la gaine de myéline ; qui elle entoure un axone d’un neurone

La cellule de Schwann, son rôle est d’assurer la myélinisation des axones, c'est-à-dire leur isolation électrique

Les neurones pour communiquer sont assemblés en réseaux. Les liaisons par où passe l'information, est appelée synapse.

A cet endroit, les membranes des neurones « en communication » sont proches l'une de l'autre mais séparées (fente synaptique). Les signaux électriques ne peuvent pas franchir cet espace, du coup la communication entre deux neurones se fait par l'intermédiaire de substances chimiques appelées neurotransmetteurs. Les neurotransmetteurs sont produits par le neurone qui envoie le message (présynaptique) et ils sont reconnus par le neurone qui le reçoit (postsynaptique).


MESSAGE

MESSAGE
http://tpe1stdvbce.e-monsite.com/medias/images/petitsyn.gif

La communication dans une chaîne de neurones se fait dans un seul sens. Un neurone est en contact avec plusieurs autres neurones, donc il reçoit en permanence de nombreux messages chimiques au niveau des différentes synapses. Il les prend en compte pour élaborer, à son tour, un nouveau message nerveux original qu'il va transmettre. Ainsi le neurone n'est pas un simple relais mais une unité de traitement de l'information. marquant ou répété conserve donc la trace du souvenir dans ses synapses.

http://www.doctissimo.fr/html/dossiers/alzheimer/images/connexion-neurones-schema.gif

  1. L’oubli : élément de la mémoire

Il représenterait un problème d’accès aux informations mémorisées plutôt qu’une perte des informations elles-mêmes. Il n’est pas un simple phénomène de disparition, d’effacement progressif d’une information, il est un phénomène positif de notre organisation mentale. « L’oubli est le gardien de la mémoire ». Il est une zone de contact : un no man’s land articulant limité par des bords. Ces bords, sont appelés les bribes de souvenirs, de rêve ou d’histoire, elles montrent qu’il y a de l’oubli quelque part.
1   2   3   4   5   6

similaire:

Bibliographie et Sitographie iconBibliographie Sitographie

Bibliographie et Sitographie iconBibliographie et Sitographie 2

Bibliographie et Sitographie iconBibliographie/sitographie 24
«Une personne ne se résume pas uniquement à sa mémoire. L’être humain a des sentiments, de l’imagination, de l’énergie, de la volonté...

Bibliographie et Sitographie iconBibliographie et Sitographie
«l’oubli est-il un élément essentiel de la mémoire ?». La précision «essentiel» est nécessaire car nous pouvons mémoriser sans oublier,...

Bibliographie et Sitographie iconBibliographie et sitographie sommaires : fache jacques, «Les territoires...
«Les territoires de la haute technologie. Éléments de géographie», Rennes, P. U. R., collection Didact Géographie, 2002

Bibliographie et Sitographie iconBibliographie la bibliographie est commune aux membres du groupe
«Nom de l’encyclopédie ou du dictionnaire», titre du volume et numéro (si encyclopédie), pages consultées

Bibliographie et Sitographie iconBibliographie

Bibliographie et Sitographie iconBibliographie

Bibliographie et Sitographie iconBibliographie p. 52

Bibliographie et Sitographie iconBibliographie





Tous droits réservés. Copyright © 2016
contacts
m.20-bal.com