I. Observation d'un enfant atteint de myopathie intégré dans une classe ordinaire (CE2) 4





télécharger 122.73 Kb.
titreI. Observation d'un enfant atteint de myopathie intégré dans une classe ordinaire (CE2) 4
page4/9
date de publication17.10.2016
taille122.73 Kb.
typeBibliographie
m.20-bal.com > loi > Bibliographie
1   2   3   4   5   6   7   8   9

b) Déroulement de la séquence



Dans la première phase de cette séquence d'orthographe, la maîtresse cherche à reconstituer une définition du pluriel des noms communs avec les élèves. Elle pose des questions et établit un dialogue dont voici un extrait :

La maîtresse : « Quelle est la différence entre le pluriel et le singulier ? »

Elève 1 : « Au pluriel, c'est quand il y en a plusieurs. »

La maîtresse : « Comment s'écrit cette différence ? »

Elève 2 : « On met «les». »

Elève 3 : « Il faut un «s». »

La maîtresse : « Où se place ce «s» ? »

Elève 3 : « A la fin. »

La maîtresse : « Ne met-on pas parfois autre chose qu'un «s» pour dire qu'il en a plusieurs ? »

Elève 4 : « Des fois, il faut un «x». »

La maîtresse : « Oui, c'est vrai. »

La maîtresse récapitule alors les marques du pluriel déjà abordées à ce jour en interrogeant certains élèves lorsqu'il s'agit d'énoncer les exceptions. Tout au long de cette première phase de la séquence, Yvan semble attentif, il écoute la maîtresse et ses camarades mais ne manifeste à aucun moment le désir de participer.

La seconde phase de la séquence se présente sous la forme d'un exercice individuel dont la consigne est affichée au tableau :

« Ecrire au pluriel : le feu ; l'arbre ; l'escargot ; le tableau ; un trou ; un fou ; une lampe ; un poteau ; un crapaud »

Après quelques minutes de silence dans la classe, où chacun s'applique à accomplir l'exercice individuel à son bureau, un premier élève se lève pour rejoindre la maîtresse, assise près du tableau, afin qu'elle corrige son travail. Yvan termine sa tâche avant bon nombre de ses camarades. C'est alors qu'il appelle une première fois la maîtresse : « J'ai fini ! », crie-t-il. Madame F., à l'autre bout de la classe, ne semble pas l'avoir entendu. Madame V., l'auxiliaire d'intégration, lui suggère alors d'appeler plus fort. Dans un effort où Yvan paraît rassembler toute son énergie, il crie un peu plus fort : « J'ai fini, j'ai fini ! » Malgré cela, la maîtresse ne répond toujours pas à son appel. Madame V. décide donc de brancher le microphone. Yvan répète alors : « Maîtresse ! » Madame F. lève la tête, elle fait un signe en direction d'Yvan pour lui montrer qu'elle va arriver.

Avant que la maîtresse ne se déplace, s'établit un dialogue entre Yvan et Madame V. :

« - J'ai juste ? » demande Yvan.

« - Non, oh la la ! Tu as fait des fautes !

- Dis-moi où !

- Non je ne te dis pas où, c'est à toi de chercher... »

Voyant que la maîtresse approche, Yvan semble alors pris de panique et cherche à apporter des corrections à son exercice sans y parvenir. Lorsque l'enseignante s'approche de lui, suivie d'un petit groupe d'élèves qui attendent leur correction, elle regarde l'écran de l'ordinateur et elle peut y lire :

«  les feux ; les arbres ; les escargots ; les tableaux ; des troux ;

des foux ; des lampes ; des poteaux ; des crapauds »

Elle dit alors :

« - Où met-on des «x» au pluriel ?

- Après «eau», «eu» et «ou», répond Yvan en hésitant.

- Je t'ai appris à mettre un «x» après «ou» ?

- Non.

- Deux fautes ! », lui dit alors la maîtresse

Une fois que la maîtresse s'est éloignée, Yvan dit à voix basse : « Deux fautes, c'est pas beaucoup ! » Il cerne alors rapidement ses erreurs et les corrige à l'aide d'une police de couleur rouge grâce à son logiciel de traitement de texte.

Au cours de la dernière étape de cette séquence, Célia, une élève de la classe, est envoyée au tableau par la maîtresse pour corriger l'exercice. Les autres élèves commentent sans cesse son travail. On entend de ci de là : « Elle a juste », « C'est pas ça », « C'est pas un «s», change ! » La maîtresse valide ou infirme les hypothèses. Yvan, de son bureau, fait également bon nombre de commentaires. Il dit : « Non, non ! » d'un ton exaspéré, « C'est faux, tu te trompes ! » Mais ni Célia, du tableau qui est quasiment à l'autre bout de la pièce, ni la maîtresse qui se trouve près du tableau, ni même les autres élèves ne l'entendent tant le son de sa voix est faible.

A la fin de l'exercice, Madame V. imprime son travail sur une feuille qu'elle colle sur le « cahier du jour » d’Yvan.

1   2   3   4   5   6   7   8   9

similaire:

I. Observation d\Témoignage de vie de Pierre
«différence». Echec par la suite de la scolarisation, car Pierre n’est pas intégré correctement dans sa classe. Passage par un institut...

I. Observation d\Rechercher, extraire et organiser l’information utile
«développement durable» est mené dans une classe de 4ème depuis septembre 2012, à raison d’1h par quinzaine. IL s’agit d’une classe...

I. Observation d\Le programme sera constitué dans un premier temps d'une classe. Cette...

I. Observation d\Module cardiologie
«classe économique» : voyages en avion dans une classe économique, en voiture ou en train

I. Observation d\Voici quelques informations importantes pour passer une bonne année scolaire
«de la main à la main» à son enseignant. Dans le cas contraire, même s’il est très débrouillard, votre enfant peut tomber et se faire...

I. Observation d\Le matériel utilisé : Deux à trois ordinateurs dans la classe, en...
«Je tape les touches». L’enseignant accompagne les groupes qui le découvrent. Les autres ateliers sont en relative autonomie

I. Observation d\La Psychologie de l’Enfant et de l’Adolescent
«aventures humaines», pourtant si simples en apparence, le but de l’ouvrage est largement atteint

I. Observation d\L ’observation réfléchie de la langue française
«autrement» dans le respect des programmes et de la dimension «Observation de la langue»

I. Observation d\Hors classe des agreges campagne d’avancement 2014
«Remarquable» ou «Exceptionnel». L’appréciation «Exceptionnel» doit correspondre à 10% de l’effectif total, dont «une proportion...

I. Observation d\E nseignement intégré (Item 3C)
«salé». L’examen général est rassurant: Poids 2610g, enfant tonique, eupnéique (fr = 30/mn). Fc = 130/mn au repos, pas de souffle...





Tous droits réservés. Copyright © 2016
contacts
m.20-bal.com